46 543 Avis BD |20 181 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 7 : Etoile blanche, 2eme partie
 

Aquablue, tome 7 : Etoile blanche, 2eme partie

 
 

Résumé

Aquablue, tome 7 : Etoile blanche, 2eme partieAfin d'acceder au résumé de Aquablue, tome 7 : Etoile blanche, 2eme partie, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Aquablue, tome 7 : Etoile blanche, 2eme partieEt voilà encore un scénario très réussi, le second cycle n'est pas mal du tout... j'aime bien cette nouvelle planète, ça fait du bien de quitter un peu Aquablue, il n'y a pas qu'elle !

Le scénario est très bien construit, et cette fois je trouve que les surprises de l'histoire sont mieux gardées qu'auparavant. Par exemple, le rôle ambigu de la chanteuse qui est en fait une des alliés des héros... CEtte république sans robot mériterait même d'être encore plus exploitée, car c'est un peu léger en seulement 2 tomes. Malgré tout, l'auteur a su étoffer ses albums.

Les dessins de Tota sont très bons. l'auteur impose son style, c'est d'ailleurs ce qu'il y a de mieux à faire. Les traits sont toujours aussi fin, et il maîtrise tout à fait les différents personnages. De plus, les couleurs sont moins sombres qu'auparavant et collent bien à ce nouvel univers.

Si vous avez aimé Nao sur Aquablue, vous l'aimerez aussi dans ce tome !


Chronique rédigée par Charly le 03/03/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,25 13,25 13,25
Acheter d'occasion : 11,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Octobre 1996

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Aquablue, tome 7 : Etoile blanche, 2eme partie, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

22 11 2012
   

Cet album boucle le deuxième cycle composé de...2 volumes.
Cette série est vraiment bizarre, les livres ne sortent pas dans le bon ordre, les dessinateurs changent, et j'ai souvent eu une impression de bâclé.
C'est le cas pour ce tome 7 où je me suis assez ennuyé tout du long, il ne s'y passe pas grand chose de palpitant. Je l'ai lu mais je n'ai pas été convaincu par tout ce scénario, pourtant dans le précédent volume j'avais l'impression qu'on allait parler de la jeunesse de Nao et en fait rien... ça retombe comme un soufflé.

Peut être que Cailleteau ce n'est pas ma tasse de thé.

Le dessin est égal à lui même: pas mauvais, mais Nao a toujours une sale tête.
Comme je n'ai pas les autres tomes, je vais directement passer au 12, qui d'après les avis a l'air meilleur.

17 12 2009
   

Après un tome d'introduction où le scénariste a laborieusement créé une situation qui met Nao et ses amis en fâcheuse posture, dans ce tome, il n'a plus qu'à tirer sur les fils pour dénouer le récit. Autant dire que ce tome est plus fluide à lire, et moins tiré par les cheveux que le précédent. Dans le même temps, il n'est pas très original et c'est finalement une deuxième partie d'histoire peu prenante qui est présentée. On ne s'ennuie pas vraiment, je n'ai pas trouvé cela mauvais, mais ce n'est pas terrible non plus. Un peu terne et sans relief, cette série, dont le premier cycle était pourtant excellent, tombe dans quelque chose de plus commun, de moins recherché, de moins ingénieux. J'ai bien aimé le soulèvement des machines et le monde underground dans cet album. Mais je reste sur l'impression que le scénariste a voulu exploiter cette idée un peu vite, en essayant d'y intégrer bien difficilement le Nao que l'on a connu, et du coup, le rendu n'est pas génial et assez peu convaincant.

7 3 2004
   

Tres bonne seconde partie, j'ai vraiment bien aimé ces deux tomes, il y a un bon scénario qui nous divulgue l'histoire petit à petit, quelques pointes d'humour, un peu de suspence, des planches assez agréable à regarder, voilà le secret de cette réusite.

Le scénario est bien construit, les dessins bien réalisés, j'espere ne pas être déçut par la suite.