46 216 Avis BD |20 032 Albums BD | 7 856 séries BD
Accueil
Tome 1 : Volume 1
 

+Anima, tome 1 : Volume 1

 
 

Résumé

+Anima, tome 1 : Volume 1Afin d'acceder au résumé de +Anima, tome 1 : Volume 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de +Anima, tome 1 : Volume 1Mouais. Tombé sur ce manga au CDI alors que je n'avais rien de très intéressant à faire, je me suis plongé dans cette petite histoire.
Enfin, "plongé" est vite dit.

L'histoire est très niaise, l'humour lourd et omniprésent. Le récit ne m'a absolument pas passionné, j'ai failli abandonner la lecture plusieurs fois. Le scénario prend parfois des allures absurdes, et l'on évite pas certains clichés du genre, comme celui du gars ténébreux et mystérieux... avec un bandeau sur l'oeil.

Le dessin, lui-même tourné vers l'humour et par conséquent assez enfantin m'a bien aussi déplu.

Bref, je vous le déconseille fortement.


Chronique rédigée par kev8 le 16/06/2009
 
 
Statistiques posteur :
  • 59 (39,86 %)
  • 65 (43,92 %)
  • 24 (16,22 %)
  • Total : 148 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 2,50 Dessin
 
Acheter neuf : 7,55 7,55 7,55
Acheter d'occasion : 6,67
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.25
Dépôt légal : Novembre 2005

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga +Anima, tome 1 : Volume 1, lui attribuant une note moyenne de 2,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

15 1 2017
   

A peine ouvert quelques pages, je me dis que ce type de production n’est pas pour moi : c’est trop mignonnet, trop enfantin pour moi. Pourtant, l’idée n’est pas plus mauvaise qu’une autre : dans un monde fantastique, voilà que des jeunes ados, se voient gratifiés de dons du monde animal. A titre d’exemple, Cooro se voit affublé d’ailes de corbeau. Notre jeune héros décide donc de rencontrer d’autres +Anima : il fera connaissance de Husky, qui a le don de poisson, dans un cirque, puis Senri, un gars assez ténébreux qui a le pouvoir de l’ours, puis Nana, une jeune fille qui a des ailes de chauve-souris. Des ados avec des dons d’animaux, pourquoi pas, d’autant que cela donne l’occasion de quelques délires graphiques.

Mais au-delà de ce concept, je vois mal le scénario. Peut-on imaginer que celui-ci se résume uniquement à la rencontre de Cooro avec d’autres +anima, chacune de ces rencontres donnant lieu à une mini-histoire, chacune d’entre elles se terminant de la même façon ? A partir d’une idée que l’on aurait pu trouver originale, ce premier album ne propose pas vraiment de scénario, si ce n’est une petite succession d’histoires, peu reliées les unes aux autres, qui permettent juste au groupe de Cooro de gagner en personnages. Le schéma est super classique : on arrive dans un lieu, on découvre un nouvel +Anima, et ce dernier rejoint le groupe de Cooro… Pourquoi faire ? Juste pour le plaisir d’être ensemble ? Aucun indice n’est à ce stade dévoilé.

Tout cela baigne dans une tonalité très enfantine, où les traits d’humour ne me font plus rire depuis longtemps, et dans laquelle j’ai du mal à me retrouver. L’émergence d’un scénario construit aurait pu me donner des indices sur la réelle maturité de cette histoire, mais je reste dans l’expectative.