46 562 Avis BD |20 195 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 3 : Deux ch'tits indiens
 

Aspic : détectives de l'étrange, tome 3 : Deux ch'tits indiens

 
 

Résumé

Aspic : détectives de l'étrange, tome 3 : Deux ch'tits indiensAfin d'acceder au résumé de Aspic : détectives de l'étrange, tome 3 : Deux ch'tits indiens, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Aspic : détectives de l'étrange, tome 3 : Deux ch'tits indiensAspic est une agence de détectives, spécialisée dans les affaires étranges, le paranormal et l'occultisme. Elle est composée d'un petit bonhomme à l'esprit ouvert et doté d'un sens aigu de l'intuition ainsi que d'une belle jeune femme… Nous sommes en pleine époque victorienne et nos deux détectives vont partir sur la trace de l'âme d'un mort.

Ce tome 3 d'"Aspic: détectives de l'étrange" nous propose une aventure pouvant se lire en "one-shot", c'est à dire n'ayant que peu de lien avec les précédents volumes. La nouvelle enquête de notre agence hors-normes, va mener Hugo et Flora dans un cirque. Une sorte de foire aux monstres où John Merrick aurait pu trouver sa place aisément. C'est un vieil indien qui fait appel aux jeunes enquêteurs car l'esprit de son frère à disparu. Les talents de médium de Flora ainsi que le flair d'Hugo vont les aider à déjouer les fils du mystère.
Thierry Gloris arrive à piocher dans la mémoire collective pour créer un univers haut en couleur. On retrouve les images d'Epinal que l'on peut avoir de ce cirque itinérant, ses habitants, leurs tracas pour en faire un cadre cohérent et riche. Ainsi, l'enquête nous fera découvrir une multitude d'histoires dans l'histoire. De la passion, du fantastique, bref tout est réuni pour que la sauce prenne et elle prend. Les protagonistes ne sont pas en reste puisqu'on s'attarde aussi sur le cas de Flora, ses attentes et inquiétudes. La jeune femme prend un peu plus de profondeur pour la rendre un peu moins froide.
Jacques Lamontagne, à qui l'on doit la série "Les Druides" fait ici un excellent travail sur les illustrations. Le Paris d'époque qu'il nous dépeint est riche et coloré, voir un poil cartoonesque. En tout cas c'est frais, à l'image du récit.

Si l'on devait ranger "Aspic: détectives de l'étrange" je dirai qu'il s'agit du mélange improbable entre "Scooby doo" et les "X-Files". Une enquête intelligente, assez surprenante et rehaussée par un dessin, comme toujours de qualité. Ce troisième tome nous offre encore un très bon moment de lecture.


Chronique rédigée par sigmar le 28/08/2013
 
 
Statistiques posteur :
  • 141 (30,19 %)
  • 134 (28,69 %)
  • 192 (41,11 %)
  • Total : 467 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 14,20 14,20 14,20
Acheter d'occasion : 8,90
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Aout 2013

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Aspic : détectives de l'étrange, tome 3 : Deux ch'tits indiens, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

26 6 2014
   

Voici donc une nouvelle enquête sur l'étrange qui s'annonce. Et c'est avec un certain plaisir que l'on retrouve notre détective féministe Flora, accompagnée de son immortel d'Hugo, qui se lancent dans une nouvelle aventure. Ces détectives de l'insolite et de l'étrange se rendent à Lille où se produit un cirque. Ours-Gris a perdu l'âme totem de son frère, une âme gardée dans un sceptre, une âme damnée qui devait permettre à ours Gris de vivre sa vie tout en portant le fardeau de ces actions passées.

Hugo et Flora font donc le tour du cirque et partent à la rencontre de tout un tas de curiosités dont le monde du cirque raffolait en début de XXème siècle : la sirène, la femme à barbe,, l'homme le plus fort du monde, etc... Dans cette galerie de personnage, qui a fait la joie du dessinateur et du lecteur, je retiendrai en particulier Jean-Luce, frère et soeur siamois, qui sont à la fois étranges et raffinés. Plus généralement, c'est tout le monde du cirque qui est particulièrement bien mis en image, avec un dessin très cartoon qui a retenu mon attention dans les premiers albums. De plus, les personnages principaux, à commencer par Hugo, gagnent en caractère et ca ne leur va pas plus mal. C'est un moment assez réjouissant pour les yeux même si des couleurs crayonnées plutôt qu'informatiques auraient certainement donné plus de cachet et de charme à l'atmosphère, déjà très assurée, de cette histoire.

Le scénario en lui-même n'est pas mauvais mais je trouve la fin très précipitée. Tout se dénoue sur l'heureux hasard qui fait que la tante de Flora lui prête une maison hantée, pile poil à deux pas du cirque... C'est un peu facile, pour mener l'enquête. Par ailleurs, le retour inattendu de Dupin en ce lieu et à ce moment est incompréhensible. Lui qui menait une tout autre enquête avec de toutes autres méthodes (le profilage, très moderne pour l'époque) se retrouve en fin d'ouvrage dans cette maison lilloise sans que l'on sache vraiment comment. Enfin, l'histoire du vampire me semble avoir bien du mal à s'inscrire dans tout cela.

L'univers reste intrigant, l'atmosphère reste travaillée, la nature même des protagonistes et de leur enquête donnent toute son originalité au récit, et le dessin ne manque pas d'intérêt. Mais l'histoire de dénoue un peu rapidement, et certains éléments ne semblent pas toujours être à leur place, surtout dans les dernières pages. En conséquence, on ne sort pas de cette lecture avec le sentiment que l'histoire ait été menée avec rigueur jusqu'à la fin.