46 183 Avis BD |20 019 Albums BD | 7 853 séries BD
 

Alice in Borderland, tome 13

 
 

Résumé

Alice in Borderland, tome 13Afin d'acceder au résumé de Alice in Borderland, tome 13, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Alice in Borderland, tome 13On reprend ici le récit là où on l’avait laissé : une épreuve dans laquelle les candidats doivent se faire confiance, chacun devant deviner la couleur de carte qui s’affiche aléatoirement derrière son cou. Il faut donc qu’un autre candidat révèle cette couleur pour que le candidat survive au round. Ce petit jeu, qui aurait pu durer éternellement si tout le monde se faisait confiance et était honnête, a tourné court : il ne reste au 8ème round que 8 survivants. La bonne nouvelle, c’est que moins il y a de survivants, et plus il y a de chance de démasquer le valet de cœur qui se cache parmi eux. La mauvaise, c’est que ce n’est pas une « figure » de Borderland pour rien. Toute cette partie est emmenée par les réflexions des uns des autres pour s’en sortir, et les machinations et stratégies développées individuellement pour sauver sa peau. Il y a bien évidemment, également, ce suspense autour de l’identité du valet de cœur. On se retrouve ici dans un schéma classique de « survival » psychologique, un peu comme dans un « Doubt », par exemple. La recette fonctionne lorsqu’elle est bien exécutée, ce qui est le cas ici.

Suite à ce jeu, on enchaîne sur un autre jeu, mettant cette fois-ci à l’honneur le roi de pique, dans une trame un peu moins psychologique et beaucoup plus bourrine, puisque ce dernier dézingue les joueurs à coup d’armes de guerre. On aura droit ici à quelques phases d’actions qui viennent équilibrer le récit très psychologique qui les a précédé. On refait connaissance avec d’anciens personnages, croisés ici ou là dans les aventures passées. Cette fois-ci, on renoue avec le thèmes très classique du « Survival », en mode action, cette fois, tel que dans « Battle Royale ».

Ces deux parties ne sont pas mauvaises en soi, mais force est de constater qu’elles sont loin d’être originales. Par ailleurs, la première partie est la fin d’une histoire commencée dans le tome précédent et la seconde et le début d’une autre qui se dénouera dans le tome suivant : pas d’aventures complètes et suivies, qu’est-ce que c’est frustrant ! En complément, lors de la première histoire, on comprend que deux personnages , plutôt cruels, se retrouvent dépositaires de tout un tas d’informations sur le fonctionnement de Borderland, informations qui ne sont pas communiquées au lecteur alors que ca fait 13 tomes qu’il suit les aventures dans ce monde. C’est encore un facteur de frustration. Enfin, on ne pourra que regretter l’absence totale d’Alice dans cet ouvrage. Certes, on nous a dit plus tôt qu’il préférait ne plus participer à aucune épreuve et attendre la mort tranquillement, mais pour une série qui porte son nom, et dans laquelle il a été plus que moteur, c’est un peu bizarre. Il manque cet élément fédérateur dans cet ouvrage.

Voilà donc un album déconnecté du reste, qui ne présente que des épreuves de plus dans un monde dont on a compris le principe, épreuves jouées par des candidats parmi lesquels ne figure pas notre héros, ce qui est dommageable pour la continuité et la linéarité de l’histoire.


Chronique rédigée par gdev le 03/04/2017
 
 
Statistiques posteur :
  • 3155 (73,96 %)
  • 351 (8,23 %)
  • 760 (17,82 %)
  • Total : 4266 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 6,64 6,64 6,64
Acheter d'occasion : 12,97
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.75
Dépôt légal : Mars 2016

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Alice in Borderland, tome 13, lui attribuant une note moyenne de 2,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

26 1 2019
   

Je comprends la déception de Gdev sur ce tome: l'absence d'Alice est dérangeante, je crois qu'il aurait fallu intercaler des scènes où on voit le héros, même si c'est dans la vie quotidienne et si ne sont que quelques pages, au milieu du reste.

Le fait qu'il y ait deux histoires m'a moins dérangé. Effectivement la première c'est juste la fin, mais comme je viens de lire le tome précédent, ça ne m'a pas gêné. La deuxième n'a quant à elle, pas la fin et la ça m'ennuie car je ne vais pas lire le tome suivant tout de suite.

Les deux sont en tout cas efficaces, dans le plus pure style flashers, ou chasse à l'homme, chers à nos amis japonais. D'ailleurs plus les tomes avancent, plus on comprend que le style de l'auteur est maitrisé au moins sur ce point, la construction est plus sujette à discussion: entre les jeux coupés, les petites histoires qui viennent couper les grandes, et l'absence du héros, je crois qu'il y a des cours à revoir.

Finalement la construction de ce tome prouve que le vrai héros de la série, pour l'auteur, n'est sans doute pas Alice mais plutôt le Borderland. Reste que quelques infos sont gardées sous silence, pour certainement nous les ressortir à la toute fin, bien dommage aussi.