46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 5 : Projet Atalanta
 

Aquablue, tome 5 : Projet Atalanta

 
 

Résumé

Aquablue, tome 5 : Projet AtalantaAfin d'acceder au résumé de Aquablue, tome 5 : Projet Atalanta, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Aquablue, tome 5 : Projet AtalantaDenier tome du premier cycle, c'est assez émouvant, non ? La fin d'une série est souvent le moment le moins appréciée, et il faut croire que ce tome ne fasse pas exception... je m'explique :

On perçoit dans les illustrations un trop grand changement entre Vatine et Tota. Ceci ne m'aurait pas choqué si la transition s'était faite entre le premier et le second cycle, mais dans ce cas si, en fin de course, c'est un peu choquant. Et ce, même si les dessins du 4ème tome de Vatin se rapprochait asses de ceux de Tota. Bien sûr, les dessins sont très bien : des traits fins, des couleurs un peu sombres... ils sont quand même mieux que ceux du premier tome !

Le scénario, qui pour la première fois dans cette série est la chose qui me décoit, n'est pas génial génial. Il est un peu banal (une ancienne civilisation, etc.), mais il ne faut pas oublier que Aquablue a quelques années ; de là à vous dire si c'est Cailleteau qui a inventé le concept, aucune idée !

Bref, ce tome nous laisse un peu sur notre faim, mais est quand même très bon.


Chronique rédigée par Charly le 03/03/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 3,86
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.79
Dépôt légal : Octobre 1998

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Aquablue, tome 5 : Projet Atalanta, lui attribuant une note moyenne de 3,79/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 11 2012
   

Je continue à être déçu par cette série. Non pas que je la trouve pas sympathique du tout, elle a au contraire un grand charme. Mais j'ai vraiment une impression de gachis. Déjà le changement de dessinateur dans ce tome, juste pour la fin d'un cycle. Etonnant Tota ne fait pas du Vatine, la différence passe mal de mon côté: Tota dessine bien mais Nao a une tête complétement différente, je le trouve assez laid dans ce volume. Le scénario n'est pas mauvais, mais pourquoi ponctuer l'album de tant de petites phrases censées être drôles ? ça décrédibilise toute l'histoire.
En lisant la fin de ce premier cycle, qui rappelons le, est sorti après le deuxième. J'ai eu l'impression que tout ça était bien laborieux.
Beaucoup de mal à être convaincu.

16 12 2009
   

Ce tome est vraiment dans la lignée de ce qui nous a été présenté jusqu'alors, et clôt le premier cycle en pleine cohérence avec l'ensemble de l'histoire. J'ai particulièrement apprécié la façon dont étaient présentés les événements et les idées dans cette fin de cycle. Il faut dire que cette histoire d'évolutions en parallèle, sur fonds de mythe de l'Atlantide est plutôt bien amenée et ce qui aurait pu sembler lourd et maladroit s'inscrit finalement bien dans ce récit. C'est pour moi une sacrée prouesse de finir cette série sur cette touche sans dénaturer l'ensemble de ce premier cycle. C'est bien, c'est agréable à lire et c'est plutôt bien trouvé. Je ne me suis ennuyé à aucun moment et la fin de ce cycle est plutôt efficace. Encore une fois, voici un tome qui propose de l'humour, du rythme et des explications, le tout bien découpé et bien construit.
Côté dessin, le changement que d'autres on regretté m'a plutôt fait une bonne impression.

La colorisation est bien meilleure que dans les deux tomes précédents, et l'ensemble reprend une teinte plus actuelle, à l'image des deux premiers tomes de la série. J'ai plutôt apprécié ce dessin mis en en valeur par une colorisation, qui donne un aspect plus moderne à cet album.

En bref, scénariste et dessinateur nous proposent là un final d'envergure, cohérent, intéressant et bien construit.

17 10 2006
   

Ce cinquième tome nous livre la fin du premier cycle d’Aquablue et lève le voile sur les derniers mystères qui entouraient cette surprenante planète d’Aquablue. Cailleteau parvient donc à nous emmener au bout de son histoire, même si l’accouchement fut plutôt pénible avec ce premier cycle qui se termine après le second.

Au dessin, Tota parvient à assurer une transition dans l’esprit graphique des tomes précédents et avec un dessin de qualité. Mais qu’il est regrettable de souiller ainsi l’homogénéité d’un cycle lors du dernier des cinq tomes.

Bref, malgré une transition graphique fort regrettable au niveau de l’homogénéité d’un premier cycle qui se termina finalement après le second cycle, Cailleteau parvient à nous offrir un tome riche en révélations et rebondissements.

20 6 2006
   

Enfin on découvre où Cailleteau voulait en venir depuis le début ! Le fin d'un cycle. Celui d'Aquablue, parce qu'après, Aquablue ne se voit que comme le titre porteur de la série.
Tous les mystères trouvent leur réponse, véritable envolée, final sublime.
La lutte finale en elle même n'est pas exceptionnelle, mais certaines images, certains dessins m'ont filé des frissons, avec les éléments qui se déchaînent. Je ne sais pas pourquoi.

Un très bon tome pour clore une très bonne série.

Bon, j'admets, l'idée d'une civilisation antérieure à celle native, qui n'est donc plus native, puisque c'est celle antérieure qui l'est et qui en plus a créé l'Atlantide sur la planète terre, l'évolution séparé des cousins...n'est pas d'une originalité débordante, mais est bien amené.

En revanche, quel choc de ne plus voir Vatine au pinceau ! Tota essaie tant bien que mal de reprendre le trait mais la chose n'y est pas, bien que ressemblante.
Vatine dont le trait dans le tome 4 était devenu harmonieux et mature est ici remplacé !
Déception, surtout que pour le dernier volume, il aurait pu faire l'effort de rester pour permettre la transition en avec Tota avec les cycles suivants.
M'enfin, on finit par s'y habituer et on referme cette BD avec un petit pincement au coeur...
Ah, toute ma jeunesse....

23 3 2005
   

Pour ma part, assez déçu.
Il y a un trop gros changement entre ce tome ci et le précédent...
Il y a une grande difference dans le dessin. Bon à la rigueur ce n'est pas gênant car il est plus joli comme ca. Mais c'est plutot sur les dialogues que ca me gene. Il y a sans arrets des petites vannes, ou des touches d'"humour". Ca me fait trop penser aux films americains d'action où dans les moments difficiles ya toujours un des heros qui sort une vanne a la con.

Une fois, ca passe, deux fois aussi mais au bout d'un moment c'est vraiment lourd.
De plus la fin de cette série n'est pas très originale, je m'attendais a beaucoup mieux vu la qualité des albums précédents. J'ai l'impression que ca a été baclé...

20 2 2004
   

Un excellent 5eme tome, pour ma part je n'ai pas vu de gros changement entre Tota et Vatine, je trouve que c'est vraiment lèger. Je suis d'accord avec Fubuki le graphisme est vraiment différent avec le premier tome, mais nous avons pu le remarquer avant. J'aime bien le style, les couleurs et le scénario.
En terminant le tome 4 (même avant) on se doute bien qu'il existe une autre civilisation mais là on connais leur histoire, même si ce n'est pas innovateur, j'ai adoré que des êtres qui vivent cachés viennent aider les habitants d'aquablue.
C'est peut être un dès tome que j'ai préférer surement aussi car c'est la libération.
J'ai surtout apprécié cette série car elle se située sur une planéte bleu plus bleu que la notre, et j'ai peur d'avoir une opinion différente si Nao retourne sur la terre.