46 501 Avis BD |20 162 Albums BD | 7 884 séries BD
Accueil
Archibald
 

Archibald

 
 

Résumé

ArchibaldAfin d'acceder au résumé de Archibald, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de ArchibaldArchibald ?...Je me souviens l'avoir rencontré dans l'hebdo Pilote, dès 1965. Il y terminera sa carrière dans le n° 453 du 11 Juillet 1968.
Ca ne m'a pas trop attiré. Un "play-boy" de l'âge des cavernes, je veux bien, mais -avec le recul- ces "aventures" m'apparaissent maintenant vraiment désuètes.
Pas de quoi fouetter un chat, vraiment !
Les "gags" sont tricotés à la grosse ficelle, les décors sont rares, les personnages ne forcent pas la sympathie.
Le dessin ?... Un trait clair, lisible, mais sans réelle originalité (Ache a fait mieux pour d'autres séries).
Ca se lit, mais s'oublie aussi rapidement. A peine l'esquisse de l'ombre d'un sourire pour certaines situations qui se veulent rigolotes. J'ai rapidement paginé mes "Pilote" lorsque j'arrivais à ce "héros", c'est vous dire !...
L'album (ben oui, il n'y en a qu'un), un broché, a été édité en 1981. Voilà, ça existe. Merci d'avoir perdu (un peu de) votre temps.


Chronique rédigée par LYmagier le 14/05/2007
 
 
Avis de :Une BD décevante... Note de l'album : 2,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de LYmagierReflet de l'avatar de LYmagier
Statistiques posteur :
  • 2911 (92,44 %)
  • 154 (4,89 %)
  • 84 (2,67 %)
  • Total : 3149 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,00 Note générale
  • Originalité : 2,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 2,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Acheter d'occasion : 8,50
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.50
Dépôt légal : Octobre 1981

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Archibald, lui attribuant une note moyenne de 2,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

Agecanonix :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de AgecanonixReflet de l'avatar de Agecanonix
8 12 2014
   

Le personnage d'Archibald est apparu en 1948 dans France-Dimanche, mais Jean Ache s'en est occupé épisodiquement, pris par ses autres créations ; le dessin était alors assez primaire, peu joli. Ache décide de reprendre ce héros entre 1965 et 68 dans le journal Pilote, dans un style graphique bien plus affiné, c'est ce qui est proposé dans cet unique album : quelques récits complets publiés dans Pilote.

Il s'agit d'une Préhistoire joyeuse parfois calquée sur notre mode de vie moderne, avec plusieurs anachronismes volontaires, où évolue un gros costaud qui ressemble plus à un play-boy bodybuildé qu'à un homme de Néandertal, entouré de quelques compagnons et d'un petit dinosaure apprivoisé ; les femmes étaient sexy et assez déshabillées pour l'époque, avec de superbes bikinis en peau de bête, et l'humour était plutôt débridé et bon enfant. J'aimais beaucoup ce ton sympathique, et je me souviens avoir souri souvent en lisant la bande dans Pilote.

Je pense que Jean Ache a repris cette bande en voyant la mode des BD préhistoriques humoristiques qui fleurissaient dans différents journaux jeunesse durant les années 60, et dont certaines connaissaient le succès, notamment dans le journal Tintin. Pour moi, ça reste une bande très attachante qui ne mérite pas le mépris qu'on lui porte parfois.

20 8 2007
   

Le trait suranné de Jean Ache, qui officiait dans le dessin de presse fin 1940 début 1950, est assez caractéristique (simple et lisible). Contrairement à ce qu’on pourrait penser, cette idée saugrenue de Jean Ache d’associer hommes et dinosaures est antérieure aux D.A. des "Pierrafeu". Il faut croire que cette fantaisie était dans l’air du temps à l’époque.

A travers les aventures d’Archibald de la tribu des Gros-Mignons, l’auteur s’attache à faire une caricature de la société d’alors (intervention des policenthropes pour faire respecter l’ordre par exemple). Mais elle se révèle l’archétype d’une caricature simpliste et insipide. La narration est également trop verbeuse, ce qui rend l’action inopérante. Toutefois, Archibald est accompagné par Lazare, un lézard bavard qui fait de l’esprit à bon escient. Mais ça reste fort "peu" pour contenter le lecteur d’aujourd’hui.

A noter que ces récits d’Archibald ont été parus originellement dans "Pilote".