45 514 Avis BD |19 676 Albums BD | 7 778 séries BD
Accueil
Tome 6 : L'Hiver aux armes
 

Airborne 44, tome 6 : L'Hiver aux armes

 
 

Résumé

Airborne 44, tome 6 : L'Hiver aux armesAfin d'acceder au résumé de Airborne 44, tome 6 : L'Hiver aux armes, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Airborne 44, tome 6 : L'Hiver aux armesCe 6ème tome commence bien mal, on avait laissé nos deux amis en bien mauvaise posture à la fin de l’épisode précédent, et là on ne sait pas où on se situe ni qui est cet allemand qui va tuer un soldat ennemi… bref, je suis perdu et je ne vais comprendre cette première page qu’à la fin de cet album. Car Jarbinet nous propose de commencer par la fin, mais ça il ne l’explique nulle part. A la base je n’aime déjà pas ce procédé qui cache, souvent, un manque de substance dans le scénario. Ce qui est malheureux, outre le fait qu’on n’est aucune explication, c’est que le reste de l’album est bon voire même très bon. Résolument tourné vers la guerre, on a cette fois droit à des attaques de chars, des attaques d’avions, des fusillades, des morts… bref, c’est la seconde guerre mondiale et ça sonne véridique grâce à une documentation soignée.

De même, les personnages s’avèrent intéressants, et la dualité entre Sébastien et son frère Stéfan, chacun dans leur camp est très bien exploitée. J’aime beaucoup aussi cette attaque finale, et même si la présence du cheval sur la fin peut sembler un peu trop, elle a plutôt bien fonctionné sur moi.
Encore un petit mot sur le dessin, qui a quelques défauts certainement, mais le travail parait tellement minutieux, les aquarelles toutes faites main transcendent tellement cette histoire, qu’on saura aisément les pardonner à Jarbinet..

Toujours sur le même sujet, ce troisième diptyque m’a beaucoup plu, je crois que c’est d’ailleurs celui que je préfère.


Chronique rédigée par Olivier73 le 21/02/2016
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Olivier73Reflet de l'avatar de Olivier73
Statistiques posteur :
  • 1745 (80,56 %)
  • 35 (1,62 %)
  • 386 (17,82 %)
  • Total : 2166 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,25 13,25 13,25
Acheter d'occasion : 27,16
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Octobre 2015

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Airborne 44, tome 6 : L'Hiver aux armes, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

8 4 2018
   

Cet album me semble un petit moins passionnant que le premier tome de ce diptyque. En fait, en abandonnant le flash back qui nous ramenait dans une Amérique d’avant-guerre, on se retrouve avec un récit plus classique, avec des soldats qui vont tenter de délivrer les prisonniers détenus derrière les lignes ennemies. Il me semble qu’il y avait beaucoup à dire encore sur la période d’avant cette guerre, et notamment sur l’entraînement militaire qu’ont du suivre Sebastian et Tom. C’est un petit peu dommage parce que la justesse dans la retranscription de cette époque m’avait particulièrement séduit.

Certes, la narration reste ici agréable et l’action est plus présente que dans le tome précédent, mais rien de vraiment original pour un album qui traite de la guerre. Le scénariste arrive tout de même à jouer sur la corde sensible, avec notamment ce jeune héros, son grand-père et son cheval ; et la rencontre entre les deux frères, même s’il y avait un chance infime pour qu’elle se produise, permet de répondre aux attentes (parce que, malgré tout, c’était attendu).

En revanche, ce qui m’a vraiment gêné, c’est cette ressemblance graphique entre Seb et Tom : une ressemblance qui m’avait gêné dans le tome précédent mais que le scénariste avait su limiter en collant un cure-dent dans la bouche de Tom. Mais, rigueur militaire oblige, ce cure-dent disparaît ici, et quand on ajoute la boue et la neige… il est difficile de distinguer les deux personnages. Ce qui n’était qu’une petite gêne dans le tome précédent prend ici en importance. Enfin, on regrettera également que les duels aériens soient inexistant dans cet ouvrage : l’aviation pendant la seconde guerre mondiale était pourtant une belle promesse de l’introduction.

On reste sur une fluidité de scénario, sur quelques belles actions, mais l’originalité dans le propos est moins appuyée, ce que je regrette un petit peu.