46 533 Avis BD |20 176 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 12 : Astérix aux jeux Olympiques
 

Asterix, tome 12 : Astérix aux jeux Olympiques

 
 

Résumé

Asterix, tome 12 : Astérix aux jeux OlympiquesAfin d'acceder au résumé de Asterix, tome 12 : Astérix aux jeux Olympiques, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Asterix, tome 12 : Astérix aux jeux OlympiquesUne bonne BD où l'humour est comme à son habitude très présent.

Les dessins sont comme à leur habitude et les couleurs également c'est à dire pas assez nuancées.

L'histoire est fun et encore une fois on voyage à travers l'Europe pour se retrouver en Grèce ce qui n'est pas déplaisant.

On assiste ici au premier dépistage de dopage et cela en defaveur des romains bien sûr. Une Bd agréable.


Chronique rédigée par Asceltis le 28/10/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 140 (98,59 %)
  • 1 (0,70 %)
  • 1 (0,70 %)
  • Total : 142 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 9,45 9,45 9,45
Acheter d'occasion : 8,65
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.55
Dépôt légal : Juillet 1968

Avis des lecteurs

11 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Asterix, tome 12 : Astérix aux jeux Olympiques, lui attribuant une note moyenne de 3,55/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

Agecanonix :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de AgecanonixReflet de l'avatar de Agecanonix
8 9 2013
   

Un album qui n'est pas parmi mes préférés, mais sympathique quand même, sur un nouveau pays qu'il était temps de découvrir, la Grèce étant une des plus riches civilisations du monde antique, à qui les Romains ont pratiquement tout piqué. Son riche potentiel est propice à des clichés et clins d'oeil exploités ici (les profils grecs, la gastronomie, le sirtaki, le Discobole....). On y retrouve les formules verbales savoureuses de Goscinny ("Je te soutiens, Mordicus"), les allusions (les commentaires de César sur la conquête de la Gaule), ou le défilé des athlètes (Spartiates pieds nus, Macédoine très mélangés, Samothrace sûrs de la victoire, Rhodes envoie un colosse etc..).

Cet album marque l'entrée d'Agecanonix, l'ancien de Gergovie ; bien qu'il apparaisse sans être réellement nommé dans plusieurs albums, il ne se stabilise qu'au cours de cet épisode. Ancien compagnon d'armes d'Abraracourcix, il est toujours vert malgré son âge, bon vivant, amateur de jolies filles et il n'a pas peur de défier les "gamins".

Le dessin d'Uderzo est d'une fluidité parfaite, il offre de belles images comme l'arrivée au Pirée page 21, ou l'Acropole page 23 ; il s'est encore caricaturé avec Goscinny, sculptés sur un arc de triomphe page 29. Son talent pour les beaux décors s'exprime ici avec le Parthénon et les monuments d'Olympie. La calligraphie des bulles réservées aux personnages grecs est également une jolie fantaisie.

Bref, cet album n'est pas si mal, même si je trouve que le prétexte à voyager est assez léger, car en effet, à quoi ça rime de défier les Romains dans ces Jeux si c'est pour leur céder la palme ensuite ? Enfin, c'est l'occasion pour les Gaulois d'un beau voyage touristique.

12 7 2013
   

Avec les pouvoirs de la potion magique il fallait bien qu'Astérix aille un jour aux jeux Olympiques. Et pour la 1ere fois c'est tout le village qui est du voyage. L'occasion pour les auteurs (qui ont glissé une caricature d'eux même dans un bas relief) de nous amuser du chauvinisme bien franchouillard de la tribu et de sa (notre) mauvaise foie de supporter sportif.
Ils étoffent également encore un peu la petite famille du village avec l'arrivée d'Agecanonix ! 93 ans et toujours fort intéressé par les jolies jeunes femmes. Un nouveau compagnon de dispute pour Cétautomatix par la même occasion.
Goscinny nous donne quelques bons personnages secondaires avec, entre autres, les deux romains du camp d'Aquarium (qu'on visite pour la première fois) qui font aussi le voyage. Il nous régale aussi, encore et toujours, de son excellent humour "multicouches", particulièrement au point sur cet album.
Pourtant il y a dans cet album de véritables passages à vide et ça n'était jamais arrivé avant. Ce sont les moments où Goscinny nous fait visiter Athènes, ses monuments, les rites et entrainements des J.O. et ça, de façon très didactique, sans y glisser son humour systématique. Il y a des cases (4ème de la planche 34, 1ere de la pl. 27) voire une page entière (pl.24) où aucun gag n'est glissé ! Et ça non plus ça n'était jamais arrivé avant.
Ce qui me fait dire que cet album est un peu moins réussi que les précédents. mais ça reste très relatif. c'est quand même un grand moment de rigolade, ne serait-ce que par Obélix qui prend toujours plus d'ampleur dans son pouvoir comique.

Matthieubocopin :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de MatthieubocopinReflet de l'avatar de Matthieubocopin
15 11 2012
   

Un bon album au scénario sympa et à l'humour toujours aussi plaisant. Les dessins d'Uderzo sont parmi les meilleurs de la série. Le thème des jeux olympiques est universel et intemporel, ce qui ajoute au plaisir de lecture...

26 7 2012
   

Les Jeux Olympiques 2012 vont commencer Vendredi, c'est l'occasion rêver pour lire (ou relire) le tome 12 d'Astérix (il y avait aussi le tome 11 des "Schtroumpfs" mais je l'ai déjà avisé).

C'est encore un bon album qui nous est présenté, dans la moyenne de la série, certes pas le meilleur, mais les rires ne sont pas inexistants.

Pas besoin de s'attarder sur le dessin, peu d'amateurs de BDs n'ont jamais lu un Uderzo, c'est extrêmement bien, ce qui se fait de meilleur même dans le dessin semi-réaliste/gros-nez classique.

Le scénario n'est pas mauvais... C'est loin d'être le meilleur de la série, il ne faut pas exagérer mais l'aventure est divertissante (on y retrouve tous ce qui compose une épopée d'Astérix, même si pour une fois, tout le village par en vadrouille à part les femmes), il y a pas mal de passages qui m'ont tiré un sourire. La réflexion sur la triche et le dopage dans le domaine du sport pourrait être plus poussée (puisque Astérix aussi triche), mais ça reste une histoire tout public.

Bien meilleur que le film qui a été adapté de l'album par la suite !

frederic :Une BD décevante... Note de l'album : 2,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
7 5 2011
   

asterix , champion du monde de la triche ? ... pas de quoi en être fier .... ça demontre aussi que sans potion magique , nos amis ne valent pas mieux que les autres et sont prets aux pires malversations .... car , apres tout , avaient-ils autant besoin que ça d une palme ? se defendre contre l oppresseur , ok ... mais gagner en trichant , a une epreuve. sportive ? quelle valeur ça peut avoir ? montrer qu on est les plus fort quel qu en soit le prix ? surtout qu ils la cedent aux romains , a la fin ...
autre chose ... quand garmonparnasse va raisonner les romains ... d ou tire t ils que les romains croient que l alcool leur donnera des forces ... sur quoi il enchaine sur la mise en garde de substances illicites , donc la potion ... j ai pas trop compris ce qui justifiait l enchainement de l idee ....
concernant la version grande collection , cela est certainement du a ds raisons commerciales ! suite a la sortie du film asterix 3 , il fallait coler a l actu et donc zapper les bonus de l album ...
a ce propos , page 42 , il est regrettable que dans la precipitation , l equipe n ai pas regulariser l erreur commise sur le prenom de panoramix , orthographie panomarix depuis les premieres editions ...
quant a la couverture , ils ont voulu d avantage la coler au film ... ou cesar y est beaucoup plus present ! du reste , je ne comprend pas cette couv , qui ne correspond pas bien a la b.d , puisque au contraire , cesar y est content , la palme ayant ete cedee a cornedurus et mordicus ... asterix semble narguer cesar , alors que dans la b.d , cesar ignore qu elle a ete cedee .... en fait , cette couv serait plus adaptee aux "lauriers de cesar" , le podium en moins ...

15 9 2008
   

C'est vrai, le scénario n'est pas parmi les meilleurs.
C'est assez prévisible et très cadré (logique ?) autour des JO.
Cependant, les jeux de mots (discipline olympique sous Goscinny) rehaussent bien des planches.
Les romains valent le déplacement, les pirates ne manquent pas à l'appel.
Il y a assez peu de mouvement et ça manque sans doute un peu d'action et de vie.
Les personnages s'interrogent beaucoup, par contre. Ça offre un tome particulier, différent, où le rire est au rendez-vous (les frangins de Rhodes me font craquer à chaque fois, de même que les supporters dans les tribunes).
Je dirais donc que ce tome est un tome plus axé texte qu'action, ce qui me convient encore.
C'est un peu à part dans la production (et un peu surprenant étant donné le thème de départ).
Mais c'est un bon livre, prometteur d'un bon moment de distraction et d'humour.

(PS: J'ai acheté, afin de compléter ma série, le tome de "la grande collection" qui venait de sortir.
Surprise: les lecteurs n'ont pas droit, sur ce tome au cahier spécial de la fin. Déjà la fin d'un beau travail ? Dommage).

3 10 2007
   

Goscinny s'empare des jeux Olympiques dans ce 12ème album. Il emmène nos héros dans le monde grec, et exceptionnellement, tout le village suit (Agecanonix, fait d'ailleurs sa première apparition). Cela permet à Uderzo de faire de sublimes dessins sur les cités grecques d'Athènes et d'Olympie. On se sentirait presque en Grèce.

Le scénario de Goscinny est très bon, et l'auteur ose aborder le thème du dopage (mais il ne va pas à fond dans le sujet). Cependant , je trouve sa chute d'un niveau inférieur. Astérix et Panoramix m'ont déçu dans leur manière de faire tricher les athlètes, et seul Obélix nous apparaît sympathique.

Il n'en demeure que cet album nous donne pas mal d'information sur la culture grecque et que Uderzo a sut très bien reconstituer la Grèce antique (superbe statue de la déesse Athéna).

19 1 2007
   

Album dont l’intérêt principal est d’envoyer tout le village gaulois en Grèce pour assister aux Jeux Olympiques et voir Astérix y participer. Les auteurs mettent en avant le côté chauvin des Gaulois vis-à-vis des Romains. Cela donne lieu à des moments particulièrement drôles, comme lors de la course à pied d’Astérix.
D’ailleurs, les auteurs posent la question morale de l’utilisation du dopage dans le sport, Les Gaulois décidant, finalement, de ne pas utiliser la potion magique dans les épreuves. C’est par une ruse que Panoramix et Astérix réussiront à triompher.
Pour la première fois, les auteurs emmènent tout le village à l’étranger et cela est particulièrement audacieux. Dans les autres voyages, seul Astérix, Obélix ou Panoramix (plus rarement Assurancetourix ou Abraracourcix) participaient à l’aventure. Goscinny en profite donc pour approfondir le caractère de personnages comme Agecanonix, le doyen toujours intéressé par les jolies femmes, ou celui de Cétautomatix le forgeron. Le voyage en bateau est un morceau d’anthologie.
Au dessin, Uderzo fait un travail de reconstitution historique exemplaire : statue de Zeus à Olympie, Acropole à Athènes, statue d’Athéna Nikée. On notera enfin que l’album est sorti en 1968 : année olympique.

3 6 2006
   

Pas du tout d'accord avec les avis précédents ... ce tome, pour ma part, est très moyen.
Je vais commencer par parler du dessin, qui, comme d'habitude avec Uderzo, est très réussi, malgré des couleurs un peu fades.
Par contre, c'est au niveau du scénario et de l'humour que c'est moins réussi : les gags sont beaucoup moins nombreux et m'ont à peine arrachés quelques sourires.
De plus, j'ai détesté le message final où nos amis Gaulois "trichent" en obligeant les Romains à se doper, même si'ils leur remettent la palme à la fin !!!! C'est pas très "fair-play".
Restent quelques blagues sympas sur les Grecs (mais pas assez ... la culture grecque n'a pas été assez exploitée à mon sens).

19 2 2004
   

Cet album ne figure peut-être pas parmi mes préférés, mais c'est quand même un bon album, encore une fois.
Question graphismes, c'est ok, comme d'habitude.
L'histoire est bien marrante, impeccable, et prenante. Bref, c'est un album d'Astérix plutôt "banal". Il n'y a rien de mauvais, ça c'est sûr, mais il n'y a rien de vraiment exceptionnel non plus...

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Asterix, tome 1 : Asterix le gaulois 21 3.40
Asterix, tome 2 : La serpe d'Or 16 3.81
Asterix, tome 3 : Asterix et les Goths 15 3.57
Asterix, tome 4 : Astérix Gladiateur 13 4.15
Asterix, tome 5 : Le tour de Gaule d'Astérix 17 4.53
Asterix, tome 6 : Asterix et Cléopatre 15 4.43
Asterix, tome 7 : Le combat des chefs 14 3.93
Asterix, tome 8 : Astérix chez les Bretons 15 4.50
Asterix, tome 9 : Astérix et les Normands 12 3.96
Asterix, tome 10 : Astérix Légionnaire 16 4.59
Asterix, tome 11 : Le bouclier Arverne 11 4.50
Asterix, tome 12 : Astérix aux jeux Olympiques 11 3.55
Asterix, tome 13 : Astérix et le chaudron 12 3.46
Asterix, tome 14 : Asterix en Hispanie 11 4.14
Asterix, tome 15 : La Zizanie 10 4.50
Asterix, tome 16 : Asterix chez les Helvètes 15 4.17
Asterix, tome 17 : Le domaine des Dieux 11 3.91
Asterix, tome 18 : Les lauriers de César 13 4.35
Asterix, tome 19 : Le devin 9 3.67
Asterix, tome 20 : Astérix en Corse 18 4.64
Asterix, tome 21 : Le cadeau de César 11 3.73
Asterix, tome 22 : La grande traversée 7 3.79
Asterix, tome 23 : Obélix et compagnie 9 4.17
Asterix, tome 24 : Astérix chez les Belges 10 4.00
Asterix, tome 25 : Le grand fossé 12 3.29
Asterix, tome 26 : L'Odyssée d'Asterix 14 3.96
Asterix, tome 27 : Le fils d'Astérix 8 3.06
Asterix, tome 28 : Astérix chez Rahazade 8 3.38
Asterix, tome 29 : La rose et le glaive 7 3.57
Asterix, tome 30 : La Galère d'Obélix 19 2.16
Asterix, tome 31 : Astérix et Latraviata 21 2.07
Asterix, tome 32 : Astérix et la rentrée gauloise 9 3.17
Asterix, tome 33 : Le ciel lui tombe sur la tête 51 1.30
Asterix, tome 34 : L'anniversaire d'Astérix et d'Obélix 12 2.50
Asterix, tome 35 : Astérix chez les Pictes 14 3.00
Asterix, tome 36 : Le papyrus de César 6 3.42
Asterix, tome 37 : Astérix et la Transitalique 6 3.67
Asterix, tome 38 : La fille de Vercingétorix 4 2.00