46 548 Avis BD |20 184 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 22 : La grande traversée
 

Asterix, tome 22 : La grande traversée

 
 

Résumé

Asterix, tome 22 : La grande traverséeAfin d'acceder au résumé de Asterix, tome 22 : La grande traversée, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Asterix, tome 22 : La grande traverséeUn excellent "Asterix", un ...

Cette découverte de l'Amérique par nos Gaulois, ces rencontres avec les Indiens et les Vikings sont absolument savoureuses ...
Les détails sont innombrables et chaque nouvelle lecture a droit à son lot de découvertes.

Les jeux de mots sont hilarants et le scénario très bien ficelé.
Toutes les références sont bien exploitées et font mouche à chaque fois ...

Mention spéciale au dessin d'Uderzo qui est MAGNIFIQUE : la tempête, le Nouveau Monde, les Vikings ... tout est superbe !

A lire, re-lire et re-re lire !!!!!!!!!!!!


Chronique rédigée par david le 24/10/2005
 
 
Statistiques posteur :
  • 559 (44,51 %)
  • 290 (23,09 %)
  • 407 (32,40 %)
  • Total : 1256 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 9,49 9,49 9,49
Acheter d'occasion : 1,60
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.79
Dépôt légal : Avril 1975

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Asterix, tome 22 : La grande traversée, lui attribuant une note moyenne de 3,79/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

4 9 2013
   

Un album que j'aimais beaucoup quand j'étais gamin et qui n'est maintenant plus dans mes préférés.
L'idée est bonne de faire découvrir l'Amérique à nos gaulois et d'y croiser les Vikings puisque ces derniers semblent avoir réellement posé le pied sur le nouveau monde bien avant Christophe Colomb.
Du coup, on passe plus de temps avec ces derniers qu'avec les indiens, ce qui est peu désarçonnant vu que le sujet/titre du livre est quand même la grande traversée, donc l'Amérique et ses habitants.
Ces derniers sont donc survolés. de plus, comme ils ne disent pas un mot, l'impacte de "l'étude comique" de ce peuple est moins marquant que certains précédents européens comme les anglais, les corses ou les suisses.
Et puis tout en restant très plaisant à lire avec plein de références plus ou moins cachées,(Goscinny ne savait pas faire moins !) je trouve que depuis quelques albums on est entré dans une routine bien huilée; qui fonctionne certes encore très bien, mais qui nous surprend moins souvent.
Quant à Uderzo, cet album a dû être reposant pour lui ! déjà qu'il met de plus en plus de cases dépourvues de décor, il y a ici des pages presque complètes de cases blanches (brouillard) ou noires (nuit... de la même couleur) ou sans décor (le mime des gaulois). Enfin !... il reste excellent quand même avec des scènes comme l'apparition du drakkar ou le village Viking sous la neige. Avec aussi des personnages secondaires superbes, vikings ou peaux-rouges.
Allez pas de panique ! A ce stade les aventures d'Astérix sont encore bien bonnes à lire.

3 9 2013
   

Un épisode particulièrement réussi pour son exploration de 2 mondes bien différents : d'abord la découverte du Nouveau Monde avec les Indiens que les héros prennent pour des Crétois, puis des Thraces ; puis l'arrivée chez les Vikings qui ici, à la différence des Normands de l'épisode 9, sont issus des terres danoises, bien identifiés par les indices parodiques semés par Goscinny (les noms en "sen", la découverte du Nouveau Monde par eux et non par cet usurpateur de Colomb, les allusions à Hamlet ). On peut seulement regretter que ces 2 mondes ne soient pas plus exploités (par manque de place), car il y avait du potentiel.

L'album donne l'occasion à Uderzo de dessiner des Indiens comme il le fit dans Oumpah Pah, et aussi de charmantes jeunes Indiennes. Sa drôlerie suggestive fait encore merveille avec Astérix en Statue de la Liberté page 35. Et comment oublier le catalogue d'expressions gauloises lorsque les 2 héros se présentent aux Indiens page 26, rééditée page 38 pour les Vikings. La première page, c'est très fort, il n'y a aucun dessin, juste des cases blanches avec des dialogues vikings.
Au final, voici un album considéré souvent comme mineur, mais que moi je classe parmi les meilleurs.

27 1 2011
   

Je m'en doutais que le professeur d'histoire nous avait raconté des betises, ce n'est pas Christophe Colomb mais bien Astérix et Obélix qui ont découvert l'Amérique en premier...

Goscinny nous offre un scénario très bien conçu. En première page, 2 personnes parlent (s'en doute des vikings) mais nous ne voyons pas leur tetes. Ce peuple va croiser nos héros sur la mer et ne va apparaitre que sur la fin. Voici une bonne idée de laisser le lecteur imaginer la silhouette de ces barbares...
Nos amis eux vont connaitre les fameux glouglous, les ours et bien sur les indiens...
Plusieurs symboles vont représenter les USA: les étoiles quand Obélix assomme l'indien, la statue de la liberté avec Astérix...
Une très bonne histoire melant 2 peuples très différents.

Personnellement je trouve le passage nordique (entre autre avec Hamlet) plus intéressant mais malheureusement plus court que le passage des indiens...
Uderzo de son coté, toujours au sommet de son art...

Encore et encore un très bon Astérix...

18 2 2010
   

La grande traversée est la vingt-deuxième aventure de nos amis les gaulois. L'album a été dessiné par Uderzo et scénarisé par Goscinny.

Dans l'ensemble, c'est un bon album mais ce n'est surement pas le meilleur surtout au niveau du scénario que j'ai trouvé un peu léger. Goscinny était-il en manque d'inspiration ? Je fais surement la fine bouche car on verra par la suite qu'il peut y avoir des albums avec un scénario bien pire que celui-ci.

Par contre, j'ai été sans conteste épaté par la qualité du dessin d'Uderzo. Ce dessinateur est incontestablement un génie et quel progrès depuis le début de la série !

5 10 2007
   

Dernière grande épopée de l’époque Goscinny qui nous entraîne en Amérique, rien que cela.

Dans cet album, on a surtout notre trio de héros (Astérix, Obélix, Idéfix) et des indiens (et des normands à la fin). Les pirates font une petite apparition, et on ne voit pas très longtemps les autres membres du village. Ici d’ailleurs, la potion magique a moins d’importance que d’habitude.

Partant chercher du poisson (nécessaire à la potion magique), Astérix et Obélix se retrouvent, suite à une tempête qui leur a fait perdre leur cap en Amérique). La rencontre entre nos deux gaulois et les indiens est très bonne. Astérix et obélix pense d’ailleurs se trouver dans une colonie romaine. Leur intégration se fait vite parmi les indiens, mais nos héros choisiront de fuir. Goscinny offre d’ailleurs un très joli anachronisme en mettant Astérix dans la position de … statue de la liberté.

Vers la fin, l’album fait place aux froideurs des pays nordiques.

De très bonne scènes comiques entourent l’album comme la scène du filet. Le scénario de Goscinny est très bon, et les dessins d’Uderzo toujours aussi beau. Il est seulement à regretter que cet album servira de base à deux dessins animés assez moyen : Astérix et les Indiens, et Astérix et les Vikings (pour la partie dans les pays nordiques).

14 1 2007
   

Je trouve cet album un peu plus faible que les autres ; peut-être que l’inspiration de Goscinny se tarissait. Tout d’abord, le scénario me paraît assez mince et peu crédible : Astérix et Obélix vont pêcher du poisson en mer, mais se perdent et découvrent sans le savoir l’Amérique. Cela paraît quand même un peu gros, même si l’on est dans la caricature.
L’album est un hommage à une autre série d’Uderzo et Goscinny : Oumpah-Pah le peau-rouge. Goscinny joue dans cet album sur le thème de la méprise : Astérix et Obélix sont persuadés qu’ils sont dans un camp romain et s’interrogent sur les gestes des Amérindiens. Cela donne lieu à des gags plus ou moins bons.
La deuxième partie de l’histoire est meilleure. Repêchés par un navire viking, les deux Gaulois sont emmenés dans le grand Nord, alors qu’on les prend pour des Indigènes. Les auteurs se lâchent avec de bonnes références à Hamlet et au Royaume de Danemark.
Petite curiosité : on notera que le banquet final se déroule avec Assurancetourix, mais sans Ordralfabétix qui ne veut pas goûter aux poissons pêchés par Astérix et Obélix.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Asterix, tome 1 : Asterix le gaulois 21 3.40
Asterix, tome 2 : La serpe d'Or 16 3.81
Asterix, tome 3 : Asterix et les Goths 15 3.57
Asterix, tome 4 : Astérix Gladiateur 13 4.15
Asterix, tome 5 : Le tour de Gaule d'Astérix 17 4.53
Asterix, tome 6 : Asterix et Cléopatre 15 4.43
Asterix, tome 7 : Le combat des chefs 14 3.93
Asterix, tome 8 : Astérix chez les Bretons 15 4.50
Asterix, tome 9 : Astérix et les Normands 12 3.96
Asterix, tome 10 : Astérix Légionnaire 16 4.59
Asterix, tome 11 : Le bouclier Arverne 11 4.50
Asterix, tome 12 : Astérix aux jeux Olympiques 11 3.55
Asterix, tome 13 : Astérix et le chaudron 12 3.46
Asterix, tome 14 : Asterix en Hispanie 11 4.14
Asterix, tome 15 : La Zizanie 10 4.50
Asterix, tome 16 : Asterix chez les Helvètes 15 4.17
Asterix, tome 17 : Le domaine des Dieux 11 3.91
Asterix, tome 18 : Les lauriers de César 13 4.35
Asterix, tome 19 : Le devin 9 3.67
Asterix, tome 20 : Astérix en Corse 18 4.64
Asterix, tome 21 : Le cadeau de César 11 3.73
Asterix, tome 22 : La grande traversée 7 3.79
Asterix, tome 23 : Obélix et compagnie 9 4.17
Asterix, tome 24 : Astérix chez les Belges 10 4.00
Asterix, tome 25 : Le grand fossé 12 3.29
Asterix, tome 26 : L'Odyssée d'Asterix 14 3.96
Asterix, tome 27 : Le fils d'Astérix 8 3.06
Asterix, tome 28 : Astérix chez Rahazade 8 3.38
Asterix, tome 29 : La rose et le glaive 7 3.57
Asterix, tome 30 : La Galère d'Obélix 19 2.16
Asterix, tome 31 : Astérix et Latraviata 21 2.07
Asterix, tome 32 : Astérix et la rentrée gauloise 9 3.17
Asterix, tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête 51 1.30
Asterix, tome 34 : L'anniversaire d'Astérix et d'Obélix 12 2.50
Asterix, tome 35 : Astérix chez les Pictes 14 3.00
Asterix, tome 36 : Le papyrus de César 6 3.42
Asterix, tome 37 : Astérix et la Transitalique 6 3.67
Asterix, tome 38 : La fille de Vercingétorix 4 2.00