46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : Fuckin' day
 

Angeline, tome 1 : Fuckin' day

 
 

Résumé

Angeline, tome 1 : Fuckin' dayAfin d'acceder au résumé de Angeline, tome 1 : Fuckin' day, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Angeline, tome 1 : Fuckin' dayEn voilà un album qu'il est bon !
Je ne partais pas conquise d'avance, avec même un gros a priori, je dois bien l'avouer. Ce n'est pas que j'enterrais cet album sans même l'avoir lu, mais enfin, ce n'était pas gagné du tout quoi. Surtout à voir la couverture, qui fait très magazine people je trouve, qui est assez kitch... En plus, les couvertures , ce sont la base pour moi, c'est elles qui me donnent envie d'aller plus loin.
Mais je me suis lancée et je dois dire que cet album a réussit à m'étonner, et ce, dans le bon sens...

Nous avons là des dessins qui sont loin d'être mauvais. Je dirai même qu'ils sont plutôt bons, et assez dynamiques...
Les couleurs sont un peu trop flashy pour moi, ça abîme l'oeil et c'est bien dommage. Ca pourrait passer dans l'ensemble, mais quand il y a des cases avec du rose ou du rouge, ça flashe beaucoup trop !

Le scénario est plutôt bon. Le thème me tentait assez et il est en définitive vraiment intéressant. L'histoire est riche en rebondissements en tous genre, ce qui permet de ne pas s'ennuyer.
Par contre, les dialogues auraient pu être plus fouillés... C'est parfois un peu trop vulgaire par exemple, et je n'en vois pas l'utilité flagrante... Cela dit, les personnages sont intéressants, l'histoire bien menée du début à la fin, bien construite, bref c'est une série très sympa qui démarre là !
Pas mécontente de mon achat !


Chronique rédigée par sonia le 29/10/2004
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de soniaReflet de l'avatar de sonia
Statistiques posteur :
  • 323 (65,92 %)
  • 2 (0,41 %)
  • 165 (33,67 %)
  • Total : 490 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 6,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Octobre 2004

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Angeline, tome 1 : Fuckin' day, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 5 2010
   

Voilà un premier tome d'une série assez détonante. Juliet est mère de famille, séparée de sa fille pour on ne sait quelle raison, mais le juge a décidé de les réunir. Seulement Juliet semble exercer une activité bien particulière : une espèce d'agence de détective réservée aux femmes qui veulent tester la fidélité de leur mari. Sauf que les tests vont très loin, sauf que Juliet ne s'assure pas juste de la volonté des maris de tromper leur femme, mais va avec eux jusqu'au bout. Et une fois que les femmes trompées sont au courant, Juliet devient tueur à gage quia pour cible le mari volage.... Jusqu'à ce qu'une de ses missions ne se déroule pas comme convenu et qu'elle se retrouve dans une situation dangereuse, aussi bien pour sa santé que pour sa vie de famille à venir.

Un "Tueur !" au féminin, avec à peu près autant de remords que ce dernier mais avec une philosophie un peu différente car les cibles sont triées sur le volet : voilà qui est assez original et qui donne pour résultat quelques planches sans concession, d'une violence et d'un sordide à peine voilés. Un album fort par son histoire et par ses images, autour d'un personnage central qui oscille entre un être qui ne verse pas dans le sentiment, et un personnage qui est l'incarnation du sentiment, une mère de famille. De Juliet, on ne saura presque rien pour l'instant, cet album nous emmenant avec rythme dans ses différentes missions, jusqu'à un contrat qui tourne mal : elle abat une femme (Aïe) qui est maire, et tout semble indiquer qu'elle est tombée dans un piège. L'originalité de l'album repose sur le rôle de Juliet, sa profession et son sacerdoce, et nettement moins sur cette histoire de contrat qui pue le piège à plein nez. Malgré tout, le rythme est très présent et l'histoire m'a plutôt retenu.

Au niveau du dessin, il s'inscrit véritablement dans une veine moderne. On ne s'encombre pas de détails, on ne s'encombre pas de figure de style, tout est livré de façon un peu brute, un peu dépersonnalisé, avec ces dessins très informatisées. Les couleurs ne font pas dans la nuance, les couleurs sont vives et claires. Ce style permet de soutenir le dynamisme de ce premier tome, mais il n'est pas assez personnel et a eu du mal à me "parler". On conséquence, je suis resté un peu à l'écart des scènes présentées et ce qui aurait du m'horrifier ne m'a pas fait sourciller. Ce dessin moderne, presque trop lisse, aux couleurs criardes, entretient une distance entre le lecteur et l'action.

Beaucoup de rythme pour ce tome, dont l'originalité repose plus sur le personnage principal que sur le début d'intrigue qui se noue, mais qui m'a fait passer un bon moment de lecture.