46 503 Avis BD |20 164 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 2 : Fouad
 

Alter Ego, tome 2 : Fouad

 
 

Résumé

Alter Ego, tome 2 : FouadAfin d'acceder au résumé de Alter Ego, tome 2 : Fouad, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

"Alter Ego" est une série concept imaginée par Pierre-Paul Renders et Denis Lapière. Le fait que les six tomes, tous prévus en 2011, puissent se lire indépendamment des autres n’a rien d’exceptionnel, mais le fait de pouvoir les lire dans un ordre totalement aléatoire est par contre assez original. « Fouad » n’est donc pas forcément le deuxième tome de cet immense puzzle, mais l’une des six clés qui permettra de comprendre l’intrigue.

Chaque album de ce thriller tentaculaire à entrées multiples se concentre sur l’un des six personnages (Fouad, Camille, Park, Darius, Jonas et Noah) et c’est l’addition des six différents points de vue qui permettra au lecteur de saisir le fond de cette intrigue. Les six aventures se déroulent donc en parallèle et sont reliées par une thématique centrale : une découverte scientifique extraordinaire, qui semble connecter certaines personnes qui sont nées au même moment.

Ce tome, paru en même temps que « Camille », se concentre sur Fouad, un jeune homme qui travaille comme bénévole pour une organisation humanitaire et qui va découvrir le projet secret de son employeur suite à un événement suspect. Si le lecteur se retrouve à nouveau au milieu d’un jeu de piste captivant, l’intrigue propose cette fois une course-poursuite haletante, dans un genre qui se rapproche du récit d’espionnage. Les auteurs soignent à nouveau le développement psychologique de cet homme au sombre passé qui, malgré sa transformation en preneur d’otage, se révèle finalement très attachant dans son rôle de justicier.

Le fait de croiser des personnages aperçus dans l’autre tome et d’en apprendre plus sur le projet scientifique de fond, s’avère également très intéressant et conforte l’aspect prometteur de cette saga. Alors que l’équipe artistique assure l’uniformité au niveau du graphisme, ces histoires autonomes semblent liées de manière intelligente, levant ainsi le voile sur le mystère scientifique au fil des tomes.

Au milieu de nombreuses séries concept qui cherchent surtout à faire vendre, celle-ci semble donc également faire mouche au niveau de la qualité.


Chronique rédigée par yvan le 21/04/2011
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter d'occasion : 7,27
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Avril 2011

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Alter Ego, tome 2 : Fouad, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

25 8 2019
   

Qu’est-ce que je peux être anti-conformiste !! On me propose une série dont le concept est de pouvoir lire tous les ouvrages dans l’ordre que l’on veut, et je m’attache sagement à suivre l’ordre proposé par l’éditeur !

Mais cet ouvrage reprend les mêmes qualités que l’album que j’ai lu précédemment sur Camille : on y trouve une belle petite intrigue autour d’un personnage, laquelle participe à apporter des éléments d’une intrigue plus large et plus ambitieuse, dont on prendra la pleine mesure une fois avoir tout lu. Ici, l’histoire de Fouad est assez bien conduite, et nous permet de comprendre comment le gentil humanitaire d’une ONG devient un terroriste sanguinaire menaçant la vie de la responsable de cette ONG. Entre découverte scientifique et machination politique, Fouad met progressivement à jour un scandale, qu’il a bien l’intention de dévoiler au reste du monde. Son passé de détenu, rapidement évoqué, lui donne la crédibilité nécessaire pour mener les phase « action » de cette histoire d’espionnage, alors que le personnage de Miep, qui pourra faire penser à une certaine Lisbeth Salander, lui apporte l’aide logistique nécessaire. Tout cela est très bien conduit, avec un équilibre parfait : on a une espèce de récit complet autour d’un personnage, tout en ne recueillant que certaines pièces du puzzle complet… on évite ainsi un fort sentiment de frustration tout en développant une intérêt pour les autres ouvrages. Les séries concepts sont parfois fumeuses mais celle-ci propose une vraie intrigue et surtout, donne vraiment envie de lire la suite.

Il faut dire que, au-delà du scénario, il y a un dessin qui accompagne efficacement cette histoire, dans un style moderne et enlevé, qui donne beaucoup de rythme et est très agréable à suivre.

Encore une fois, c’est une jolie réalisation, qui participe au succès du concept de la série.

11 5 2016
   

Alors, je vais commencer par le dessin…
Difficile d’imaginer que le dessinateur est le même.
Certes, les personnages sont très ressemblants, les décors vraiment semblables, la composition graphique plus que similaire…mais au premier coup d’œil j’ai eu l’impression d’un changement qui me plaisait bien.
Et j’ai fini par comprendre, les couleurs. Ce sont les couleurs qui ont changé. Et pourtant, nous avons la même équipe aux commandes : même dessinateurs, même coloristes.
Mais les couleurs trop lumineuses, limite flashy dans le tome 1 et qui m’avaient dérangé sont ici plus neutres, donnant plus de sérieux à l’histoire et convenant mieux au scénario de thriller.
Un premier bon point donc pour ce nouveau tome. Le dessin réaliste est propre, maitrisé, avec un vrai style et identité graphique.

Coté scénario, si le tome 1 m’avait surpris et légèrement déçu, tout au moins dans les premières pages, j’avoue avoir été ici séduit par la qualité du scénario.
L’originalité de la série qui présente des tomes/histoires non pas linéaires mais complémentaires, pouvant se lire dans le désordre commence ici à prendre forme et je comprends enfin où on veut m’amener.
Nous découvrons ici la vie de Fouad, personnage entre aperçu dans le premier tome, sur un écran de télé. On croise donc des personnages du tome 1, on devine croiser pour la première fois des personnages qui apparaitront dans d’autres tomes…Et je commence à me dire qu’une fois les premiers lus, il va forcément que je les relise afin de mieux saisir la portée et la complexité du scénario et storyboard proposé par les auteurs.
Cet album m’a d’autant plus que les pièces commencent à se ressembler, avec de nouvelles révélations. Fouad est un personnage intriguant dès le début. Il a fait de la prison, on ne sait pas pourquoi et du coup, quand il décide de se livrer à une croisade contre WW2A, immédiatement on se pose tout un tas de question sur ce qu’il est capable de faire et jusqu’où il pourra aller.
Le scénario monte crescendo en puissance et la fin m’a autant surpris qu’elle fut pour moi inattendue.
Les personnages ont du caractère, les pièces découvertes montrent la cohérence du scénario et sa profondeur.
Cela donne envie de lire le prochain tome !

27 10 2014
   

Je ne vais pas revenir sur le concept de la série, Yvan l'a fait très bien avant moi. Ce tome est donc le quatrième de la série pour moi, après avoir lu "Noah", "jonas" et "Darius". Arrivé à ce quatrième tome, même si l'intrigue d'ensemble reste obscure, quelques constatations sont remarquables, et ce quelque soit l'ordre dans lequel vous les avez lu.
En tant que one-shot, les tomes se suivent et ne sont pas tous de la même qualité. Celui-ci m'a effectivement bien plu, alors que les deux premiers ne m'avait pas emballé. Est ce l'histoire en elle-même ou est ce le fait que j'ai maintenant bien compris le principe ? Surement un peu des deux. Pour la première, on suit Fouad qui bosse dans l'humanitaire et qui se retrouve confronté à une conspiration, il va essayer de révéler la supercherie. C'est plaisant, c'est plein d'action et ça se suit bien. Pour le deuxième, de part le concept même de la série, il n'y a pas de tome introductif, le lecteur se trouve immergé tout de suite, et s'il a le malheur de commencer par un tome moins captivant, il se sent vite dépasser. Ainsi, le tome sur "Jonas" me semble plutôt à conseiller vers la fin que vers le début. Notons qu'il y a également le fait qu'on retrouve des petits clins d'oeil sur chaque tome à d'autres tomes. Au bout du 4ème on commence à y faire attention, alors qu'évidemment au premier on ne s'en rendait absolument pas compte.
Tout cela contribue donc au fait que chaque tome sera apprécié d'une manière différente en fonction de l'ordre dans lequel on les lit.
Compliqué ? Oui un peu sans doute, mais ça donne l'occasion de jouer à un puzzle géant et quelque part c'est ludique et différent.
Pour le dessin, quoiqu'il y est plusieurs dessinateurs, difficile de dire qui fait quoi, en attendant tous les titres ont la bonne idée d'avoir une bonne uniformité, et ça c'est bien.