46 566 Avis BD |20 199 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 14 : Asterix en Hispanie
 

Asterix, tome 14 : Asterix en Hispanie

 
 

Résumé

Asterix, tome 14 : Asterix en HispanieAfin d'acceder au résumé de Asterix, tome 14 : Asterix en Hispanie, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Asterix, tome 14 : Asterix en HispanieCette Bd est une sorte de remake du village gaulois à la sauce espagnole, et c'est un délice. Le fils de Soupalognon y Crouton en fait voir de toutes les couleurs aux romains dans un premier temps, puis au gaulois et cela pour notre plus grand plaisir.

Ses caprices de fils de chef sont à mourir de rire et nous assistons à une grosse crise de jalousie de la part d'Obélix.

Les dessins sont très beaux même si l'on peut regretter un manque de paysage en Hispanie.

En un mot une BD bien agréable qui nous fait un peu oublier notre cher village et nous fait voyager en Europe de L'époque.


Chronique rédigée par Asceltis le 28/10/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 140 (98,59 %)
  • 1 (0,70 %)
  • 1 (0,70 %)
  • Total : 142 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 9,49 9,49 9,49
Acheter d'occasion : 5,61
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.14
Dépôt légal : Octobre 1969

Avis des lecteurs

11 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Asterix, tome 14 : Asterix en Hispanie, lui attribuant une note moyenne de 4,14/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

Agecanonix :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de AgecanonixReflet de l'avatar de Agecanonix
9 9 2013
   

Cet album ne figure pas parmi mes préférés, mais il est plaisant et très riche au niveau de son humour ; Goscinny y dresse un joli catalogue de particularismes ibériques : allure fière, physiques très typés, cuisine à l'huile d'olive, flamenco, aspect festif, processions....et bien -sûr la corrida, invention d'Astérix. Cette scène avec l'auroch dans l'arène reste le morceau de bravoure de l'album, on ne peut trouver mieux comme référence espagnole, où les "olé" sont vraiment justifiés. Pourtant, ça ne prend que 2 pages, au contraire des 4 pages consacrées aux poissons d'Ordralfabétix ; il est vrai que c'est la première apparition de ce personnage (et dès la première page en plus) qui va devenir incontournable. Les auteurs lui confient d'emblée un rôle important : on y voit la première bagarre à cause de ses poissons douteux, et il emmène les héros avec son bâteau.

L'autre personnage important de cet épisode est Pépé, un prototype de gosse horripilant et tête à claques très réussi. Goscinny fait preuve d'astuce toujours, avec des formules verbales (le homme des Ibères qui remplace le hombre en v.o., et des mots référencés comme l'amusant "il affranchit le Rubicond"), et de fines allusions : César qui tire l'oreille d'un légionnaire en disant "je suis content de vous", parodiant ainsi Napoléon félicitant ses grognards après Austerlitz ; les menhirs de Carnac ; les vacances en Hispanie ; Don Quichotte et les moulins....

Dommage que la fin soit un peu bâclée, et que le chef Soupalognon ne soit pas mieux développé. Mais dans l'ensemble, ça reste un bon album.

28 7 2013
   

Avant d'ouvrir ce livre (pour la nième fois) et avec la mémoire globale que j'en avais, j'étais persuadé de le noter au moins 4,5 voire 5. Je m'étonne donc moi-même d'avoir juste envie de lui donner 3,5. Un gros 3,5 mais 3,5 quand même.
Nettement mieux que le précédent, je le trouve peut-être un peu moins farci d'humour à plusieurs niveaux, de calembours bien placés... que ce que j'en attendais. Pourtant il y a ce mémorable petit espagnol qui retient sa respiration et qui fait un super duo avec Idéfix, le détournant d'Obélix qui en devient jaloux. Il y a Obélix qui se met à danser le flamenco (bien cambré !) parmi les gitans... Et il y a l'apparition d'Ordralfabétix le poissonnier (et de sa femme Iélosubmarine) qui prend tout de suite son rôle définitif et une place importante dans l'album. Apparition qui était nécessaire à l'histoire puisqu'il fallait quelqu'un pour remédier aux envies de poissons du petit et en plus, possesseur d'un bâteau pour mener nos héros en Espagne. Mais cette simple nécessité à donné naissance à un personnage primordial, source de bagarres générales aux sein du village, d'engueulades (encore un !) avec Cétautomatix et de lancers de poissons (pas toujours frais parait-il) à répétitions.
Mais il y a toutes les vannes sur les vacances en Espagne qui ne sont plus d'actualité. A la création de l'album l'"Espagne-mania" toute neuve devait être en plein boum mais depuis, ce pays a changé et les destinations de vacances aussi.
J'ai été aussi déçu par le fait que pour une fois, les romains disposent d'une gourde de potion magique et n'en profitent pas ! même pas pour réduire ce village Espagnol qui les nargue. Une bonne occasion scénaristique qui n'a pas été exploitée.
j'ai également regretté de ne pas passer assez de temps dans le village de Soupalognon. La fin est d'ailleurs très précipitée. Mais ces fiers espagnols préfigurent un peu les corses qu'on rencontrera bientôt.
Côté dessin par contre rien à redire. Uderzo est excellent. Voyez ce magnifique taureau dans la scène ou Astérix invente la corrida. Et il semble avoir décidé de donner un look définitif au bateau des pirates. (LA vigie noire qui s'obstine à utiliser des mots avec des "R" qu'il ne peut prononcer : un sacré personnage la aussi !)
Allez ! c'est toujours que du bon et pour encore un bon moment.

11 11 2007
   

"Astérix en Hispanie" fait partie des albums les plus intéressants de la série. En effet, c'est un album très bien construit et dessiné et il nous présente avec beaucoup d'humour la culture espagnole ( la corrida dont Astérix est à l'origine, les gitans, "Don Quichotte" de Cervantès ainsi que la ferveur et l'esprit festif de nos voisins espagnols).
Par ailleurs, les auteurs nous présentent avec beaucoup d'humour la naissance du tourisme sur les côtes espagnoles et ses conséquences (les caravanes, les embouteillages, l'attrait de la plage . . . etc.) sans oublier que c'est dans cet opus que nous est présenté pour la première fois Ordralfabétix, le vendeur de poisson. Avec ce dernier, c'est la naissance des bagarres dans le village gaulois au sujet du poisson pas frais.
Enfin, le "héros" de cet album qui a pour nom Périclès (dit Pépé) est très attachant et très drôle (quand il retient sa respiration pour obtenir ce qu'il veut) bien qu'il se montre comme un véritable petit diable et donne la vie dure, à cause de ses caprices, aux légionnaires romains, à Obélix ou en encore à Idéfix (qui se retrouve avec une casserole attachée à sa queue).
Bref, c'est album incontournable à avoir dans sa collection.

4 10 2007
   

Nouveau voyage pour nos trois héros qui se rendent en Hispanie (Espagne).

Cet album se marque déjà par la première apparition du poissonnier Ordralphabetix (et de sa femme Iléosubmarine). C’est donc le début des bagarres dans le village du au poisson pas frais (quoi pas frais mon poisson). La première moitié (à peu près) se passe d’ailleurs dans le village gaulois, ce qui permet de bien introduire ce nouveau personnage.

Nos héros se rendent ensuite en Hispanie pour ramener Pépé chez lui. Ce petit garçon qui peut nous apparaître au départ comme une véritable peste, devient au fil des pages fort sympathique (voir sa réplique : « Je retiens ma respiration). Goscinny se sert de ce voyage en Espagne pour dresser un tableau de la culture espagnole en passant par les danses, les chants et bien sur la corrida (Olé). La scène de la corrida montre d’ailleurs un grand Astérix.

L’histoire est très bonne du début à la fin et offre un joli voyage en Espagne. D’ailleurs cet album aurait du servir pour la 3ème adaptation d’Astérix, réalisé par Gérard Jugnot, mais Uderzo empêcha le projet.

25 3 2007
   

encore un album réussi!
"Astérix en Hispanie" fait parti des albums culte d'Astérix!
comme le précise les autres avis, tout y est: un peu de culture basque, un peu de culture Gitane, un peu de corrida, jeux de mots bien adapté au pays ;) , bref tout y est...

En plus d'une bonne description de l'espagne, les dessins et couleurs sont parfait (du Grand Astérix) et le scénario est très bien construit!

Et la cerise sur le gateau: nos Héros on sur le dos un petit tegneux qui anime bien cette aventure!!!

Chef d'oeuvre Asterixesque!!! :)

9 2 2007
   

Encore un album d’une grande richesse. L’essentiel de l’histoire se passe en Espagne, pays qui vivait un plein essor touristique à l’époque. On notera, d’ailleurs, les très bonnes répliques liées à ce phénomène ; Goscinny s’en donne à cœur joie quand il se moque du comportement des Français en vacances à l’étranger.
Après Astérix Légionnaire, une nouvelle fois les auteurs font référence à la grande histoire, puisque l’histoire se passe au lendemain de la bataille de Munda qui a opposé César aux fils de Pompée en 45 av JC.
Les auteurs reprennent le principe d’Astérix chez les Bretons. Comme la Gaule ou la Bretagne, l’Espagne est presque conquise, sauf un petit village qui résiste… Mais il y a une vraie originalité car cette fois les auteurs inventent le personnage de Pépé, un jeune garçon, fils du chef hispanique, au caractère bien affirmé (qui n’est pas sans rappeler le personnage d’Abdallah dans Tintin). Celui-ci passe une partie de son temps au village gaulois où il sème la panique.
Enfin, on notera quelques belles caricatures, comme celle de Don Quichotte ou Sancho Pansa, des reprises de tubes de l’époque par Assurancetourix, comme du Jacques Brel.

3 6 2006
   

Bien.

Voyage en Espagne en compagnie d'un gamin capricieux et insupportable. Tous les clins d'oeil à ce pays sont présents, de la corrida au tourisme en passant par la cuisine à l'huile, les autoroutes défoncées, les embouteillages, les prix plus abordables, les processions religieuses etc...
On a même Don Quichotte. Bref, c'est réussi !
Les dessins sont toujours très bons, et les couleurs extrêmement bien choisies ... on s'y croirait.

A lire !

4 4 2006
   

Astérix nous fait voir du pays et nous entraîne en Espagne pour y découvrir l'incroyable : un village d'irréductibles hispaniques résiste encore et toujours à l'envahisseur... !

Périple mené tambour battant, avec un horrible petit gamin capricieux et colérique qu'il va falloir gérer en dépit des romains qui le pourchasse, Obélix en pleine crise de jalousie, Astérix au bord de la crise de nerfs ... Tout y est, jusqu'aux noms clins d'oeil à coucher dehors, pour faire de cette nouvelle aventure un volume distrayant et sympathiquement drôle !

(Re)plongez avec bonheur dans les anciens Astérix et oubliez la production récente : la richesse du petit gaulois et ce qui a fait son succès dans autant de pays différents se trouvent ici !

Pausanias1967 :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,50
Avatar de Reflet de l'avatar de
29 12 2005
   

Les Romains ont kidnappé et emmené en Gaules Pépé, le fils du chef Soupalognon y Crouton. Le petit se sauve et est recueilli par nos deux braves gaulois. Le conseil des chefs est unanime, il faut ramener le petit chez son père en Espagne. Nos héros sont chargés de le reconduire chez son père. En chemin, ils rencontrent Don Quichotte

19 2 2004
   

J'adore cet album ! Encore un de ceux que j'aime le mieux !
Je lui trouve un grand charme, qui est peut-être dû au dépaysement...
Pépé est excellent, c'est un fils de chef comme on les aime, capricieux et colérique... De toute façon, ce peuple a beaucoup de caractère.
Obélix est le gros (euh enveloppé pardon) jaloux de service, et c'est assez drôle.
Un album à posséder !!

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Asterix, tome 1 : Asterix le gaulois 21 3.40
Asterix, tome 2 : La serpe d'Or 16 3.81
Asterix, tome 3 : Asterix et les Goths 15 3.57
Asterix, tome 4 : Astérix Gladiateur 13 4.15
Asterix, tome 5 : Le tour de Gaule d'Astérix 17 4.53
Asterix, tome 6 : Asterix et Cléopatre 15 4.43
Asterix, tome 7 : Le combat des chefs 14 3.93
Asterix, tome 8 : Astérix chez les Bretons 15 4.50
Asterix, tome 9 : Astérix et les Normands 12 3.96
Asterix, tome 10 : Astérix Légionnaire 16 4.59
Asterix, tome 11 : Le bouclier Arverne 11 4.50
Asterix, tome 12 : Astérix aux jeux Olympiques 11 3.55
Asterix, tome 13 : Astérix et le chaudron 12 3.46
Asterix, tome 14 : Asterix en Hispanie 11 4.14
Asterix, tome 15 : La Zizanie 10 4.50
Asterix, tome 16 : Asterix chez les Helvètes 15 4.17
Asterix, tome 17 : Le domaine des Dieux 11 3.91
Asterix, tome 18 : Les lauriers de César 13 4.35
Asterix, tome 19 : Le devin 9 3.67
Asterix, tome 20 : Astérix en Corse 18 4.64
Asterix, tome 21 : Le cadeau de César 11 3.73
Asterix, tome 22 : La grande traversée 7 3.79
Asterix, tome 23 : Obélix et compagnie 9 4.17
Asterix, tome 24 : Astérix chez les Belges 10 4.00
Asterix, tome 25 : Le grand fossé 12 3.29
Asterix, tome 26 : L'Odyssée d'Asterix 14 3.96
Asterix, tome 27 : Le fils d'Astérix 8 3.06
Asterix, tome 28 : Astérix chez Rahazade 8 3.38
Asterix, tome 29 : La rose et le glaive 7 3.57
Asterix, tome 30 : La Galère d'Obélix 19 2.16
Asterix, tome 31 : Astérix et Latraviata 21 2.07
Asterix, tome 32 : Astérix et la rentrée gauloise 9 3.17
Asterix, tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête 51 1.30
Asterix, tome 34 : L'anniversaire d'Astérix et d'Obélix 12 2.50
Asterix, tome 35 : Astérix chez les Pictes 14 3.00
Asterix, tome 36 : Le papyrus de César 6 3.42
Asterix, tome 37 : Astérix et la Transitalique 6 3.67
Asterix, tome 38 : La fille de Vercingétorix 4 2.00