46 372 Avis BD |20 096 Albums BD | 7 870 séries BD
 

Alice in Borderland, tome 7

 
 

Résumé

Alice in Borderland, tome 7Afin d'acceder au résumé de Alice in Borderland, tome 7, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Alice in Borderland, tome 7Avec ce septième tome, on met définitivement fin à ce jeu qui se déroule à La Plage : un jeu particulièrement sadique qui a pour conséquence une tuerie aveugle, où les plus forts tuent les plus faibles. Mais finalement, celui qui mettra fin à ce massacre, c'est Alice. L'argument qu'il développe est un peu limite : il aurait vu un truc dans le regard d'Usagi qui l'aurait mis sur la voie. C'est un peu facile et on préférera de loin l'argument d'An, l'enquêtrice qui indique quelquechose sur les empreintes digitales. Finalement, l'auteur s'en sort convenablement pour proposer une fin à peu près cohérente à ce jeu qui dure quasiment depuis deux tomes. Il propose d'ailleurs cette fin à point nommé, puisque le sujet aurait pu sembler répétitif s'il avait perduré plus longtemps.

Ce qui est particulièrement intéressant dans ce tome, c'est de revenir sur les origines de La Plage, sur les relations entre Usagi et Le Chapelier, et sur les raisons de ce rassemblement : récolter l'ensemble des cartes pour permettre au chef de s'en sortir. D'abord, ca apporte un éclairage d'importance sur les événements de ces derniers tomes, et ensuite, ca permet une nouvelle fois au scénariste de décliner de beaux jeux autour des relations des uns et des autres, et de leur psychologie.

Par ailleurs, il y a également toute cette partie sur les administrateurs, qui vient donner de nouvelles explications sur le monde de Borderland. Malheureusement, ce sont des explications à destination du lecteur uniquement, Alice et les siens n'ayant pu entrendre ce qu'avait à dire l'une d'entre elles. C'est un peu dommage car on introduit ici un décalage entre la connaissance du lecteur et celle du héros : je crains d'être frustré de devoir attendre Alice arriver à mon niveau de connaissance. Mais il faut reconnaître que ces révélations viennent compléter notre connaissance de Borderland tout en introduisant une dimension supplémentaire.

"Alice in Borderland" n'en finit plus de se complexifier, aussi bien dans son univers que dans les errements psychologiques des protagonistes. Et pourtant, tout cela reste linéaire, lisible et très cohérent. C'est encore une fois un tome réussi de la série, qui marque une espèce de fin de cycle.


Chronique rédigée par gdev le 19/05/2015
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de gdevReflet de l'avatar de gdev
Statistiques posteur :
  • 3218 (73,93 %)
  • 362 (8,32 %)
  • 773 (17,76 %)
  • Total : 4353 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 6,64 6,64 6,64
Acheter d'occasion : 20,97
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Juillet 2014

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Alice in Borderland, tome 7, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

21 8 2018
   

J’aime bien. Je pensais saturer assez rapidement, la série arrive pourtant à se renouveler grâce à quelques éléments disséminés ici et là et qui font avancer l’histoire.

Certes cela fait maintenant trois tomes que nous sommes sur le même jeu, mais c’est dans ce tome 7 qu’il prend fin, nous allons enfin connaitre l’identité de la sorcière. Mais finalement, l’important n’est pas là. Même si la violence est omni présente, tout comme l’atmosphère pesante due en partie à des jeux qui rendent la plupart des protagonistes à moitié fou. Non , ce qui rend le volume intéressant, c’est ce qu’on nous dévoile à demi mot vers la fin, de précieuses informations sur les organisateurs, en espérant qu’Alice et ses compagnons comprendront par la suite eux aussi et chercheront à enquêter sur ces révélations pour ne pas que le récit stagne trop.

On peut aussi revenir sur le jeu dont la fin m’a paru plausible alors qu’il s’engageait dans une voie de destruction qui pouvait laisser présager une vaste tuerie collective. Il n’en est rien et c’est plutôt bien vu. Les caractères des personnages sont plus ou moins fouillés, ce qui permet au moins de les différencier sans forcément s’attacher pour le moment. Il faut dire que la plupart meurt assez rapidement.

Donc j’ai bien aimé ma lecture.