46 603 Avis BD |20 219 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 6 : Jonas
 

Alter Ego, tome 6 : Jonas

 
 

Résumé

Alter Ego, tome 6 : JonasAfin d'acceder au résumé de Alter Ego, tome 6 : Jonas, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

"Alter Ego" est une série concept imaginée par Pierre-Paul Renders et Denis Lapière. Le fait que les six tomes, tous prévus en 2011, puissent se lire indépendamment des autres n’a rien d’exceptionnel, mais le fait de pouvoir les lire dans un ordre totalement aléatoire est par contre assez original. « Darius » n’est donc pas forcément le troisième tome de cet immense puzzle, mais l’une des six clés qui permettra de comprendre l’intrigue. La relecture éventuelle des tomes précédents peut donc se faire avant ou après la lecture de ce dernier : sympa non ?

Chaque album de ce thriller tentaculaire à entrées multiples se concentre sur l’un des six personnages (Fouad, Camille, Park, Darius, Jonas et Noah) et c’est l’addition des six différents points de vue qui permettra au lecteur de saisir le fond de cette intrigue. Les six aventures se déroulent donc en parallèle et sont reliées par une thématique centrale : une découverte scientifique extraordinaire, qui semble connecter certaines personnes qui sont nées au même moment.

Ce sixième et dernier tome est centré sur Jonas, ou plutôt devrais-je dire sur les frères Jason et Jonas. Il répond aux toutes dernières questions en suspens si vous avez suivi la série au fil de ses différentes dates de parution. En effet, chaque album répondant aux différentes questions posées par les 5 autres, c'est bien par ce dernier tome que tout est conclu.

Que penser donc d'"Alter Ego", cette série concept diablement originale ?
Le pari de permettre au lecteur de lire la série dans l'ordre souhaité est remporté haut la main, ce qui est une performance ! Toutefois, je pense qu'il est plus appréciable de lire la série dans son ordre de parution (voir la liste des albums sur Coin BD), les révélations de cet album étant particulièrement importantes pour en faire un tome introductif, par exemple.

Une chose est certaine, scénaristiquement comme graphiquement la série dans on intégralité tient vraiment la route. Narration prenante, dessin dynamique et stylé, tout concorde pour que le lecteur passe un agréable moment à la lecture de ces six albums de 64 pages chacun.

Passer outre "Alter Ego" serait fort dommage, des projets de cette envergure étant bien trop rare dans le monde dans la bande dessinée. Tentez l'aventure, vous ne serez pas déçus !


Chronique rédigée par Piehr le 17/10/2011
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter d'occasion : 6,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Octobre 2011

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Alter Ego, tome 6 : Jonas, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

14 10 2014
   

Cette série est surement moins facile à noter que les autres, en effet comme les tomes se lisent comme des one shot, le sens de lecture dépend du lecteur et ainsi le tome 6 ne sera pas le même pour tout le monde. Bref, Jonas est ma deuxième lecture de la série, après l’avoir entamée par Noah. Je suis un peu déçu de ne pas trouver le liant que je pensais. On nous promet que chaque tome est en un lien direct les uns avec les autres, même si ils se lisent indépendamment. Eh bien, moi, entre ces deux tomes je n’ai trouvé que des petites remarques à droite et à gauche, mais pas de quoi fouetter un chat (le pauvre chat n’y est d’ailleurs pour rien). Ensuite j’ai trouvé cette histoire de jumeaux, bien qu’originale, assez obscure. Je n’ai pas été emballé par le récit qu’on me racontait et j’ai encore eu l’impression qu’on ne m’expliquait pas tout, que j’avais pris le train en marche. Bref un peu paumé.
J’espère que je m’y retrouverai un peu plus dans les épisodes suivants car pour l’instant je suis un peu déçu, je pensais trouver mon compte dans ce concept original, d’autant que les dessins sont sympas et sont parfaitement dans mes gouts.

NB: je viens de lire l'avis d'Yvan qui conforte mon idée, je n'aurais surement pas du lire ce tome en deuxième. Du coup c'est tout le concept de la série qui est peut-être a remettre en question ?

18 10 2011
   

« Alter Ego » est une série concept imaginée par Pierre-Paul Renders et Denis Lapière. Le fait que les six tomes puissent se lire indépendamment des autres n’a rien d’exceptionnel, mais le fait de pouvoir les lire dans un ordre totalement aléatoire est par contre assez original. « Jonas » n’est donc pas forcément le sixième tome de cet immense puzzle, mais l’une des six clés qui permettra de comprendre l’intrigue. La relecture éventuelle des tomes précédents peut donc se faire avant ou après la lecture de ce dernier : sympa non ?

Chaque album de ce thriller tentaculaire à entrées multiples se concentre sur l’un des six personnages (Fouad, Camille, Park, Darius, Noah et Jonas) et c’est l’addition des six différents points de vue qui permettra au lecteur de saisir le fond de cette intrigue. Les six aventures se déroulent donc en parallèle et sont reliées par une thématique centrale : une découverte scientifique extraordinaire, qui semble connecter certaines personnes qui sont nées au même moment.

Après « Camille », « Fouad », « Darius », « Park » et « Noah », tous les projecteurs se tournent donc vers « Jonas » … et « Jason ». Et oui, même si les deux noms sont déjà tombés lors des albums précédents, la surprise de cet album est la présence de deux personnages physiquement identiques, mais tellement différents… notamment concernant leur connaissance du mystérieux projet pour lequel ils travaillent. Jonas et Jason sont des frères jumeaux dont les dons parapsychiques sont utilisés par la Winguard pour rechercher les fameux « alter ego ». Quand on connaît le lien qui unit les jumeaux, leur présence au sein de cette série ne fait que renforcer la crédibilité de l’intrigue imaginée par Pierre-Paul Renders et Denis Lapière.

Si chaque tome de cette saga fonctionne parfaitement indépendamment des autres, je conseillerais tout de même de lire celui-ci en dernier. Si comme les autres tomes, celui-ci permet d’expliquer de nombreux événements survenus lors des précédents épisodes, il s’avère cependant beaucoup plus riche que les autres au niveau des révélations. S’il est plus agréable de garder certains secrets pour la fin, il est également conseillé d’entamer cet album légèrement moins accessible en connaissant déjà bien le contexte général de la série.

Visuellement, l’équipe artistique, composée d’une multitude de dessinateurs, livre à nouveau un dessin très dynamique et un album très lisible, tout en assurant l’uniformité au niveau du graphisme.

Arrivé à la fin de ce thriller palpitant aux innombrables ramifications, force est donc de constater que le concept fonctionne parfaitement et que les auteurs parviennent à faire progressivement avancer l’intrigue globale de la série tout en prenant chaque fois le temps de soigner le développement psychologique de chacun des six personnages centraux.

Au milieu de nombreuses séries concept qui cherchent surtout à faire vendre, celle-ci fait donc également mouche au niveau de la qualité car aucun des six volumes ne déçoit.