45 801 Avis BD |19 827 Albums BD | 7 810 séries BD
Accueil
Tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête
 

Asterix, tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête

 
 

Résumé

Asterix, tome 33 : Le ciel lui tombe sur la têteAfin d'acceder au résumé de Asterix, tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Asterix, tome 33 : Le ciel lui tombe sur la têteNul, re-nul et archi-nul !!!!!!!!! encore pire que "La Traviata" ... je pensais pas que c'était possible !!!!!!!

Je suis dégoûté : toujours pas de romains, de baffes, de sangliers ...

Uderzo nous pond ici une histoire toute pourrie d'extra terrestres en essayant de mélanger des références à Walt Disney, aux comics américains, à la Soupe aux Choux, à Goldorak ... c'est minable !!!!!!!!!!!!! Surtout que le but est de descendre la BD américaine et nippone. Avant de critiquer, il faudrait peut-être aller voir plus loin que ce que vous croyez connaître Monsieur Uderzo !

Le scénario est affligeant de banalité et ne correspond pas du tout à l'univers d'Astérix. Rien n'est drôle, tout tombe à plat ... c'est sans vie et sans saveur !

Certes, le dessin est beau ... et alors ?

J'ai, de plus, la désagréable sensation qu'Uderzo se fout du lecteur. Je cite une des bulles à la page 45 : "Afin de faire oublier cette aventure grotesque, je vais faire en sorte que les Gaulois n'en gardent aucun souvenir" !!!

Raté ! malheureusement, je garderai un souvenir de cette aventure, mais il ne sera pas bon du tout ...


Chronique rédigée par david le 15/10/2005
 
 
Statistiques posteur :
  • 559 (44,51 %)
  • 290 (23,09 %)
  • 407 (32,40 %)
  • Total : 1256 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 0,50 Note générale
  • Originalité : 1,00 Originalité
  • Scénario : 1,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 1.30
Dépôt légal : Octobre 2005

Avis des lecteurs

51 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Asterix, tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête, lui attribuant une note moyenne de 1,30/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

10 3 2018
   

Une honte de la BD franco-belge. Pauvre Uderzo (il a beaucoup été critiqué par la presse et certains fans d'Astérix ; il a pourtant réussi pour moi quelques bons albums, jusqu'à la Rose et le Glaive), pauvre Astérix : comment a-t-on pu le laisser publier une histoire qui ternit la série des Astérix . Le scénario est d'un grand vide, probablement conçu à l'origine pour tenir en 10 pages. Le décalage voulu avec l'histoire des autres albums est un échec et la critique des mangas est très puérile et maladroite. Il reste le dessin, toujours à la hauteur mais il ne sauve pas le scénario minimaliste et mauvais.

steph97480 :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
24 10 2015
   

Bon soyons clairs c'est certainement l'album le moins abouti, je ne suis pas fan des héros américains et clairement ils dénotent chez nos héros. Le dessin est toujours somptueux mais on aurait pu travailler cette histoire différemment le thème du ciel qui leur tombe sur la tête est pas mal mais le mélange des genres ne prend pas du tout.

15 9 2015
   

Bon, je ne vais pas trop m'attarder sur cet album, je ne l'avais lu qu'1 fois à son achat en 2005, et je viens de le relire donc 10 ans après, et je crois que ce sera la dernière, je vais le ranger et le garderai dans ma collection car je ne veux pas la dépareiller..

Je ne sais pas ce qui a pu passer dans le cerveau de ce brave Albert pour pondre un tel désastre, franchement je ne comprend pas comment un gars comme lui qui a côtoyé l'un des meilleurs scénaristes de BD pendant combien ? 30-40 ans ? comment n'a-t-il pas assimilé la technique d'un bon scénario ? On avait pourtant eu de bons exemples solo avec le Grand Fossé, L'Odyssée d'Astérix, Chez Rahazade... mais ici, rien, rien de rien, on se demande comment c'est possible de rater un album d' "Asterix", et d'un coup toute l'admiration qu'on avait pour un auteur s'écroule en un rien de temps...Bon je n'ai pas envie de l'accabler ce pauvre Uderzo, il a régalé toute mon enfance, ma jeunesse et plus je relis ses albums comme Les Belges, Le Tour de Gaule, les Bretons... qui eux sont des chefs d'oeuvre, plus je me régale. Un couac, ça peut arriver..

Le pire, c'est qu'on n'y retrouve absolument pas l'univers d'Astérix auquel on est habitué, j'ai la désagréable impression d'être tombé dans une sorte de combiné comics-manga, alors comme je déteste les mangas, vous pensez bien que ma stupeur fut grande. Les personnages sont insignifiants, l'histoire complètement débile, le ton est hyper enfantin et puéril, même nos Gaulois favoris sont méconnaissables (Astérix est colérique, Obélix est encore plus crétin que de coutume, les autres sont relégués au troisièmes rôles, et les Romains sont très mal utilisés, bref c'est très médiocre..). J'ai lu 5 ou 6 avis d'autres posteurs qui ont l'air de voir une sorte de charge contre les comics...ben désolé mais moi je n'y vois aucune charge contre personne, je n'y vois que du vide et du n'importe quoi, rien n'a de sens...

Reste le dessin qui est égal à lui-même, propre et soigné, vif et expressif, même si le petit extraterrestre ne l'est pas, car totalement ridicule. Uderzo a l'occasion de faire des pleine-pages, procédé qu'il n'avait si ma mémoire est bonne, jamais abordé, mais franchement balancer des extraterrestres et autres superclones chez les Gaulois, fallait l'inventer ça ! Je vais donc oublier cet album, c'est le mieux qu'un superfan puisse faire...

27 9 2012
   

En ce moment je lis beaucoup de bonnes bd et du coup il m'arrive de repenser à la pire chose que j'ai lu ces dernières années, alors "Le ciel lui tombe sur le tête" remonte à la surface.
Car oui c'est l'oeuvre de quelqu'un que j'aime, Uderzo seul n'a pas fait que du bon, mais "Asterix chez Rahazade" reste quand même un "must have". Alors quand on lit ce dernier opus, on ne peut être que défait... C'est l'oeuvre d'un mec qui n'a rien compris au marché actuel de la bd, qui met en concurrence le manga, le comics et le franco belge. Les chinois (oui je sais le manga est japonais mais bon) sont caricaturaux et feraient passer "Tintin et le Lotus bleu" pour une oeuvre cosmopolite et fraternelle.
Non, y-a rien à sauver ici, passez votre chemin, c'est une bd que je ne veux pas avoir dans ma collection et que j'ai donné à Emmaüs.

J'attends avec impatience que le père Uderzo ait refilé les droits d'Asterix à quelqu'un d'autre qui n'en doutons pas, fera meilleur usage des gaulois qu'ici.

22 10 2011
   

Et bien, m'y voici, il fallait bien que ça arrive un jour... Après un peu moins de 2 ans de fréquentation du site CoinBD, je vais me lancer dans la critique du sûrement, moins apprécié album de l'histoire de la BD.
Il m'aura fait ressentir plusieurs émotions : d'abord de la colère, puis du désintérêt, et enfin de la tristesse mêlée à une légère vague de divertissement. En tout cas, j'avais eu pas mal d'instinct lors de sa sortie pour ne pas avoir envie de le lire du tout. Et voici ce que j'en pense après 2 lectures 1/2 (je n'ai pas réussi à en finir une) :

Bon, ne tournons pas autours du pot, c'est vrai, cet album est mauvais. C'est vrai que c'est le plus mauvais de la série (plus mauvais encore que la "Galère d'Obelix" qui était plutôt médiocre -je ne parle pas de Latraviata que je trouve relativement bon-). Niveaux albums d'"Asterix" dont la sortie fut contemporaines à ma vie (ou l'inverse pour faire moins prétentieux), je n'ai pas été gâté.

Mais bon, je trouve l'acharnement fais sur l'album peut-être légèrement exagéré.

Si on prends l'histoire, oui, elle n'est pas terrible. Sûrement la moins dense de tout les scénar' de la série (avec des cases énormmmmmmes et des péripéties stupides et creuses pour faire bouche-trous), des allusions omniprésentes à la culture populaire "jeune" qui font tâche (la SF, les comics), avec un discours navrant considérant clairement les mangas mauvais comparé aux BDs franco-belge et U.S., des gags vraiment pas drôles et des personnages qui ne sont plus que des caricatures d'eux-mêmes. A côté de ça, il y a le dessin, toujours dans le même style (aussi bon donc) d'Uderzo (et ses assistants) : on le connait le dessin franco-belge d'Astérix, je n'ai pas besoin de le décrire.

Mais cet album me rends triste, car je ne suis pas sûr qu'Uderzo avait envie de le dessiner (la preuve, l'histoire vécue est effacé de la mémoire des gaulois ! Il n'y aura plus de références à cette "aventure grotesque", de plus, un tome seulement après cet album -et le dernier n'est pas un vrai album- Uderzo arrête de dessiner "Asterix").

Hier, après avoir relu l'album, je n'étais pas énervé, je me suis juste vaguement ennuyé, donc j'adapte ma note en conséquence.

24 9 2011
   

Aïe. Quand on lui dit, à Uderzo, qu'il faut qu'il se trouve un scénariste, c'est pas des bobards. Non parce que le 33ème tome des aventures du cultissime Gaulois est, et ça m'attriste de dire ça, assez mauvais. Même le dessin, pourtant représentatif du talent universel d'Uderzo, n'arrive pas à rattraper le désastre scénaristique de cet album. Car quand deux clans extra-terrestres se guerroient sur notre planète, et tentent de dérober la dyptique potion magique, il est temps de se demander s'il ne faudrait pas que le ciel leur tombe vraiment sur la tête, à ces gaulois, histoire qu'on en finisse une bonne fois pour toute avec ce massacre de la série. Ou alors Uderzo trouve un scénariste. Mais, au nom de la mémoire de Goscninny, qu'on cesse de faire paraitre ce genre de choses !!

5 4 2011
   

Après l’immense carrière qu’à eue Uderzo, je peux comprendre que ce dernier ait eu envie de se faire plaisir en rendant un hommage à un autre génie, en l’occurrence Walt Disney, mais cela a-t-il fait plaisir aux lecteurs ? N’est-ce pas un brin égoïste de la part de Uderzo ?

Au vu du nombre très élevée de critiques négatives envers cet album, je ne pense pas que les lecteurs ont apprécié le plaisir solitaire de Uderzo. Ce dernier a déclaré maintes fois que le public avait répondu présent, que son album s’était très bien vendu. J’ai envie de lui répondre que cela est normal parce qu’un nouvel album des aventures d’Astérix est toujours très attendu surtout de nos jours puisqu’il n’en sort malheureusement que très peu. Devrais-je plutôt dire heureusement à l’égard du niveau médiocre de cet album ?

A l’instar de ce qu’à réalisé Uderzo à la fin de l’album avec ces personnages, il faut très vite oublier cette histoire car il faut bien l’avouer, ce dernier album n’est pas bon. L’idée de faire apparaitre des nouveaux personnages qui ne collent absolument pas avec l’univers des gaulois n’est pas bonne. C’est loupé et très indigeste. De plus, les dialogues sont ridicules, très niais et l’action est néante. Uderzo s’en sort encore grâce à son dessin, qui à lui seul sauve cet album du naufrage. Ce sera l’unique raison pour laquelle je ne noterais pas cet album avec une bulle.

J’ai un très grand respect pour Uderzo et tout le travail qu’il a accompli. Je n’ai pas envie de lui tenir rigueur pour cet album, je vais donc très vite l’oublier et passer à autre chose en espérant que le prochain album soit bien meilleur (on murmure que l’action se déroulerait en Chine... rumeur ou non ? wait and see...).

9 1 2011
   

Plusieurs années après, ce qui évite les réactions passionnées, quelquefois injustes, permettent dorénavant de cataloguer cet album. Je vois que la note 0 n'existe pas et c'est dommage. A la réflexion, oui, le ciel est bien tombé sur la tête d'UDERZO, et je suppose que si le synopsis de cet album avait été proposé à PILOTE dans les années soixante, il aurait fini au panier. Tout est nul, les arrière-plans/décors inexistants, les dialogues débiles ....Album au demeurant bien lancé par les médias, bien vendu et promis à un bel avenir en ce qui concerne la cotation: en effet, il demeurera peu d'exemplaires. Tous les autres auront fini, leur lecture n'étant même pas terminée, à la poubelle ou comme papier W-C.Oui, décidément, une bonne opération marketing.
A mettre en parallèle avec les créateurs qui proposent des albums de qualité et qui demeureront inconnus, faute de tirage et de reconnaissance d'un large public

LAUREL :Une BD culte ! Note de l'album : 5,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
6 1 2011
   

J'ai trouvé cet episode d'asterix totalement incroyable. Geniale est le mot qui m'est venu de suite. Incroyable, comment peut-on faire un tome si remarquable, totalement originale de par son retrait du contexte habituel de la série. Les personnages sont tour a tour truculents, burlesques et complétement à l'ouest des autres protagonistes de la série. C'est ce qui fait son originalité ! Le dessin est vraiment superbe, de ce côté là il n'y a rien à redire. Les traits sont souples, "swinguant" et professionnels.
Le scénario, bein c'est assez simple, si on lit un peu ce que j'ai mis au début de la critique.
C'est à dire osé, bêbête mais tellement passionnant de par son côté fantasque.
Beaucoup d'avis ont été dit sur ce tome et surtout en négatif. Mais je crois simplement que les gens n'ont rien compris à ce qu'a voulu dire les auteurs. Dans tous les cas, cette forme d'incompréhension générale est vraiment decevante et totalement sans intérêt.
Le principal, est que moi ca m'a beaucoup plût et que j'ai compris véritablement le message qu'ont voulu transmettre les auteurs: "LA TOLERANCE" vis à vis de toutes formes d'expressions artistiques. En d'autres termes, l'histoire complétement abracadabrantes de ce tome a été volontairement voulue de la part des auteurs. Ils ont voulu voir la réaction et l'esprit carthésien ou non de la plupart des fans de la série. Moi, je ne me considère pas comme quelqu'un d'excessivement ouvert à toutes formes de choses artistiques mais ici, j'ai fait exception à la règle. C'est normal, je pense, parce que lui dire du mal de cet album c'est vraiment ne rien comprendre aux choses du monde, de la vie (en gros à la compréhension VERITABLE de ce que veut dire le mot ART). Non mais c'est complétement insignifiant de donner une note négative à une chose artistique (que ce soit une bd, un roman, un film, une peinture, une gravure, une photographie, une chanson).
Tous ces efforts artistiques (qu'ils soit chef d'oeuvres ou pas) ont leur raison d'être et de vie en surface, en apnée de l'espace terrestre. Ce tome doit revenir à sa juste valeur et être reconnu comme un des meilleurs tomes d'asterix et obelix. Non mais je REVE ou quoi ?
Les gens sont donc si indifférent et insensible à la compréhension véritable de toutes formes artistiques.
Enfin, sachez une chose messieurs dames c'est que l'ignorance est souvent synonymes de pertes d'humanité et d'amour en chaque personnes qui la pratique.

26 11 2010
   

Bon ok tout a été dit!!De toute ma collection c'est le pire album que j'ai acheté toutes bd confondues,à tel point que j'ai faillis le jeter à la poubelle à la fin d'une lecture plus que pénible!!J'ai eu une pensée mr Goscinny,qui on peut en etre certain,avec lui jamais une telle horreur serait sortie!!Bref je suis dégouté et je n'ai pas acheté l'album suivant car pour moi astérix est bel et bien fini avec la latraviata,qui n'était pas génial mais presque figure de chef-d'oeuvre en comparaison!!

15 9 2010
   

Bon, le rendu de cet album n'est pas vraiment à la hauteur de ce que l'on connaît d'Astérix, c'est un fait. Pour ma part, je trouve que cet album, c'est avant tout une grande maladresse. Après plus de 30 tomes, dans lesquels Astérix a à peu près tout fait, je reconnais qu'il y a eu une vraie recherche d'originalité pour monter la trame de fond. A vrai dire, pourquoi pas des extra-terrestres, vu que l'on a déjà eu droit aux tapis volant, à l'Atlantide, à des romains qui grossissent ou qui rapetissent... En ce sens la première page de l'album n'est pas si mauvaise, elle permet de construire une situation originale, un peu grosse, peut-être, et qui a du mal à s'intégrer dans l'univers d'Astérix, assurément. L'idée est en ce sens un peu maladroite mais voilà quelques tomes déjà qu'Astérix ne fait plus de grands voyages, et que la construction des tomes devient laborieuse. Cette idée originale aurait pu remonter le niveau. Je salue cette volonté d'originalité.

Mais cette originalité n'est pas maîtrisée, et est polluée par un discours sous-jacent partisan et qui se trompe de public. D'un côté, la plus tendre jeunesse, à qui ce tome est adressé (compte tenu de la simplicité du scénario) n'aura pas accès à ce second langage. D'un autre côté, le lectorat "historique" d'Astérix, qui comprend bien ce qu'Uderzo a voulu dire, n'adhère pas à ce message, ce qui explique certainement l'incompréhension qui domine dans les critiques adressées à cet album. Tout le monde en prend pour son grade, des comics aux mangas, de l'hégémonie américaine au chauvinisme primaire français (incarné de façon bien maladroite par un Astérix bien énervé). Bref, c'est un récit sans finesse et maladroit qui est nous est présenté. A tel point que le village gaulois n'est plus acteur, mais simple spectateur des événements qui se trament. Par ailleurs, on note des répétitions, comme les effets secondaires de la potion magique, qui a une influence sur la taille (cf. le grand fossé) ou sur la couleur (cf. le combat des chefs) de celui qui en a ingurgité.

On a saupoudré quelques éléments "pour faire Astérix" : la bagarre dans le village, une engueulade entre Astérix et Obélix, deux/trois romains pour faire couleur locale, un Idéfix qui pleure... mais on n'y croit plus vraiment. Il est d'ailleurs intéressant de noter qu'Obélix se retrouve au tapis, ce qui ne lui était pas arrivé depuis les 12 travaux (sauf erreur).

Si je salue un effort d'originalité, je déplore une maladresse constante tout au long des planches de cet album qui en fait quelque chose d'indigeste et de décevant.

19 6 2010
   

Ce tome est considéré par beaucoup comme l’illustration du déclin d’une légende de la bande dessinée franco-belge, Astérix. Je dirais (un énorme) oui et (un minuscule, voire microscopique) non.

Oui, car en considérant par exemple le fil directeur, c’est-à-dire l’idée principale (en l’occurrence « Les comics c’est bien, les mangas c’est pas bien »), franchement, on se dit que ça fait vraiment pitié. Mais alors pitié de chez pitié.
Ensuite, les évènements surviennent trop vite (dès la première page, nos deux héros découvrent la curieuse léthargie dans laquelle sont plongés leurs compagnons), et les dialogues sont dignes de figurer dans le plus mauvais des Oui-Oui.

Et non, parce que comparé à certaines BD, c’est supérieur sur le plan graphique et (à la limite) au niveau du scénario. Enfin, non, pour le scénario, je n’en suis plus très sûr…

Cependant, cette histoire excelle (contre toute attente) dans au moins un seul domaine : elle a une étonnante faculté soporifique !

Le ciel m’est donc tombé sur la tête au moment de sa lecture, même si j'ignorais encore tout du néant qui la constitue…

16 6 2010
   

"Le ciel lui tombe sur la tête" est le trente-troisième album d' "Asterix" réalisé par Uderzo. Je confirme tout ce qui a été dit sur cette bande dessinée : elle est nulle et archi-nulle. Une véritable catastrophe.

Des extraterrestres ( ! ) rendent visite au village d'Astérix. Deux peuples s'affrontent. L'un est inspiré des comics (le meneur ressemble à Mickey, les autres hommes à Superman), l'autre peuple des mangas (mélange d'insectes et de machines). Ils vont tous les deux être intéressés par la potion magique de Panoramix qui donne une force herculéenne. Je trouve que la venue du fantastique n'est pas trop intéressante dans l'univers d'Astérix (ce fut déjà le cas dans "la galère d'Obélix" avec des Atlantes). La note est de 0,5/5, mais c'est la plus basse possible sur le site. J'aurais mis sinon 0,1/5. Les graphismes sont bons (quoique certaines planches faites sur ordinateur me froissent) mais l'histoire est à ch*** ! Uderzo pense se moquer des mangas et des comics, mais c'est de lui-même et de son oeuvre dont il se moque.

Je vous déconseille donc fortement l'achat et même à la lecture de cet album. Vous pouvez vous en servir comme dessous de table ou à mettre sous une armoire pour en remplacer un pied. Une des bandes dessinées les plus pathétiques de ces cinquante dernières années.

27 1 2010
   

Est-il toujours nécessaire de donner un avis sur cet album ? Même si mes collègues ont tout dit, je me permet d'en remettre une couche.

Pour moi, cet opus n'est pas simplement nase, il est également insultant envers la série. Je crois très honnêtement qu'il représente même un danger pour la réputation de la série. Sans Astérix, la bande dessinée ne serait pas ce qu'elle est. Elle a contribué à construire les règles de la BD et a donné le goût de cet art à des milliers (millions ?) de personne.

Et puis, on nous pond CA. Le scénario tient sur un timbre poste déjà oblitéré, mais bon, depuis la disparition de Goscinny on avait l'habitude. A la différence près que cette fois, il n'y en avais même pas assez pour tenir sur l'album entier. A la fin vient s'ajouter un rebondissement inutile, et (c'est un must) déjà vu dans "le combat des chefs"... Et de page en page on accumule les coups de poignard portés au mythe : l'histoire commence à gauche, alors que dans tous les autre elle commençait à droite (c'est pas grand chose, mais j'ai été choqué), Astérix n'est plus le même - agressif, sanguin, pas réfléchi - ...

Je ne dirais rien de plus, car je pourrais devenir grossier. Je n'aimerais pas qu'un ami trahisse autant mon travail lorsque j'aurais disparu. Cet album est une honte.

27 1 2010
   

Bon, Uderzo, il serait temps de se poser des questions... Pourquoi faire autant de mal aux lecteurs d'Asterix avec ce tas de détritus, ce pêle-mêle sans queue ni tête? Certes, Uderzo aime Walt Disney, et alors? Et le combat entre les Spiderman et les Goldorak est étonnant de ..... débilité. C'est nul, mais nul!!!!!! A côté, des séries qui ne sont pas drôles, comme par exemple "Porky et Grosminet " ou "Black et Mortamère" seraient presque des chefs d'œuvres de la BD! Les dessins sont peut être jolis et modernes mais ne ressemblent pas du tout aux dessins initiaux. Astérix grandit au fil des ans. Bientôt, il fera deux mètres! Ce point et demi vaut pour les héros et leur village qui est tout de même vachement magnifique.

Bon, ça peut distraire mais comparé aux autres tomes c'est un gros tas de m..., passez moi l'expression. Vraiment à réserver seulement aux gros fans de la série. Et encore, vaut mieux pas.

15 9 2009
   

Mon premier avis sur le site ne va pas être des plus magique. Que dire de plus que les autres ?
J'ai acheté cet album d'occaz' parmi d'autres anciens, en relisant les tomes dans une ordre assez aléatoire. Quelle claque après le voyage en Helvétie ! On passe d'un univers bourré d'humour, de références anachroniques, de jeu de mots, où les blagues se préparent parfois plusieurs pages avant ou durent tout le tome à une BD complétement vide de sens, d'histoire et d'humour.

Même le dessin que certains trouvent agréable est archi aseptisé et très très mauvais pour les "nouveaux" personnages. Cet extra-terrestre est complétement loupé, cette boule vraiment moche, tout donne une impression de laid dans cet album, dès la page 8, la plus horrible de l'histoire de la BD tant elle détruit une institution et toute une imagerie que nous avions tous.

Mais alors que fait la maison d'édition ? Il n'y a pas des collaborateurs, des proches, des confrères qui peuvent empêcher un tel carnage avant sa sortie ? Ce qui est le plus triste c'est ça : ce n'est pas seulement le travail d'un homme surement trop sénile pour avoir des idées claires, c'est surtout la complicité bien plus grave de tout son entourage qui n'a pas osé arrêter le délire avant que le mal ne soit fait. Un album comme celui ci ne devrait pas être en vente, c'est une catastrophe pour une génération qui ne va peut être pas connaitre le vrai Asterix à cause de ça.

Seul point positif : cet album m'a couté moins de 4€ en occasion contre 6€ pour tous les autres, sur ce point, le marché est réaliste ! Passons vite à autre chose avant que le ciel ne nous tombe sur la tête !

13 2 2009
   

Et oui, moi fan pure et dure d'Astérix depuis l'âge de 8 ans, j'ose dire ce TOME EST UN AGREABLE DIVERTISSEMENT !!! Je pousse le vice encore plus loin en mettant 3.5/5 !!!

Au niveau scénario les allusions vont bon train (Superman, la violence des manga, Mickey, les Hot-Dog....). A la fin j'en suis sorti divertit malgré il est vrai le manque total d'originalité.

Au niveau du dessin, par contre c'est là où ça prêche, c'est stérile (je veux dire il n'y a aucune faute tout est trop parfait), Uderzo était mieux avant au niveau dessin. Les couleurs sont fades et pâlichonne on est bien loin des somptueux album de chez Hachette et début Albert-René, mais je lui le pardonne puisque ce n'est pas lui qui les a faite.

Je suis sortis de cette album divertit et amusé mais sans plus, de toute façon il va falloir que je m'habitue à ces dessins-là. Un ensemble convenable mais sans grande nouveauté.

m98 :Une BD sans intérêt ! Note de l'album : 1,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
27 9 2008
   

Franchement, ce tome d'Astérix est NULLISSIME ! Bon encore le dessin est resté normal (ouf)
mais le scénario ... je n'ai même pas eu le courage de finir la fin. C'est n'importe quoi ! Ca ressemble à tout sauf à une bd d'Astérix.

Pour vous en débarrasser :
1) Vendez-les à des amateurs de science-fiction(mais ça m'étonnerait qu'ils aiment)
2) Faites-en une litière pour votre chat
3) Si vous n'avez pas de chat, tant pis.

9 10 2007
   

Oh grand Goscinny, pardonne Uderzo pour sa maladie d'Alzeihmer (il a oublié toutes les bases d'un bon scénario que tu lui avais enseigner heureusement que le dessin est toujours bon).

Tout un travail gâché, autant qu'il arrête tout de suite.
René tu nous manques pour tes belles histoires.

Certains vont trouver que je suis méchant mais je suis tellement navré...
Je mets 1 pour le dessin.

12 9 2007
   

Horrible, et encore je retiens mes mots car sinon je pourrais être vulgaire. Tout me semble laid dans cet album jusqu'à son message (les bd américaines c'est bien, les mangas c'est nul). Non mais pour qui se prend Uderzo pour faire passer des messages pareils dans une bd aussi mythique que Astérix. Le pauvre Goscinny doît se retourner dans sa tombe.

Le scénario de cet album (si on peut appeler cela un scénario) est très mauvais (des romains et des pirates quasiment absents, aucune bagarre dans le village et aucune chasse aux sangliers). Les allusions sont toutes mauvaises, que se soit celle à Spiderman ou Batman (avec les clones araignée ou chauve souris) ou celle au film Le corniaud (un film que j'ai adoré au passage).

Mais le pire à mes yeux, c'est la présence d'un extra-terrestre ressemblant fortement à ... Mickey. C'est d'ailleurs sa présence qui a fait que quand j'ai pris l'album à la FNAC et que j'ai commencé à le feuilletter, j'ai cru m'être trompé d'album. D'ailleurs après avoir lu ça, je me demande comment Uderzo peut se permettre de critiquer Chabat et son film Astérix et Obélix mission Cléopâtre qui est pour moi plus proche de l'esprit d'Astérix que ce truc.

A la fin, Uderzo utilise la même ruse que Hergé dans Vol 714 pour Sydney, en faisant oublier aux gaulois cette aventure. Ben je me demande si il pourrait pas faire la même chose avec moi, car je n'y arrive pas tout seul.

20 5 2007
   

Constatant lui-même la nature quelconque des dernières aventures des gaulois, Uderzo a tenté un coup de poker.
Le résultat est un véritable fourre-tout sans queue ni tête et certainement élaboré en improvisation permanente. Le genre de projet qui peut diviser le public. Il y a bien eu une division, mais d'une autre nature : grosses ventes et critiques unanimement mauvaises des fans.

Même les dessins, qui étaient l'élément qui maintenait la série en (sur)vie, sont baclés et simplistes.
Difficile à acheter, même pour compléter une collection.

Twano :Une BD sans intérêt ! Note de l'album : 1,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
12 4 2007
   

Echaudé par les précédents albums (La Galère d'Obélix et La traviata), je m'étais décidé à ne pas acheter cet album. Je l'ai donc lu "à la sauvette" assis par terre à la FNAC.
Et là, je n'ai pas regretté de ne pas avoir dépensé mes sous pour cet album vraiment très pauvre. C'est pas drôle, c'est pas Astérix. Je ne comprends pas comment Uderzo peut se foutre de notre gueule ainsi. Rare sont les pages avec plus de 4 images, cela se lit donc très vite. Le seul intérêt de l'album, ce sont les références aux travers du monde contemporain, mais c'est si mal fait...
A oublier, très vite.

13 12 2006
   

Cette album est, commment dire ? ...nullisime c'est bien le mot. Non franchement cet Astérix m'a incroyablement décu. Ce n'est pas faute de bons dessins, Uderzo tient une nouvelle fois bien son rôle. Mais l'histoire est vraiment abracadabrante : des martiens venus de chez pas ou attaque notre paisible village gaulois. Pas de voyage, pas de romains , pratiquement pas d'humour. En bref aucun élément de ce qui fait habituellement le succes d'Asterix.

Vous m'avez compris passez a coté de cet album si vous ne voulez pas perdre votre temps.
Ah oui a ceux qui n'ont jamais lu d'Asterix, si vous voulez commencer la série ne prenez pas celui la il pourrrait vous dégouter du reste qui est excellent.

6 12 2006
   

OLALALALALALALALALA!!!!!!!!
Mais qu'est -il arrivé a notre ami Mr Uderzo????!!!!!
Astérix se retrouve mélangé a l'univers de BD américaine, ce qui sort totalement du context ASTÉRIX....
Astérix reste dans son village et voit arriver des extra terrestes... si si je vous assure, je parle bien d'un livre d'astérix....
Je suis extrement decue, moi qui lis Astérix depuis tout petit, jai toute la collection et je regrette amplement l'achat du dernier....
j'espere que cet album était une erreure et que notre héro gaulois sera confronté a une aventure plus interessante....
Le succé de se dernier album ne peut etre dû qu'au collectionneurs qui l'on acheté sans se douter de la mauvaise surprise....
domage car la qualitée des dessins et des couleurs et encore meilleur qu'
avant

11 10 2006
   

Après les nombreux avis ci-dessous, il n’y a pas grand chose à ajouter. Le numéro 33 est une imposture, ce n’est pas un vrai Astérix, c’est manichéen, sans humour et terriblement ennuyeux. Relisez plutôt un des très bons albums de la série (ceux de l’époque où il y avait un scénariste).

Et si, par erreur (comme des millions d’autres), vous avez déjà acheté l’album et ne savez pas quoi en faire, vous pouvez l’utiliser sur les marchés pour emballer du poisson, voire pour allumer un feu de cheminée ou un barbecue.

24 8 2006
   

Pitoyable, affligeant, triste, écœurant, autant de qualificatifs véritables, mais d'une tristesse accablante.
Le tout se résume d'ailleurs en quelques mots bien sentis (que l'on a parfois rencontrés ailleurs avec notre gaulois): oseille, fric, blé, flouze, pépette, argent, sesterce, consommation, pèze, grisbi, pognon.
Voir cette série, que l'on a pu porter (à juste titre, c'est une ENORME série, une vraie fondation de la BD) aux nues, ramper à ce point entre les brins d'herbe et les vers de terre, ça trouble, ça fait de la peine.
A l'instar de George Harrison à qui l'on demandait quand aurait lieu le retour de Beatles et qui répondait "quand John Lennon ne sera plus mort", on a envie qu'Astérix s'arrête, et cesse de trahir ses racines, ses bases, tant que Goscinny ne sera pas de retour.
Et quelque chose me dit que ce n'est pas demain la veille. Hélas.

Dommage, le menu déroulant s'arrête à 1, ça méritait zéro, ou moins... devant le travail de destruction du mythe entrepris.

15 6 2006
   

Cet album a le titre d'Astérix mais l'esprit n'y est plus. Que viennent faire tous ces personnages venus d'autres galaxies bédéennes dans cette série si gallo-romaine. Finis les bons jeux de mot, les bagarres mémorables avec les romains et les sangliers si appétissants.

Cet album est affligeant et on se demande le pourquoi de son écriture. Est ce pour exploiter un filon juteux ? En tout cas, ce n'est plus Astérix.

Dommage, mais l'absence de Goscinny est vraiment visible et il me semble qu'il aurait mieux valu stopper cette série plutôt que produire ce navet !

25 5 2006
   

A mon tour d'être méchant ?... Bon, je vais essayer de ne pas dire que cet album est une bouse par respect pour l'auteur qui a contribué à cette série au succès mondial.

Aux vues des critiques, je me suis bien évidemment refusé d'acheter ce tome (en fait, cela fait déjà quelques temps que j'ai arrêté les frais avec Astérix). Mais malgré les mauvaises critiques unanimes, c'est fou le nombre d'endroit où j'ai trouvé à disposition cet album (chez ma grand mère, etc.). J'ai donc eu l'occasion de lire ce tome tant décrié, et il est vrai qu'il est indigne d'un Astérix.

Pourquoi ? Tout simplement parce que l'histoire n'a ni queue ni tête, l'humour est très lourdingue et surtout l'album est tout sauf une histoire d'Astérix et Obélix. On ne retrouve à aucun moment l'ambiance du village gaulois. On aurait remplacé Astérix par Lucky Luke, celui-ci aurait aussi subit l'invasion des gentils et des méchants extra-terrestres, il aurait tiré une fois plus vite que son ombre pour aider les gentils, etc... et on aurait un superbe nouvel opus des aventures de Lucky Luke.

Vous l'aurez compris, cet album est tout sauf une histoire d'Astérix... Alors s'il vous plait, arrêtez d'acheter cette série car vu le nombre de ventes réalisés, Uderzo ne va jamais se décider à stopper le carnage.

28 4 2006
   

C'est lamentable, Uderzo ne respecte pas le mythe d'Astérix il n'a plus d'idées ou si ça se trouve il devient même complètement maboule ! Alors il faut arrêter dans ce cas là. Je ne comprends pas coment on peut sortir un truc pareil, j'aurais honte à sa place ! Des mangas, des télétubbies c'est pas croyable. Ca casse la légende.

20 4 2006
   

Je ne pensais pas qu'il était possible de faire pire que la galère d'Obélix. Et bien je me trompais un petit peu. La Uderzo a vraiment touché le fond. Au départ, je n'aurais jamais du le lire. Pourquoi. La raison est trés simple. En rentrant de vacances par le train lors de sa sortie, je me suis trouvé derriére quelqu'un en train de le lire. A un moment quand j'ai relevé la tête, j'ai vu l'image du Teletubby violet.

La j'ai compris que l'auteur se moquait des lecteurs, et baffouait du même coup la mémoire de Goscinny. Honte à vous Monsieur Uderzo.

Mais voila, on m'en fis cadeau. Remarquez que je n'avais rien demandé. J'ai du dés lors me résoudre à le lire. Sachant à quoi m'attendre, la chute n'en fut pas moins rude. Dommage qu'on ne puisse pas mettre 0 étoiles, car la ca serait plus que mérité.

19 4 2006
   

pffffff !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Uderzo touche le fond, c'est affligeant ! nul !

Je vais maintenant arréter d'acheter les derniers albums d'astérix uniquement pour avoir la collection complète.

Pourquoi ce truc là bat des records de vente ??????????

Pourquoi je l'ai acheté ????

J'ai honte...
Goscinny pardonne moi !!!!!!!!!!!

21 11 2005
   

Notre univers est composé a 99% de vide...

Vide c'est ce qui correspond le mieux à ce 33eme tomes des aventures d'Astérix. En effet cet album c'est un trou noir, RIEN mais rien ne se dégage de cet album si ce n'est la médiocrité de son scénario vide comme je le disais. Alors bien sur pour faire les 48 pages y a pas 36 solutions : et que jt'en mets des planches avec une seule case, et des planches avec 2 cases, ca dépasse rarement les 6 cases par planches, c'est navrant. Navrant mais ca reste beau, dans la continuité des Astérix, classique, net, rien à redire à ce niveau la.
C'est d'ailleurs bien la seule chose de classique dans cet album, elles sont où les bagarrres contre les romains ? et les jeux de mots et divers anachronismes croustillants dont Goscigny avait le secret ? Envolés ? Ah... bon meme Obélix ne supporte pas ce spectacle et s'ennuie.

Et je n'ose même pas vous parler de l'étroitesse d'esprit dont fait preuve Uderzo dans cet Album : les méchants mangas contre les gentils de chez walt dysney non mais c'est a en pleurer.

Moi qui était fan d'Astérix depuis tout petit, lisant les premières éditions que mon pere et ses freres et soeurs avaient lu avant moi, chez ma mamie, je dois bien me rendre à l'évidence : même si je ne voulais pas y croire, Astérix est bel et bien mort avec son père, le génial et très regretté René Goscigny. C'est vraiment triste.

18 11 2005
   

Bref que dire de ce 33 ème opus de la saga de notre gaulois préféré? On remaque quand même que depuis que Goscinny est mort, les albums d'Asterix sont de moins en moins bons. Uderzo est un très bon dessinateur mais on ne s'improvise pas scénariste d'un claquement des doigts.

Un album qui se lit en 5 minutes et qui s'oublie aussi vite.

17 11 2005
   

Voilà qui ressemble à une tentative de sortie en pirouette, mais qui se finit malheureusement par la honte sur cette BD. Et oui, le ridicule tue, et c'est Astérix qui en fait les frais...

Scénario affligeant, blagues même pas drôles, et pourtant j'ai beaucoup aimé les premiers tomes d'Uderzo seul.

Alors, Monsieur Uderzo, reniez vite cet album, acceptez votre erreur, et surtout, retirez-moi ça de la vente.

Même le dessin m'a déçu, on retrouve l'air malin (sens propre) d'Astérix qui était apparu depuis quelques albums (pour ceux qui ne voient pas, la couverture en est un très beau spécimen)

Alors 1, parce que la sueur passée sur la réalisation d'un album complet rachète au moins ça...

13 11 2005
   

Ce trente-troisième album d'Astérix est à découvrir si :

- vous n'attachez aucune importance à la qualité de l'histoire qu'on vous met sous les yeux

- vous n'êtes pas déçu si vous ne souriez pas une seule fois en lisant un album prétendument humoristique

- vous aimez qu'on traîne dans la boue des personnages mythiques en dénaturant totalement l'esprit de la série qui vous a fait les aimer

- vous n'avez pas peur des situations ridicules, comme de voir des pseudo-Goldorak affronter des pseudo-Superman dans une aventure d'Astérix

- vous appréciez les grandes cases qui font les planches vides

- vous aimez vous dire après lecture d'un album que c'était consternant

Si vous ne remplissez pas les conditions précédentes, fuyez comme la peste ce honteux produit, qui n'a rien à voir avec une bande dessinée d'Astérix, qui ne peut que vous amener à vous interroger sur le déclin évident des qualités artistiques et intellectuelles d'Uderzo et jeter le discrédit sur une série qui ne méritait franchement pas ça.

Le navet de l'année.

ZeldaKurovski :Une BD sans intérêt ! Note de l'album : 1,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de ZeldaKurovskiReflet de l'avatar de ZeldaKurovski
7 11 2005
   

Pffff... Quand je pense que mon père a mis 8e90 pour ce ... machin... le ciel me tombe effectivement sur la tête!!!
La couverture avait pour le mérite d'être assez réussie mais c'est malheureusement tout ce que l'on peut dire de cet album... je suis déçue, redéçue et reredéçue! M. Uderzo se moque tout simplement de nous pondant un espèce de truc qu'il ose appeler BD et représentant soit disant une histoire d'Astérix le gaulois... je cherche encore l'histoire d'ailleurs! des vignettes énormes! pas de dialogues interessants. pas de sketchs (enfin si des pseudo trucs drôles mais j'ai pas dû les repérer... trop bien cachés peut-être). pas de vrais bagarres. des anachronismes à ne plus savoir qu'en faire. bref nul de nul!

Je comprends que ce cher monsieur ait besoin d'argent (bien que je pense qu'il s'en soit déjà assez fait sur le dos de Goscinny) alors dans ce cas là, qu'une solution aller au Parc Astérix ca lui permettra peut-être de s'arrêter! En tout cas pour mon collectionneur de père, Astérix = finito!!!

(je mets 1 mais je pense que cela ne mérite que 0.5)

6 11 2005
   

J'approuve totalement l'avis de david, on remarquait déjà depuis la mort du très regretté et génial Goscinny un déclin rapide de la qualité des bulles et des histoires. Goscinny insérait des petits clins d'oeil témoignant d'une culture générale et historique extraordinaire. Uderzo, lui ne lui arrive pas a la cheville.
Bref, il a commis une énorme erreur en publient cette infâme insulte a la mémoire de Goscinny qui avait porté Astérix au faîte de la gloire. Uderzo devrait avoir honte, de par ce tome nullissime il s'écarte de bien des fans de la première heure. Monsieur Uderzo si un jour vous lisez cet avis, je vous en prie continuez mais pas seul!

MarcelSarbacane :Une BD sans intérêt ! Note de l'album : 1,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de MarcelSarbacaneReflet de l'avatar de MarcelSarbacane
1 11 2005
   

J'ai ete tres triste et tres decu en lisant cet ouvrage.

Uderzo n'a pas le talent de son ancien collegue. Le commentaire de David resume bien la situation.

Ce livre est une sorte de melange de cliches touchant aux Comics americains, a Disney, etc...

Le coup des extra-terrestres, c'est absurde, incoherent, je n'ai vraiment pas compris.

27 10 2005
   

Bah! la potion magique a un drôle de goût ...amer sans doute !

Quelle déception, j'ai l'impression que nos irréductibles gaulois n'ont pas pu se résoudre à résister davantage à l'envahisseur ... le merchandising !

Scénario inexistant, rebondissements calculés pour que "l'intrigue" tienne le nombre de pages imposé, minimum syndical oblige ! Astérix ne se bat pas contre les romains, Obélix s'ennuie et nous aussi !
Et c'est sans parler de cette symbolique prétentieuse que nous impose Uderzo face aux mangas et comics...

Voilà comment on détruit des rêves d'enfants...

En tout cas, il n'y aura pas pour moi de numéro 34 !
C'est dommage pour le mythe : il faut parfois savoir résister au chant des sirènes Monsieur Uderzo, on n'en sort que plus grand...

Sobek :Une BD sans intérêt ! Note de l'album : 1,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
20 10 2005
   

Comme à chaque nouvel album, j'attendais de pouvoir enfin l'avoir en main (avec de moins en moins d'empressement cependant depuis "La Traviata"!!!). Hélàs, trois fois hélàs !!! Monsieur Uderzo, vous avez touché le fond alors, ... s'il vous plaît, ... arrêtez de creuser. Depuis ma plus tendre enfance je ris aux blagues, aux bagarres, aux jeux de mots de ces gaulois si attachants (je découvre même encore le sens de certains qui m'avaient échappée jusque là!). Aujourd'hui, je suis bien triste pour Astérix et c'est fort dommage de voir tomber une série culte dans les bas-fonds de la nullité.

20 10 2005
   

Je suis encore novice pour donner mon avis sur ce site, c'est pour cela que j'ai mis une étoile... Je sais pas encore si on peux n'en mettre aucune!

Cet album est tout simplement nullisime! je suis du genre a acheter les albums des séries qui me passionnent sans me poser de question, mais là j'ai pas pu... Que le grand Goscinny me pardonne mais je n'acheterai jamais le 33° album d'asterix.

Le Scenario est affligeant, (c'est pour dire, même Obelix le reconnait dans l'album), mais il y a encore pire, on se demande le role que le scénario offre a Asterix, il ne sert a rien, ne fait que regarder... Comme si lui aussi il n'avait pas eu très envie de participer a cette histoire.

18 10 2005
   

On se traine à suivre cette histoire qui ne va nulle part, qui se tourne dans le village et qui vient d'ailleurs (débarquement d'extraterrestres) avec pour toile de fond des gags qui ne font pas sourire et des idées qui sont d'un autre âge (les mangas sont mauvais). Bref Asterix aurait pu aller au Japon, en Coree et là l'apparition du manga aurait pu etre interessante et surtout Asterix aurait voyagé comme il avait coutume de faire mais en vieillissant il tourne en rond dans son village. On a le sentiment de lire une contrefaçon.

Parlomba :Une BD culte ! Note de l'album : 5,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
17 10 2005
   

Le ciel lui tombe sur la tête est sans aucun conteste le meilleur album qu'Albert Uderzo ait écrit depuis le décès de son complice René Goscinny.
Les auteurs n'ont-ils pas toujours été libres penseurs : complices qui réussissaient à faire rire leurs lecteurs quel que soit leur âge ?
Et bien voilà, non seulement le dessin du "Ciel lui est tombé sur la tête" est magistral, mais l'humour décalé est présent à toutes les pages de cet album.
Toutes les générations y seront à nouveau sensibles: les enfants qui rient à la caricature de Superman, les parents et grands parents qui se régalent du combat "schwartzie contre Goldorak" .
Et oui, ce héros est le nôtre, Astérix, c'est un peu chacun de nous, nous qui sommes si fiers de notre "exception culturelle" et tellement opposés à toute forme de totalitarisme.
La modernité de cette nouvelle aventure ne heurterait-elle pas les mêmes que ceux qui hurlent devant les positions réac et dangereuses d'un certain G.W ?
Moi je ne boude pas mon plaisir, pour une fois qu'un succès mondial est français et basé sur la résistance .....

poischiche :Une BD sans intérêt ! Note de l'album : 1,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
17 10 2005
   

Quelle déception !!! après avoir lu et entendu certaines critiques, j'ai voulu me faire mon propre avis en lisant le dernier album ... Dès le début, c'est la désillusion. Où est donc passé l'esprit d'Astérix. Des extraterrestres qui débarquent dans l'univers d'Astérix, quel anachronisme !

Dans cet album, le scénario est effectivement inexistant si bien qu'on se retrouve avec des images d'une page entière au lieu de 10 images/page en général, Astérix est irascible et s'énerve contre tout le monde dans un caractère qui n'est pas le sien. Les habituelles références et jeux de mots sont peu nombreux, ce qui n'aurait pas été si mal si la qualité était de mise : or, les jeux de mots sont tellement nuls qu'Uderzo croit bon les expliquer par une note (remarquez c'est toujours ca pour remplir les pages).

Après avoir entendu Uderzo expliquer au journal que les critiques l'intéressaient moins que le chiffre des ventes, je pense que la messe est dite. Il est bien malheureux de tuer ainsi un mythe de la BD tout ca pour faire passer le profit d'abord.

Aure69 :Une BD sans intérêt ! Note de l'album : 1,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
17 10 2005
   

C'est plutôt sur la tête d'Uderzo qu'il est tombé le ciel à mon avis. Que les choses soient claires : je suis fan d'Astérix depuis ma tendre enfance, j'ai pour ainsi dire appris à lire avec Astérix, mon père a commencé la collec à la sortie des premiers albums et j'ai vaillament continué depuis... jusqu'à aujourd'hui.

J'avais bien entendu les critiques qui parlaient de scénario inepte, mais je n'y croyais pas, j'avais même défendu les derniers albums d'Uderzo mais là il n'y a plus rien à défendre.

Le scénario (sic) est digne des plus sombres heures de Mickey Parade : des gentils extra-terrestres, les Tadsylwien, envahissent le village gaulois pour récupérer la potion magique avant les méchants extra-terrestres, les Nagmas. Voila c'est tout, c'est le fameux scénario sur lequel Uderzo ne voulait dévoiler pas un mot (comme on le comprend !). A la lecture de cette "histoire", on est franchement géné pour Uderzo mais, au fur et à mesure de l'album, on perd toute pitié quand on comprend le sens de tout ça.

Tadsylwien est l'anagramme de Walt Disney et Nagmas est l'anagramme de Manga. Ce tome est donc la grande victoire de la BD franco-belge sur la BD US et les comics en premier lieu (avec un hommage quand même en fin de volume) et sur les Mangas japonais ensuite qui ont l'air encore plus stupide que les Romains dans la tête d'Uderzo. Non mais quelle BD franco-belge ? Oser faire ce comparatif en défendant un style de BD qui n'a pas évolué depuis 1965 (je parle de la BD franco-belge, pas de la BD française qui se porte très bien) face aux florissantes BD US et Japonaises, c'est quand même une preuve de non-culture bédéphile flagrante.

Bref Uderzo est passé du dessinateur impertinent au vieux con rétrograde et ça fait mal de lire ça. Surtout quand il utilise ses personnages pour porter le drapeau franco-belge. Ca en devient presque de la BD nationaliste.

Monsieur Goscinny, vous nous manquez.

PS : Oui les dessins sont magnifiques mais ça ne suffit pas, en plus il y a de la vilaine 3D dans les couleurs alors...

16 10 2005
   

très mauvais album
Où est passé la magie propre a l'univers du petit gaulois.
Uderzo s'enfonce au fil des album dans une médiocrité scénaristique.
Les dessins restent bons mais quelle déception
Album ridicule à oublier de suite!!!

fx :Une BD sans intérêt ! Note de l'album : 1,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
16 10 2005
   

Mais comment les éditeurs osent-ils mettre le nom de Goscinny en couverture de cette nullité absolue ? C’est une injure absolue à ce grand scénariste que de l’associer à cette m….

Et oui, vous l’avez compris j’ai détesté cet album, qui malheureusement va quand même se vendre grâce au marketing à des millions d’exemplaires. Je n’ai jamais lu quelque chose d’aussi nul et d’aussi grotesque !

Les dessins sont certes plutôt bien (et encore), mais le scénario est affligeant. L’histoire est d’une nullité totalement hallucinante. Je commençais à m’habituer au niveau médiocre des scénarios de Uderzo, mais là il touche le fond. En bref, des extraterrestres à la technologie très avancé débarquent sur terre pour récupérer « l’arme fatale » : la potion magique. Il y a des gentils et des méchants et ce sont les gentils qui gagnent. Voilà c’est à peu près ça ! Uderzo empile les sketchs qui font flop et essaye tant bien que mal de faire 44 pages.

Si vous aimez Astérix, alors surtout ne le lisez pas !!!

15 10 2005
   

Cet album constitue un véritable événement... Tels que l'ont fait les colons américains lors de la conquête de l'Ouest, des frontières viennent de nouveau d'être repoussée... Celles de l'ineptie.
Des extraterrestres... Le thème de cet album est particulièrement bien choisi sur un point. L'oeuvre récente d'Uderzo, cet album inclus, est comme le cosmos. Du vide en perpétuelle extention.
Quel sera donc le "scenario" du prochain, car selon Uderzo, le chemin de croix se poursuivra si l'interessé "trouve une bonne idée". Peut-être oserai-je proposer quelques pistes :

1/ L'invention de l'arme nucléaire par un savant romain qui a reçu la visite des potes aux méchants extraterrestres de l'histoire.
1 bis/ Ou une arme bactériologique quelconque, il y a le choix après tout.

2/ Le clonage humain. Les romains créent un Astérix qui leur est dévoué. C'est débile, mais au regard du dernier opus, on peut y mettre la dose.

3/ Et pourquoi pas ......... Jésus. Bon, il n'est pas censé être né en 50 avant lui-même, mais au point ou on en est (d'ailleurs il serait né entre -7 et -5, mais bon c'est un détail et on s'en fout).
3 bis/ Ou bien Obélix voit Dieu et devient messie pronant la miséricorde, la paix sur la Terre aux hommes et aux sangliers...

4/ Et après la piste Comics, pourquoi pas les mangas : Et il y a l'embarras du choix : Nicky Larson, Les chevaliers du Zodiaque, Dragonball...

5/ Ou bien le Seigneur des Anneaux.

6/ Et pourquoi pas : Sournois, vous savez, le lutin méchant pas bien futé dans Oui-Oui vole la voiture jaune et rouge de Oui-Oui, il boit trop de cervoise et renverse Panoramix du haut d'une falaise.

En fait, c'est pas si simple de trouver des scénarii bidons, je n'ai déjà plus d'idée. Et encore, si on peut parler d'idée...
Non, faisons confiance à Uderzo. Je crois cependant que je vais lui envoyer un post-it pour écrire celui du suivant.

15 10 2005
   

Une très belle histoire, pour celui ou celle qui n'a JAMAIS lu un Astérix !

Pour les autres, c'est-à-dire "nous autres, les initiés"... cet album dénature ce qui a été fait avant. Aaaah!... si Goscinny pouvait revenir...

Nul d'intérêt. Point. Final.

Tristantitoune :Une BD sans intérêt ! Note de l'album : 1,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
15 10 2005
   

Le fond de l'histoire est grotesque, d'ailleurs tout le monde le dit même le toune lorsqu'il remonte dans son vaisseau, même Obélix lorsqu'il zappe le spectacle affligeant du combat des supermans contre les goldorats en retournant à ses menhirs. Je ne m'y attarderai donc pas.

Scénaristiquement, on frise le néant. Il n'y a tellement rien à raconter qu'il y a des vignettes énormes partout, des quarts de pages, des demi pages, des pages complètes. L'intrigue est bouclée quelques planches avant la durée syndicale de 44 planches, donc on tente de la relancer avec quelques gags pour combler les trous, comme le toune qui grandit (et hop, quelques vignettes de quart de page en plus) ou le toune qui noircit, oh la la mais que d'aventures.

L'univers d'Astérix est présent sous la forme du minimum syndical : une case de pirate, une de bagarres, une de baffes aux romains... Et tous les personnages sont tellement des caricatures d'eux-mêmes qu'ils radotent, on dirait qu'ils approchent tous les 80 ans.

Humoristiquement, je ne sais pas, je cherche encore. Les références sont désormais si faiblardes qu'il faut systématiquement les expliquer en bas de vignette.

Quant à l'esthétique, bon c'est subjectif, chacun aura donc son avis, le mien c'est que c'est l'un des albums les plus moches (bon, à part les trois premiers). Sauf la couverture, qui est excellente et très attirante. Très fort en marketing, décidément.

Je trouve tout ça d'une grande tristesse. Pour Goscinny. Et pour Astérix, celui que j'ai tant aimé depuis mon enfance.
Pour Uderzo, non, je commence à avoir du mal à me faire de la peine.

Ah, et puis alors, ce forum avec Notix qui nous parle d'Astérix qui lui a appris la tolérance, c'est le pompon. Mais enfin Notix, le message de cet album avec les méchants mangas il friserait pas un peu l'intolérance et le manque d'ouverture ?

Voyons les choses en face : monsieur Uderzo (le respectueux "monsieur" restant dû pour des raisons historiques) se fout ouvertement de la gueule des lecteurs de plus de 8 ans, il contemple juste ravi l'explosion des chiffres des ventes au journal télévisé. Explosion uniquement dûe à la promo digne d'un Star Wars (ou, disons plutôt, d'un Total Recall ou d'un Men In Black, ce seraient des exemples plus adaptés) et à la sortie mondiale avec interdiction de vendre avant le jour J.

Alors il a beau préciser "fin DE L'EPISODE" en bas de la dernière planche, ben pour moi c'est définitivement terminé : Astérix est mort, et la prochaine fois c'est sans moi.

Même pas quand j'aurais des gamins en bas-âge : il y a des BD beaucoup plus réussies que ça pour les petits.

Surtout que d'après ce que dit Panoramix quand il redescend de la fusée de l'envahisseur de l'espace (j'ai du mal à rester sérieux en écrivant ça !) il songe à réfléchir sur la manière de voler : et bien je vous l'annonce tout de go les amis, au prochain album Astérix vole ! Je ne veux même pas voir ça.

Dire qu'Uderzo disait encore en septembre : "je ne souhaite pas qu'on poursuive les aventures d'Astérix après ma mort, desfois qu'on me l'envoie dans la Lune".

Moi je suis prêt à prendre les paris qu'il va le faire lui-même.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Asterix, tome 1 : Asterix le gaulois 21 3.40
Asterix, tome 2 : La serpe d'Or 16 3.81
Asterix, tome 3 : Asterix et les Goths 15 3.57
Asterix, tome 4 : Astérix Gladiateur 13 4.15
Asterix, tome 5 : Le tour de Gaule d'Astérix 17 4.53
Asterix, tome 6 : Asterix et Cléopatre 15 4.43
Asterix, tome 7 : Le combat des chefs 14 3.93
Asterix, tome 8 : Astérix chez les Bretons 15 4.50
Asterix, tome 9 : Astérix et les Normands 12 3.96
Asterix, tome 10 : Astérix Légionnaire 16 4.59
Asterix, tome 11 : Le bouclier Arverne 11 4.50
Asterix, tome 12 : Astérix aux jeux Olympiques 11 3.55
Asterix, tome 13 : Astérix et le chaudron 12 3.46
Asterix, tome 14 : Asterix en Hispanie 11 4.14
Asterix, tome 15 : La Zizanie 10 4.50
Asterix, tome 16 : Asterix chez les Helvètes 15 4.17
Asterix, tome 17 : Le domaine des Dieux 11 3.91
Asterix, tome 18 : Les lauriers de César 13 4.35
Asterix, tome 19 : Le devin 9 3.67
Asterix, tome 20 : Astérix en Corse 18 4.64
Asterix, tome 21 : Le cadeau de César 11 3.73
Asterix, tome 22 : La grande traversée 7 3.79
Asterix, tome 23 : Obélix et compagnie 9 4.17
Asterix, tome 24 : Astérix chez les Belges 10 4.00
Asterix, tome 25 : Le grand fossé 12 3.29
Asterix, tome 26 : L'Odyssée d'Asterix 14 3.96
Asterix, tome 27 : Le fils d'Astérix 8 3.06
Asterix, tome 28 : Astérix chez Rahazade 8 3.38
Asterix, tome 29 : La rose et le glaive 7 3.57
Asterix, tome 30 : La Galère d'Obélix 19 2.16
Asterix, tome 31 : Astérix et Latraviata 21 2.07
Asterix, tome 32 : Astérix et la rentrée gauloise 9 3.17
Asterix, tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête 51 1.30
Asterix, tome 34 : L'anniversaire d'Astérix et d'Obélix 11 2.55
Asterix, tome 35 : Astérix chez les Pictes 14 2.96
Asterix, tome 36 : Le papyrus de César 6 3.50
Asterix, tome 37 : Astérix et la Transitalique 4 3.75