46 527 Avis BD |20 175 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 1 : A Story of War
 

A Story of War, tome 1

 
 

Résumé

A Story of War, tome 1Afin d'acceder au résumé de A Story of War, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de A Story of War, tome 1Ce one shot est le premier d’Al (ou Alec) Severin. Cet auteur hors norme, alors âgé de 19 ans, a dessiné ce pavé de 150 pages en à peine 9 jours. Cette prouesse n’est pas sans rappeler un certain Simenon (Tiens, un belge lui aussi) qui a écrit un roman en trois jours dans les années 1930.

De cet album, il en sera tiré environ 30.000 exemplaires en tout et connaitra deux éditions (rapprochées dans le temps pour répondre à la demande). Ironie du sort, l’auteur ne connaîtra pas pareil succès avec ses autres publications. La raison étant que, exception faite de quelques albums ("Lisette" et "La Machine à explorer le temps"), Alec est un des rares auteurs à éditer ses propres ouvrages en tirage limité (de 40 à 1000 exemplaires). Ceci s’explique par le fait qu’il endosse plusieurs casquettes : celui de scénariste, dessinateur, imprimeur et relieur ! Vu sous cet angle, la bd reste pour lui davantage un passe-temps qu’un gagne-pain. Son occupation principale reste l’illustration, domaine où il excelle.

Mais revenons à "A Story of War". Le trait d’Alec est vif, jeté, spontané voire brouillon par moment tout en restant relativement lisible. Des pleines pages au trait plus travaillé côtoient des petites cases faites d’esquisses traitées au lavis. Bref, le travail graphique ne plaira sans doute pas à tout le monde mais je le trouve des plus intéressants car il préfigure le style de l’auteur dans ses publications ultérieures. Côté scénario, il est plutôt pas mal foutu. Certes, pas bien original mais on sent une belle maîtrise et une sacré maturité dans les propos . . . Pas mal pour un jeunot de 19 ans ! A travers la destinée de Peter Wood, Alec dénonce l’absurdité de la guerre et ses conséquences. Le final prend quand même aux tripes et donne véritablement toute sa dimension au récit. A noter que deux autres histoires (très courtes) et des pages publicitaires viennent encadrer le récit principal.

A lire !


Chronique rédigée par pierig le 14/08/2011
 
 
Statistiques posteur :
  • 440 (95,24 %)
  • 16 (3,46 %)
  • 6 (1,30 %)
  • Total : 462 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Janvier 1985

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD A Story of War, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

14 8 2011
   

Cet album est devenu une rareté et j'ai été ravi de le trouver, complètement par hasard, dans une boutique d'occasion.

Son format assez spécifique rappelle à dessein les vieux périodiques de BD petit format, et plus particulièrement à mes yeux ceux des éditions EDI Europ qui se spécialisaient dans les récits de guerre. Sa couverture souple et fine le rend fragile et comme les vieux périodiques, le papier a tendance à jaunir. Ce n'est pas idéal pour la conservation mais ça en fait un album de caractère.

Mais avant tout, il s'agit d'une oeuvre d'Alec Séverin. Cela signifie que le dessin en est exceptionnel. Il ne paie pas de mine pourtant car vu le nombre de pages assez élevé et l'aspect d'ensemble un peu cheap, on dirait que l'auteur a fait le choix de dessiner relativement vite. Même si elles contiennent régulièrement quelques cases plus soignées, dont certaines mêmes très joliment peintes à l'encre, la majorité des planches présentent un aspect assez peu détaillé, avec un encrage proche du crayonné. Mais ce trait, aussi vif qu'il paraisse, est parfaitement maîtrisé. Al Séverin est un véritable champion de l'anatomie. En quelques traits faussement chaotiques, il brosse des corps d'hommes et de femmes pleins de vie et de mouvement. Il est sacrément doué, c'est impressionnant !
C'est très beau et les vrais amateurs de dessin sans aucune esbrouffe seront ravis.

Le scénario, pour sa part, est plaisant mais moins marquant que je l'aurais souhaité. Une longue histoire remplit quasiment tout l'album tandis que deux petits récits indépendants servent de bonus et de conclusion. Les personnages sont intéressants. La narration est fluide. Tout se déroule bien, l'ambiance y est. Mais l'intrigue ne sort pas tellement du lot et ne marque pas vraiment la mémoire.
C'est un peu dommage car avec un tel dessin, une très bonne histoire histoire aurait pu faire de cet ouvrage un album culte. Mais j'ai néanmoins pris plaisir à sa lecture et à admirer ses planches et la variété des graphismes talentueux qu'Al Séverin est capable de nous offrir.