46 548 Avis BD |20 184 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 11 : Le bouclier Arverne
 

Asterix, tome 11 : Le bouclier Arverne

 
 

Résumé

Asterix, tome 11 : Le bouclier ArverneAfin d'acceder au résumé de Asterix, tome 11 : Le bouclier Arverne, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Asterix, tome 11 : Le bouclier ArverneJ'ai beaucoup aimé ce tome.
L'histoire est bien construite, on ne s'ennuie pas et on rigole beaucoup.

Ce tome nous donne le passé d'un objet présent dans tout les tomes, je ne dirais pas où, vous le saurez vous-même.
Les romains sont pitoyables, allant à aller fouiller dans du charbon et en ressortir noir de la tête aux pieds.

Les dessins sont tres beaux mais toujours un peu fade niveau couleurs.

C'est un très beau tome pouvant être considéré comme l'un des meilleurs pour certains. A posseder de toutes manieres.


Chronique rédigée par Asceltis le 09/10/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 140 (98,59 %)
  • 1 (0,70 %)
  • 1 (0,70 %)
  • Total : 142 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 9,49 9,49 9,49
Acheter d'occasion : 5,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.50
Dépôt légal : Janvier 1968

Avis des lecteurs

11 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Asterix, tome 11 : Le bouclier Arverne, lui attribuant une note moyenne de 4,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

steph97480 :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
24 10 2015
   

Cet album est certainement l'un de mes préférés. J'adore cette aventure où nos amis gaulois se baladent en pays arverne avec une mission somme toute assez simple mais ô combien rigolote ( j'ai beaucoup ri avec la crise de foie du chef Abraracourcix ), les paysages dessinés par uderzo sont magnifiques

2 9 2013
   

Avec cet album, Goscinny fait vibrer la fibre patriotique gauloise avec l'évocation de Gergovie et de Vercingétorix. En même temps, il inaugure ici la parodie des stéréotypes liés aux particularismes régionaux, qui est exagérée, mais comportant toujours une part de vérité ; ainsi, après les Massiliens exubérants et joueurs de pétanque du Tour de Gaule, on assiste au parler bougnat des Arvernes marchands de charbon, détail que j'ai bien apprécié, puisque je connais bien l'Auvergne du Puy-de-Dôme et de l'Allier, pays des cures thermales.

Goscinny excelle toujours dans des astuces verbales fort plaisantes, comme les noms de Fanfrelus, Perrus et Coquelus plutôt anodins prononcés ainsi, mais vus sous l'angle Arverne, ça donne Fanfreluche, Perruche et Coqueluche. Le dessin d'Uderzo est maintenant posé, il ne variera pratiquement plus ; on y voit la forme presque définitive de Bonemine, et la figure du centurion Ballondebaudrus à la trogne savoureuse, qui annonce celle d'un autre saoulin : Roméomontaigus.

Ainsi, sans se hisser au niveau des chefs-d'oeuvre que sont Astérix en Corse ou Astérix chez les Belges, les auteurs livrent ici un excellent album.

10 7 2013
   

Encore un album de très haute qualité plein de moments et de personnages hilarants : la crise de foie d'Abraracourcix, la prononciation auvergnate des Arvernes qui déforme les noms romains, Obélix qui n'en revient pas qu'on puisse être malade de trop manger, le tire-au-flanc Petigibus (qui m'a dénoncé ?), etc, etc...
Ce voyage en pays Arverne est des plus agréables et le dessin d'Uderzo toujours au summum, tout comme l'humour de Goscinny. Cette enquête qui nous fait rencontrer tous les personnages entre les mains desquels le bouclier est passé 15 ans avant dans la 1ere page est vraiment sympa et la surprise finale bien trouvée.
Un nouveau personnage du village fait son entrée : Bonemine la femme du chef qui était apparue sans être nommée (et plus grosse) dans "le combat des chefs". Elle s'affirme déjà comme une mégère qui terrorise son chef de mari et le fait marcher à la baguette.
Par contre il y a un gag que je trouve vraiment raté et pas du tout digne de Goscinny, (extrêmement rare, voire unique) c'est au bas de la page 8 quand Cétautomatix va prévenir Assurancetourix qu'ils s'en vont juste pour le plaisir de l'empêcher de chanter !? Alors que le barde, pour une fois, n'allait pas le faire ! Mais bon ,tout le reste est plus qu'excellent.
Il y a aussi une petite curiosité : un des marchands de vins et charbon s'appelle Pronostix, le même nom qu'un druide rencontré plus loin !
Un must, donc pour une série qui à ce stade est constamment au sommet de la vague.

12 10 2010
   

Quand ce ne sont pas des identités nationales de nos voisins européens dont il est question de se gausser, les régionalismes les remplacent tout aussi efficacement. L’Auvergne n’échappe ici pas à la règle et, ayant vécu quelques temps à Clermont-Ferrand, j’ai pu d’autant en apprécier les subtilités.
Des cures thermales contraignantes à la culture d’une cuisine riche (la potée), des multiples petits négociants en vins et charbon à la multinationale Michelin (ou tout au moins son ancêtre), c’est tout le panel des traditions auvergnates qui est passé en revue en mode douce raillerie. Les jeux de mots se succèdent et même si les gags et le comique des situations commencent à devenir légèrement répétitifs, on se sent particulièrement à l’aise dans cette aventure qui flatte un égo franchouillard bien ancré, bien stéréotypé mais jamais vil.
Et même si la quête proposée trouve une issue un peu facile, jamais ne nous viendra à l’esprit un commentaire du type « tout ça pour ça » tant on a pris du plaisir à suivre pas à pas nos deux héros dans leurs pérégrinations. Je conclurai par ce qui pourrait ressembler à un paradoxe local : Rien à jeter, tout à acheter… !

27 9 2010
   

Cette fois ci avec cette histoire nous partons dans l'auvergne non pas pour aider un cousin ou combattre les romains mais pour accompagner Abraracourcix en cure thermale...
voila une idée originale...le passage en cure avec le druide diagnostix est très drole, la douche aux systemes perfectionnés, les bains, les repas des curistes...Asterix et Obélix sont alors priés de laisser leur chef en cure et d'aller visiter le pays auvergnat...
Commence alors les clins d'oeil sur les coutumes et traditions. L'accent "ch", le charbon, etc...
Ils apprennent par un romains que "chésar" recherche le bouclier de Vercingétorix" nos 2 héros décident alors de le trouver avant l'empereur...

J'ai bien aimé plusieurs passages dont celui de la fabrique de roues ou Obélix commence a rever sur son commerce de menhirs.
Le passages du charbon ou alors quand Astérix et Obelix sont fachés...
Uderzo est maintenant très a l'aise au dessin et nous fait meme rire dans certains arrieres plans.
Avec un début et une fin originaux et du rire tout le long de l'album ce livre reste un des meilleurs de la série. a posseder

3 10 2007
   

Après Lutèce ( La serpe d’or), et les grandes villes de France (Le tour de Gaule d’Astérix), Goscinny étudie une nouvelle région de la France avec le massif central. C’est l’occasion notamment pour l’auteur de parler du thermalisme. Il s’en sert aussi pour évoquer un caractère typiquement français, le chauvinisme. Il aborde aussi la question de l’accent, avec celui auvergnate et le chochotement (« Oui des choux, pas des choux »).

L’histoire est simple, mais efficace. Pour calmer les révoltes à Gergovie, César décide de faire un triomphe dans la ville sur le bouclier de Vercingétorix, mais celui-ci est resté en Gaule. Il envoie donc un homme le chercher. Mais Astérix se promet de le trouver avant. On a donc une véritable « chasse au trésor » dont Goscinny a le secret.

L’album est très drôle, et le gag récurent du charbon fonctionne. Des situations sont excellentes, comme celle où nos héros font une cure. Il permet également de mettre en valeur le chef gaulois Abraracourcix. De plus c’est dans celui-ci que se forme définitivement le trioAstérix-Obélix-Idéfix (en effet, le petit chien les suivra désormais partout). Le dessin d’Uderzo est toujours bon.

11 1 2007
   

Un excellent album qui se passe en Auvergne, « pays des vins et des charbons ». Les auteurs insistent beaucoup sur l’accent auvergnat et jouent sur les mots en prononçant les « s » en « che », d’où des quiproquos assez amusants.

Le scénario est solide et renvoie nos deux héros à la recherche du bouclier de Vercingétorix. Cela donne lieu à des anecdotes sympathiques, comme celle sur la localisation d’Alésia qui reste un tabou pour tous les chefs de guerre gaulois.

Les situations sont particulièrement rocambolesques, comme celles qui amènent les Romains à fouiller dans le charbon. On notera que cet album donne une place plus importante que d’habitude au chef Abraracourcix. Celui-ci est obligé de faire une cure à Vichy. Cet épisode étant d’ailleurs un morceau d’anthologie. De plus, cet album propose, pour la première fois, la présence de sa femme Bonemine.

2 6 2006
   

Encore du bon !

Ce n'est pas mon album préféré, mais la rigolade est bien présente. J'adore particulièrement la dispute en tre Astérix et Obélix, et le résultat de la diète sur Abraracourcix, méconnaissable.
Mais les autres gags sont toujours impayables : toujours des baffes, toujours des Romains stupides à s'en cogner la tête par terre ... mais pas de pirates !!!!
Le dessin est excellent et le scénario très bien maîtrisé : l'enquête est courte mais très bien réalisée je trouve.

Un tome phare de la série !

23 2 2004
   

Quand on interroge un lecteur d'Astérix ou de Tintin et qu'on lui demande quel est le meilleur album, souvent il donnera le premier qu'il a lu. Pour moi c'est celui là. Et donc c'est pourquoi sans doute je trouve que c'est un des meilleurs.
Le graphisme d'Uderzo est parfaitement maîtrisé, les personnages ont trouvés leurs formes définitives.
Quand au scénario de Goscinny, c'est un régal: que ce soit pour l'histoire elle même, mais aussi (et surtout) parceque je peux relire sans cesse cet album (et les autres), j'y trouverai toujours un truc en plus qui m'avait échappé ou que j'avais oublié ( et pourtant ça fait bien 25 ans que je lis des Astérix, j'ai même appris à lire avec).

27 10 2003
   

Hop 5/5 !
Cet album fait clairement partie de mes préférés de la série !
C'est vraiment l'album typique, représentatif d'"Asterix" ! Je trouve que cette histoire dégage un charme inexplicable, assez représentatif de la série. Les gags coulent de source, les personnages sont tous excellents (comme d'habitude), bref, c'est un pur régal !
L'histoire est très sympa, on ne s'ennuie vraiment pas .
Perso, le légionnaire pochtron me fait bien rire :D, et aussi le fameux "Alésia, personne sait ou c'est Alésia !!" :D Encore des répliques cultes !

A lire !

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Asterix, tome 1 : Asterix le gaulois 21 3.40
Asterix, tome 2 : La serpe d'Or 16 3.81
Asterix, tome 3 : Asterix et les Goths 15 3.57
Asterix, tome 4 : Astérix Gladiateur 13 4.15
Asterix, tome 5 : Le tour de Gaule d'Astérix 17 4.53
Asterix, tome 6 : Asterix et Cléopatre 15 4.43
Asterix, tome 7 : Le combat des chefs 14 3.93
Asterix, tome 8 : Astérix chez les Bretons 15 4.50
Asterix, tome 9 : Astérix et les Normands 12 3.96
Asterix, tome 10 : Astérix Légionnaire 16 4.59
Asterix, tome 11 : Le bouclier Arverne 11 4.50
Asterix, tome 12 : Astérix aux jeux Olympiques 11 3.55
Asterix, tome 13 : Astérix et le chaudron 12 3.46
Asterix, tome 14 : Asterix en Hispanie 11 4.14
Asterix, tome 15 : La Zizanie 10 4.50
Asterix, tome 16 : Asterix chez les Helvètes 15 4.17
Asterix, tome 17 : Le domaine des Dieux 11 3.91
Asterix, tome 18 : Les lauriers de César 13 4.35
Asterix, tome 19 : Le devin 9 3.67
Asterix, tome 20 : Astérix en Corse 18 4.64
Asterix, tome 21 : Le cadeau de César 11 3.73
Asterix, tome 22 : La grande traversée 7 3.79
Asterix, tome 23 : Obélix et compagnie 9 4.17
Asterix, tome 24 : Astérix chez les Belges 10 4.00
Asterix, tome 25 : Le grand fossé 12 3.29
Asterix, tome 26 : L'Odyssée d'Asterix 14 3.96
Asterix, tome 27 : Le fils d'Astérix 8 3.06
Asterix, tome 28 : Astérix chez Rahazade 8 3.38
Asterix, tome 29 : La rose et le glaive 7 3.57
Asterix, tome 30 : La Galère d'Obélix 19 2.16
Asterix, tome 31 : Astérix et Latraviata 21 2.07
Asterix, tome 32 : Astérix et la rentrée gauloise 9 3.17
Asterix, tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête 51 1.30
Asterix, tome 34 : L'anniversaire d'Astérix et d'Obélix 12 2.50
Asterix, tome 35 : Astérix chez les Pictes 14 3.00
Asterix, tome 36 : Le papyrus de César 6 3.42
Asterix, tome 37 : Astérix et la Transitalique 6 3.67
Asterix, tome 38 : La fille de Vercingétorix 4 2.00