46 602 Avis BD |20 218 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 1
 

Axa, tome 1

 
 

Résumé

Axa, tome 1Afin d'acceder au résumé de Axa, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Axa, tome 1Cette bande d'anticipation post-atomique est peu connue en France, elle véhicule un érotisme relativement sage, et fut créée en 1978 pour le grand quotidien anglais The Sun, sous forme de strip. En France, on a pu la voir dans Charlie Mensuel avant que Glénat ne publie 2 albums en 1981 et 1982. Elle est aussi assez proche d' "Uranella", bande italienne de 1966 qui mêlait érotisme et science-fiction.

Axa est une amazone du futur qui s'inscrit dans un courant de féminisme typique des années 70 : c'est une femme volontaire, qui veut s'affranchir de la domination masculine de cette époque, mais qui de temps en temps, se satisfait d'une étreinte et de la chaleur d'un homme. Ses compagnons seront peu nombreux dans cette bande, mais elle s'attache à eux ; dans cet album, après sa fuite du dôme, elle rencontre Matt, puis ce sera Burt, un mutant au grand coeur, mais la plupart finissent par se faire tuer, Axa devant poursuivre son exploration du Monde Interdit.

Au dessin, on trouve Romero, un auteur espagnol assez doué, qu'on verra en France lorsqu'il remplacera Chéret sur des épisodes de "Rahan". Ici, il parvient à donner un aspect extrêmement sensuel et une belle féminité à son héroïne, tout en veillant à ne pas aller trop loin pour ne pas effrayer la censure qui veillait encore en cette fin d'années 70. Surtout que la bande était diffusée dans un grand quotidien. La plupart du temps, Axa est vêtue d'un pagne de fortune et d'un soutien-gorge façonné à la hâte, mais elle se retrouve fréquemment nue (elle ou d'autres filles), histoire de pimenter ces aventures de SF classiques. Les amateurs de SF remarqueront aussi que la bande est inspirée au début par le film L'Age de Cristal.

Mais le plus rigolo lorsqu'on la lit aujourd'hui, c'est de constater qu'elle dégage une idéologie machiste propre à cette décennie 70, on y voit en effet des femmes soumises aux hommes, bonnes à procréer ou à procurer du plaisir, ou alors l'héroïne malmenée et battue, ou jetée nue aux pieds d'un mutant excité...tout ceci est aussi typique des dessinateurs espagnols de l'époque, on retrouve cette tendance chez De La Fuente, Brocal-Remohi, Ortiz, Palacios, Segrelles.... A cela, s'ajoute une certaine naïveté dans les dialogues. Mais la lecture reste agréable, grâce au coup de crayon habile de Romero, à condition de n'être pas allergique à l'alignement des strips en album, procédé qui peut parfois déranger certains lecteurs.


Chronique rédigée par Agecanonix le 28/10/2013
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de AgecanonixReflet de l'avatar de Agecanonix
Statistiques posteur :
  • 487 (98,38 %)
  • 8 (1,62 %)
  • Total : 495 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Janvier 1981