46 558 Avis BD |20 190 Albums BD | 7 887 séries BD
Accueil
Tome 3
 

Akira, tome 3

 
 

Résumé

Akira, tome 3Afin d'acceder au résumé de Akira, tome 3, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Akira, tome 3Le tome 3 est un des meilleurs tomes de cette série.

On assiste à une course contre la montre de tous les protagonistes pour tenter de récupérer Akira. Et puis il y a la destruction de Néo-Tokyo merveilleusement orchestré par Otomo, ce passage restera gravé dans ma mémoire. On a l'impression que tous restes en suspens une fraction de seconde.

C'est vraiment très bien fait, je n'ai jamais, dans un contexte similaire, retrouvé les mêmes sensations, de plus desservi par son coup de crayon, l'impression ne peut en être que meilleure.


Chronique rédigée par Touts le 22/08/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 49 (79,03 %)
  • 13 (20,97 %)
  • Total : 62 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 6,98 6,98 6,98
Acheter d'occasion : 20,98
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.33
Dépôt légal : Novembre 2004

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Akira, tome 3, lui attribuant une note moyenne de 4,33/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

6 2 2013
   

Contrairement à beaucoup, cet album est celui que j'ai le moins apprécié jusqu'à maintenant. Comme d'habitude maintenant, il se démarque par son action omniprésente, qui retient de toute façon l'intérêt du lecteur. De ce côté-là, peu de risque de décrocher, on enchaîne les courses poursuites sur un rythme effréné, et les gros moyens déployés permettent d'assurer un certain spectacle.

En revanche, je commence à me lasser que tout tourne autour de l'action, et finalement, on n'en saura pas beaucoup plus à la fin de cet album qu'au début. C'est quand même un sacré comble, avec ce nombre de pages ! Parce que, en fin de compte, il n'y que les quelques dernières pages qui apportent un peu de nouveauté. Par ailleurs, il me semble que dans cet album, tout devient confus : le coup d'Etat du colonel d'une part, l'émancipation de Nézu d'autre part, ont pour principale conséquence de multiplier les forces en présence et leur nombre est tel que l'on s'y retrouve difficilement. Au milieu de tout cela, on a un Kanéda et une Kei qui ne font que courir, accompagné par la charmante Chiyoko (personnage intéressant dans cet univers), et un Akira qui ressemble à un ballon de rugby qui passe de mains en mains et qui est au centre d'une mêlée dans laquelle on ne sait plus vraiment qui est qui. Le scénariste reprend la même recette que précédemment, mise tout sur l'action, et oublie de nous donner du concret. Du coup j'ai trouvé cela répétitif. Les dernières pages de l'album, toutefois, créent une sacrée surprise : le scénariste fait un choix audacieux qui se révèle intelligent, d'autant que maintenant tout est à reconstruire : on a tout balayé, les rangs se sont donc clairsemés, et l'histoire va donc pouvoir repartir sur de nouvelles bases.

13 2 2011
   

Cet album est considéré comme le meilleur de la série ! Et bien pourquoi pas ? Car il est vraiment cool. Dans l'histoire, la fin de ce volume est aussi la fin de l'animé (que je n'ai malheureusement pas vu, un jour peut-être, bientôt je pense).

Comme pour le deuxième tome, il y a relativement peu de scènes dans ces presque 300 pages, mais ces scènes sont très étirées et allongées.
De plus, l'intrigue prend ici une dimension politique ; coups d'états, réunions secrètes des grands dirigeants du pays, sectes qui prend du pouvoir, répressions militaires, états d'alertes, couvres feux et robots policiers...
On y voit aussi la face cachée de Nézu, Lady Miyako (et aussi un peu de Chiyoko), pour les deux premiers, on verra à quel point ils sont fourbes.
Sinon, pour le reste de l'album, c'est de l'action, avec essentiellement des courses poursuites pour prendre Akira (qui n'est pas encore bien réveillé et est donc passif), il passera dans les mains de tous les protagonistes, ce qui engendrera pas mal de combats.

Et puis, il y a le réveil apocalyptique d'Akira, et ses "retrouvailles" avec Tetsuo (pratiquemment absent de l'album), qui sont des vraies scènes époustouflantes.

J'ai hâte de lire la suite.

(Heureusement qu'il n'y a que trois pages de colorisées dans l'album, car franchement, ces rares touches de couleurs ne sont pas belles).

28 12 2007
   

Le troisième tome de cette version N&B qui en compte six, nous livre une fin provisoire (celle de l'animé) à cette cultissime histoire post-apocalyptique de Katsuhiro Otomo.

Le scénario est encore plus axé sur l'action que les deux tomes précédents, avec plusieurs camps qui se livrent à des courses-poursuites dans le Néo-Tokyo tout au long de l'album. Et si ce troisième volet ne lésine pas sur les révélations concernant l'arme de guerre qu'est "Akira" et concernant tous les partis impliqués, il se révèle également plus chaotique au niveau de la construction que les deux tomes précédents. Un chaos qui se retrouve également au niveau du graphisme avec un enchainement de scènes de destruction et de poursuites dans les ruelles de Néo-Tokyo.

Bref, un tome encore plus dynamique, plus chaotique, mais au final époustouflant.

12 1 2003
   

Troisième tome de la saga "Akira" et nous avons ici une mini-fin (celle du dessin-animé). Très certainement l'un des meilleurs tomes de la série (enfin il faut avouer que la suite est aussi très interessante). Admirable en tout poit : illustrations parfaites et scénario qui fait cohabiter révélation et action...

Ce dernier est parfait, dans la continuité des autres tomes. Tout au long de l'album on assiste à une course poursuite dans le Néo-Tokyo pour se procurer l'arme de guerre qu'est "Akira". Tout est très bien orchestré par Otomo. Nous avons des petits bouts de chaque poursuivant qui s'alternent pour enfin se retrouver et assister au réveil d'Akira (aïe). Une fin époustouflante que l'on en voyait pas venir, c'est ici que l'on se rend compte de la puissance réel et la menace qu'est Akira...

Les dessins sont une fois de plus parfaits et époustouflants. Rien ne fait peur à Otomo qui met en image avec une remarquable facilité des pages et des pages de poursuites et de destruction avec un style très abouti...Personellement je me suis régalé et j'ai véritablement été époustouflé par le talent d'illsutrateur d'Otomo. Il s'efforce de donner à tout une teinte futuriste ansi il y a une grande recherche derrière d'un design intelligent.

Un monument du manga ! il faut avoir lu ce troisième tome d'"Akira" !

4 12 2002
   

Le troisième et peut etre meilleur album de cette série mythique...

Techniquement, difficile de faire des reproches à Katsuhiro Otomo. Ok, le dessin n'est pas aussi beau que dans certaines productions manga actuelles, mais est d'un dynamisme à toute épreuve. L'apocalypse de ce troisième tome est vraiment très forte : dynamique, originale dans sa présentation, on ressent vraiment les émotions que l'auteur veut nous faire passer... du bonheur :)

Bon, c'est étrange de lire la série après avoir vu l'anime (excellent comme histoire alternative au meme theme, mais n'esperez surtout pas retrouver la complexité du scenario du manga, surtout), tant certaines scènes se recoupent... pour une fin de film qui correspond en fin de ce tome...

comme quoi... encore trois tomes de bonheur que les fan du film ne connaissent pas :)

Niveau scénar, c'est très très axé action, clairement. C'est l'heure des révélations, mais surtout l'heure de trouver une solution à l'état de crise que connait Néo-Tokio... très sympa, très direct, très rapide, trop bon !

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Akira, tome 1 12 4.29
Akira, tome 2 6 4.08
Akira, tome 3 6 4.33
Akira, tome 4 6 4.25
Akira, tome 5 5 3.90
Akira, tome 6 5 4.50