46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : La catastrophe
 

Aldébaran, tome 1 : La catastrophe

 
 

Résumé

Aldébaran, tome 1 : La catastropheAfin d'acceder au résumé de Aldébaran, tome 1 : La catastrophe, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Scénariste, dessinateur, coloriste, Léo se la joue solo et c'est pour l'instant du tout bon. "La catastrophe" est un album d'introduction qui tient le lecteur en haleine.La seule chose que l'on est envie de faire en refermant ce premier ouvrage des mondes d'Aldébaran, c'est de plonger dans le second tome ! Léo nous prépare donc ici à une grande série.

De l'imagination de Léo sortent des choses fabuleuses. Il nous projete ici sur une planète colonisée il y a plus d'un siècle par des terriens, Aldébaran, planète contituée à 90% par la mer. Le contact avec les terriens est coupé depuis lors et Aldébaran est isolée. Léo à élaboré un monde avec un faune très particulière, complexe, au coeur même de l'intrigue.

Côté dessin, Léo séduit.Il a un trait bien à lui,précis, efficace, très agréable.Se voulant aussi coloriste, Leo nous montre ici tout son talent.On est parfois à la limite de l'impressionisme.Du beau boulot!

Le premier tome annonce déjà une vérité: Aldébaran est un incontournable, devenu un classique!


Chronique rédigée par Osilmar le 18/02/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 13 (100,00 %)
  • Total : 13 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter d'occasion : 3,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.98
Dépôt légal : Février 1994

Avis des lecteurs

20 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Aldébaran, tome 1 : La catastrophe, lui attribuant une note moyenne de 3,98/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

26 12 2012
   

Jamais je n'aurais pensé que la série de Leo marcherait. Et pourtant c'est le cas. J'ai toujours trouvé les couvertures laides et en ouvrant la BD, je voyais des dessins figés et bavards. Mais comme je suis curieux de nature et que j'avais ce premier tome a portée de main, je me suis plongé dedans.
Effectivement c'est très bavard, les premières planches encore plus que les dernières, et ça peu rebuter, mais une histoire de science fiction prend du temps à installer.

Avec "Aldébaran" nous sommes dans le futur, les humains colonisent de nouvelles planêtes, ici Aldebaran donc, nouvelle faune, nouvelle flore et des phénomènes étranges qui vont arriver.

Dés ce premier tome, on sent que Leo n'a pas misé sur un diptyque, mais qu'il va prendre son temps pour nous conter son histoire et que ça risque d'être long, voire très long tant les possibilités sont énormes.
Les dessins de Leo, n'ont pas changé, on retrouve son trait réaliste et ses couleurs vives qui faisait la force mais aussi la faiblesse de sa série précédente "Trent". Si je dis force et faiblesse c'est que je trouve ce trait tellement particulier que je crois que soit on aime soit on déteste. J'avoue être plutôt dans cette deuxième catégorie.

Alors au final qu'en est il de ce tome introductif ? C'est un bon tome, l'histoire y est intéressante, les personnages sont bien développés. On notera que l'emploie de la première personne fait un peu bizarre, elle sera d'ailleurs abandonnée dans les épisodes suivants.

Ça donne envie de lire la suite bien entendu.

28 5 2012
   

Aldébaran est de la pure science-fiction au trait réaliste qui décrit dans le détail tout ce qu'on a pu rêver de voir un jour si les voyages interplanétaires se concrétisaient : la vie d'une colonie humaine sur une planète vierge. L'originalité tient dans ce que ça se passe près de 100 ans après leur arrivée et non pas au moment de l'installation. Et aussi qu'ils sont coupés de la Terre.
Le point fort est dans la psychologie et les relations des personnages, et curieusement, pas dans la faune et la flore. Ce que je trouve préjudiciable pour ce type de série.
L'apparence des animaux et des plantes ne m'a pas fait rêver. Voire, m'a carrément déplu. Les oiseaux-lances par exemple, ne sont pas du tout crédibles, une fois fichés dans le sol comment ils font pour se dégager ?
Léo cherche l'extraordinaire au détriment de la crédibilité et le look de la plupart de ses bestioles est raté. en fait, c'est aussi le trait de Léo que je n'aime pas. Son dessin et ses couleurs sont plats. Ses personnages sont habillés comme au plus banal des années 80 ! On est loin de la recherche d'un "cycle de Cyann" par exemple.
La réussite tient donc surtout dans la description des évènements et le comportement des personnages. quoi que même là, il y a des absurdités : Les héros voient leur village dévasté et partent en supposant que tout le monde est mort sans même faire la plus petite recherche !?

Malgré l'esthétique générale que je trouve raté, j'ai quand même envie de suivre les personnages dans les albums suivants et de savoir ce qu'il en est de ce mystérieux monstre marin. Mais, comme je le soupçonnait en feuilletant vite fait l'album dans les rayons de magasins, on est loin d'une série culte comme certains le laissent entendre. A mon sens en tout cas.

29 3 2010
   

Je ne sais pas encore où tout cela va nous mener, mais je dois reconnaitre que ce tome d’introduction est intéressant sur le plan de l’intrigue. Quel est ce mystérieux phénomène marin qui a ravagé le village de Marc et Kim en quelques instants ? Le suspense est assez intense et le passage sur le bateau avec Marc et Gwen n’est pas sans rappeler les « dents de la mer ».
Le monde imaginé par Léo est lui aussi digne d’intérêt avec un bestiaire qui semble assez riche et une organisation politique relativement originale même si une très large majorité des œuvres de science-fiction anticipe des régimes dictatoriaux…
Les dialogues ont un peu l’odeur des "années collège" mais ce n’est pas choquant dans cet univers plutôt candide et chaleureux. J’espère néanmoins que cette aventure va gagner en mâturité.
C’est au niveau du dessin que le bât blesse. S’il n’est pas laid, il manque sérieusement de dynamisme et les visages des personnages paraissent niais. C’est d’autant plus remarquable lorsqu’ils sont marqués par la stupeur, ce qui est assez fréquent dans la conjoncture de ce tome.
Il est quasiment impossible de donner un avis dès à présent. Je me contenterai donc de dire que ce n’est pas très joli mais suffisamment motivant pour poursuivre la série. Je vais donc mettre une note médiane par prudence, note qui aura autant de chance de plonger (le contexte choisi me parait risqué) que d’exploser.

23 1 2009
   

Il y a deux grandes forces dans cette BD : l’histoire en elle-même (avec un scénario bien monté et captivant) et le monde d’Aldébaran imaginé pour servir d’écrin à cette histoire.
Si bien que lorsqu’on lit cet album on est autant intéressé par la quête de la vérité et l’explication des phénomènes que par les créatures et autres particularités de cette étrange planète (fonctionnement de la société, personnages étranges…).
Cet intérêt est renforcé par la qualité du dessin, qui au début m’a semblé un peu « froid » et qui pourtant, au final, m’a beaucoup plus : c’est net, clair, précis, original (pour le bestiaire, le choix des personnages) et très plaisant à regarder.

1 12 2008
   

Voilà le premier tome prometteur d’une série qui ne l’est pas moins si on considère les avis des membres de coinBD. Ce premier tome permet de nous présenter un monde très semblable au nôtre et en même temps si différent. La première page nous indique que ce monde est peuplé de descendants de colons terriens, qui n’ont plus de contacts avec la Terre Mère . Cela permet à l’auteur de nous présenter un monde qui, au premier abord, est très proche de celui que nous connaissons, mais aussi de laisser libre cours à son imagination pour inventer un climat, une faune et une flore, une organisation politique propres à ce monde d’Aldébaran. J’ai particulièrement apprécié comment l’auteur maintient le lecteur entre réalité et science-fiction, c’est déroutant mais en même temps, cela facilite notre immersion dans ce nouveau monde.

Concernant le scénario, comme tout tome d’introduction, l’histoire se met en place tranquillement. Ce n’est que vers le milieu de l’album que les choses s’accélèrent. La menace qui couvait depuis les premières planches s’est abattue sur le village de nos héros et c’est l’élément déclencheur du récit. Pour ma part, je commençais à trouver le temps long avant que l’histoire ne se mette en branle : les amourettes entre ado, la vie du petit village, c’était sympa, ça permettait de planter le décor, mais en fait, pas très palpitant.

Une chose est très intéressante dans cet album : quelle que soit la chose, le phénomène, ou l’animal à l’origine de la destruction de leur village, Kim et Marc, présentés comme les héros, semblent totalement s’en désintéresser. Leur but est de recommencer leur vie dans la capitale d’Aldébaran. C’est un peu intrigant car, si les héros eux-mêmes ne veulent pas découvrir ce qui est arrivé à leur village, on se demande bien, nous, lecteurs, pourquoi le scénario est construit autour de ces personnages. Vu que cette série compte cinq tomes, on se doute bien que nos héros vont se faire rattraper par les événements. Je trouve cette façon de traiter le scénario, en faisant un focus sur des héros qui ne veulent pas être mêlés à l’histoire, assez intéressante. Dans le même temps, ce choix de l'auteur a pour conséquence de ralentir un petit peu l’histoire. En détournant l’intérêt les héros de ce qui semble la trame générale, j’ai été tenté de faire de même. Surtout que dès que l’on a l’impression d’avoir un début d’information sur ce qui est passé, ça se solde en queue de poisson avec un commentaire du style « je ne peux rien dire de plus ». C’est frustrant.

Toutefois, les relations entre les personnages s’établissent rapidement et c’est avec plaisir que l’on suit leur aventure, même si les réactions des héros semblent parfois puériles.

J’ai bien aimé le trait employé pour les dessins, cela donne un côté très réaliste à ce monde de science fiction. De même, côté couleur, c’est éclatant, c’est vif et clair, on en prend plein les mirettes.

Un bon tome d’introduction, avec cependant des interrogations concernant les motivations des protagonistes et puis quelques longueurs. J’attends de lire la suite pour savoir par quel revirement de situation nos deux jeunes héros sont rattrapés par le mystère qui nous a été présenté, en espérant que ce ne soit pas par hasard….

4 11 2008
   

Cette série est indéniablement culte dans l'histoire de la bande dessinée. C'est l'une des premières à m'avoir véritablement passionnée et fait voyager dans des terres inconnues mais pourtant si proches de nous.
Leo réussit avec ce premier tome à nous dépeindre en quelques pages un univers complexe tant géographiquement que politiquement.
Avec quelques pages bien senties et une action rapidement présente, il nous emporte sur cette planète avec une aisance déconcertante. Pourtant, si notre curiosité première est rassasiée, la porte est grande ouverte vers le mystère et l'inconnu. On sent que cette planète est dispose de ressources énormes pour nous surprendre et nous émerveiller.
Leo, n'hésite pas à sortir des terrains battus en mélangeant habilement passion et violence dans leur extrémisme. Ce qui arrive au village et par la même à Marc et Kim est sans concession.
De nombreux personnages apparaissent, tous avec une personnalité forte et prenante.
La faune et la flore est inventive, créative et vraiment innovante, surtout à l'époque de la parution de ce premier album. Pour autant, la relecture de cet album me montre qu'il n'a pas vieilli et qu'il reste dans le top des BDs d'anticipation de ce point de vue.
Car Leo ne cherche pas à nous embarquer dans un monde trop extrême où nos repères seraient dénaturés. Non, il réinvente habilement ce que nous connaissons dans un esprit tout à fait crédible.
Le background est lui aussi sympathique. Les personnages humains que nous croisons sont en fait les rescapés apparents d'une expédition terrestre d'exploration datant de plus d'un siècle !
Depuis, livrés à eux-mêmes, sans technologie ou si peu de reliquat, il survive dans un curieux mélange d'inculture et de croyances lointaines et de modernisme décalé.
La politique en place, dictatoriale oblige les habitants de la planète à travailler et à aller de lavant afin de ne pas attendre inutilement une éventuelle mission de sauvetage.
Le contraste entre les habitudes du village de Marc et la rudesse de la religion donne un joyeux rendu.

Ceci est forcément magnifiquement mis en image avec une couleur directe superbe. La faune et la flore prennent vie devant nos yeux ébahis.
Seul défaut, le dessin est trop statique. Ce qui est surprenant quand je dirai qu'il ne manque pourtant pas de vie.
Le scénario aux multiples rebondissements ne nous laisse pas le temps de respirer et ce premier tome est vraiment plein de promesses !

A découvrir si ce n'est déjà fait !

11 4 2007
   

Magnifique, tout simplement. Leo nous invite au voyage dans ce monde qui ressemble à la Terre comme deux gouttes d'eau. Justement de l'eau, il y en a beaucoup et dans ces océans omniprésents, il se passe de drôles de choses. Et la vie va s'en trouver bouleversée pour certains habitants. Et nous, lecteurs attendris, on va adhérer complètement à cette histoire qui nous prépare à une suite sans doute magnifique. En effet, le dessin est beau. Le trait est précis, simple et très expressionniste. La mise en couleur est réussie, avec des tons magnifiques et la nature se trouve encore plus belle sous ces couleurs très gaies. Les personnages sont tous de suite attachants, même si parfois une certaine naïveté apparaît dans les propos tenus.
Pour moi, c'est une relecture (au moins trois fois déjà) et j'aime beaucoup.
L'idée est très originale et sait mêler avec habileté beaucoup de sujets, qui s'emboîtent parfaitement. Les animaux sortis de l'imagination de Léo ne ressemblent à rien de connus et le dépaysement est parfait. Et puis le premier phénomène bizarre est merveilleux.
Incontournable et beau.

25 2 2007
   

Génial !

Typiquement le genre de science-fiction qui fonctionne avec moi.
Leo part d'une situation très simple et crédible : un village et ses habitants sur une colonie terrienne. Tour de force concernant les personnages principaux : on se retrouve tous par des situations simples et connues ... l'adolescence, les premières amours, l'école, le travail.
Du coup, on rentre très bien dans la tête de tous les "héros" et on y croit.
Un autre atout majeur de cette BD, c'est la mise en place d'un monde cohérent : à la fois très proche de la Terre, et en même temps si différent. En quelques pages, on a droit à un bestiaire qui laisse présager bien des surprises.
Et des surprises, on en aura ... que de mystères passionnants déjà soulevés dans ce premier tome ! que de questions sur cet animal fabuleux qui a provoqué "la catastrophe" ! Leo m'a embarqué dans son histoire et chaque page tournée augmente mon envie d'en savoir plus : c'est magistral !
Ajoutons à cela un dessin assez beau : certes, les visages semblent figés et on sent que Leo est plus à l'aise pour dessiner les décors que les gens. Mais ces décors sont vraiment chouettes et nous font vraiment voyager. Les couleurs de la mer, des plantes, du ciel : tout est fait pour nous plonger dans l'ambiance.

A ce jour, "La catastrophe' reste pour moi une des meilleures introductions pour une série BD. Il serait vraiment dommage de passer à côté !

13 2 2007
   

Je viens juste de découvrir cette collection et le premier tome est bien sympa!
On rentre tranquillement dans l'histoire qui ce passe sur une autre planete; c'est très interessant...
Les dessins sont bons et le scénario est simple et original... Pas de super héro ou de super technologie... c'est très réaliste...
je suis curieux de connaitre la suite des évenement sur cette planete a la fois identique et différente de la notre...

Coup de chapeau a LEO qui s'occupe a la fois du scénario et du dessin... ce n'est pas facile et il le fait très bien.

1 9 2006
   

Déroutant : telle fut mon impression à ma première lecture de cet album.
Un univers vraiment particulier dans le domaine de la science fiction.
Des paysages et une faune impressionnants servi par le graphisme très clair, très lumineux, vraiment personnel de Leo. Le plus déroutant fut sans doute le dessin des personnages, de leurs visages et de leurs expressions. Assez déconcertant (voir rebutant) au début j’avoue, mais on s’y fait très vite grâce à un récit très riche et très prenant.
La trame de l’histoire se met rapidement en place et laisse augurer une suite passionnante.
L’évasion est au rendez-vous.
La psychologie des personnages est très fouillée et les rapports humains occupent une place prépondérante, rendant les protagonistes rapidement attachants et le récit varié.

Leo assure donc sur toute la ligne : dessin, couleurs, scénario.

Devenue incontournable, cet album doit évidemment figurer dans votre bibliothèque.

20 7 2006
   

Un excellent tome d’introduction à cette série de science-fiction. On se retrouve en effet sur une colonie terrienne en dehors du système solaire, nommée Aldébaran. Mais, malgré cet aspect futuriste, on ne retrouve pas de gadgets technologiques incroyables. Au contraire, on retrouve une population qui a fait un bond en arrière au niveau technologique, se déplaçant avec des moyens rudimentaires et ne connaissant pas de moyens de communication développés.

L’originalité de l’univers développé par Léo se trouve dans la flore et surtout la faune de cette planète abandonnée depuis près de cent ans par la terre. Une planète où les phénomènes étranges s’enchaînent et plongent le lecteur dans le mystère.

Les personnages principaux, Marc et Kim, sont jeunes, assez naïfs et vite très attachants. Les personnages secondaires comme Driss, la journaliste Gwendoline et le vieux Pad sont également bien choisis et utilisés afin de diriger Marc et Kim dans l’aventure qui les attend.

Le dessin est un peu trop figé, mais l’excellente colorisation, la curiosité et la beauté de la faune rendent cet album graphiquement très intéressant et dépaysant.

safedreams :Une BD culte ! Note de l'album : 5,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
11 6 2006
   

Assez énorme cette série. De la SF qui n'est pas du tout grandiloquente (c'est à dire avec multiples effets speciaux pompeux) si bien qu'il faut la classer plutôt dans le registre anticipation.

Les personnages ne sont pas sans relief et l'histoire est très originale en gardant son mystère. On avancet très lentement dans la trame.

Les dessins (sans effet de style) et dialogues (assez nombreux) sont plutôt old school.

28 4 2006
   

Le plus difficile pour une série relativement longue, c'est de réussir le tome d'introduction. Mission accomplie pour Léo qui nous livre donc un très bon tome introductif.

Il se passe des choses étranges sur Aldébaran, planète colonisée puis abandonnées par les terriens. Puis arrive la catastrophe : tout le village de Kim et Marc est dévasté par une étrange créature venue de la mer. Je ne raconterai pas la suite, mais Léo nous livre un scénario sans failles, riche en émotions et en rebondissements.

Graphiquement, l'univers d'Aldébaran est complètement époustouflant par la richesse et l'originalité de sa faune et de sa flore. Bien que je n'accroche pas plus que ça au style de l'auteur (surtout pour l'expression des visages en plan rapproché), Léo nous transporte vraiment dans un monde dépaysant et surtout crédible.

Vraiment, cette série commence très bien : je la recommande donc vivement.

14 3 2006
   

Génial !
J'ai vraiment adoré ce premier tome, très très prenant, et... beau !

Pas que je sois tellement fan du trait de Leo (même si ce dernier s'en sort très bien), mais c'est les éléments, les environnements, la faune et la flore d'Aldebaran qui sous la main de l'auteur sont une vraie invitation au voyage.

Le scénario, quant à lui, est plein de mystères... on découvre, page après page, cet univers aux apparances paisibles, qui bascule dans l'horreur une fois les premières pages passées. C'est ensuite livrés à eux même que les jeunes héros partent mener leur vie d'adulte, un peu trop tôt pour eux...

Les relations humaines sont très crédibles, la disparition du village est très bien traitée, sans tomber non plus dans le pathos larmoyant.

Vraiment, très agréablement surpris le Piehr. Le plus triste, c'est qu'il ait attendu toutes ces années avant de s'atteler à cette grande série...

Foncez !

14 2 2006
   

Un premier tome qui plante l'action et qui promet beaucoup pour la suite. Léo propose ici un scénario intelligent et aborde de manière originale le thème de la science-fiction. Le traitement du sujet est très passionnant avec l'idée de la colonie qui, coupée de la Terre, bascule dans un régime totalitaire pour contenir sa peur de l'inconnu et de ce qu'elle ne maîtrise pas ou ne peut expliquer.

Le dessin de Léo est vraiment réussi, les décors sont somptueux et la faune de la planète est représentée avec brio. Les personnages sont assez réussis même si on peut reprocher des visages un peu raides.

Un bon album qui traite la SF de manière humaine, et qui nous renvoie à nous intérroger sur nos systèmes politiques ainsi que leur stabilité face à une crise planétaire où l'humanité perdrait sa maîtrise technologique.

29 1 2005
   

Cette BD m'a été offerte et en ouvrant les premières pages j'ai franchement fait la gueule en voyant le dessin. Mais pour faire plaisir j'ai commencer à le bouquiner et changé mon avis du tout au tout.

Le monde d'Aldebaran est une pure merveille d'invention et l'intrigue etonnante monte en puissance au fil des pages. J'ai dévoré l'ensemble de la collection dans la 1/2 journée et suis de suite allé m'acheter Betelgueuse (la suite) qui est tout aussi étonnant.

27 11 2004
   

Je dois dire que je me lance dans l’aventure d’Aldébaran sans un grand enthousiasme. En effet, après avoir feuilleter quelque peu ce premier album, je ne fus pas convaincu ni par le dessin, ni par le scénario… Mais malgré tout, étant un fan incurable de Science Fiction, et voulant tout de même en savoir plus, je décide de lire « La catastrophe », et…

Créé totalement un monde n’ait pas chose aisée… Il faut une certaine cohérence, une certaine diversité, et pourtant une unité… Et bien je doit dire que Léo s’en sort plutôt bien… On s’attache assez vite à cette planète, et on se pose de nombreuses questions à son propos, on s’attache également aux personnages… L’histoire devient vite passionnante, et toutes ces questions soulevées, maintiennent un suspens très réussi…

Pour ce qui est des illustrations, je ne suis pas fan du trait de Léo, en effet bien que son style soit clair et net, je trouve que tout ceci manque un peu de vie, c’est un peu figé, un peu trop rigide, et cela se ressent surtout au niveau des personnages, et en particulier des expressions faciales… Cela reste tout de même agréable à lire, d’autant que les couleurs sont de bonne facture…

En résumé, un premier tome intéressant

27 6 2004
   

un bon premier tome qui donne envie de se plonger à nouveau dans cet univers. Les dessins sont très réussis, et les couleurs vives sont appréciables. Le scénario est bien ficelé, c'est intéressant de découvrire ce monde étrange. Les animaux marins et autres phénomènes sont intrigants.
Par contre j'ai trouvé dommage que les personnages se disputent pour une histoire banale alors que leurs village vient d'être détruit et qu'ils n'ont plus de famille. C'est à cause de cette maladraisse scénaristique que je ne mets pas 4/5.

9 9 2002
   

Je n'ai encore lu que ce premier tome. Je suis enthousiaste, c'est une bonne introduction à une histoire qui s'annonce sous les meilleurs auspices. Si l'histoire est prenante, cet album me semble néanmoins souffrir d'un défaut. La réaction des personnages à l'anéantissement de leur village n'est pas très crédible. Léo n'arrive pas à rendre leur peine réellement palpable, ils prennent le temps de se disputer pour des queues de cerise... Mais c'est là le seul véritable défaut de cet album. Le dessin de Léo, souvent jugé un peu trop rigide ne me déplait pas. Certains passages sont même très réussis.