45 999 Avis BD |19 921 Albums BD | 7 830 séries BD
 

7 Shakespeares, tome 2

 
 

Résumé

7 Shakespeares, tome 2Afin d'acceder au résumé de 7 Shakespeares, tome 2, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de 7 Shakespeares, tome 2Dès les première pages de cet ouvrage, on sent que le scénario est sur de bons rails. Le premier tome de la série nous avait un peu perdus puisqu’il était très concentré sur Li, et donc très éloigné de Shakespeare lui-même. Ici, dès les premières pages, on se doute que le jeune homme qui recueille la pauvre Li et qui se fait appeler Lance Carter n’est autre que le célèbre auteur qui se fera appeler plus tard Shakespeare. Une certitude qui s’affirmera davantage lorsque l’on apprendra que Lance s’essaye à l’écriture de pièces de théâtres, celles que les différentes guildes de marchands avaient pour habitude d’offrir aux fidèles se rendant à la messe, pour asseoir leur notoriété. Le récit, dans la continuité du premier tome, s’appuie donc sur une certaine réalité historique, appuyée par des détails que l’on sent documentés. Ace réalisme historique, on adjoint toujours cette nature un peu surnaturelle d’une Li, qui semble avoir quelques pouvoirs de prédiction. Comme dans le tome précédent, ce mélange entre réalisme et surnaturel fonctionne plutôt bien, grâce à une narration rigoureuse, patiente, et lisible.

A ces éléments, on ajoute également une dimension humaniste. La jeune Li ne parle que le chinois et il faudra du temps et de la compréhension mutuelle pour que la jeune femme et ses hôtes ne se comprennent. Un joli moment d’échanges nous est ainsi proposé. Et puis, on intégrera également une dimension poétique, avec ces pensées, ces poèmes, ces idées. L’histoire s’interroge toujours sur le parcours de Shakespeare : comment un jeune provincial britannique, sans accès à la culture, a pu devenir le grand écrivain que l’on connaît, dont les œuvres sont remplies de références culturelles auxquels le jeune Shakespeare ne pouvait avoir accès ? Avec cet album, on comprend que Li, émigrée chinoise, avec son histoire, sa culture et sa sensibilité, magique ou non, viendra certainement apporter ces éléments pour que Shakespeare se réalise.

Le dessin reste clair et lisible, même si on retrouve un dessin qui manque de stabilité. A titre d’exemple, la jeune Li semble vieillir ou rajeunir selon les pages, voire les vignettes. Pour autant, les environnements restent très réalistes, ce qui est un atout pour une série qui s’inscrit dans une certaine veine historique.


Chronique rédigée par gdev le 23/04/2018
 
 
Statistiques posteur :
  • 3112 (74,31 %)
  • 337 (8,05 %)
  • 739 (17,65 %)
  • Total : 4188 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 9,49 9,49 9,49
Acheter d'occasion : 6,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Juin 2012