46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
TL Après la nuit
 

Après la nuit : TL Après la nuit

 
 

Résumé

Après la nuit : TL Après la nuitAfin d'acceder au résumé de Après la nuit : TL Après la nuit, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Après la nuit : TL Après la nuitTandis qu’une version colorisée de ce one-shot est prévue pour début juin, Delcourt propose déjà une édition spéciale noir & blanc en tirage limité à 2500 exemplaires.

L’histoire nous emmène dans l’Ouest américain sauvage, à l’époque où se faire un nom comptait plus que tout. Cet album va nous livrer deux noms : Jude Stanton, shérif précédé par sa réputation, et Jédediah Cooper, un hors-la-loi mort et enterré. Deux noms et une seule ville : Westwood City, un bled isolé du Kansas dont l’épicentre est un bar servant putes et whisky aux rares hommes qui pénètrent la ville après s’être fait désarmées à l’entrée.

Deux hommes, une ville et des fusils pour dialoguer ! Malgré une entame assez stéréotypée, ce western va se révéler beaucoup plus psychologique qu’en apparence. Les protagonistes révèlent leur vrai visage au fil des pages et la rencontre de ces deux êtres, qui n’ont en commun que leur souffrance, va finir par donner toute sa force au récit. Les personnages sont décrits avec beaucoup de profondeur, le scénario est bien ficelé, l’ambiance western présente et le dessin excellent !

Le graphisme noir & blanc de Richard Guérineau est splendide. Il est d’ailleurs à espérer que le coloriste Réjis Lejonc parvienne à conserver l’ambiance dégagée par ce dessin noir et blanc sur la version colorisée. Quoi qu’il en soit, les encrages magnifiques de Guérineau justifient amplement cette édition spéciale proposée par Delcourt.

Si je dois reprocher quelque chose à cet excellent western, c’est la narration, qui, en voulant donner de l’authenticité au récit pénalise parfois son confort de lecture. Le nombre de dialogues qui n’excède jamais les besoins de l’histoire réduit également considérablement le temps de lecture.

Excellent one-shot !


Chronique rédigée par yvan le 28/04/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 18,99 18,99 18,99
Acheter d'occasion : 20,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Avril 2008

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Après la nuit : TL Après la nuit, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

9 7 2008
   

Tout d'abord une précision : j'ai lu cette album en version colorisée. N'ayant pas eu entre les mains la version N&B commentée par les posteurs précédents, je ne suis pas en mesure de donner les mérites comparés de l'un ou l'autre choix. Il s'agit donc ici d'une critique de la version couleur uniquement. Notons que la couverture est différente, et à mon sens, plus belle dans cette nouvelle édition... Mais entrons dans le vif du sujet !

j'ai cru entendre un harmonica mélancolique en commençant ma lecture. En effet, la scène d'introduction rappelle très nettement un certain nombre de westerns bien connus des 70s... Mais la suite s'en éloigne progressivement pour lorgner vers une veine beaucoup plus sombre, voire désespérée (dont Impitoyable est un bon exemple...).

Ici, pas d'exaltation du héros solitaire, taciturne mais droit dans ses bottes... Même si l'un des personnages semble au début proche de cette image, on est au final bien loin de cette façade ! De même, le shérif, justicier impitoyable, se révèlera fort différent de son image...
En fait, l'intérêt de ce one-shot réside dans sa quasi-totalité dans la psychologie, assez fouillée et surtout clairement moteur de l'action, des protagonistes. Et le duel final, attendu, prendra une forme bien différente de celle auquelle l'amateur est habitué !

On est littéralement happé dans l'ambiance de cette ville de l'ouest, de laquelle l'espoir est absent, ou bien vite anéanti quand il apparait... Le dessin contribue énormément à ce ressenti, par un travail sur les expressions notamment, sur les décors fouillés, et des choix de cadrages et de découpages propres à souligner à la fois l'action (mesurée) et les réflexions des acteurs...

Au final, je suis impressionné par ce western tout en ambiance, où peu de choses se passent, où peu de paroles sont exprimées, et pourtant d'une grande richesse, émotionnelle et visuelle !

2 5 2008
   

A signaler que cet album paraîtra en version couleur au mois de juin. Voilà un très bon western crépusculaire. Cet ouvrage m’a rappelé les excellents films de Clint Eastwood comme Impitoyable ou le magnifique The assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford d’Andrew Dominic (un film à voir, d’ailleurs, bien que boudé par le public).

Cette histoire : c’est celle d’un homme qui cherche à faire sa réputation par le colt, un peu comme Robert Ford l’assassin de Jesse James était persuadé de trouver une gloire future en tuant un homme célèbre. On pouvait s’attendre à un western plein d’action, Guérineau étant un spécialiste de ce genre de bd (voire sa série sur les Stryges…). Mais, pas du tout… les deux auteurs nous servent un scénario où la psychologie tient une place prépondérante. Si l’histoire peut paraître simpliste et rappeler un peu les films de duels classiques caractéristiques du bon vieux temps de Sergio Leone ; l’affrontement entre Stanton le shérif et l’inconnu se teinte d’interrogations métaphysiques…

Le côté inhospitalier de la ville est parfaitement rendu. Le récit se déroule, d’ailleurs, dans une forme de huis clos assourdissant. Derrière les masques et la violence parfaitement réelle ; se cache, finalement, un profond désespoir que l’on retrouve chez tous les personnages de la prostitué au shérif...

Au dessin, je trouve que le noir et blanc permet à ce livre de trouver toute sa dimension émotionnelle. Encore une bonne surprise de cette année 2008…

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Après la nuit 7 3.93
Après la nuit : TL Après la nuit 3 4.00