46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 2 : Le Prince Manchot
 

Alef Thau (Les aventures d'), tome 2 : Le Prince Manchot

 
 

Résumé

Alef Thau (Les aventures d'), tome 2 : Le Prince ManchotAfin d'acceder au résumé de Alef Thau (Les aventures d'), tome 2 : Le Prince Manchot, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Alef Thau (Les aventures d'), tome 2 : Le Prince ManchotArno et Jodorowsky renouent leur dialogue avec la deuxième partie de cette fable mythique et que c'est grand!

D'une qualité aussi soutenue que celle du premier tome, voir plus, Jodorowsky nous plonge maintenant au coeur de l'intrigue après en avoir exposé les fondements dans le tome précédent.
Sorcier blanc contre sorcier noir au coeur d'une lutte fratricide qui déchire Muh-dhara, telle une fresque épique, digne des plus belles scènes de bataille chevaleresque... du tout bon.
Et c'est pas fini,loin de là.

En effet,l'univers, mise en forme par Arno, continue toujours d'étonner le lecteur par sa richesse et sa cohérence.
C'est ce qui fait toute la magie d'Alef-thau ; un univers cohérent et vraissenblable que tout porte pourtant vers l'irrationnel et l'irréel sans pour autant tomber dans le piège du plagiat (de Tolkien et tant d'autre...).

Un autre charme d'Alef: l'athmosphère.
A la fois sombre et déchéant, il se morfond parfois en une myriade de couleurs,une pluie de teintes toutes plus colorées les unes que les autres qui redonne foi en la quète d'Alef et fait renaître l'espoir.


Chronique rédigée par ju le 16/08/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 36 (97,30 %)
  • 1 (2,70 %)
  • Total : 37 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 8,98 8,98 8,98
Acheter d'occasion : 1,91
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Janvier 1998

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Alef Thau (Les aventures d'), tome 2 : Le Prince Manchot, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

15 6 2015
   

Après avoir noté le premier tome avec une certaine nostalgie, j’essaie de revenir à plus d’impartialité. Ce deuxième tome bénéficie d’un scénario qui se tient mieux, j’ai l’impression que Jodorowsky sait maintenant où il va. Il y a ainsi moins d’ellipses, et la plupart des actions se suivent. Pourtant, j’ai encore un peu de mal, je trouve que tout va parfois trop vite, ce qui donne une impression bizarre d’avoir louper un truc. Il y aussi les personnages dont le profil psychologique m’échappe encore, on nous les décrit que très peu, et Alef semble retrouver des membres ou en perdre sans trop d’émotions. Le fait notable de cet épisode c’est qu’on nous confirme qu’Alef va être le grand sauveur accompagné de Diamante. Par contre la belle n’a pas l’air de le savoir, elle, et ne va pas hésiter à trahir Alef. On retrouve des thèmes chers au scénariste et on a souvent l’impression d’être dans une série dérivée de l’Incal, ce qui n’est pas déplaisant.
Et graphiquement c’est meilleur, Diamante peut en témoigner, quoiqu’elle doit avoir souvent froid avec le peu de vêtements qu’elle porte. A noter qu’elle a dû se faire des implants entre les deux tomes puisque sa poitrine a doublé de volume…

21 8 2007
   

Et donc, convaincu par Hogl qu'il va conquérir le monde avec l'aide de Diamante, notre Alef-thau part combattre une foultitude de guerrier pour aller féconder la proto reine. Hum, j'ai déjà lu ça quelque part, dans "L'Incal", non ? Ah bon, c'était aussi du Jodorowsky ? Alors, tout s'explique. Au passage, notre prince est non seulement manchot, mais borgne et cul-de-jatte. Enfin, ça faisait peut-être un titre un peu long.

Il y a de plus en plus d'invraisemblances dans le scénario, surtout par rapport au thème de départ, on sent que certains détails ne collent pas, en fait. Mais il faut avouer que c'est vachement bien raconté quand même. La sauce prend, c'est indéniable. Et puis Diamante, ah ! Quelle belle fille, surtout dans son costume de reine noire, qui ne cache presque rien de son anatomie ! C'est un peu bestial comme critique, mais c'est tellement vrai ! Tiens, on a aussi droit à une épreuve de sagesse "Quand est-ce que la main t'attrape sans te retenir", ça m'a fait penser au "Lama blanc". Ah ben, c'est aussi du Jodorowsky, alors !

En résumé, les fan du grand Jodo apprécieront tout son art de conteur, retrouveront certains clins d'oeil qui ont fait sa réputation, et les dessins d'Arno sont magnifiques. Aaah, Diamante .....

6 8 2006
   

Nous voilà de retour sur Mû-Dhara avec ce deuxième tome des aventures d’Alef-Thau : « Le prince manchot ». Notre héros doit sauver Diamante, celle qu’il aime, retenue prisonnière de l’indocentre. Une tache qui s’annonce assez ardue.

Les personnages d’Alef-Thau et de Diamante sont vraiment très intéressants. Elle est à la recherche de son passé et de son identité, alors que lui est en quête d’un avenir. Ces deux là sont complètement antithétiques, ce qui rend leurs liens très complexes. Ils se haïssent et s’aiment, s’aident et se trahissent. Je me languie vraiment de savoir comment leur relation va évoluer.

Côté scénario, c’est nettement mieux. Le fantastique se mêle à l’ésotérique dans ce monde nommé Mû-Dhara. La seule chose que je trouve dommage, c’est que l’auteur fasse comme si le lecteur connaissait déjà ce monde ; la Bd ne nous laisse qu’entrevoir son étendue fantastique et merveilleuse. Une présentation un peu plus complète n’aurais sans doute pas manqué d’intérêt.
Ainsi on ne fait que survoler des points comme l’indocentre, le sorcier banc ou la matrone. On en a juste assez pour comprendre l’histoire ; si ça n’enlève pas l’intérêt du scénario, ça lui enlève de la profondeur.

Le dessin est (je trouve) nettement meilleur. Il y a plus de détails, les traits sont plus précis et les cases moins encombrées. Et puis je trouve que le rendu général est pus « beau » que dans le premier tome.

Un second tome que je vous conseille vivement, au même titre que le troisième d’ailleurs !