46 547 Avis BD |20 183 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 5 : Whodunnit à l'opéra
 

Aspic : détectives de l'étrange, tome 5 : Whodunnit à l'opéra

 
 

Résumé

Aspic : détectives de l'étrange, tome 5 : Whodunnit à l'opéraAfin d'acceder au résumé de Aspic : détectives de l'étrange, tome 5 : Whodunnit à l'opéra, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Aspic : détectives de l'étrange, tome 5 : Whodunnit à l'opéraDès la couverture, on comprend que le dessinateur a changé : Despujol succède à Lamontagne et assurera donc désormais l’identité graphique de la série. J’aimais vraiment beaucoup le style du précédent dessinateur, sachant rendre la nuance dans toutes les situations de cet univers qui allie réalisme et surnaturel, avec un trait fin et parfois éthéré, en pleine cohérence avec les histoires présentées. Ici, le trait me semble plus épais, moins aérien et plus terre-à-terre : Despujol ne démérite pas pourtant, et produit un dessin péchu et agréable, mais soufre forcément de la comparaison avec celui qui a conféré l’identité graphique de la série à ses débuts. Par ailleurs, même si on retrouve la physionomie générale de nos héros, ces derniers sont fatalement un petit peu différents : Hugo est moins espiègle, et Flora semble avoir des proportions un peu changeantes en cours d’histoire.

Mais tout cela n’est au final pas bien grave puisque d’une part, le scénario nous oblige à retrouver une Flora différente de celle que l’on a connu précédemment. Toujours marquée par l’histoire précédente, elle est, en début de tome, éteinte et triste, telle qu’on ne l’avait jamais vu auparavant. Cela permet de faire passer le changement de dessinateur en évitant une comparaison trop immédiate avec son prédécesseur. En revanche, pour Hugo, rien à faire, il me semble plus rond et moins espiègle que dans les tomes précédents. Mais le graphisme reste plutôt flatteur, et notamment ces vues de l’Opéra Garnier, en extérieur comme en intérieur.

Gloris lance ensuite le cœur de son scénario qui, encore une fois, nous fait partager cet univers d’un Paris du début du XXème siècle, soumis aux influences ésotériques. En reprenant le thème du fantôme de l’Opéra, il s’appuie sur un roman parfaitement dans le thème de la série pour développer sa propre histoire. Une histoire de malédiction qui semble s’abattre sur la troupes de l’Opéra, et Flora et Hugo auront pour mission de découvrir qui, ou quoi, tente de déstabiliser cette nouvelle production. Contrairement aux autres histoires, l’auteur entretient ici un certain mystère autour du chemin qu’il veut faire prendre au scénario : alors que les êtres surnaturels faisaient leur apparition dès le premier tome du diptyque, ici, on ne sait vraiment si tout cela relève d’un pur pouvoir fantastique. Il en garde sous le coude pour le prochain album, qui devrait faire toute la lumière sur cette histoire.

Aussi, on se retrouve avec Hugo et Gloris qui mènent l’enquête de façon presque classique : entretien avec les témoins, visite de la morgue, mise à jour des secrets des uns et des autres. Mais sur cette trame, le scénariste va ajouter beaucoup d’éléments qui viennent donner du peps à cette histoire : un peu d’action et de violence (contenue) ici ou là, quelques clins d’œil sympathiques (il introduit Gaston Leroux, l’auteur de « le fantôme de l’Opéra », comme il l’avait fait avec Bram Stocker dans l’histoire précédentes), quelques références (après Nestor, on fait directement référence ici à al Castafiore), et surtout une bien belle visite des égouts de Paris.

J’ai une sympathie particulière pour cette série parce qu’on ne s’ennuie jamais, parce que les personnages sont intéressants et en décalage complet avec leur époque, voire leur réalité, et parce que le dessin (et c’est encore le cas ici, malgré tout), nous fait partager de bien belles ambiances. Ce premier album pourrait presque passer pour calme et classique au regard du tumulte de fin de diptyque précédent mais toute l’explication est là : il ne s’agit que du premier tome de la troisième enquête de l’agence Aspic, et on attend avec une certaine impatience la suite de ce récit qui, comme d’habitude, devrait venir combler les attentes suscitées par cette mise en situation mystérieuse.


Chronique rédigée par gdev le 23/11/2016
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3285 (74,22 %)
  • 367 (8,29 %)
  • 774 (17,49 %)
  • Total : 4426 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 29,75
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Septembre 2016