45 722 Avis BD |19 789 Albums BD | 7 803 séries BD
 

Alice in Borderland, tome 4

 
 

Résumé

Alice in Borderland, tome 4Afin d'acceder au résumé de Alice in Borderland, tome 4, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Alice in Borderland, tome 4Le moins que l'on puisse dire, c'est que le scénariste est particulièrement prolixe, et que c'est tant mieux. Plutôt que d'enchaîner les tomes sur le mêmes thèmes, il fait évoluer efficacement son univers. Ainsi, on s'intéresse moins aux jeux qui sont au centre de ce monde pour se consacrer à la recherche de "La Plage", le lieu indiqué par Karube qui doit fournir un certain nombre de réponse. La première partie de l'ouvrage est ainsi consacrée à la recherche de ce lieu énigmatique. La seconde partie est consacrée à la découverte de cette communauté qui vit à la Plage. Alors que les autres joueurs faisaient partie, dans les tomes précédents, du décor, ici, ils jouent un véritable rôle. Comme dans tout monde post apocalyptique, les survivants cherchent à se réorganiser, à recréer une société dans laquelle, bien généralement, la loi du plus fort l'emporte. Le fonctionnement de ce groupe d'individus, dans lequel Usagi et Alice sont enrôlés presque de force, est des plus intéressant : plutôt que chacun risque sa vie dans chaque jeu, seuls des petits groupes sont envoyés dans les différents aires de jeux. Ils ont pour mission de ramener au pot commun les cartes qu'ils auront gagnées. En effet, tout le monde se dit que le joueur qui aura toutes les cartes pourra dire adieu à ce monde cruel, et tout le monde travaille donc à rassembler ces cartes gagnées à chaque épreuve. Même si tout cela ne sert que celui qui est en haut de la pyramide. Parce que finalement, ce qui surprend dans ce 4ème tome, c'est que la cruauté des personnages a remplacé celle des jeux. Plutôt que d'imputer toute cette violence à un deus ex machina un peu fanatstique, cette cruauté est ici l'apanage des puissants de la société qui essaye de se réorganiser.

Au-delà de cette capacité du scénariste d'inventer dans chaque tome des éléments nouveaux qui s'agencent parfaitement entre eux, évitant la répétition à outrance, il y a aussi cette belle narration qui fait que l'on reste accroché à l'histoire. Alice est un personnage auquel on s'est attaché et on ne peut que frémir avec lui lorsqu'il découvre cette société aux personnages cruels et violents, aux rapports de force compliqués, aux règles nombreuses, et surtout aux codes qu'ils ne maîtrisent pas. Cette méconnaissance permet de clôturer l'album sur un cliffhanger tout en tension.

Alliant une narration des plus efficaces à un univers original duquel le scénariste sait s'extraire pour proposer toujours plus de nouveauté, cette série présente de sérieux et solides atouts


Chronique rédigée par gdev le 07/05/2015
 
 
Statistiques posteur :
  • 3051 (74,85 %)
  • 287 (7,04 %)
  • 738 (18,11 %)
  • Total : 4076 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,64 6,64 6,64
Acheter d'occasion : 9,44
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Janvier 2014

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Alice in Borderland, tome 4, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

26 5 2018
   

Le moins qu'on puisse dire c'est que l'auteur à su me surprendre. Après 3 tomes consacrés presqu'exclusivement aux jeux, ici on part sur tout autre chose sans que je m'y attende.

Alice et sa copine trouvent "la plage", une communauté où les gens s'organisent. Des nouveaux personnages, des nouvelles règles aussi, qu'on découvre. C'est particulièrement intéressant de voir évoluer tout ce petit monde, mais ça ne suffit sans doute pas au scénariste qui préfère rajouter quelques passages énigmatiques genre vol ou meurtre.
On appréhende petit à petit ce nouvel univers, post apocalyptique, et cette série ne semble pas vouloir s'enfermer dans un schéma qui pourrait fonctionner sur 30 tomes et c'est tant mieux. Reste à savoir si on va savoir un jour comment on bascule dans ce "borderland", rien n'est moins sûr, mais Est-ce bien là tout l'intérêt ?