46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 1 : Assassinat
 

Assassination classroom, tome 1 : Assassinat

 
 

Résumé

Assassination classroom, tome 1 : AssassinatAfin d'acceder au résumé de Assassination classroom, tome 1 : Assassinat, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Dès les premières pages de ce shônen prévu en six tomes, le scénario complètement burlesque de Yusei Matsui (Neuro) ne manque pas de surprendre. Le lecteur fait immédiatement la connaissance d’un professeur de lycée habillé en costard-cravate. Rien de surprenant là-dedans me direz-vous, sauf que l’instituteur est une sorte de pieuvre extra-terrestre qui se fait canarder par des élèves munis de mitrailleuses durant l’appel des noms.

Autant vous dire que ce point de départ surprend et qu’il faut plusieurs pages pour se mettre dans le bain. Après avoir détruit 70% de la Lune, le poulpe en question a en fait promis de détruire la Terre d’ici la fin de l’année. Entre-temps et au grand étonnement de tous (dont le lecteur), il a choisi de devenir le professeur principal de la classe 3-E du collège de Kunugigaoka. Et afin de donner une petite chance aux terriens, les élèves de cette classe de laissés pour compte ont jusqu’à la fin de l’année scolaire pour essayer de le tuer. Chose qui ne sera pas évidente car la pieuvre est capable de se déplacer à une vitesse de Mach 20. Complètement barré !

Avant d’avoir totalement accepté le fait que le scénariste a probablement fumé la moquette avant d’imaginer cette intrigue où tuer devient un jeu, les tentatives d’assassinat de la part des collégiens se multiplient à grande vitesse, mais sans atteindre celle de Mach 20. Il devient en effet vite clair que le monstre tentaculaire ne sera pas facile à abattre. Malgré l’issue prévisible et l’aspect répétitif de ces tentatives, l’histoire devient progressivement assez cohérente et le lecteur finit par s’attacher aux différents personnages, y compris à ce prof à la couleur changeante, qui tente de faire progresser ses élèves au fil de leurs échecs.

Outre des personnages convaincants et beaucoup d’action truffé d’humour, ce manga peut également compter sur un graphisme dynamique et efficace. Le dessin est précis, le découpage efficace et les personnages expressifs et attachants.

À condition d’accepter l’aspect totalement surréaliste du point de départ, ce shônen saura donc séduire pas mal de monde.


Chronique rédigée par yvan le 02/09/2014
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 6,51 6,51 6,51
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.75
Dépôt légal : Octobre 2013

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Assassination classroom, tome 1 : Assassinat, lui attribuant une note moyenne de 2,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

10 2 2016
   

J'ai été déçu par l'idée de départ de cette nouvelle série, que l'on me vendait comme étant un incontournable du genre. Il faut dire qu'accepter l'idée de cet extra-terrestre "poulpique" comme professeur d'une classe de sous-doués, mandatés par les services secrets du Japon pour le tuer car il représente une menace pour la planète entière, n'est quand même pas des plus aisées. Compte tenu de la loufoquerie de cette idée, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire est à me l'approprier. On a beau me rappeler à peu près une dizaine de fois au cours de l'ouvrage cette trame totalement folle, elle ne "rentre" pas pour autant. Les personnalités ont du mal à émerger, et surtout le professeur Koro (extra-terrestre) me semble tellement inaccessible que je m'en désintéresse. Il y a bien le collégien Karma qui tente de sortir son épingle du jeu en étant plus couillu que ses camarades, mais dans l'ensemble, tout cela me semble un peu vain. Le dessin est agréable et dynamique mais la représentation de Koro en emoticone avec des tentacules fait chavirer le tout.

C'est vrai que généralement, lorsque l'on nous parle d'une classe et d'assassinats, on pense à tous ces mangas "Survival" où les élèves se dézinguent les uns les autres pour une raison ou pour une autre, le tout baigné dans une hémoglobine un peu gore. Ici, justement, le récit surprend puisque les collégiens se liguent pour assassiner leur professeur qui est extra-terrestre, soumis à toutes les fantaisies et à toutes les exagérations, à tel point que l'on peut se demander si l'idée même de cette série n'est pas de constituer un vaste parodie pour les "Battle Royale", "King's Game" et autre "Alice in Borderland'...

Je suis déçu parce que, pour l'instant, je ne comprends pas bien la motivation de cette idée un peu folle, même si la "personnalité" de Koro est quand même plus nuancée qu'il n'y paraît au premier abord (parce que malgré tout, il tente d'aider les élèves). Mais il est tellement décalé que j'ai du mal à accepter l'idée qu'il puisse être professeur, et du coup, c'est le fondement même du scénario qui me semble peu convaincant.