46 533 Avis BD |20 176 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 4 : Astérix Gladiateur
 

Asterix, tome 4 : Astérix Gladiateur

 
 

Résumé

Asterix, tome 4 : Astérix GladiateurAfin d'acceder au résumé de Asterix, tome 4 : Astérix Gladiateur, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Asterix, tome 4 : Astérix GladiateurAprès un troisième tome plutot décevant, Goscinny et Uderzo nous proposent là un nouvel épisode particulièrement original et drôle ! Un de mes préférés !

Le scénario est en effet particulièrement bon. Par le biais de cet album, Goscinny écrit ici la première histoire impliquant directement Jules César, un homme avide de pouvoir qui se moque éperdument du ridicule de ces petits gaulois n'ayant vraiment aucune classe !
On assiste surtout dans cet album à un approfondissement de la personnalité d'Assurancetourix, ce dernier étant particulièrement concerné par la tournure que prennent les événements dans cet épisode !

Les illustrations de Uderzo évoluent encore et encore, et on apperçoit au fil des tomes des personnages de plus en plus stables graphiquement, même si l'Assurancetourix de l'époque est encore bien loin de celui que nous connaissont actuellement !
Le trait et la colorisation, pour leur part, n'évoluent pas.

Cet album est un Must Have pour tous les amateurs d'Asterix !


Chronique rédigée par Piehr le 25/05/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 9,49 9,49 9,49
Acheter d'occasion : 9,78
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.15
Dépôt légal : Juillet 1964

Avis des lecteurs

13 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Asterix, tome 4 : Astérix Gladiateur, lui attribuant une note moyenne de 4,15/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

Agecanonix :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de AgecanonixReflet de l'avatar de Agecanonix
18 11 2013
   

Voila, après les Goths, ce tome franchit un pas supplémentaire dans la qualité générale, c'est le 4ème tome, le dessin est encore peu abouti, mais il est en très bonne voie, les personnages ont des silhouettes un peu tassées, et Uderzo ne fait pas encore trop d'éclat dans ses cases, tout est encore très formaté ; mais l'album suivant, c'est le Tour de Gaule, celui où tout va changer et se mettre définitivement en place. En dépit d'un esprit encore un peu naïf (les jeux de mots et charades des gladiateurs), les auteurs commencent à avoir bien en mains leur série, Goscinny décoche de bonnes trouvailles et astuces, dont la plus réussie est sans doute le sigle HLM transposé en Habitation Latine Mélangées. Il commence aussi à placer ces fameux mots célèbres détournés (Tu quoque fili).

Quant à Uderzo, il place de bons gags (le coup de la piscine, qu'il replacera je crois dans Le Bouclier Arverne), et surtout, il parsème ses cases de nombreux petits détails savoureux ("essuyez vos caligaes", les engueulades dans la HLM, Obélix qui ne cesse de répéter "ils sont fous ces Romains", les gencives de cancrelats de Mongolie, l'Egyptien qui grave des hiéroglyphes sur une colonne, le marchand de lessive persan...).
L'enjeu de ce récit cette fois n'est pas l'enlèvement de Panoramix mais du barde Assurancetourix, prétexte de départ pour les héros vers Rome qu'ils découvrent avec étonnement : les voies romaines, les HLM, les thermes et bien-sûr le cirque où là Goscinny a fait une petite erreur ; en effet, le Circus Maximus n'était pas une arène où avaient lieu les combats de gladiateurs, mais un vrai cirque où se déroulaient les courses de chars. Mais ceci n'est pas bien grave, on est content de voir les Romains ridiculisés par un barde qui chante faux, seul compte l'humour où nous découvrons plein de premières avec une première apparition d'Epidemaïs, des pirates (qui deviendra le gag le plus récurrent de la série) et de Jules César en confrontation directe avec nos Gaulois.

4 3 2013
   

J'ai relu cet Astérix ce week end, je ne vais pas m'étendre, il est déjà largement avisé ci dessous. Que dire sinon que c'est pour moi de la BD intemporelle, en plus l'histoire est intéressante dans ce 4ème tome, Assurancetourix le barde est capturé par les romains et va être livré comme cadeau à César aux Lions à Rome. Les gags s'enchainent à un rythme soutenu, les jeux de mots foisonent, c'est délirant et jubilatoire.
Parmi ceux-ci, notons les pirates, le barde qui chante faux, Obélix qui a faim et qui collectionne les casques romains.

Le dessin n'est pas encore définitif mais pas loin, seul Astérix possédent encore un gros menton et quelques personnages secondaires ont quelques différences.

Une BD comme on en fait plus du tout... et c'est bien dommage.

4 4 2012
   

Quatrième tome, et les Gaulois sortent une nouvelle fois de leur village, pour aller en Italie, à Rome, ,car Assurancetourix a été enlevé. L'histoire du cadeau est peut-être un peu loufoque, une histoire d'esclavagistes aurait été plus crédible. D'un autre côté, c'est peut-être pour garder un ton bon enfant, l'esclavage étant un problème un peu trop sérieux pour Astérix. Il n'y a qu'à voir le bide lamentable de l'album "le grand fossé". Bref.

Ce qui est interessant, c'est la consistance du personnage d'Assurancetourix. Il chante faux et c'est horrible. Plus tard on dira "il chante aussi mal qu'il est bon camarade - c'est un excelent camarande". Autre bonus de ce tome : les pirates, avec cette caricature savoureuse de Barbe-noire, qui parait aussi dans Pilote, à l'époque, sous la plume des regrettés Hubinon et Charlier. Le nombre de gags qui va s'en suivre au fil des albums est phénoménal, y compris le fameux parler de Baba, la vigie, qui ne prononce pas les "R". Goscinny et Uderzo vont réussir à trouver un renouvellemnt de ce gag d'album en album, sans jamais nous lasser.

Autre rencontre de taille, celle d'Epidemaïs, gros truand de marchand marin qui a même arnaqué ses associés, contraints de ramer car ils ont mal lu le contrat. C'est un personnage que l'on reverra peu souvent, c'est dommage. Il y a aussi l'apparition d'Agecanonix, même s'il n'a pas encore de nom officiel, c'est à lui qu'Obélix confie la livraison des menhirs en son absence.

Bon et puis les gags habituels dans asterix, des plus sophistiqués (HLM, Habitations Latines Mélangées) au plus stupide (la charade sur Clé-Eau-Pâtre, par exemple). A moins que pour vous ce ne soit le contraire. Il y en a vraiment pour tous les goûts.

Un mot sur le dessin qui devient presque définitivement ce que nous allons connaître par la suite. Obelix est définitivement obèse, euh, je veux dire juste un peu enveloppé. On n'a pas trop le tempsde voir l'évolution des autres habitants du village. Abraracourcix n'a pas encore sa tenue définitive, mais commence à avoir quelques ennuis avec ses porteurs, de même qu'obélix va commencer à avoir des ennuis avec les portes. En dehors de ça, rien à ajouter.

En conclusion, un album excelent qui continue de poser les bases de cet humour qui va devenir et restera une référence tant que Goscinny sera aux commandes, mais ça, c'est une autre histoire ..

16 12 2009
   

Un bon album.
Servi par un trait de mieux en mieux maîtrisé, pleins de gags, pleins de «premières fois» (de scènes cultes), de nouveaux et très bons personnages, un scénario plutôt bon, une grande aventure à Rome... Bref, un "Asterix" comme on les connaît (et les aime). Les auteurs commencent vraiment à utiliser la recette qui a fait, connaître/le succès, des aventures de nos Gaulois préférés.

Néanmoins, même si c'est un bon album, il ne m’a pas particulièrement marqué, ni vraiment plu, en tout cas moins que d’autres.

5 1 2009
   

Voilà à mon avis le 1er album d'Astérix vraiment aboutit. Le style est trouvé. Mais c'est une première étape puisque ensuite le dessin va encore évoluer. Moi j'ai un petit faible pour ce style là, avec un Obélix pas encore énOrme, un trait un peu plus gras et moins de cases vides de décors, comme ce sera le cas plus tard.
Astérix gladiateur est donc, à mon avis, le 1er de la série à entrer dans la catégorie des chefs d'oeuvres. Il montre une grosse amélioration générale due au progrès des décors, associé aux couleurs et à l'encrage enfin dignes de ce nom.
Je ne parle pas des textes de Goscinny qui étaient déjà au top.
Qu'est-ce que cet album nous amène de nouveau et qui reviendra ensuite régulièrement ?
D'abord, on assiste à la 1ère charge générale des Gaulois sur les rangs des Romains.
Obélix commence ses collections de casques romains et lance sont 1er "ils sont fous ces Romains", entré dans la mémoire collective.
On aperçoit aussi Agecanonix sans qu'il soit encore nommé.
Et surtout, Les pirates, parodies de "Barbe-rouge", commencent ici leur longue série de naufrages.

1 10 2007
   

Nos héros quittent de nouveau la Gaule, cette fois ci direction Rome, capitale du monde romain. Astérix et Obélix s’y rendent pour délivrer Assurancetourix qu’un sénateur veut offrir en cadeau à César à l’occasion du triomphe de celui-ci.

Goscinny poursuit la définition de son petit monde car c’est dans cet album qu’apparaissent pour la première fois les célèbres pirates. L’auteur prend cependant certaines libertés par rapport à l’histoire avec un grand h, car le Colisée, lieu où se déroule les jeux, ne sera construit que sous les empereurs flaviens. Mais cela n’a guère d’importance car Goscinny décrit très bien la vie des romains comme les thermes ou encore la formation des gladiateurs. Il se permet aussi quelques créations comiques comme le HLM : Haut Logement Latin.

L’album est très drôle. Assurancetourix y est pour quelque chose, surtout quand il chante (sur la galère, ou dans le Colisée où il fait peur aux … lions). Obélix est très bon lui aussi, surtout quand il va aux thermes avec Astérix. Il est toujours très amusant de le voir sauter dans la piscine d’eau froide et de voir ensuite une piscine vide.

Le point culminant de cet aventure est sans nul doute les jeux du cirque et en particulier la course de chars, où nos héros trichent pour gagner. Comme dirait Jules César : « Qu’est ce que c’est que cette fantaisie ».

Un album encore meilleur que les trois précédents et qui montre que Goscinny tient enfin en main ses héros.

11 6 2007
   

C'est clair, c'est un bon tome.
La série devient de plus en plus "adulte" et trouve sa voie (romaine).
Ici, ça repose pourtant sur un minimum de personnages (principalement 3: Astérix, Obélix, Assurancetourix) mais ça permet aussi sans doute à Goscinny d'affiner leurs caractères et leurs manières.
Astérix apparaît comme un manipulateur et Obélix donne dans la force pure.
Ces deux là, on sent bien qu'unis rien ne pourra plus les arrêter.
Quant en plus on découvre pour la première fois les naufrages du bateau pirate, quand les jeux de mots tintent à nos oreilles ("ils ont de casque ailés, vive les Celtes" par exemple), c'est net, entre les mains on a un très bon tome.
De là à dire que les gaulois quitterons Rome en bon thermes avec César (après des chants d'Assurancetourix), ce serait excessif... ou fumant.

13 1 2007
   

Avec ce quatrième opus, les aventures d’Astérix commencent à prendre une dimension très intéressante, voire totalement loufoque.
Pour une fois, c’est le barde Assurancetourix qui est mis en avant. Son enlèvement donne lieu à une scène très drôle. Astérix et Obélix partent donc à Rome pour le délivrer et cela donne lieu à d’excellents moments, notamment quand ils choisissent la carrière de gladiateurs, auprès de Caïus Obtus. La course de chars est de toute beauté.
On notera également la présence pour la première fois des pirates. Ceux-ci sont la caricature de héros de la série de Jean-Michel Charlier et Victor Hubinon : Barbe Rouge, personnage que l’on retrouve associé à Triple pattes, le spécialiste des citations latines et Baba qui ne prononce pas les « r ».
La vie à Rome donne lieu à de bons gags, comme celui des relations de voisinage dans les insulae, ou encore la présence « enjouée » de Brutus auprès de César.

27 5 2006
   

Un bon tome.

Le scénario est assez basique (Assurancetourix est enlevé par les romains) mais a l'avantage de nous emmener pour la première fois au coeur de Rome, ce qui donne lieu à moult jeux de mots et références comico-historiques en rapport avec Jules.
C'est aussi un tome intéressant pour toutes ses "premières" : première rencontre avec les pirates, première apparition d'Agecanonix (même s'il n'est pas nommé), première fois où Obélix commence à collectionner les casques des romains etc...
Bref, on trouve ici tous les leit-motiv qui vont faire des "Asterix" un succès énorme.
L'humour aussi commence à être plus présent : beaucoup de références à notre époque, beaucoup de jeux de mots ... et surtout, surtout ... des baffes à en avoir mal aux joues !!!

Oui, vraiment un tome à posséder !

19 2 2004
   

Pas mal aussi, cet album là !
Le graphisme s'affine encore plus, il devient bien moins grossier qu'auparavant. Les personnages ont maintenant leur tête définitive ou presque.
On fait la connaissance de Jules (César :D), et Assurencetourix a ici un rôle important, qui donne lieu à quelques situations bien poilantes. On voit réellement le personnage dans toute sa splendeur ^^

30 10 2002
   

Apres un tome 3 décevant, le 4 est bon voire tres bon . Les dessins s'améliorent de planches en planches, nos gaulois trouvent leurs apparences définitivent . Le scénar est tres bon et l'humour est tres present comme à son habitude pour notre plus grand plaisir . Les couleurs sont tres bien choisies pour la fin du tome, c'est beaucoup plus nuancées, dommage que ca ne se fasse pas dés le départ . Assurenstourix jour ici un rôle assez important et on constate de nouveau que sa voix n'est pas apprécié des gaulois et des romains . Un très bon tome à posseder .

9 10 2002
   

Les aventures d'Astérix et Obélix prennent une autre dimension à partir de ce tome : ils quittent leur petit village, cette fois non pas pour compatre des barbares mais rencontrer pour la première fois la personne fait encercler leur village : Jules César ! Selon moi ce tome ne peut être que très bon et nous promet d'être plein de rebondissement et propice à des gags !

Et en effet la trâme est beaucoup plus interessante, mieux fondé : Assurancetourix (notez bien le jeux de mot) s'est fait enlever par des romains. Une fois de plus c'est nos deux gaulois préférés qui sont de corvé ! Les voilà partit à Rome afin de récupérer leur casseur d'oreille favori. Il est vraiment très habile d'élargir le monde d'Astérix et surtout de mettre César au centre d'un album : cela donne lieux à des allusions historiques, des jeux de mots : bref, un Astérix comme on l'aime avec bien-sûr les fameux gladiateurs, un combat à absolument lire !

Le dessin est dans la ligné du tome précédent : c'est-à-dire très bon. Claires à souhait les illustrations sont un vrai délice pour les yeux : une reconstitution historique assez différente, pour tous !

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Asterix, tome 1 : Asterix le gaulois 21 3.40
Asterix, tome 2 : La serpe d'Or 16 3.81
Asterix, tome 3 : Asterix et les Goths 15 3.57
Asterix, tome 4 : Astérix Gladiateur 13 4.15
Asterix, tome 5 : Le tour de Gaule d'Astérix 17 4.53
Asterix, tome 6 : Asterix et Cléopatre 15 4.43
Asterix, tome 7 : Le combat des chefs 14 3.93
Asterix, tome 8 : Astérix chez les Bretons 15 4.50
Asterix, tome 9 : Astérix et les Normands 12 3.96
Asterix, tome 10 : Astérix Légionnaire 16 4.59
Asterix, tome 11 : Le bouclier Arverne 11 4.50
Asterix, tome 12 : Astérix aux jeux Olympiques 11 3.55
Asterix, tome 13 : Astérix et le chaudron 12 3.46
Asterix, tome 14 : Asterix en Hispanie 11 4.14
Asterix, tome 15 : La Zizanie 10 4.50
Asterix, tome 16 : Asterix chez les Helvètes 15 4.17
Asterix, tome 17 : Le domaine des Dieux 11 3.91
Asterix, tome 18 : Les lauriers de César 13 4.35
Asterix, tome 19 : Le devin 9 3.67
Asterix, tome 20 : Astérix en Corse 18 4.64
Asterix, tome 21 : Le cadeau de César 11 3.73
Asterix, tome 22 : La grande traversée 7 3.79
Asterix, tome 23 : Obélix et compagnie 9 4.17
Asterix, tome 24 : Astérix chez les Belges 10 4.00
Asterix, tome 25 : Le grand fossé 12 3.29
Asterix, tome 26 : L'Odyssée d'Asterix 14 3.96
Asterix, tome 27 : Le fils d'Astérix 8 3.06
Asterix, tome 28 : Astérix chez Rahazade 8 3.38
Asterix, tome 29 : La rose et le glaive 7 3.57
Asterix, tome 30 : La Galère d'Obélix 19 2.16
Asterix, tome 31 : Astérix et Latraviata 21 2.07
Asterix, tome 32 : Astérix et la rentrée gauloise 9 3.17
Asterix, tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête 51 1.30
Asterix, tome 34 : L'anniversaire d'Astérix et d'Obélix 12 2.50
Asterix, tome 35 : Astérix chez les Pictes 14 3.00
Asterix, tome 36 : Le papyrus de César 6 3.42
Asterix, tome 37 : Astérix et la Transitalique 6 3.67
Asterix, tome 38 : La fille de Vercingétorix 4 2.00