46 567 Avis BD |20 199 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 1 : Le déluge
 

Archipel, tome 1 : Le déluge

 
 

Résumé

Archipel, tome 1 : Le délugeAfin d'acceder au résumé de Archipel, tome 1 : Le déluge, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Archipel, tome 1 : Le délugeY'a pas à dire : il carbure en ce moment Corbeyran !
Encore une nouvelle série : "Archipel" et qui dit nouvelle série dit aussi nouvelle tête dans la BD : Barbay. Si en ce moment le scénariste des Stryges a de l'inspiration, la qualité, elle, n'est pas toujours au rendez-vous. Je pourrai citer les soporifiques et banales "Wëena" et "Asphodèle". "Archipel" a tout de même un avantage : le dessin qui est stylisé et intéressant, même s'il est vrai qu'il montre un manque de maturité.

Commençons par le moins bon : le scénario. On se retrouve avec l'archétype du personnage principal : beau, jeune etc. Celui-ci fait étrangement penser à Spirou avec sa petite bestiole. L'écureuil a été troqué pour un petit monstre et le tour est joué. Attention : les premières pages sont véritablement ennuyeuses à mourir. On a l'impression de lire une encyclopédie. Toutes les deux bulles on se retrouve avec une note pour avoir une explication de ce mot bizarre. Il y a plus de lecture en bas de la page que dans les bulles ! Personnellement c'est le genre de chose que je déteste, ça entrave la lecture. J'aime lire tout d'une traite, avoir l’œil qui glisse de case en case. La suite se révèle plus intéressante lorsqu'on se retrouve dans une ville déserte et que l'histoire à proprement parler commence.
On se rend alors compte que le fantôme de Jules Verne plane sur la série : un peuple marin, énigmatique, des scaphandres etc. Ce qui est surtout regrettable c'est que le personnage nous paraît distant, cela est peut-être dû au ton adopté par Corbeyran, on suit alors avec peu d'intérêt son aventure. J'ai l'impression qu'on est parti dans une histoire à rallonge : le héros cherche sa copine mais à chaque fois il y a surenchère des évènements. Faudra voir ce que ça donne dans le prochain tome, et il faut tout de même avouer que ce premier album est assez vide, il ne se passe pas grand chose. Tenir 46 pages avec une énigme aussi fine, ça tient du miracle !

Barbay a le mérite de s'illustrer et d'illustrer parfaitement cet "univers". Son style est intéressant car il sort de la norme. S'il n'est pas très précis et qu’il ne tient pas encore parfaitement en main les personnages, la couleur est parfaite. Dans les tons marins. Petite déception : la couverture qui est selon moi trop en retrait par rapport au contenu. Des tonalités que l'on a pas l'habitude de croiser à l'intérieur de l'album. Que cela soit dit entre nous, "Archipel" m'est un peu égal, mais Barbay est une agréable surprise...


Chronique rédigée par Charly le 21/08/2003
 
 
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,00 Note générale
  • Originalité : 1,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 4,03
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.17
Dépôt légal : Aout 2003

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Archipel, tome 1 : Le déluge, lui attribuant une note moyenne de 3,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

17 3 2010
   

On sait que Corbeyran est un scénariste prolifique. On peut citer "Le fond du Monde", "La Digue", "Abraxas", "Le Chant des Stryges" ou "Le Territoire" parmi ses réalisations, en sachant qu'il ne s'agit que de quelques exemples au sein d'une production nettement plus vaste. J'avoue avoir une tendresse particulière pour "Abraxas", dyptique fantastique que je recommande à tout bédéphile soucieux d'avoir une belle bibliothèque. Pour le reste, je ne suis pas toujours emballé. Et ce premier volet de "Archipel" rejoint la masse de BD signées par Corbeyran qui ne finiront pas sur mes étagères.

Entendons-nous : l'album n'est pas mauvais. Il y a quelques bonnes idées et le dessin est honorable malgré un côté passe-partout un peu trop prononcé. Mais il y a tant d'autres albums du même niveau ! Le rythme est un peu trop lent pour une intrigue de ce genre, les personnages manquent cruellement de relief et de profondeur et on ne voit pour l'instant pas du tout où tout cela peut mener.

Finalement, "Archipel" est trop quelconque. Je lirai la suite en bibliothèque mais il est peu probable que la série parvienne à se remettre de ce démarrage mou.

11 6 2006
   

Le scénariste nous plonge dans un univers fantastique qui balance entre onirisme et réalité.
Le personnage principal -Howard-, étudiant en dernière année de médecine, fait un rêve.
Et ce rêve le pousse à abandonner ses études pour se lancer à la recherche de sa bien-aimée.

Et cette quête se fait dans un monde fait d'îles.

A chaque tome correspondra une histoire qui se déroulera sur une île différente.

Le concept est intéressant mais malheureusement pas renversant. Que tout cela me semble fort ténu. Et c'est vrai qu'au vu du nombre d'îles plantées dans les océans, il va falloir rameuter du monde pour créer des histoires qui sortent de l'ordinaire. Je ne pense pas que cette série tiendra longtemps. Dommage : ça pouvait être novateur... mais non...

Je cote "3" car, bon lecteur, il faut toujours laisser la chance à une suite qui peut s'évérer bonne et surprenante. Ce dont je doute quand même...

10 2 2006
   

Ah, ben je suis bien embêté pour donner mon avis sur cet album.. surtout pour lui attribuer une note, en fait.

Je m'explique :

D'un côté, l'histoire est originale et assez sympa, rythmée, et l'album n'est pas creux, dépassant le côté introductif de l'ensemble pour aller vraiment plus loin. Les personnages sont sympas, charismatiques, et l'univers très "corbeyrien" fonctionne sans problème.

Mais d'un autre côté, le dessin...
Les perso' sont laids, pour la plupart, malgré des compétences techniques et graphiques évidentes de l'auteur. Si les protagonistes de l'histoires sont très détaillés point de vue scénario, leur représentation graphique ne me convainct pas du tout.
Pourtant, les décors eux-mêmes sont parfois très impressionnants...
Mais le VRAI problème, c'est la couleur : c'est bien simple c'est sale. Les teintes ne sont pas heureuses, ca reborde d'effets de plaquage de textures floues Photoshop, et une teinte verdâtre semble avoir envahi l'album, appliquée n'importe comment. Regardez les pages 39 et 40, c'est complètement effarant... la teinte des bouteilles, le ciel tacheté.. on dirait presque des erreurs d'impression tellement c'est laid :(

Et pour moi, ca gâche tout.. pourtant, l'histoire étant interessante, j'attends la suite de cette histoire en espérant un traitement graphique un peu plus poussé, permettant de vraiment libérer la puissance de l'univers imaginé par Corbeyran.

Wait and see...

5 1 2006
   

Archipel est un très bon premier album bénéficiant de la maîtrise scénaristique de Corbeyran et d’un graphisme très léché de Barbay, jeune auteur talentueux qui impose un style proche de celui de Sorel. J’ai éprouvé le même plaisir à la lecture d’Archipel qu’avec le Réseau Bombyce, dont les univers respectifs présentent quelques similitudes et d’où il se dégage une atmosphère mêlant onirisme et temps anciens.
A noter l’utilisation d’un vocabulaire imagé dont la traduction se trouve en fin d’album. Il peut paraître superflu mais ne gêne en rien la lecture. Voici d’ailleurs comment on pourrait résumer le début de l’histoire : Le carabin Howard a fait un claque-museau aux crache-laïus en suivant le jusant à trois semaines du fourre-mention pour rejoindre Sally, sa belle, dont il est sans nouvelles...

24 9 2004
   

De Corbeyran, je n'avais lu que la série "Asphodèle"...Ca ne m'encourageait pas à lire cette série. Mais le dessin de Barbay m'a étonné et enchanté. Je ne saurais pas dire pourquoi mais je le trouve très beau et réussi. De même les couleurs sont très poétiques. Bref c'est très beau à regarder :)

L'histoire est intéressante et bien construite. Un album tres agréable à lire et dont j'attends la suite avec une certaine impatience.
A la première lecture, le fait de consulter le glossaire toute les 30 secondes m'a agacé, mais les lectures suivantes passent nettement mieux.

Bref un bon début de série !