46 378 Avis BD |20 099 Albums BD | 7 870 séries BD
 

Ayashi no Ceres, tome 2

 
 

Résumé

Ayashi no Ceres, tome 2Afin d'acceder au résumé de Ayashi no Ceres, tome 2, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Ayashi no Ceres, tome 2On en apprend un peu plus sur Aya et sur les nymphes, la personne qui l'heberge est elle meme une nymphe...

Le dessin est toujours aussi beau, et je l'aime toujours autant, c'est toujours du noir et blanc...

L'atmosphere est toujours aussi glauque, mais parfois Watase fait de l'humour, et en plein desespoir, ca fait du bien...

Un excellent scénario, et une excellente suite.


Chronique rédigée par Lanfeust le 04/11/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 48 (92,31 %)
  • 4 (7,69 %)
  • Total : 52 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,64 6,64 6,64
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.33
Dépôt légal : Septembre 2000

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Ayashi no Ceres, tome 2, lui attribuant une note moyenne de 3,33/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 5 2008
   

Je ne suis surtout pas fan de mangas shojos dans le style de Ayashi No Ceres que j'assimile très vite aux séries du studio Clamp que je n'aime vraiment pas.
Pourtant, j'avais été relativement agréablement surpris par le premier tome de cette série : l'action démarrait vite et surtout fort.
L'ennui, c'est que ça se dégrade très vite au fil des tomes. L'histoire de la nymphe céleste devient cliché et sans originalité. Les petites intrigues s'enchaînent sans être prenantes du tout et surtout bien souvent très déjà vues. Bref, l'intérêt du manga chute très rapidement pour devenir franchement banal et inintéressant.

9 1 2007
   

Alors que le premier tome avait su m'intéresser, celui-ci achève de me convaincre. Ca s'annonce très bien, cette petite série !
Tout d'abord on apprend pourquoi Aya se retrouve pourchassée par sa propre famille. Elle partage son corps avec une nymphe du nom de Cérès. comme Aya a eu 16 ans et qu'elle a un grand pouvoir, la nymphe a pu se réincarner complètement pour la première fois. Cérès est différente de Aya. Quand elle prend le contrôle, elle rase tout sur son passage, bien décidée à se venger des Mikagé, mais surtout de... Aki !
Voilà que nos deux jumeaux ont en eux deux personnes ennemies. Ainsi Aya/Cérès va s'en prendre à Aki...
Aya essaie tant bien que mal de garder le contrôle d'elle-même, mais son cousin va la pousser à bout et la seule chose qui puisse la faire redevenir elle-même, c'est un baiser de Yuuhi.

Il se passe beaucoup de choses dans ce tome, le rythme est rapide, on n'a pas le temps de s'ennuyer ! Le manga verse complètement dans le glauque, le "dur". Aya a quand même vu son père mourir pour elle, sa mère est dans le coma, elle a tenté de tuer son frère, sa famille veut sa mort et une certaine Cérès veut prendre possession d'elle. Dur. On y croit parce que Aya est attachante. Elle lutte avant tout contre elle-même, pour pouvoir revoir Aki sans lui faire de mal, et puis parce qu'elle a promis à son père de ne pas se laisser faire... On se doute qu'à un moment donné elle va craquer, c'est obligé. Mais Aya a de la personnalité à revendre et la lutte promet d'être jolie...
Sinon, il y a quand même le fameux triangle amoureux qui se profile gentiment. Aya est amoureuse de Toya et Yuuhi semble aimer Aya... Yuuhi est sympa dans son rôle de gardien-protecteur de Aya. On se doute que les sentiments qu'il commence à éprouver vont l'amener à se dépasser... Et Toya, toujours amnésique, semble nourrir des sentiments pour Aya, mais le garçon étant un peu paumé lui-même, il ne sait plus trop quoi faire (quoique la fin du tome nous laisser penser qu'il se détache de Aya et se concentre sur la nymphe).

Bref, un tome riche en évènements, une histoire qui promet et des personnages crédibles et attachants. A mon avis c'est encore un truc qui va mal finir, mais bon, ça s'annonce bien quand même.