46 533 Avis BD |20 176 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : Asterix le gaulois
 

Asterix, tome 1 : Asterix le gaulois

 
 

Résumé

Asterix, tome 1 : Asterix le gauloisAfin d'acceder au résumé de Asterix, tome 1 : Asterix le gaulois, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Asterix, tome 1 : Asterix le gauloisCe premier tome d'Asterix a, à son époque, révolutionné le monde de la bande dessinée humoristique, et pour cause ! Un humour de grande qualité associé à des dessins vraiment très sympas ont fait la renommée d'Asterix dans le monde entier !

Tout comme la majorité des premiers albums, le but est de présenter de façon générale les personnages principaux, qui semblaient à l'époque être Astérix et Panoramix. Obélix n'a pas de rôle prédominant et n'a pas encore sa personnalité soupe au lait qui le caractérise si bien !
Les différents jeux de mots et contrepétries qui distinguent la plume de Goscinny, et ce aussi bien chez Asterix que chez Lucky Luke, nous font passer un très agréable moment. C'est assez drôle, jamais vulgaire... J'adore !

Au niveau des illustrations, on sens que les personnages d'Astérix et Obélix (et les autres, d'ailleurs !) n'en sont pas encore à leur version finale. ceux qui ont commencé par lire les différents tomes dans le désordre risquent d'ailleurs d'être un peu décontenancé en lisant cet opus-ci !
Toutefois, le trait d'Uderzo n'a pas changé au fil du temps. Assez fin, il est surtout très rond, comme souvent dans ce type d'ouvrages humoristiques. Les couleurs, acidulées et sans dégradé, remplissent bien leur office même si ce tome a sacrément vieilli avec le recul !

Ce premier tome, pourtant particulierement vieux (1961 tout de même !) n'a rien perdu de son humour. Franche rigolade assurée !


Chronique rédigée par Piehr le 25/05/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 9,49 9,49 9,49
Acheter d'occasion : 3,89
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.40
Dépôt légal : Juillet 1961

Avis des lecteurs

21 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Asterix, tome 1 : Asterix le gaulois, lui attribuant une note moyenne de 3,40/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

Agecanonix :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de AgecanonixReflet de l'avatar de Agecanonix
5 9 2013
   

C'est le 29 octobre 1959 dans le n°1 du journal Pilote qu'apparaît le petit Gaulois malin au sein d'un petit village d'Armorique qui vit en autarcie et refuse la domination romaine. Ses 2 créateurs sont fébriles, le démarrage est tiède, la série va mettre du temps à se mettre en place, surtout graphiquement ; Uderzo corrigera avec le temps les erreurs et hésitations qu'il commet dans ce 1er album, car celui-ci est encore gauche, brouillon, le dessin est approximatif, les éléments ne sont pas en place, les personnages mal définis.

Ainsi, sur la première image où apparaissent nos futurs héros, on y voit un Obélix moins enveloppé et portant une hache à la ceinture (qu'il perd dans les pages suivantes). De toute façon, aucun des personnages du village n'a encore de forme graphique définitive, même César change de tête entre la première et la dernière page ; Assurancetourix a une tête de vieux beau précieux, et Abraracourcix est beaucoup moins rond, seul Astérix possède un aspect graphique très moyen mais plus proche de ce qu'il sera plus tard. Rien n'est encore décidé, Panoramix vit dans une grotte de la forêt, et Obélix n'a pas le rôle de comparse qu'il aura par la suite. Quant aux couleurs, c'est assez laid par endroit, certaines pages ont des couleurs tirant sur le violet.

Ici, c'est le scénario qui est intéressant, avec le placement de jeux de mots (sur les cheveux et les poils notamment) et de situations comiques testés timidement par Goscinny. Malgré tous ces défauts (pour lesquels on était indulgent à l'époque, car moins difficile qu'aujourd'hui), cet album reste indispensable pour son rôle de pionnier, plantant les jalons d'une série qui va devenir mythique.

FOLMOUSTACHE93 :Une BD culte ! Note de l'album : 5,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
2 7 2011
   

Je dépose ici mon avis de lecteur à la version "grande collection" ...
Si la version originale avait assez mal vieilli visuellement , elle retrouve ici ses lettres de noblesses . Les dessins et l'univers graphique pas encore bien définis sur cet opus , donne ici un aspect vintage customisé sous l'effet de la restauration , notemment la scene dans la hutte de panoramix et de nuit ou pénombre en général ...
De fait , on entre plus aisemment dans l'histoire , en y retrouvant un certain plaisir , même ! ... contrairement à l'original , à cause de sa réalisation ...
Comme dit précédemment , cet album dans cette version est à préférer à "gladiateur" ...
qui semble beaucoup plus vide , beaucoup moins fourni , mettant même en lumière certains défauts ...

4 11 2010
   

Quelle nostalgie de relire ce premier Asterix et a vrai dire je ne me souvenais plus que les traits des personnages etaient encore a ce stade "de brouillon"...
Obélix n'est pas encore obèse, Assurancetourix et Panoramix sont encore en cours de modification de leur morphologie et remarquons aussi que dans cet album les 2 gaulois qui portent le chef Abraracourcix, soulevent leur chef d'une main... Seul Astérix semble avoir trouver ses traits...
Dans cette premiere histoire, le sujet va porter evidemment sur la potion magique. Les romains vont kidnapper le druide et essayer de le faire parler. Astérix vole alors a son secours...
Les ruses d'Astérix et Panoramix pour leurrer les Romains sont bien trouvées. L'humour et l'originalité sont au rendez vous pour ce premier tome.
Obélix, dans cet album est un peu mis sur la touche.
Ce premier tome annonce deja les couleurs d'une future série star...

20 2 2010
   

Premier album de la série franco-belge la plus connu avec Tintin. Astérix le Gaulois est tout simplement une BD extraordinaire.

Bien entendu étant un premier tome elle souffre de multiples défauts: Les dessins se cherchent encore et les personnages ne sont pas exploités au maximum(obélix presque invisible). Mais cette ouvrage est une perle d'humour et de collection. Goscinny utilise un scénario simple mais le remplit de jeu de mots et de situations comiques qui font que c'est un chef d'oeuvre très avancé pour son époque(1961).

Le thème de prendre les aventures de gaulois est assez original et la potion magique est la grande force de cette série.

Les dessins d'Uderzo sont de très bonne qualité et se bonifiront avec le temps. En lisant que ce premier album on comprend pourquoi astérix est vouée à devenir une série culte.

23 12 2009
   

Un premier tome qui a inspiré le premier film au cinéma: Astérix et Obélix contre César. Les dessins sont vraiment affreux comparés aux tomes suivants, mais c'est normal, Uderzo cherchait son style. Les couleurs sont assez jolies pour l'époque, mais quelquefois, la tête de Panoramix est bleue (sûrement une petite bourde), mais ça ne m'a pas inquiété car il redevient normal à la planche suivante. je n'ai rien contre les presonnes à la peau bleue (je parle bien sûr de films comme Avatar), mais dans Astérix, ça surprend.
J'adore la scène ou on menace panoramix pour qu'il prépare la potion, les dialogues sont hilarants!

Bref, un très bon album qui entame une série mythique et qui est un véritable bonheur pour les lecteurs de tout âge!

22 12 2009
   

On ne présente plus Astérix. Ni ce premier tome qui n'a pas l'air d'être le plus apprécié (ce qui me paraît plutôt normal).
Pour ma part, ce livre, je l’ai franchement « dégusté ».

Dans ce tome on nous présente les personnages, OK !
Le dessin n'est pas encore ce qu'il deviendra plus tard. Mais franchement, je trouve qu'au niveau du dessin comme au niveau des couleurs, ce tome est bien meilleurs qu'un "Astérix chez les Goths" ou qu'un "Astérix Gladiateur".

L'histoire m'a plu, j'ai tout de suite accroché à cette petite note de fraîcheur, d'originalité et d'humour qui se trouve dans l'opus. Les gags m'ont fait rire.
Pas le meilleur tome, mais un très bon tome rempli de nostalgie, c'est pourquoi le 5/5 !

2 5 2009
   

Voilà un album indispensable pour tout amateur de BD qui se respecte. En tout cas pour tout amateur de BD franco-Belge. Asterix, c'est la série culte, et à ce titre, le premier album est forcément celui qu'il faut posséder. Et pourtant il ne paye pas de mine. Les dessins sont vilains, les couleurs sont criardes, mal passées, ça sent le bâclé, l'amateur. Reste le dialogue. Ah le dialogue, le scénario, c'est déjà génial. On comprend peut-être pourquoi la série va s'écrouler après le départ de Goscinny, mais c'est un autre débat.

Et pourtant, le scénario aussi n'est pas terrible. Cette histoire est tout au plus une suite de sketches, c'est assez décousu, en fait. Mais après tout, ce n'est pas grave, les auteurs ne prétendent pas plus qu'a proposer un bon divertissement. Et en tout cas les gags font mouche, l'humour est présent, pas trop lourd, et même certaines finesses sont si bien cachées qu'il faudra plusieurs lectures pour les découvrir. C'est une des grandes qualités de la série, on gagne toujours à relire un album pour redécouvrir un perle qui nous avait échapé jusque là.

Les auteurs n'en sont pourtant pas à leur coup d'essai : Oumpah-pa, le petit nicolas, pour ne citer que les plus célèbres, et pourtant les dessins sont maladroits, anguleux. Obelix par exemple est mince en comparaison de ce qu'il va devenir, Cétautomatix est plus qu'une caricature de lui-même, bref, tout n'est pas en place dans la tête des auteurs. Mais cet album sera pour l'époque un franc succès, pas colossal, attention, mais qui méritera une seconde chance. Encore heureux !!

Bref, ne vous laissez pas rebuter par la mauvaise qualité du dessin, surtout si vous connaissez quelques uns des albums qui suivront. Ce tome là est un précurseur, et en le relisant vous vous amuserez à constater les détails qui vont changer. Idéfix n'est pas là, Assurancetourix est loin d'être indispensable (et il n'a pas encore adopté sa garde robe fétiche), et bien d'autres détails.

Non, lisez ce tome pour ce qu'il est, un brouillon peut-être, une esquisse, mais qui est loin d'être à négliger, et qui fait partie de la grande série du tandem Uderzo-Gosciny. A posseder absolument.

menfin :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Avatar de Reflet de l'avatar de
22 1 2009
   

Il est toujours agréable de relire des séries cultes. Astérix est une de mes séries fétiches ! Ce premier album, qui a presque un demi siècle, et que j’ai découvert assez tard, est déjà fort bon. Bien sûr, le dessin et surtout les couleurs (un désastre ici) gagneront en qualité par la suite (il s’améliore au cours de l’album). Mais les recettes du succès de cette série géniale (oui, géniale) se trouvent déjà dans Astérix le gaulois dont le récit tient déjà bien la route. Les personnages gagneront en épaisseur, en relief, par la suite, en premier lieu Obélix. A noter qu’ici, Panoramix vit dans la forêt ! Les militaires romains sont déjà ridicules, cupides, grotesques. Et les baffes volent !

16 12 2008
   

Le dessin n'est pas encore aboutit, loin s'en faut. surtout dans les décors.
Côté personnages, Uderzo est déjà très bon dans les physionomies et les attitudes bien que les héros ne ressemblent pas encore vraiment à ce qu'ils seront au final. C'est la raison pour laquelle on peut juger son dessin mauvais alors qu'il est déjà bon. Il cherche encore ses personnages qui évolueront encore plus ou moins vite.
Panoramix par exemple, prendra quasiment son apparence définitive entre le début (où il est méconnaissable) et la fin de cet album. Pareil pour Jules César qui est complètement différent entre la 1ere et la dernière page. Alors qu'Obélix va encore évoluer (et s'arrondir) sur plusieurs albums. De même qu'Assurancetourix qui est ici très différent de sa version finale. Il mange même au banquet ! Cétautomatix étant le plus dissemblable de tous.
Le pire dans cette 1ere aventure, ce sont les couleurs ! quasi psychédéliques, c'est une catastrophe ! Mais ça semble être une constante des albums "Pilote" de l'époque, (cf le 1er Tanguy et Laverdure).
Goscinny présente donc ici son petit monde, l'essentiel y est déjà. Reste quelques personnages qui vont se rajouter au fur et à mesure et les caractères qui vont s'affiner.
Uderzo, de son côté peaufine ses personnages.
Le dessin n'est pas vraiment remarquable, et desservi par l'affreuse mise en couleur, mais l'humour caractéristique de Goscinny est déjà là, pas encore à son maximum mais suffisamment hors du lot pour qu'on comprenne le succès grandissant de cette série.
C'est une époque où une série de B.D. évoluait sous nos yeux. Il n'y avait pas d'exigence de perfection immédiate comme aujourd'hui. Pas d'étude de personnages non plus mais une espèce d'impro qui les faisait évoluer au fil des planches, tant sur le plan du caractère que du physique.

1 10 2007
   

Premier album d'une série qui va devenir culte, Astérix le gaulois nous présente surtout les personnages qui nous seront par la suite très familier. Tous les caractères ne sont pas encore tout à fait en place, car si Assurancetourix chante déjà mal, Obélix apparaît comme un personnage secondaire.

C'est dans cette aventure que l'on découvre les effets de la potion magique (et que Obélix est tombé dedans quand il était petit), mais également les quatre camps romains entourant le village. Astérix montre déjà sa grande ruse (il fait tourner les romains, et surtout caius bonus, en bourrique).

Des scènes sont excellentes comme celle des fraises, ou encore grace au bal (tirez vous les moustaches), ou du femier (vous n'avez jamais vu un marchand de char boire du potage).

Un bon album qui apparaît plus comme une introduction au nouveau monde que nous propose Goscinny et Uderzo

Twano :Une BD décevante... Note de l'album : 2,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
12 4 2007
   

Un album qui pose les jalons de la série. On fait connaissance avec les personnage et l'univers d'Astérix. Mais c'est tout, car le scénario est pauvre. En fait, c'est une sorte de grosse introduction. Le dessin est loin de ce qu'il deviendra par la suite, les couleurs sont criardes. Alors quelle note ? Je suis plus sévère que les autres avis ci-dessous, mais franchement, si je dois conseiller un album d'Astérix à quelqu'un qui ne connaitrait pas la série, je ne lui ferais pas lire celui-ci ;)

4 1 2007
   

Bon album d'introduction! Pour les personnes qui ne connaissent pas encore Astérix cet album est indispensable mais rassurez-vous, les albums seront de mieux en mieux aussi bien au niveau des dessins que des scénarios...

On découvre petit a petit le caractère et le rôle de chacun des villageois Gaulois, Astérix est dès le premier album un petit guerrier malin, têtu et plutôt susceptible et il ne changera pas beaucoup par la suite :) en revanche Obélix qui est assez mou nous surprendra beaucoup dans les prochains albums...

24 12 2006
   

Bon, c'est vrai, c'est le début des aventures de notre guerrier, ce qui explique les imperfections, ou les lenteurs.
On a un peu l'impression que les auteurs se libèrent en milieu d'ouvrage où Panoramix, par ses lotions, lance la folie qui règne généralement sur cette série.
Les auteurs n'osent pas encore tout, il s'agit un peu de poser le sujet et on reste bien basique, entre combats simples et romains complexés.
Je me suis un peu demandé, aussi, comment César apparaissait à la fin du livre, comme un cheveu sur la soupe, artificiellement.
Idéfix est absent de ce tome, Assurancetourix encore accepté au banquet, bref Goscinny cherche encore le style propre de la série qui, comme il se doit va venir avec les aventures et l'écriture.

Le dessin de nos héros, lui aussi, n'est pas arrivé à sa totale maturité, Astérix et Obélix vont encore changer, s'arrondir, gagner en malice de trait.

Donc, pour finir, c'est un livre d'introduction, agréable, mais loin des meilleurs succès marquants et des réussites de cette série grandiose.

(PS: J'ai redécouvert ce tome 1 avec "La Grande Collection" Hachette où le format a été étiré, les couleurs et lettrages refaits, un régal de sentir le neuf pour un ouvrage de 1961, et un travail de remise aux goûts du jour subtil et pas exagéré
Détails sur http://www.asterix.com/gcoll/index1.htm).

7 6 2006
   

Il fut un temps ou j’aurai sans doute dis que cet Astérix est loin d’être le meilleur, voir le plus mauvais. Et puis j’ai depuis lu les derniers en date, notamment le 33°, et force est de constater que finalement cet album n’est pas si mal que ça.
Certes le graphisme n’est pas encore celui qui fera la force et la réputation d’Uderzo, les personnages se cherchent, en particulier César qui est totalement différent entre la première planche et la dernière. Mais il faut replacer les choses dans le contexte. Pré publié dans le premier Pilote (du moins il me semble) c’est au départ un récit de journal, en constant évolution, tant graphique que scénaristique.
De plus l’histoire en elle même est riche en gags et situations ; Goscinny donne dès cet album une stature à Astérix et à Panoramix.
Je ne relis pas régulièrement cet album, mais j’ai plus de plaisir à lire celui ci que d’autre de la série, voir que les premiers Tintin par exemple. Il mérite donc une note honnête.

25 10 2005
   

Un bon album d'introduction ...
Les personnages ne sont pas encore vraiment installés dans leur rôle futur et dans le caractère qu'on leur connait.
Mais on sent tout de même la veine comique de Goscinny.
Les dessins sont encore hésitants et Obélix n'est pas assez gros à mon goût (oui, je sais, il est seulement "enveloppé").
Ce n'est pas le tome que je conseillerais de lire en premier mais il vaut tout de même largement la peine qu'on s'y attarde ...

19 2 2004
   

Comparé aux autres albums, je n'aime pas spécialement celui-là...
Certes, l'histoire est plutôt sympa, et quand il est paru, j'aurai certainement été à 100% enthousiaste, mais c'est vrai que tous les personnages n'ont pas encore leur caractère bien spécifique, et ne sont pas encore tous là. Car dans Astérix, les personnages secondaires sont très riches et ont vraiment toute leur importance !
Néanmoins, c'est un bon tome d'introduction, et l'histoire est bien marrante quand même.
Côté dessins, le style n'est pas super génial quand on regarde les autres albums, mais pris à part, c'est vrai que c'est pas mal. Mais bon, quand on regarde ce que Uderzo a fait après , y a pas photo...
Ce qui est dommage, c'est que les couleurs font que cet album a pris un sacré coup de vieux quand même...

30 10 2002
   

Le premier tome d'Asterix n'est à mes yeux pas au niveau des autres mais c'est tout à fait comprehensible . Les formes des persos ne sont pas encore fixés mais l'humour fait deja partie intégrante de cette BD . Je trouve que l'histoire tourne un peu en rond et que parfois on s'en lasse . On peut regretter l'absence dans un grand rôle d'Obelix, en effet l'aventure tourne autour de la présentation de la potion, d'Asterix et de Panoramix . Mais ce tome introduit parfaitement l'Etat d'Esprit dans lequel vont être les prochains tomes, c'est à dire dans une franche rigolade et une aventure rocambolesque . A posseder car tout de même le premier tome de cette fabuleuse série .

9 10 2002
   

Voici le premier tome d'une légendaire série : j'ai nommé "Astérix et Obélix". Dans ce tome on découvre les gaulois, leurs moeurs, c'est en fait pour ainsi dire un tome d'introduction : qu'est que procure la potion magique ? qui sont les héros ? Et nous fixe dès le début de ce qu'est exactement Astérix : une BD qui mèle humour et aventure.

IL faut avouer que ce premier tome n'est pas le meilleur : une vanture qui tourne à plat, mais bon : on se marre et c'est déjà pas mal. Le défi de faire un tome d'intro qui enbraye tout de suite avec une aventure a été loupé ! On découvre qui est Astérix et rentre dans l'intimité de cette petite société particulière, entre fantastique et réalité. Le cadre y est et il n'hésite pas à y intstaller des jeux de mots etc.

Les dessins d'Uderzo sont quant à eux la grosse déception de ce tome : il se cherche un peu, on va dire que c'est un bon début, on attend une évolution ! Les couleurs sont très fades et ne permettent pas aux illustrations d'être pleine de vie, bien au contraire : c'est assez dommage.

Bon, c'est un premier tome, tout série a un début : celui-ci n'est pas génial mais la suite n'en demeure pas moins génial !

16 8 2002
   

Le premier épisode d'Astérix ne pouvait avoir d'autre sujet que celui de la potion magique... On en est encore aux balbutiements, les personnages se mettent en place (Obélix n'a qu'un rôle secondaire), mais on sent bien que le ton est donné, notamment au niveau des jeux de mots et des situations comiques.
Un premier album réussi qui apportera quasi-directement le succès à la série.

28 6 2002
   

Le premier Tome d'une des plus célébre bd, est un de mes albums préféré de cet collection.

C'est vrai que l'on peut considérer que le dessin est encore un peu expérimentale, et que Uderzo se cherche encore un peu ( il ne faut pas oublier que Albert et René ont longtemps été en desaccords sur l'allure de nos héros )


C'est vrai que c'est une superbe introduction à la série. On decouvre en outre la bétise des Romains, le caractére ripailleur de nos gaulois ainsi que leur force surhumaine.

Bref on prend nos repéres dans le village, on remarque quelques traits de caractére interessant ( avec un Panoramix qui ne sera jamais plus aussi taquin, sauf dans le combat des chefs lorsqu'il se mangera un Menhir sur la tête ) des lieux qui deviendront avec le temps familier.

Un immanquable !

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Asterix, tome 1 : Asterix le gaulois 21 3.40
Asterix, tome 2 : La serpe d'Or 16 3.81
Asterix, tome 3 : Asterix et les Goths 15 3.57
Asterix, tome 4 : Astérix Gladiateur 13 4.15
Asterix, tome 5 : Le tour de Gaule d'Astérix 17 4.53
Asterix, tome 6 : Asterix et Cléopatre 15 4.43
Asterix, tome 7 : Le combat des chefs 14 3.93
Asterix, tome 8 : Astérix chez les Bretons 15 4.50
Asterix, tome 9 : Astérix et les Normands 12 3.96
Asterix, tome 10 : Astérix Légionnaire 16 4.59
Asterix, tome 11 : Le bouclier Arverne 11 4.50
Asterix, tome 12 : Astérix aux jeux Olympiques 11 3.55
Asterix, tome 13 : Astérix et le chaudron 12 3.46
Asterix, tome 14 : Asterix en Hispanie 11 4.14
Asterix, tome 15 : La Zizanie 10 4.50
Asterix, tome 16 : Asterix chez les Helvètes 15 4.17
Asterix, tome 17 : Le domaine des Dieux 11 3.91
Asterix, tome 18 : Les lauriers de César 13 4.35
Asterix, tome 19 : Le devin 9 3.67
Asterix, tome 20 : Astérix en Corse 18 4.64
Asterix, tome 21 : Le cadeau de César 11 3.73
Asterix, tome 22 : La grande traversée 7 3.79
Asterix, tome 23 : Obélix et compagnie 9 4.17
Asterix, tome 24 : Astérix chez les Belges 10 4.00
Asterix, tome 25 : Le grand fossé 12 3.29
Asterix, tome 26 : L'Odyssée d'Asterix 14 3.96
Asterix, tome 27 : Le fils d'Astérix 8 3.06
Asterix, tome 28 : Astérix chez Rahazade 8 3.38
Asterix, tome 29 : La rose et le glaive 7 3.57
Asterix, tome 30 : La Galère d'Obélix 19 2.16
Asterix, tome 31 : Astérix et Latraviata 21 2.07
Asterix, tome 32 : Astérix et la rentrée gauloise 9 3.17
Asterix, tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête 51 1.30
Asterix, tome 34 : L'anniversaire d'Astérix et d'Obélix 12 2.50
Asterix, tome 35 : Astérix chez les Pictes 14 3.00
Asterix, tome 36 : Le papyrus de César 6 3.42
Asterix, tome 37 : Astérix et la Transitalique 6 3.67
Asterix, tome 38 : La fille de Vercingétorix 4 2.00