46 548 Avis BD |20 184 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 28 : Astérix chez Rahazade
 

Asterix, tome 28 : Astérix chez Rahazade

 
 

Résumé

Asterix, tome 28 : Astérix chez RahazadeAfin d'acceder au résumé de Asterix, tome 28 : Astérix chez Rahazade, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Asterix, tome 28 : Astérix chez RahazadeAprès la déception et le dégoût éprouvé par la lecture du tome 33 d'Astérix, j'ai ressenti le besoin de me rappeler que Uderzo était capable de produire de bons albums ...
Et effectivement, cet opus est excellent ...
On sent que le sujet est totalement maitrisé par Uderzo : le scénario se tient de bout en bout (il n'y a aucun temps mort ni aucun "remplissage"), les dialogues sont savoureux, les jeux de mot sont nombreux et très drôles ...
On a de plus de nombreuses références (la BD, la musique, la littérature ...).
Le choix des "Mille et une nuits" colle avec l'univers d'Astérix et permet de nombreuses situations croustillantes.
Les dessins non plus ne sont pas en reste : c'est très beau ... peut être même un des plus beaux Astérix ...
Que dire de la couverture que je trouve superbe et enchanteresse ?

Une grande aventure d'Astérix "à l'ancienne", c'est à dire comme je les aime avec des baffes, des sangliers, des jeux de mot, des noms de personnages rigolos, des guest stars (comme Jules César qui a la grippe ... magnifique !).
Un temps révolu où Astérix n'avait pas été trahi ...


Chronique rédigée par david le 17/10/2005
 
 
Statistiques posteur :
  • 559 (44,51 %)
  • 290 (23,09 %)
  • 407 (32,40 %)
  • Total : 1256 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 9,49 9,49 9,49
Acheter d'occasion : 1,61
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.38
Dépôt légal : Octobre 1987

Avis des lecteurs

8 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Asterix, tome 28 : Astérix chez Rahazade, lui attribuant une note moyenne de 3,38/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

8 9 2013
   

Encore un pays qui n'avait pas été exploré, l'Inde, l'Orient enchanteur, avec un potentiel intéressant où Uderzo passe en revue plusieurs caractéristiques (tapis volant, éléphants, charmeurs de serpents, tigre royal etc..). Mais ce qui est remarquable, c'est qu'il se livre à un festival de beaux jeux de mots, dont un en forme d'allusion à Tintin ("je ris de me voir Cybèle en ce miroir") ; j'aime bien aussi l'allusion à Ulysse, l'Odyssée et les sirènes, l'ascète garni, le tapis persan volé/tapis volant percé, ou encore "Kiçah, ce n'est pas n'importe qui"... de même que certains gags fonctionnent très bien : celui avec César, le caviar, la fidèle Seurhane (allusion au conte Barbe-Bleue)...

Je regrette que les 2 méchants ne soient pas mieux punis à la fin, mais c'est bien qu'Assurancetourix retrouve un rôle important ici, qui fait écho à celui qu'il avait eu dans Les Normands ; son répertoire comprend le fameux "Singin' in the rain", joli clin d'oeil à la pluie qu'il fait tomber.

Au niveau des décors, Uderzo régale son public avec encore une vue de Rome (comme dans Les Lauriers), une de l'Acropole (avec rappel des Jeux), mais surtout, il dessine de superbes palais d'architecture orientale.
En résumé, parmi les albums réalisés par Uderzo seul, son meilleur pour moi reste L'Odyssée d'Astérix, mais celui-ci, excellent, avec un bon argument de départ, se place juste derrière.

19 9 2010
   

Tiens, j'ai eu l'envie soudaine de me refaire un "Asterix"...

Pour moi, ce tome est vraiment un album de transition.
Jusqu'à maintenant, Uderzo nous pondait des scénarios dans la veine de ceux de Goscinny, et à partir de ce numéro, je trouve qu'il se lâche et créé des histoires bien plus fantaisistes (ce qui l'amènera dans les derniers tomes, à quelques ratages, comme on le sait).
Bon, comme d'habitude, le dessin est génial, les animaux sauvages dessinés par Uderzo sont excellents, on voit qu'il prend du plaisir à les faire.
Le scénario n'est pas mauvais. Une grande aventure en Asie (même si je trouve que la partie sur le tapis volant s'éternise trop). Il y a des bons gags, des jeux de mots excellents (qui valent largement la période Goscinny), les noms des personnages sont drôles, les péripéties sont efficaces, l'intrigue bien linéaire et l'album est truffé de références.
Juste la scène du combat entre les fakirs m'a un peu lassé (et un tout petit peu celle dans la jungle). J'ai trouvé les personnages indiens pas assez exploités.

Allez, une bonne aventure d'"Asterix", un bon 3.5/5 !

14 7 2010
   

Ce 28ème album des aventures d’Astérix m’a agréablement surpris. Non pas parce que c'est un chef d'oeuvre, loin de là mais parce que j’avais peur que le scénario parte un peu dans tous les sens. Faire cohabiter nos célèbres gaulois avec un fakir hindou et son tapis volant me paraissait un peu fantaisiste mais je dois avouer qu’Uderzo ne s’en est pas trop mal tiré et que j'ai plutôt apprécié.

Kiçah, un fakir hindou cherche « le village des fous » pour qu’Astérix et Assurancetourix viennent en aide à Rahazade, la fille du calife. S’en suit un voyage merveilleux à bord du tapis volant de Kiçah en direction de l’Inde.

Les personnages sont bien travaillés, on prend plaisir à suivre les péripéties de Kiçah et on souhaite que nos gaulois puissent sauver Rahazade, la fille du calife. Assurancetourix s'intègre parfaitement à notre duo habituel Astérix et Obélix.

L’histoire nous entraine et nous fait voyager au pays des mille et une nuits, ce qui est original. On sent un travail appliqué et rigoureux d’Uderzo. Son coup de crayon est toujours aussi somptueux.

Pour conclure, un bon album qui se laisse lire et vous transporte dans un monde merveilleux.

5 11 2008
   

Bin moi sur cet album j'ai été un peu déçu aussi. Assurancetourix sait faire pleuvoir, ça je trouve que c'est un gros prétexte. Dans "La rose et le glaive" aussi, c'est toujours à propos. Le "salut vieux Jules" je trouve que c'est vraiment vulgaire. Le scénario est souvent un peu bancal aussi. Ce qu'on apprécie aussi dans Astérix ce sont les noms imagés des personnages. Là c'est la cata. Néanmoins, il est toujours agréable de lire Astérix

22 4 2008
   

L’histoire aurait pu être originale puisqu’Astérix et Obélix n’avaient jamais visité l’Inde, mais voilà cet album est bien représentatif de la lente agonie de la série. Vous me direz Uderzo a fait pire depuis cet album !
Dans cet album, l’humour est lourd, les situations téléphonées, les personnages stéréotypés, le scénario linéaire et sans surprise. On en vient à très vite s’ennuyer.
La scène dans la jungle est d’un intérêt très insuffisant et sert juste à montrer un défilé de fauves dangereux. On peut noter que les jeux de mot ne sont pas du tout fins. Uderzo n’a vraiment pas le talent de dialoguiste de Goscinny.
Le scénario oscille, sans arrêt, entre les contes des milles et une nuits d’origine orientale et les légendes indiennes. On peut, cependant, noter une petite référence amusante à la série "Iznogoud", autre série de Goscinny, avec la présence du rajah qui veut devenir rajah à la place du rajah. Mais que ceci est maigre…

22 3 2008
   

C'est un Astérix bien particulier, il faut en convenir.
Le récit tourne essentiellement autour d'un tapis roulant, et l'histoire est cousue de fil blanc.
Lecteur, te demandes tu si nos héros vont arriver à temps ? Astérix patate le méchant à la dernière seconde, comme il se doit, et dévoiler cette ficelle n'a rien d'un parjure.
A part ça, et même si le récit, la plupart du temps décousu, ne brille ni par son intelligence, ni par son originalité, c'est un livre que l'on peut accepter.
Il est fort imparfait, vous l'avez compris, mais il n'est pas désagréable ni raté non plus, proposant quelques bonnes idées (César à Rome, la pluie du barde- y compris en intérieur, le drive-sanglier) et il reprend des thèmes connus: Idéfix et les arbres, un calife à la place du calife, les romains.

On est loin des GRANDS livres de la série, mais l'esprit est là.
Malgré l'absence (définitive, me suis je laissé dire) de Goscinny, ou à cause de cette dernière, le récit est correct, simplement.
Vu ce à quoi on a eu droit ensuite, c'est déjà ça...

1 6 2007
   

Encore un Astérix signé par Uderzo, et celui-ci est un chef d’œuvre. Tout est bon. L’apparition d’un fakir et de son tapis volant sonne juste (contrairement aux extra-terrestres de l’horrible Le ciel lui tombe sur la tête). Celui-ci vient chercher le gaulois qui fait tomber la pluie et il s’agit … d’Assurancetourix. Voici donc à mes yeux une des bonnes idées de cet album, mettre en avant le personnage du barde (qui ne l’a guère été jusque là).

Une bonne partie de l’histoire raconte le voyage de nos amis vers l’Inde et celui-ci se marque par de nombreux rebondissements. Assurancetourix s’intègre bien au trio formé par nos héros (Astérix, Obélix et Idéfix). Il y’a de bons jeux de mots (« maintenant c’est un ascète garni » « mieux vaut voler avec un tapis persan volé qu’avec un tapis volant percé »).

Le dépaysement de cet album est aussi très bon. C’est d’ailleurs un des seuls que nous offrira Uderzo avec la Mésopotamie dans L’odyssée d’Astérix. Son dessin est, lui, toujours aussi bon. Uderzo maîtrise bien son sujet, et quand on lit un bon album comme celui-ci, on a du mal à comprendre qu’il ait pu signer une horreur comme Le ciel lui tombe sur la tête.

A noter qu’Uderzo fait une petite référence à la BD Iznogoud, personnage inventé par son ami disparu : Goscinny.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Asterix, tome 1 : Asterix le gaulois 21 3.40
Asterix, tome 2 : La serpe d'Or 16 3.81
Asterix, tome 3 : Asterix et les Goths 15 3.57
Asterix, tome 4 : Astérix Gladiateur 13 4.15
Asterix, tome 5 : Le tour de Gaule d'Astérix 17 4.53
Asterix, tome 6 : Asterix et Cléopatre 15 4.43
Asterix, tome 7 : Le combat des chefs 14 3.93
Asterix, tome 8 : Astérix chez les Bretons 15 4.50
Asterix, tome 9 : Astérix et les Normands 12 3.96
Asterix, tome 10 : Astérix Légionnaire 16 4.59
Asterix, tome 11 : Le bouclier Arverne 11 4.50
Asterix, tome 12 : Astérix aux jeux Olympiques 11 3.55
Asterix, tome 13 : Astérix et le chaudron 12 3.46
Asterix, tome 14 : Asterix en Hispanie 11 4.14
Asterix, tome 15 : La Zizanie 10 4.50
Asterix, tome 16 : Asterix chez les Helvètes 15 4.17
Asterix, tome 17 : Le domaine des Dieux 11 3.91
Asterix, tome 18 : Les lauriers de César 13 4.35
Asterix, tome 19 : Le devin 9 3.67
Asterix, tome 20 : Astérix en Corse 18 4.64
Asterix, tome 21 : Le cadeau de César 11 3.73
Asterix, tome 22 : La grande traversée 7 3.79
Asterix, tome 23 : Obélix et compagnie 9 4.17
Asterix, tome 24 : Astérix chez les Belges 10 4.00
Asterix, tome 25 : Le grand fossé 12 3.29
Asterix, tome 26 : L'Odyssée d'Asterix 14 3.96
Asterix, tome 27 : Le fils d'Astérix 8 3.06
Asterix, tome 28 : Astérix chez Rahazade 8 3.38
Asterix, tome 29 : La rose et le glaive 7 3.57
Asterix, tome 30 : La Galère d'Obélix 19 2.16
Asterix, tome 31 : Astérix et Latraviata 21 2.07
Asterix, tome 32 : Astérix et la rentrée gauloise 9 3.17
Asterix, tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête 51 1.30
Asterix, tome 34 : L'anniversaire d'Astérix et d'Obélix 12 2.50
Asterix, tome 35 : Astérix chez les Pictes 14 3.00
Asterix, tome 36 : Le papyrus de César 6 3.42
Asterix, tome 37 : Astérix et la Transitalique 6 3.67
Asterix, tome 38 : La fille de Vercingétorix 4 2.00