46 547 Avis BD |20 183 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 4 : Vaudeville chez les Vampires
 

Aspic : détectives de l'étrange, tome 4 : Vaudeville chez les Vampires

 
 

Résumé

Aspic : détectives de l'étrange, tome 4 : Vaudeville chez les VampiresAfin d'acceder au résumé de Aspic : détectives de l'étrange, tome 4 : Vaudeville chez les Vampires, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Aspic : détectives de l'étrange, tome 4 : Vaudeville chez les VampiresOn reprend dans cette nouvelle histoire quelques éléments du tome précédent. Ca tombe bien, parce que ce sont justement ces éléments qui venaient perturber l’enquête précédente : Von Schreck arrivait un peu comme un cheveu sur la soupe, et on se demandait bien par quel miracle Dupin se retrouvait dans le même lieu que Flora et Hugo. Il fallait donc bien que ces éléments servent à quelque chose et les auteurs leur donnent ici toute leur légitimité, dans une histoire qui finalement est très indépendante de ce qui précède.

Comme d’habitude maintenant dans la série (eh oui, au 4ème tome seulement, on a déjà ses habitudes, preuve de l’efficacité de la série), on se retrouve avec une histoire divertissante. Flora est menacée puis enlevée par Von Schreck et tout un tas de personnes veulent s’opposer à ce mariage. Il y aura bien sûr Hugo, qui va s’adjoindre les services de trois chasseurs de vampires ; mais il y a également la future belle famille de Flora, et notamment sa future belle-mère qui n’est pas ravie de voir son rejeton marié à une humaine (les relations belle-mère/belle-fille sont toujours difficiles, même chez le Vampires….). Alors forcément, avec un telle trame, on se retrouve avec beaucoup d’action, toujours servie avec une grande fluidité, et quelques passages plus humoristiques, qui donnent une certaine légèreté à l’ensemble. A noter toutefois que malgré la légèreté de ton, le scénariste sait surprendre en introduisant des idées qui font plus froid dans le dos, comme ces deux gamins dans l’armoire. L’ensemble présente suffisamment de qualités pour que le lecteur passe un bon moment de divertissement, avec un scénario assez simple, avec des personnages attachants (dont notamment Hugo sur la nature duquel il reste toutefois beaucoup à dire), et quelques idées communes ingénieusement agencées pour rendre l’intrigue intéressante. Il y a également quelques facilités dans le scénario, que l’on pardonne bien volontiers, car on sait que ca permet au scénariste de finir quand même proprement cette histoire en un seul tome (comment tout le monde se retrouve au château du Haut-Koenigsburg, mystère !).

Et puis, pour relever l’ensemble, on a le droit à quelques référence amusantes : il y a ce Nestor qui semble couler une retraite active au service d’Hugo (ca doit changer de Tintin) ; et il y a également ce Bram Stocker, qui n’est autre que l’auteur de « Dracula », qui découvrira l’existence des vampires grâce à cette histoire. Il y a également ce dessin très consensuel, bien colorisé et assez dynamique, qui ne présente pas de fautes majeures (si ce n’est cette mèche d’Hugo, qui a quand même du mal à se discipliner). C’est agréable à l’œil, plaisant à regarder et évite les couleurs trop sombres auxquelles on est habitué lorsqu’il est question de vampires.

Si l’ensemble paraît bien proportionné, et si on excuse quelques facilités, il reste des éléments qui me semblent moins assurés. C’est le cas notamment de Dupin et de son enquête. Outre le fait que le personnage est caricaturalement phallocrate, son histoire de meurtres ne tient pas la route . On voyait dans le tome précédent que l’assassin faisait le tour de France, et c’est comme cela que Dupin a été mis sur la piste du cirque. Ici, la famille Von Schreck fait, pour se nourrir, des allers-retours de l’autre côté de la frontière : Dupin aurait dû constater que du côté de l’Alsace-Lorraine, il y avait une plus forte concentration de meurtres dans cette région. A moins que je n’aie pas tout suivi, toute cette enquête me semble un peu superfétatoire, et ne légitime en aucun cas ce personnage dans la série. Autant Hugo et Flora ont su trouver leur place et imposer leur rôle, autant Dupin semble encore assez mal s’accorder avec l’univers. Quant à Nimber, n’en parlons pas, il ne fait que de la figuration.

Malgré quelques imperfections dans l’enchainement des albums, dans la construction de certaines sous-intrigues, ou dans la définition de certains personnages, cet album présente une histoire bien construite et qui présente suffisamment de qualités pour qu’on la lise avec un certain plaisir.

Ajout sur l'avis en date du 09/10/2015 : je vois que le scénariste T. Gloris a posté un commentaire sur la page FB de CoinBD pour préciser le point suivant :
"De 1870 à 1918, l'Alsace, c'est l'empire allemand. Les aventures d'Aspic, c'est autour de 1900... Donc si, chaque branche familiale vampire a son territoire de chasse bien défini. De plus, l'empire allemand est alors une mosaïque d'état avec un grand nombre de polices locales et de frontières. Une complexité administrative qui facilite encore plus qu'en France (Etat centralisé...) les crimes non résolus. CQFD."

Merci de cette précision qui vient en effet éclairer ma lanterne sur cette enquête de Dupin. Ce serait donc les difficultés administratives de l'époque, renforéces par le fait que l'Alsace soit dans l'empire allemand qui expliquent que Dupin soit passé à côté d'une potentielle surconcentration de meurtres dans cette région. Si je le comprends mieux maintenant, c'est un élément que je n'avais pas saisi directement lors de ma lecture. Le personnage de Dupin retenant moins mon attention que le couple Flora/Hugo, j'ai peut-être été moins attentif à ces explications, si toutefois il les expose clairement.
En tout cas, ce pinaillage ne doit en aucune manière occulter la très bonne qualité de cette série, qui a réussi à m'imposer son style en 4 tomes uniquement.


Chronique rédigée par gdev le 01/10/2015
 
 
Statistiques posteur :
  • 3285 (74,22 %)
  • 367 (8,29 %)
  • 774 (17,49 %)
  • Total : 4426 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 8,49
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Aout 2015