45 927 Avis BD |19 891 Albums BD | 7 823 séries BD
Accueil
Tome 11
 

Ad Astra, tome 11

 
 

Résumé

Ad Astra, tome 11Afin d'acceder au résumé de Ad Astra, tome 11, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Ad Astra, tome 11Voilà un onzième tome qui reste d’une belle qualité, dans la continuité de la série. Ici, on commence par l’avancée de Scipion en terre ibérique, où il va s’affronter une première fois à Hasburgal Magon, le cousin d’Hannibal et de l’autre Hasbrugal qu’il a tué dans le tome précédent. Cette première partie de l’ouvrage est très intéressante puisqu’elle permet de comprendre que Scipion s’inspire de la stratégie d’Hannibal et retourne cette dernière contre les troupes de son ennemis. C’est donc en employant la même stratégie que celle utilisée par Hannibal contre les romains que Scipion va encore une fois trouver le succès.

Par ailleurs, avec le prince numide Massinissa, qu’il fait prisonnier, et avec cette histoire d’alliés en terre africaine, que se disputent Carthage et Rome, Scipion trouve ses lettres de noblesse et acquiert le surnom de Scipion l’Africain. Les guerres puniques se délocalisent en Afrique et les nouvelles perspectives qu’offre le territoire permet de renouveler un petit peu la série. L’ensemble est entraînant et la grande force de la série reste son fort intérêt pédagogique dénué de toute lourdeur : c’est une nouvelle fois richement documenté et l’Histoire nous est reconstitué avec un vrai sens du spectacle. A noter que le dessin, particulièrement réaliste, permets cette immersion en un autre temps.

Il y a bien quelques bémols dans cet ouvrage. En premier lieu, on ne croisera pas Hannibal, qui est, nous dit-on, coincé au sud de Rome. En conséquence, on a l’impression que Scipion devient le réel héros de cette série, alors que jusqu’à présent, Hannibal et Scipion étaient traités sur un pied d’égalité, comme deux grands chefs de guerre. L’auteur semble ainsi favoriser un parti plutôt que l’autre, alors que c’était justement cette neutralité que je trouvais séduisante. Par ailleurs, je trouve que l’histoire autour de Syphax, qui vend tout son pays pour une femme Sophonisde, est traitée de façon peu crédible. Enfin, la gestion du temps qui passe me semble difficilement maîtrisable : dans cet ouvrage, on nous parle d’allers retours entre l’Espagne, Italie, et l’Afrique, et on nous parle également d’un Scipion qui doit rester un an en Sicile avant de se lancer sur les terres africaines. Tous ces voyages prennent du temps or, la narration les fait s’enchaîner comme si les personnages étaient téléportables. De plus, malgré le nombre des années qui passent, les personnages principaux ne semblent pas vraiment vieillir.

Toutefois, même si quelques défauts apparaissent ici ou là, ma série reste captivante, grâce à une capacité remarquable de rendre accessibles l’Histoire des guerres puniques.


Chronique rédigée par gdev le 20/10/2018
 
 
Statistiques posteur :
  • 3092 (74,34 %)
  • 332 (7,98 %)
  • 735 (17,67 %)
  • Total : 4159 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Septembre 2017