46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 2 : La blonde
 

Aldébaran, tome 2 : La blonde

 
 

Résumé

Aldébaran, tome 2 : La blondeAfin d'acceder au résumé de Aldébaran, tome 2 : La blonde, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Deuxième album de la série, "la blonde" appartient encore à l'introduction du cycle. Léo pose ici les bases nécessaires pour la suite. La rencontre avec la "blonde", amie de Driss Shédiac, donne des contours à une intrigue qui s'annonce passionante !

Léo nous propose ici un scénario riche en rebondissements, on n'a pas le temps de s'ennuyer. Il lâche au bon moment les petits indices qui nous tiennent en haleine, c'est prenant ! A chaque planche, on découvre un nouvel aspect d'Aldébaran, monde qui semble vraiment inspirer Léo étant donné la diversité des paysages, de la faune et de la flore.

La qualité de dessinateur de Léo nous avait déjà été révélé dans le précédent album et l'on s'en persuade encore ici. Léo arrive parfaitement à illustrer son univers, magnifique !

La série s'annonce grandiose, n'hésitez pas!


Chronique rédigée par Osilmar le 18/02/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 13 (100,00 %)
  • Total : 13 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter d'occasion : 3,29
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Juin 1995

Avis des lecteurs

14 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Aldébaran, tome 2 : La blonde, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

26 12 2012
   

Deuxième tome de la série, on y rencontre de nouveaux personnages et plus particulièrement la compagne de Driss: Alexa. Plein d'événements bizarres vont avoir lieu, ce qui me marque le plus c'est la cicatrisation ultra rapide d'Alexa et sa main qui semble repousser. Pour le moment ces événements créent une addiction et j'ai envie de connaître la suite, mais j'espère avoir des réponses à tous ces tiroirs, je n'aimerais pas que la s?rie se termine sans. J'ai peur aussi que trop de bizarreries s'enchaînent ce qui tuerait un peu le suspens, mais pour le moment ce n'est pas le cas.

Je regrette toujours ces dessins auxquels j'ai du mal a adhérer mais je finis par m'y faire. La couverture est toujours aussi laide et les dialogues s'ils ont le mérite de faire réalistes font un peu cucul par moment.

Voyons la suite tout de même.

29 3 2010
   

Je commence à penser que cette bd a un certain pouvoir de fascination. Nous n’avons quasiment aucun élément supplémentaire relatif aux énigmes soulevés dans le tome précédent, les dialogues entre Marc et Kim sont toujours d’une puérilité presque affligeante et pourtant, cette histoire est éminemment captivante.
Deux évènements intriguants, voire assez terrifiants, m’ont marqué dans cet album : l’attaque du poulpe des sables sur la plage (ne riez pas svp !) ainsi que la cicatrisation de la main d’Alexa. Tant de mystères annoncent indubitablement un environnement beaucoup plus complexe et hostile que l’eldorado que nous cotoyons jusqu’à présent. En cela, on peut dire que Léo a parfaitement compris comment captiver son lectorat en distillant quelques phénomènes étranges qui nous interpellent au sein d’une aventure somme toute assez classique et sans grande émotion.
Le dessin est dans la continuité du tome précédent, d’une qualité modeste mais, l’acclimatation aidant, je le trouve un peu plus agréable. J’éprouvais une véritable aversion pour les grimaces sur les visages mais ces derniers me semblent désormais un peu plus crédibles dans leurs émotions.
Chose plutôt rare après deux albums, je ne peux toujours pas me prononcer et orienter mon avis vers le positif ou le négatif. Absolument rien de particulièrement transcendant et pourtant, c’est avec beaucoup d’envie et d’impatience que je vais aborder le troisième opus.

1 12 2008
   

Ce tome est pour moi un second tome d’introduction. La première partie de l’album narre le trajet de Marc et Kim au travers du monde d’Aldébaran. Je trouve que cette partie n’apporte pas grand-chose à la trame générale, mais représente un grand atout : on y découvre des paysages splendides, des animaux curieux et fascinants, et des indices concernant le pouvoir en place sont distillés. Je pense qu’il faut considérer cette partie comme le début de l’amitié entre nos deux jeunes protagonistes. Malheureusement, le récit y perd un peu en rythme, et en dynamisme. Je me suis un petit peu ennuyé sur le début de cet album.

En revanche, le récit s’accélère de façon prodigieuse lorsque Marc rencontre Alexa. C’est un peu par hasard que notre héro se retrouve juste à côté de cette inconnue, qui ne l’est pas tant que ça depuis le premier tome, et que ces deux personnages vont faire route ensemble. Ainsi, Kim et Marc qui voulaient rejoindre Anatolie pour recommencer une nouvelle vie, sans se soucier du phénomène qui a balayé leur village de la carte, sont rattrapés par les événements. Je pense que c’est l’une des seules critiques que l’on peut faire à ce scénario : les événements clés s’enchaînent un peu « par hasard », c’est dommage.

Ensuite, je suis resté scotché à cette histoire : le mystère s’épaissit, notamment avec les dons de guérison d’Alexa et les relations entre les personnages gagnent en profondeur. Ce deuxième tome permet de ramener nos héros dans le droit chemin, au cœur de l’action et du mystère, et c’est tant mieux…Je trouve que l’ensemble est bien traité, que l’histoire se laisse suivre sans se casser la tête et on passe un moment agréable en compagnie des protagonistes.

On laisse Kim et Marc en bien mauvaise posture, ce qui ménage le suspense pour la suite… Après tant de mystères dans un monde si parfaitement décrit, on ne peut qu’être pressé de découvrir la suite. Toutefois, les longueurs du début de l'album ainsi que la rencontre par hasard entre Alexa et Marc me conduisent à modérer mon avis.

7 11 2008
   

Leo réussit avec ce deuxième tome à nous maintenir en haleine et à garder le même rythme soutenu dans la narration et l'enchainement des évènements.
Cet album découpé en deux grandes parties, la fuite de Marc et Kim, puis la fuite de Marc et Alexa est encore très bien construit. Pas une minute de répit, pas une minute pour se reposer.

Avec quelques pages une nouvelle fois bien senties et une action rapidement présente, il continue de nous emporter sur cette planète avec une aisance déconcertante. On sent que cette planète est dispose de ressources énormes pour nous surprendre et nous émerveiller. A chaque page, Leo invente visuellement de nouvelles plantes, de nouvelles espèces animales, une nouvelle forme de vie entièrement crédible, avec ses propres mœurs et mode de vie.
C'est un univers complet que Leo nous dépeint progressivement de manière formidable.
Leo, n'hésite pas à sortir des terrains battus en mélangeant habilement passion et violence dans leur extrémisme.

Si le premier tome prenait le temps de nous expliquer certains points particuliers du monde, tant géographique que politique, ici, c'est beaucoup plus axé sur l'action.
Pourtant, de nouvelles personnes viennent compléter le panorama déjà très riche et la galerie de protagonistes s'étoffe toujours plus.
Ce qui est surprenant, c'est que malgré tout, la lecture reste limpide et qu'à aucun moment je n'ai peiné à suivre les évènements.
Leo a un talent pur pour découper son histoire et mettre tout cela en image.
Un story-board proche de la perfection.

Son trait toujours malheureusement un peu trop figé est largement compensé par un qualité, une précision, une finesse, une imagination et des couleurs sans faille.
Sa mise en scène par les postures données aux personnages et par les angles de vues et les plans créatifs et parfois osé réussissent à donner toute la vie nécessaire à son univers.

Un régal de relire cette série !

18 4 2007
   

Grandiose !

Le monde imaginé par Leo nous offre encore son lot de surprises. La faune et la flore sont extraordinaires : quelle imagination il faut pour inventer ces monstres, ces animaux et ces végétaux tous plus délirants les uns que les autres.
Et tout ça est servi par un dessin classique, certes, mais tellement élégant : regardez les caravelles, vous ne pourrez pas être indifférents.
Que dire des couleurs ? elles vous emmènent dans ce monde paradisiaque avec brio.
Les défauts, au niveau du dessin, sont toujours les mêmes : les visages sont figés et les expressions se ressemblent trop d'un personnage à l'autre. Mais c'est vraiment un détail.

Et l'histoire, me direz-vous ? et bien, c'est toujours aussi prenant. Les aventures de Marc et Kim sont assez rocambolesques mais ça reste très crédible. Le mystère s'épaissit un peu plus avec un nouveau personnage aux capacités extraordinaires, et dont on ne sait finalement rien.

A la fin du tome, on n'a qu'une envie, c'est de lire la suite.

11 4 2007
   

Deuxième album de cette nouvelle série, ALDEBARAN, et Léo réussi une nouvelle fois son exercice de scénariste, de dessinateur, de coloriste. L'histoire continue à se mettre en place, avec de nouveaux personnages qui s'installent. Une certaine violence physique et psychologique s'installe et l'impression de Paradis qui se dégageait un peu du premier album, s'estompe quelque peu. Les deux héros, Marc Sorensen et Kim Keller vont d'ailleurs vivre plus vite que prévu, des événements qui vont vite les bouleverser.
Le dessin est toujours aussi beau et les animaux sont d'une très grande originalité et d'une grande élégance, notamment les caravelles. Dommage que parfois les visages ne soient pas toujours réussis, notamment certains sourires. Ce dessin est d'ailleurs parfois un peu naïf, mais bon l'ensemble est quand même très réussi. Et le mystère s'est encore plus épaissi sur cette planète d'Aldebaran, ou les prêtres semblent avoir pris le pouvoir.
En conclusion, un auteur à part qui a fait un deuxième album vraiment très beau. Et j'ouvre dès maintenant le tome 3…

13 2 2007
   

Toujours aussi interessant!
le suspense est de taille et on continue de rentrer progressivement dans l'histoire... On fait la connaissance de nouveaux personnages, très important puisqu'on rentre dans les personnalités qui forme le gouvernement, ce qui en meme temps nous permet de comprendre un peu mieux l'origine et la facon dont cette planete a été colonisée...
je ne suis pas au point d'etre un fanatique de cette bd mais j'aprécie beaucoup la facon dont tout est créé...
Je regrette quand meme le fait que tous les panneaux dans les villes soit en Anglais... ca fait un peu bizzarre...
bravo! très bonne bd!

1 9 2006
   

Essais transformé. Ce deuxième tome confirme le talent de l’auteur et la qualité de la série. Léo continue de poser les bases de cet univers d’Aldebaran. Des personnages primordiaux font leur apparition.

Riche en rebondissements, le scénario nous empêche de lâcher la lecture avant la fin du livre et nous fait regretter de ne pas avoir la suite sous la main !
Au fil du récit, Leo nous fait découvrir toujours plus d’animaux et de plantes fantastiques, de paysages grandioses et magnifiques.

En fait, c’est tout simplement…beau !

A la lecture de ce second tome, cette série paraît déjà unique.
Vite ! La suite !

20 7 2006
   

Dans la continuité du premier tome les phénomènes étranges liés à la mer continuent de s’enchaîner sur la colonie terrienne d’Aldébaran. Sans nous en apprendre beaucoup plus sur l’origine de ces phénomènes mystérieux, ce deuxième tome va tout de même continuer à développer l’univers extraordinaire d’Aldébaran.

D’un côté, on va en apprendre un peu plus sur cette dictature qui règne sur la planète et également découvrir de nouvelles créatures et plantes plus originales les unes que les autres. D’un autre côté, de nouveaux personnages vont faire leur apparition, avec, entre autre, Alexa, la mystérieuse amie de Driss que l’on avait déjà aperçu sur photo dans le tome précédent.

De nouveaux éléments qui vont encore accroître le mystère que développe admirablement bien et en toute beauté cette série.

28 4 2006
   

Marc et Kim sont donc en route pour Anatolie, mais leur voyage ne va pas se passer comme prévu. Débarqué de force au milieu de nul part, ceux-ci vont devoir errer un bon bout de temps avant de pouvoir réorganiser leur voyage vers Anatolie. Mais Léo (le scénariste) nous réserve bien des surprises.

Un tome qui est important dans la compréhension de l'évolution des rapports entre Marc et Kim, les deux ados fraîchement orphelins. Mais ce tome nous présente aussi un personnage mystérieux : Alexa (la blonde, c'est elle).

Léo s'amuse encore à dessiner des créatures plus énormes et farfelues les unes que les autres. Véritablement, Aldébaran jouit d'un univers hors du commun, vraiment très prenant.
C'est encore un très bon album.

19 3 2006
   

Ce second tome, au nom aux allures de mauvais film porno, saura contenter les amateurs du premier album de cette incroyable série.
En effet, Leo redouble d'imagination, précisant au fil des pages la faune et la flore d'Aldebaran.
Ici, l'album est bien moins noir que lors du premier opus : pas de génocide extraterrestre par exo-digestion ici, l'histoire primant beaucoup sur l'action : Leo fait avance les choses, tout en intégrant de nouveaux personnages secondaires qui auront un grand rôle dans cette grande histoire.

La blonde, donc, très mystérieuse dans son métabolisme (voyez la régénération de ses blessures...) semble avoir un intérêt certain dans l'univers d'Aldebaran. La mantrisse, quant à elle, fait son apparition d'une bien étrange manière...

Après un premier tome introductif d'un monde à part, le mystère s'installe ici par le biais d'un album obscure, dont nous n'obtiendrons que bien plus tard les réponses.

Le dessin de Leo possède quant à lui un pouvoir descriptif certain. Certes, l'anatomie et les attitudes de ses personnages sont à revoir : style assez figé, manque de dynamisme évident, ce n'est pas pour la rapidité du trait que vous lirez Aldebaran. Mais la découverte visuel de ce monde est si agréable... La vraie force de ce dessin, c'est bien d'être en accord parfait avec le récit. Et c'est une réussite.

27 11 2004
   

Alors nos deux amis Marc et Kim sont enfin en route pour Anatolie… Bien qu’ils soient obligés de travailler très durs sur le bateau qui les y emmènes à cause du tour que leur à jouer le vieux PAD, tout semble bien se dérouler pour eux…

Et bien non, ça ne se passera pas si facilement… Léo ne répond a guère de nos interrogations, mais nous en propose de nombreuses nouvelles, le mystère sur cette bête fabuleuse qui a ravagé le village de nos deux amis s’épaissit… Riche en rebondissement le scénario est très bien pensé et très agréable à lire. On en apprend toujours un peu plus sur Aldébaran et la relation entre Kim et Marc devient de plus en plus ambiguë…

Le dessin est fidèle au premier album, tant mieux diront certains, dommage diront d’autres… Quoi qu’il en soit, même si le dessin n’est pas d’une beauté éblouissante, il reste de très bonne qualité, et semble très adapté pour décrire ce monde… En effet, ici Léo étant le dessinateur, le scénariste et le coloriste, il peut réellement faire exactement ce qu’il veut, et ça c’est un gros avantage…

Dans la lignée du précédent

27 6 2004
   

L'imagination de Leo fait notre plus grand bonheur, on découvre dans ce tome encore différents aspects de cette planète. L'histoire est vraiment prenante, il y a de l'intrigue, les personnages sont de plus en plus attachants. Le scénario est bien construit et le dessin et toujours aussi bon.
Une série à découvrir.