46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 3 : Le Mégophias
 

Aquablue, tome 3 : Le Mégophias

 
 

Résumé

Aquablue, tome 3 : Le MégophiasAfin d'acceder au résumé de Aquablue, tome 3 : Le Mégophias, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Aquablue, tome 3 : Le MégophiasParfait !

C'est le tome, selon moi, le plus abouti de tous ! Un scénario qui est plus qu'intéressant, des dessins mis enfin en valeur par des couleurs vives !

Si le scénario est un peu mou à la première lecture des deux premiers tomes, ce n'est pas le cas du tome trois, ah ça non ! l'intrigue avec les bébêtes est installées, et tout est bien construit ! Aquablue n'est pas une série ne comprennant que des robots, des combats, etc. Contrairement à certaines séries, il y a de l'humour, à l'inverse de Thorgal par exemple...

Quant aux illustrations, super ! Vatine a enfin trouvé un coloriste à la hauteur de ses dessins ! Rabarot, selon moi l'une des meilleures coloristes de la BD française, donnent beaucoup de reliefs aux dessins par l'utilisation de ses couleurs.

Rien à dire, c'est parfait !


Chronique rédigée par Charly le 02/03/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,25 13,25 13,25
Acheter d'occasion : 25,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.38
Dépôt légal : Novembre 1990

Avis des lecteurs

8 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Aquablue, tome 3 : Le Mégophias, lui attribuant une note moyenne de 4,38/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

15 12 2009
   

Allez boum, 5, mais bon, il faut bien la mettre à l'honneur, cette série. Seul regret qui m'a fait hésiter à mettre cette note : contrairement aux deux premiers tomes, qui étaient graphiquement très bien réalisés, quelque chose a changé dans cet album. En y regardant de plus près, c'est la couleur qui me gêne et alors que les tomes précédents n'accusaient pas leurs 20 ans, celui-ci semble plus "passé", plus vieux. Je ne sais pas si ce sont les couleurs moins appuyées, ou si c'est l'usage de beaucoup de couleurs pastel, mais il en ressort que cet album semble plus "ancien" que les précédents. Je note également quelques défauts dans le dessin (imprécisions, perspectives, etc) que la couleur précédente permettait certainement de masquer et que la présente colorisation met en relief.

Un petit regret pour la couleur mais on va dire que je n'ai rien vu, tellement cet album est abouti. J'ai vraiment aimé le scénario, avec l'introduction d'une troisième force en présence, dont on se demande bien pendant une dizaine de planches de qui il s'agit. Personnellement, cet album m'a tenu en haleine, il est très bien rythmé avec les alliances qui se font et qui se défont, avec des scènes de combats haletantes, avec un retour sur le passé du maître du Mégophias, avec aussi un peu d'humour assuré notamment par Carlo et Rabah. D'ailleurs, les personnages me semblent de plus en plus sympathiques, certes un peu caricaturaux, mais chacun tient sa place dans ce récit et chacun participe à le faire avancer. J'ai particulièrement apprécié l'imagination du scénariste et du dessinateur pour nous présenter le Megophias, ainsi que tout ce qui va avec (droides, petits vaisseaux spatiaux, etc...), ainsi que les retournements de situations, qui, bien que prévisibles, sont bien conduit et accroissent l'intérêt du lecteur.

Vraiment un très bon album, mais dommage pour la colorisation.

16 10 2006
   

Au niveau des personnages Cailleteau nous livre un nouveau personnage assez caricatural car après Fritz (le grand mercenaire blond à l'accent allemand) et Carlo (le chauffard italien mangeur de pizza), on a maintenant droit à Rabah, le pirate arabe. Et tout comme avec Carlo, on va vite s'attacher à ce nouveau personnage.

Mais c'est surtout au niveau du scénario, qui était jusque là peu novateur en se focalisant sur l'affrontement entre des écolos autochtones et des envahisseurs terriens, que ce troisième tome va bouster la série. D'un côté il y a expédition sous-marine de Dupré avec le Barracuda vers cette ville enfuie qui promet son lot de surprises et de l'autre il y a l'apparition inattendue du vaisseau pirate 'Le Mégophias' qui vient faire basculer le rapport de forces entre terriens et habitants d'Aquablue. Le lien entre le Mégophias et son commandant apporte également une touche d'originalité au scénario.

Au niveau du graphisme, toujours aussi dynamique, on appréciera l'arrivée d'Isabelle Rabarot à la colorisation, pour une colorisation plus aboutie et un dessin plus lisible.

Bref, un tome plein de rebondissements qui vient étoffer le scénario de cette excellente série.

28 6 2006
   

Parce que Aquablue est une série mythique, parce que ce tome marque le vrai tournant dans la série, parce que là, le 'mégophias' c'est vraiment une idée excellente, parce que tout un tas de raisons.
Voilà.
Ce vaisseau de combat est vraiment incroyable, son arrivée totalement imprévue, son histoire son origine délirante. Un tome plein de rebondissements, une mise en valeur des personnages principaux et secondaires, chacun a sa place, tous les acteurs des deux camps sont en place.
Vraiment, ça s'approche du scénario parfait.

Et puis, le dessin s'affirme, et les couleurs avec l'arrivée de l'ordinateur, les couleurs chantent par rapport aux 2 premiers tomes.

L'un dans l'autre, voilà pourquoi Aquablue est devenue une série inoubliable.

18 2 2004
   

Un très bon troisième tome, vraiment une série incontournable. Le scénario est assez recherché plus que dans les précédents tomes, le dessin aussi est plus complexe. Ici nous avons la plupart de l'action qui se déroule dans l'espace ou à bord d'un vaisseau spatial très bien imaginer d'ailleurs. Il y a beaucoup de découverte dans ce tome on y trouve beaucoup d'information, et la fin me donne envie de me précipiter sur le tome 4.

8 9 2003
   

Sous un titre mystérieux, ce "Mégophias" poursuit la série Aquablue avec une qualité constante.

Le récit de cet album emprunte des chemins parallèles à l'intrigue initiale, qui avance moins que dans les deux premiers épisodes, mais cela n'a rien de gênant. Car de l'action, il y en a ! A ce sujet, je dois confesser ma préférence pour la première partie de l'histoire, les combats contre le vaisseau pirate étant fort bien rendus : on se croirait dans un moment fort de Star Wars !

Je me rends compte en écrivant que je fais souvent référence aux films de Lucas en chroniquant les Aquablue (voir mes deux autres avis sur les précédents tomes) : c'est plutôt un gage de qualité pour cette BD que cette comparaison me vienne aussi naturellement.

Le scénario est bien mené, avec plus d'originalité sans doute qu'auparavant ; l'idée du pirate relié à son vaisseau est bien trouvée et bien employée.

Le graphisme de Vatine n'a rien perdu de sa verve et s'exprime pleinement grâce à une mise en couleurs plus aboutie (merci Isabelle rabarot). Le découpage et les mouvements sont cinématographiques en diable : à quand un courageux pour porter Aquablue à l'écran ?

En conclusion : il est temps de vous mettre à cette série très plaisante et qui manque cruellement à votre culture bédéphile.

22 6 2003
   

Cet avis vaut pour les tomes 3 à 5.
Aquablue est une série qui s’améliore au fil des albums. On s’écarte petit à petit du scénario de base gentil homme poisson sauvage contre méchant mercenaires terriens, pour aller vers quelque chose de plus développé. La réflexion sur l’exploitation coloniale est intéressante. L’idée d’une nouvelle civilisation est bien trouvée. Finalement s’est une bonne série, assez intéressante et relativement bien ficelée.
Le troisième tome est effectivement mle plus abouti et montre que l'on a bien fait de lire la série jusque là.

21 3 2002
   

A mon humble avis, voici le meilleur tome de la série. On sent que les auteurs se sont lâchés, et je vais pas m'en plaindre. Niveau illustrations, c'est tout simplement magnifique. Quant au scénario, on a l'impression que la série a pris un grand virage dans son style, et vise moins les plus jeunes lecteurs. A lire absolument!!!