46 449 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 1 : Là où tombent les hommes
 

Airborne 44, tome 1 : Là où tombent les hommes

 
 

Résumé

Airborne 44, tome 1 : Là où tombent les hommesAfin d'acceder au résumé de Airborne 44, tome 1 : Là où tombent les hommes, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Airborne 44, tome 1 : Là où tombent les hommesA l’heure où les récits de guerre pullulent, Philippe Jarbinet propose un scénario qui a muri pendant plusieurs années. Issu des Ardennes belges, l’auteur avait à cœur de livrer une histoire se déroulant dans sa région natale, pendant les opérations militaires de l'hiver 1944-1945 qui coûtèrent la vie à sa grand-mère. Un projet de longue haleine dont il faut applaudir le résultat, tout comme la parution simultanée des deux tomes de ce diptyque baptisé "Airborne 44".

Entourés par les atrocités de la Seconde Guerre Mondiale et en proie au froid environnant, les différents protagonistes de cette fiction tracent leurs destinées dans ce manteau de neige qui a la pudeur de systématiquement recouvrir les atrocités de ce conflit armé. Le fond historique et la rudesse du climat ne manquent pas de procurer une atmosphère prenante et un sentiment de danger permanant. C’est au sein de la Bataille des Ardennes que l’auteur va provoquer la rencontre de ses personnages et développer une romance entre un soldat américain et une jolie fermière. Au fil des pages il dévoile les histoires personnelles, les secrets et les drames vécus de ces héros qui, à leur échelle, tentent d’influer sur le dénouement de cette tragédie.

Les planches dessinées directement à l’aquarelle sont de toute beauté. Epaulé par Philippe Gillain, conservateur de musée et spécialiste de cette période, Philippe Jarbinet peaufine le moindre détail de chaque case, des uniformes (boutons, casques, etc) aux véhicules militaires, et reconstitue l’atmosphère de l’époque avec grande minutie et beaucoup d’authenticité.

Si ce premier volet s’attèle principalement à la mise en place du contexte historique et des acteurs, le second est rythmé par la course poursuite entre les SS et le fuyard qu’ils recherchent et revient plus en détails sur les méfaits des Einsatzgruppen, ces groupes d’interventions nazis, chargés de traquer et d’exécuter juifs et autres ennemis du régime.

Avec deux tomes proposés conjointement, cette histoire d’amour sur fond de bataille ardennaise ne manquera pas de séduire les fans du "Sursis" de Gibrat, ainsi que les bédéphiles rebutés par les récits en attente d’une suite.


Chronique rédigée par yvan le 26/11/2009
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,88 11,88 11,88
Acheter d'occasion : 9,50
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.90
Dépôt légal : Septembre 2009

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Airborne 44, tome 1 : Là où tombent les hommes, lui attribuant une note moyenne de 3,90/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

29 1 2016
   

Les premières pages m’ont décontenancé : on passe d’un personnage et d’une situation à une autre sans rien nous expliquer. De plus les transitions sont mal faites puisque l’ordre chronologique n’est même pas respecté. Mais passé ces quelques pages, au moment où Luther prend en charge les enfants, tout devient plus clair, le récit se fait plus linéaire et l’ambiance s’installe. Nous sommes en 1944 dans les Ardennes et nous allons suivre Luther, sergent américain qui vient de perdre deux doigts et qui trouve refuge dans une ferme que dirige la jeune et belle Gabrielle.
On se doute que les deux cachent un lourd passé. Et ce diptyque tend à nous l’expliquer.

Le récit est dur, bien conçu et la fin promet pour le deuxième tome.

L’auteur sait capter par son dessin très classe (la comparaison à Gibrat tient la route) et l’ambiance bien posée. J’adhère et je demande la suite.

18 5 2015
   

Une BD de guerre. Il y avait longtemps.
Qu’ai-je lu ?... une partie de la Bataille des Ardennes, en décembre 1944, où Hitler envoie d’énormes forces pour une reconquête… illusoire.
Et c’est vrai que ceux de la 82e Airborne étaient éparpillés. Refuge est trouvé dans une ferme (encore « debout » ?...) Mais, et c’est là le trait de génie d’un scénariste inspiré, cette ferme, ce point perdu sur la carte, va devenir un endroit de convergence de pas mal de gens.
J’ai lu un vrai drame de guerre où la psychologie des divers intervenants est fort bien fouillée.
Et le drame me donne, à moi lecteur, quelque chose d’intelligent.
Tout cela est bellement « mis en musique » par un graphisme très réaliste –le dessinateur étant très bien documenté- qui est vraiment proche de la perfection de ce modus vivendi, habillement, véhicules divers, plans et arrière-plans.
Certaines cases –d’un temps révolu- atteignent parfois une perfection dans la réalité des choses, des hommes, des comportements.
L’ensemble bénéficie d’une colorisation superbe qui le rehausse encore. Vraiment très bien fait.
J’attaque le 2e album, qui me paraît tout aussi bon.

9 3 2015
   

En pleine forêt ardennaise, bien que la guerre soit finie, il y en a , du monde : des GI's investis d'une étrange mission, des enfants juifs errants, et une compagnie de SS qui déploie des moyens considérables pour retrouver une seule personne. Ce premier album, c'est l'occasion de faire la connaissance des principaux personnages, de se replonger dans cette ambiance de guerre et de désolation. Et même quand nos GI's semblent trouver refuge dans une ferme accueillante, il ne sont pas plus à l'abri. C'est un ensemble de destins croisés qui nous est proposé, des visions de la vie, de la mort, de la guerre qui sont confrontées. Et quant on se demande quelle direction commune vont prendre toutres ces individualités, voilà que les dernières pages viennent montrer que rien n'est vain, et que tout est maîtrisé, y compris les premières vignettes qui pouvaient sembler difficilement compréhensibles.

Le dessin est dans une veine réaliste, très maîtrisé. Ca me fait penser à du Gibrat, avec des couleurs toutefois plus appuyées, plus dures, plus crues.

Ce premier tome est bien conduit, et après l'incompréhension des premières pages, où l'on fait le tour des personnages , l'ensemble se met en route doucement, et l'intrigue s'installe tranquillement. Un récit sur la 2ème guerre mondiale un peu différent, car centré plus sur les relations et réflexions que sur l'action, mais qui est introduit ici fort intelligemment.

1 3 2012
   

J'ai acheté ce livre pour 2 raisons: d'abord pour la période de l'histoire (seconde guerre mondiale 39-45) des années particulières de mes grand-parents, ensuite pour le dessin appliqué de Jarbinet...

L'histoire se passe en décembre 1944 dans les Ardennes, 3 Américains et 2 enfants juifs se sont réfugiés dans une ferme. Ils aimeraient bien regagner leur lignes mais des troupes Allemandes patrouillent les environs a la recherche d'un déserteur...

Un scénario simple mais bien mis en place par contre j'ai trouvé la narration assez lente.
Niveau graphisme rien a dire, appliqué et propre. Une bonne recherche dans les uniformes et engins de l'époque. De belles couleurs finissent le beau travail.
Un premier tome intéressant...