46 533 Avis BD |20 176 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 16 : Asterix chez les Helvètes
 

Asterix, tome 16 : Asterix chez les Helvètes

 
 

Résumé

Asterix, tome 16 : Asterix chez les HelvètesAfin d'acceder au résumé de Asterix, tome 16 : Asterix chez les Helvètes, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Asterix, tome 16 : Asterix chez les HelvètesL'histoire n'est pas très originale, chercher un medicaments pour sauver une personne c'est un peu bateau...

Le scénario lui est bien tourné, sans trop de temps mort.

Les dessins des gaulois sont très beau, hélas, les orgies des romains ne m'ont pas plu.

Cette BD n'est pas à posseder de toute urgence mais avis aux fans, prenez là, on passe tout de même un agréable moment de détente.


Chronique rédigée par Asceltis le 07/10/2002
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de AsceltisReflet de l'avatar de Asceltis
Statistiques posteur :
  • 140 (98,59 %)
  • 1 (0,70 %)
  • 1 (0,70 %)
  • Total : 142 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.17
Dépôt légal : Octobre 1970

Avis des lecteurs

15 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Asterix, tome 16 : Asterix chez les Helvètes, lui attribuant une note moyenne de 4,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

Agecanonix :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de AgecanonixReflet de l'avatar de Agecanonix
5 9 2013
   

Malgré un prétexte un peu léger pour envoyer Astérix et Obélix en voyage, et l'idée bizarre qu'un Romain fasse appel à Panoramix, le récit une fois lancé, se révèle agréable. Dès le début, les soucis d'Abraracourcix avec ses porteurs de pavois, amènent le gag hilarant du demi page 6. Puis, Goscinny se livre encore à une amusante série de clichés sur les Suisses : manie de la propreté, lenteur, sabliers-coucous, banques, neutralité du pays, les chants tyroliens, la fondue et allusions diverses comme celle sur Guillaume Tell.

C'est la première fois aussi que des plats étranges font leur apparitions dans la série (tripes de sangliers frites dans la graisse d'urus, boudin d'ours, cous de girafe farcis...), on en verra d'autres dans des albums ultérieurs, de même qu'Astérix invente encore un truc : la cordée de montagne.

Uderzo nous régale encore : les orgies de Garovirus lui sont inspirées par le film de Fellini "Satyricon", suggérées par le traiteur Fellinus ; il dessine des voies romaines avec la superbe image d'un restovoie qui se conjugue logiquement avec le charotel, 2 anachronismes amusants ; son goût pour les beaux décors lui fait dessiner un beau palais des conférences de Genava ; enfin, le clin d'oeil au petit bonhomme Antar de la page 20 est très Français, aussi a-t-il été remplacé dans la traduction anglaise par le bibendum Michelin, plus universel.

Tout ceci donne un bon album, sans être un chef-d'oeuvre.

12 8 2013
   

Encore un grand moment de la série, à ne surtout pas louper. Comme certain autres albums Astérixiens, celui-ci est l'occasion de se moquer gentiment d'un peuple de nos voisins, ici les Suisses. C'est aussi délicieux qu'une fondue au fromage, les gags s'enchainent, réglés comme une horloge suisse, le tout sur un dessin des plus propres comme l'apprécient nos voisins helvètes.
Tout les clichés sur ce peuple défilent, occasions d'excellents gags et jeux de mots. Le passage de nos héros dans ce pays de montagnes est cependant un peu trop bref.
Les deux auteurs sont particulièrement en forme, chacun dans son art.
Voyez ce 1er gag en 2 pages du demi servit par Obélix : tout y est pensé et justifié, par les paroles ou le dessin, jusqu'à la serviette sur le bras du serveur.
Mais Goscinny peut aussi faire mouche avec une simple et brève réplique : "Pour consulter un médecin tel que vous, il faut être malade !".
Et les orgies romaines vues par Uderzo et Goscinny sont un grand moment ! aussi décadentes et (comiquement) malsaines que peut le permettre le genre. Ce personnage maso qui réclame ses coups de bâtons ...!
Encore un petit chef d’œuvre donc. Côté personnages, plus rien de neuf ne s'ajoute. Idéfix n'est pas de l'aventure et les 2 porteurs de chef continuent de prendre de l'importance (enfin !) même s'ils n'ont toujours pas de nom.

15 11 2012
   

Incontestablement dans mon top 3 des albums d'Astérix ! Un scénario impeccable et un humour irrésistible qui joue admirablement sur les clichés suisses. Les personnages sont tous excellents et les dessins sont superbes. J'ai beau chercher, je ne lui trouve rien à redire et je le relis toujours avec un plaisir intact.

25 1 2011
   

Alors que le gouverneur romain de Condate détourne l'argent des contribuables pour ses banquets et orgies (tiens tiens ça me rappelle nos députés et élus de France), César envoie un questeur vérifier les comptes.
Bien entendu, complots et magouilles dans le palais pour éviter le scandale (encore comme chez nous), le questeur est empoisonné.
il fait alors appel à Panoramix, pour le sauver mais l'ingrédient manquant de la potion est l'edelweiss, il envoie alors Astérix et Obélix en Suisse...

Les auteurs nous font découvrir les coutumes des suisses avec humour: la fondue, le gruyère (a trous) leur lenteur, la propreté, les banques , les pendules, leur neutralité, leur chants, leur conférences sans oublié bien sur Guillaume Tell...
J'ai personnellement apprécié le passage de la banque Zurix, discrète et inviolable.
La conférence des chefs n'est pas mal non plus avec encore une image de nos députés qui se retrouverons dessus...

Niveau dessin, toujours a la perfection...
Le seul bémol, c'est que je trouve la fin trop vite baclée, et il y a des passages ennuyants, longuets qui auraient pu etre supprimé laissant une meilleure conclusion...
Mais ça reste un très bon Astérix...

5 1 2010
   

Un bon tome d'Astérix, assez réussi, mais qui je trouve à un gros défaut qui lui fait perdre considérablement d'intérêt par rapport aux autres.

Donc on se retrouve avec une aventure d'Astérix, pas franchement originale dans son synopsis, mais qui a le mérite d'être réussi : dessin (toujours) réussi, gags, batailles contre les romains et jeux de mots en tout genre.
Les blagues sur les suisses m'ont fait bien rire, et les orgies (beurk à vomir) sont réussies (dans le sens où elles sont bien rendues -sans mauvais jeux de mots-) cependant le gros défaut dont je parle plus haut est, qu’on commence légèrement à s'ennuyer au milieu de l'album. Puis à 10 pages de la fin l'action reprend et l’album se termine un peu trop rapidement. La fin est un peu bâclé. Pas le meilleur tome d'Astérix, mais un classique ; à lire.

29 12 2009
   

J'ai passé un très bon moment avec ce tome 16 (que j'ai emprunté à la bibliothèque), qui décrit toute la culture suisse à travers une aventure sans temps mort: La fondue, les banques suisses... tout y est! J'aime bien l'idée des orgies (lorsque les personnages s'enlaidissent volontairement), et la fin en gravissant la montagne (Obelix évanoui avec des stalagmites sur son nez). Le scénario est très drôle et les dessins et couleurs très jolies! Un très bon album à lire absolument! Attention à ne pas le faire tomber dans la fondue! Vous savez ce qui vous attend si ça arrive: Au lac!!

26 11 2007
   

"Astérix chez les Helvètes" est un album de qualité moyenne. En effet, cela reste toujours aussi agréable de partir pour la Suisse au côté d'Astérix et d'Obélix et de voir comment Goscinny et Uderzo présentent la culture suisse (exemple : l'exactitude des Helvètes, la neutralité suisse, les banques bien gardées, la fameuse fondue). D'autres part le rythme est très soutenu, l'on ne s'ennuie pas un seul instant et le dessin est très réussi. Cependant, le scénario est bien mince et un peu "tiré par les cheveaux" : Claudius Malosinus, questeur romain arrive à Condate pour inspecter le travail du gouverneur de la ville, Gracchus Garovirus. Ce dernier faisant des détournements de fonds empoisone le questeur. Ce dernier décide de faire appel au druide Panoramix pour le soigner et Astérix et Obélix partent pour la Suisse à la recherche d'une fleur, l'Edelweiss "qui ne pousse que sur les plus hautes montagnes" (dixit Panoramix) mais qui est nécessaire pour réaliser la potion qui soignera Claudius Malosinus. On ne comprend pas pourquoi, Panoramix vient en aide à l'envahisseur. De plus, le questeur romain est très peu charismatique. L'histoire de cet album repose donc seulement sur le voyage de nos deux héros vers les montagnes suisses à la recherche de la fameuse fleur des neiges.
Cet album reste pour autant indispensable et il est bon parfois de critiquer quelques incontournables de la bande dessinée.

4 10 2007
   

Un petit voyage en Suisse cela vous dit ? Alors ouvrez vite ce 16ème album d’Astérix. Nos héros se rendent en Helvétie pour cueillir l’étoile d’argent (ou édelweiss) afin de guérir un questeur romain empoissonné par un préfet fraudeur.

Goscinny s’en sert pour décrire la culture suisse, comme l’exactitude de l’heure (ah mes célèbres montres suisses), la propreté de ses habitants, les tyroliennes ou encore les fameuses banques suisses (les plus sures du monde). Il en profite aussi pour évoquer la célèbre neutralité du peuple suisse. L’auteur va plus loin en abordant les coutumes des montagnes comme la fondue et le gage qui accompagne celui qui perd son bout de pain dedans. Les gages ici sont d’ailleurs assez spéciaux, mais sont très drôle (« Dans le lac avec une pierre attaché au cou).

On a donc un album très drôle sur la mentalité suisse (voir leur célèbre lenteur dans l’assemblée), qui fournit des scènes comiques du début à la fin comme par exemple le passage de la frontière franco-suisse (ou gaulo-helvétique) avec les formalité d’usage. Bizarrement Idéfix est absent mais cela passe quand même.

Les scènes sont aussi très bonne au début de l’album, avec notamment le chef et ses deux nouveaux porteurs (« Que fait Obélix ? » « Il sert un demi »). Cet album est donc excellent.

26 1 2007
   

Nouvelle incursion d’Astérix dans un pays frontalier. Après l’Allemagne, l’Italie ou l’Espagne, les auteurs envoient nos deux héros en Suisse. Cela permet de faire une description assez fine de l’actuelle Confédération Helvétique.
On trouve d’ailleurs de nombreuses allusions aux spécificités suisses : la neutralité, l’horlogerie, les banques et leurs confidentialités ou la propreté. On notera une représentation symbolique de l’ONU qui évoque une conférence des tribus.
J’ai bien aimé la situation de départ, c’est un Romain qui demande de l’aide à Panoramix car il est victime d'un empoisonnement provoqué par un fonctionnaire corrompu. Ce Romain, d’ailleurs, sera le premier de ses compatriotes à assister au banquet final.
Hormis la corruption, il y a des thèmes assez adultes dans cet album. On y trouve une référence assez visible au Satyricon de Fellini, « les orgies préparées par le célèbre Fellinius » ; les gouverneurs romains n’ont jamais été aussi cupides ou débauchés.
Enfin, j’ai bien aimé la référence aux autoroutes développée grâce aux charovoies et leurs déclinaisons hôtelière et restauratrice. On notera également une allusion au héros suisse Guillaume Tell ainsi qu’à l’association humanitaire « la Croix Rouge ». Et tout cela nous donne un très bon album.

4 6 2006
   

Depuis quelques albums, on assiste à un tour d'Europe. Pourquoi pas ?

Croquer les petits défauts et les petites manies de tous les peuples peut être assez rigolo ... et ça l'est !!!!!!! De la fondue aux horloges en passant par les banques ... tout ce à quoi on pouvait s'attendre est présent. En plus, on a droit à de jolis jeux de mots à chaque page.
Bref, on s'amuse beaucoup.
LE scénario est assez conventionnel mais ça n'a pas d'importance : l'important étant de rire, c'est totalement réussi.
Brillante idée d'avoir mélangé la fondue aux orgies romaines ... ça s'y prête tout à fait et ça nous donne de véritables moments d'anthologie : les scènes d'orgies, les répliques sont parfaites !!!
Le dessin est toujours somptueux.

Du très bon !!!!

28 4 2006
   

Cet album est fantastique ! Que de clins d'oeil aux suisses !!! Les horloges, les comptes en banque, la fondue, leur lenteur mondialement connue, leur neutralité et enfin le goût de la propreté ! Rien n'y échappe... L'ambiance des orgies est drôle, les personnages suisses superbes... Les dessins sont pas mal, franchement c'est un des meilleurs Astérix !

O'Cédar :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,50
Avatar de Reflet de l'avatar de
3 1 2006
   

N'ayant pas le temps de déposer un avis sur chacun des tomes d'Astérix, je viens à la rescousse de celui-ci qui me semble légèrement incompris. Certes, ce n'est pas le chef d'œuvre de la collection, mais il me semble fort probable que bon nombre des gags se rapportant à la Suisse n'aient pas été bien compris d'ou cette fausse impression de lenteur pour certains.
Habitant la Suisse depuis 6 ans désormais, je rigole un peu plus à chaque lecture des aventures du gaulois au pays du fromage, des comptes anonymes et de la précision horlogère.

19 2 2004
   

Certes, l'originalité n'est pas la force première de cet album, mais là où l'avantage réside, c'est dans le rythme. Les évènements s'enchaînent bien, on ne s'ennuie pas une seconde. Pas de temps morts, bref tout est nickel.
En plus les quelques Helvètes rencontrés donnent lieu à des situations cultes. La scène du coffre-fort, pour ne citer que celle-là, est à pleurer de rire !

Ajoutez à cela un graphisme de qualité, encore et toujours, et vous aurez un bon album :)

9 10 2002
   

Pour ma part je ne trouve pas que ce tome est en dessous de la moyenne par rapport aux autres. Pour moi un bon Astérix c'est : un rythme d'enfer, des gags, des jeux de mots, de l'aventure !
On a la totalité dans ce tome là : alors il est bon, c'est simple :)
Le scénario, même s'il est moins chiadé par rapport à d'autres est tout de même très bon : enfin, tout de même bizarre qu'ils acceptent d'aider les romains, mais bon...(un petit peu tirer par les cheveux !) Mais le coup de l'edelweiss m'a bien fait rigoler, c'est l'essentiel non ? Après avoir fat un petit tour plusieurs fois chez les romains nous voilà en train de faire un mini-tour de l'Europe ! c'est interessant aussi...mais un peu moins !
Les dessins sont toujours aussi bons, aucune baisse de niveau, il est tout de même interessant de noter l'amélioration par rapport au tome 1 : chapeau M. Uderzo !

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Asterix, tome 1 : Asterix le gaulois 21 3.40
Asterix, tome 2 : La serpe d'Or 16 3.81
Asterix, tome 3 : Asterix et les Goths 15 3.57
Asterix, tome 4 : Astérix Gladiateur 13 4.15
Asterix, tome 5 : Le tour de Gaule d'Astérix 17 4.53
Asterix, tome 6 : Asterix et Cléopatre 15 4.43
Asterix, tome 7 : Le combat des chefs 14 3.93
Asterix, tome 8 : Astérix chez les Bretons 15 4.50
Asterix, tome 9 : Astérix et les Normands 12 3.96
Asterix, tome 10 : Astérix Légionnaire 16 4.59
Asterix, tome 11 : Le bouclier Arverne 11 4.50
Asterix, tome 12 : Astérix aux jeux Olympiques 11 3.55
Asterix, tome 13 : Astérix et le chaudron 12 3.46
Asterix, tome 14 : Asterix en Hispanie 11 4.14
Asterix, tome 15 : La Zizanie 10 4.50
Asterix, tome 16 : Asterix chez les Helvètes 15 4.17
Asterix, tome 17 : Le domaine des Dieux 11 3.91
Asterix, tome 18 : Les lauriers de César 13 4.35
Asterix, tome 19 : Le devin 9 3.67
Asterix, tome 20 : Astérix en Corse 18 4.64
Asterix, tome 21 : Le cadeau de César 11 3.73
Asterix, tome 22 : La grande traversée 7 3.79
Asterix, tome 23 : Obélix et compagnie 9 4.17
Asterix, tome 24 : Astérix chez les Belges 10 4.00
Asterix, tome 25 : Le grand fossé 12 3.29
Asterix, tome 26 : L'Odyssée d'Asterix 14 3.96
Asterix, tome 27 : Le fils d'Astérix 8 3.06
Asterix, tome 28 : Astérix chez Rahazade 8 3.38
Asterix, tome 29 : La rose et le glaive 7 3.57
Asterix, tome 30 : La Galère d'Obélix 19 2.16
Asterix, tome 31 : Astérix et Latraviata 21 2.07
Asterix, tome 32 : Astérix et la rentrée gauloise 9 3.17
Asterix, tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête 51 1.30
Asterix, tome 34 : L'anniversaire d'Astérix et d'Obélix 12 2.50
Asterix, tome 35 : Astérix chez les Pictes 14 3.00
Asterix, tome 36 : Le papyrus de César 6 3.42
Asterix, tome 37 : Astérix et la Transitalique 6 3.67
Asterix, tome 38 : La fille de Vercingétorix 4 2.00