46 501 Avis BD |20 162 Albums BD | 7 884 séries BD
Accueil
Tome 1 : Le parfum disparu
 

Agence Hardy, tome 1 : Le parfum disparu

 
 

Résumé

Agence Hardy, tome 1 : Le parfum disparuAfin d'acceder au résumé de Agence Hardy, tome 1 : Le parfum disparu, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Agence Hardy, tome 1 : Le parfum disparuC'est une histoire d'espionnage et d'enquête classique.

Il est intéressant d'avoir situé l'aventure dans le Paris de la fin des années 50, mais c'est du "Policier" pur et dur, comme on a pu en lire et en voir tant.

Le dessin est du genre "réaliste", avec des personnages assez classiques, voire sévères dans leurs apparences. Je leur trouve aussi un quelque chose un peu "poupin" qui me dérange, que je trouve un peu raté.
Les décors sont soignés, complets, presque trop car je ne les trouve pas vraiment vivants.

Les tons sont homogènes, assez pastels, affichant une atmosphère agréable et douce mais gentillette. D'ailleurs l'enquête avance de la même façon, sans que l'on ne sente vraiment notre héroïne en danger. Pourtant, elle se met dans de drôles de situations parfois.

C'est donc une histoire qui se lit sans déplaisir, mais qui ne nous amène pas plus loin que notre lecture.

Après, ça s'évapore vite par manque d'essence.


Chronique rédigée par Pierrizan le 11/09/2005
 
 
Avis de :Une BD décevante... Note de l'album : 2,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de PierrizanReflet de l'avatar de Pierrizan
Statistiques posteur :
  • 817 (96,46 %)
  • 13 (1,53 %)
  • 17 (2,01 %)
  • Total : 847 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,00 Note générale
  • Originalité : 2,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 2,50 Dessin
 
Acheter neuf : 11,40 11,40 11,40
Acheter d'occasion : 5,47
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.50
Dépôt légal : Mai 2001

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Agence Hardy, tome 1 : Le parfum disparu, lui attribuant une note moyenne de 2,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

21 9 2006
   

Un scénario assez compliqué mais bien mené qui nous fait suivre une enquête classique ou se mêlent plusieurs éléments. D’abord un chimiste qui disparaît, peut être volontairement, ensuite un homme qui suit Edith en permanence, peut être un américain. Egalement les Russes qui sont aussi sur les rangs.

Un bon thriller en somme qui aurait pu être passionnant.M ais je trouve que le dessin qui est certes très méticuleux, ne donne pas assez de vie aux personnages.I ls sont trop figés et peu d’émotions passent. Les couleurs sont dans l’ensemble assez pâles et l’ensemble manque d’ambiance.

27 3 2006
   

L'action se situe au milieu des années 50...
Edith Hardy dirige avec efficacité une modeste agence spécialisée dans la recherche de personnes disparues. Un industriel la contacte afin qu'elle retrouve la trace d'un chimiste évanoui dans la nature en emportant la formule d'un parfum.
L'enquête, à priori simple, semble pourtant intéreser beaucoup de monde, y compris des agents américains et russes...
Une histoire, un récit au charme surrané, chargé d'atmosphère. Le dessin rappelle un peu le trait d'un Lyman Young ou d'un Charles Flanders, au graphisme typique des années trente.
L'ambiance est bien rendue par une mise en couleurs aux tons "délavés" d'un bel effet. Là où le bât blesse, c'est au niveau scénario : une énième recherche d'un disparu (ici un chimiste à défaut d'un homme politique, d'un bijoutier, d'un témoin important, etc...). Heureusement, le fait que le héros soit une femme met un peu de vie dans dans cet opus qui se lit sans problème, mais dont ne retient pas grand chose par la suite.