46 491 Avis BD |20 156 Albums BD | 7 883 séries BD
Accueil
Tome 1 : Venise
 

7 Secondes, tome 1 : Venise

 
 

Résumé

7 Secondes, tome 1 : VeniseAfin d'acceder au résumé de 7 Secondes, tome 1 : Venise, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de 7 Secondes, tome 1 : VeniseCe premier tome m'a longtemps intrigué, avant de l'acheter. En effet, la couv est vraiment sublime, mais le dessin de l'album est tout à fait different. Parel fait un dessin relativement simple dans les traits, mais certaines maladresses nous plombent un peu le regard. Par contre, les couleurs des Colors Twins sont vraiment bien, pas trop flashy, et c'est tant mieux pour un Thriller.

de son coté, Morvan tente là un exercice de style assez difficile. Tout ce premier tome est basé sur Wilson Venise, alors qu'on comprend assez vite que ce n'est pas lui le perso principal de la série, mais bien Gabe Benavides son ami d'enfance. Pourtant, Gabe a un role tout à fait secondaire dans cet album, il faut qu'il comprenne ce qui lui arrive, et qu'il reagisse vite sans comprendre tout ce que fait son ami...

le coté un peu fantastique de cet album, avec les apparitions du fantome du coequipier de Venise sont assez zarb. On se demande un peu ce que ça fait là, mais ça donne un aspect un peu plus léger à cette histoire, et permet de donner un peu de vie (curieux paradoxe pour un mort) au recit.

en gros, ce premier album est un bon premier album, tres original dans sa maniere de poser les bases d'un genre de complot US.


Chronique rédigée par Kael le 20/08/2002
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de KaelReflet de l'avatar de Kael
Statistiques posteur :
  • 313 (97,20 %)
  • 4 (1,24 %)
  • 5 (1,55 %)
  • Total : 322 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 1,13
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Septembre 2000

Avis des lecteurs

8 internautes ont donné leur avis sur l'album BD 7 Secondes, tome 1 : Venise, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

17 4 2013
   

J’ai d’abord eu du mal à rentrer dans l’histoire et à comprendre ce qui se passait. Il faut dire qu’il n’y a pas de grandes explications mais que c’est à nous de comprendre ce qui se passe. Et au bout d’une quinzaine de pages, on commence à intégrer le principe. Les dessins sont parfois un peu simples et peuvent décontenancer, mais ce n’est pas tout : le compte à rebours, le copain de Venise qui revient d’entre les morts, déboussolent au début. Mais une fois ces pages passées, la curiosité prend le dessus, et le suspens aussi. Et "7 Secondes" n’en manque pas, en tout cas dans ce tome 1, beaucoup de tiroirs à intrigues s’ouvrent, et on a hâte de connaitre la suite de ce qui s’avère être un thriller (pour le moment).

Malheureusement si j’ai été emballé par le premier tome de cette série que j’ai pris à la bibliothèque, je suis vraiment dépité de voir qu’elle n’a pas de fin, et du coup j’avance dans ma lecture à reculons. Peut-être que si j’y vais doucement la fin sortira avant que je finisse. J’en doute.

19 10 2012
   

Ce premier album met vraiment l'eau à la bouche. Je trouve que cette accroche est super efficace, super bien conduite. Et pourtant, le scénariste laisse le lecteur dans un flou constant tout au long de l'album. Mais pour l'instant, ce n'est pas frustrant, on sent que l'auteur réserve ses effets de manches pour plus tard. On ne comprend pas bien ce compte à rebours, on ne comprend pas bien ce que les agents de la CIA viennent faire là-dedans, le rôle du président des states reste flou, mais on comprend très bien, en revanche, qu'une catastrophe se prépare. On comprend également que Gab va devoir endosser une identité qui n'est plus la sienne. Tout cela s'enchaine bien, les dialogues entre Venise et le fantôme de son collègue est un procédé astucieux qui permet de faire parler ce personnage, et au détour d'une phrase, de comprendre un peu plus ses motivations. J'ai trouvé cette introduction très originale, en entretenant ce flou autour de ce qui doit arriver dans 8 jours, en nous rendant le Gab particulièrement sympathique, en nous faisant découvrir un tueur à gages anonyme... Bref, même si rien n'est dit, le scénario semble en béton.

Les dessins viennent souligner la qualité du scénario. Ce trait clair, empreint d'une belle modernité, rend le tout assez sympathique. Graphiquement, je trouve que ce premier tome est très bien réalisé.

Pour moi, voilà une accroche efficace, et j'espère ne pas être déçu par la suite des événements.

10 8 2005
   

J’avais pris le risque d’acheter les 3 premiers tomes d’un coup et en commençant ce premier tome j’ai d’abord eu un peu peur d’avoir fait une erreur: le dessin ne m’avait pas trop accroché au départ et la résurrection du coéquipier m’avait fait craindre le pire côté histoire.

Heureusement l’histoire devient vite passionnante, le dessin finit par accrocher on prend de plus en plus de plaisir à s’enfoncer dans l’intrigue tout en s’attachant aux personnages dans un thriller haletant et rythmé.

29 6 2005
   

Plutôt intrigant, cet album. Je n'ai pas encore lu les suivants (ce n'est qu'une question de jours...) et le moins que l'on puisse dire est qu'on ne comprend pas encore tout !

Le scénario écrit par Morvan joue donc avec le lecteur. Fans de récits ultra-linéaires, passez votre chemin ! Non seulement il y a plusieurs intrigues en même temps, pas toujours faciles à relier, mais en plus il y a un compte à rebours impossible à comprendre (seul indice : le début de l'album est peut-être la fin du récit) et les choix des personnages sont extrêmement mystérieux (voir Venise en fin d'album...) à ce stade du récit.

Tout cela pourrait donc être horriblement indigeste. Mais grâce au talent de Morvan, la lecture reste assez captivante. Le récit est dynamique. L'idée du personnage mort que l'on fait parler, déjà vue chez Stephen King ou Frank Miller, est agréablement exploitée et représente l'un des points forts de ce premier volet. L'action est soutenue. Le scénario intrigue suffisamment le lecteur pour le pousser à découvrir le deuxième épisode.

Le dessin est assez dépouillé mais il est très réussi : il colle franchement bien au récit. La mise en couleurs, résolument moderne, a le bon goût de s'intégrer sans problème à l'ensemble. Graphiquement, "7 Secondes" n'a donc pas de quoi déplaire.

Il faudra voir ce que donne la suite. Pour l'instant, c'est un peu obscur mais c'est une base intéressante. Parions sur l'inventivité de Morvan pour ne pas être déçus.

21 8 2003
   

Le moins que l’on puisse dire c’est que ce premier tome déménage ! Ca sent le bon thriller démago super-huilé. On sait encore peu de choses des tenants et aboutissants de cette intrigue mais elle captive et cela malgré le caractère finalement assez banal du fond.
Ce genre d’histoire politico-démentiel, ça ma lourde souvent. Mais ici, j’ai été scotché, le savoir-faire narratif de Morvan y est pour beaucoup, le rythme est alerte, les éléments explicatifs arrivent avec parcimonie, au compte-goutte, là où il faut et quand il le faut. J’espère que les tomes suivants tiendront la promesse que constitue la qualité scénaristique de ce premier tome.
Le dessin me plait moins. Oui, Parel connaît son affaire, certes, techniquement il est irréprochable… Mais avec tous ces cadres serrés (beaucoup de gros plans et de décadrages), ces effets « grand angle » trop répétitifs, et le grand nombre de case par planche (une bonne moyenne de 10), on a l’impression d’étouffer ! Un case de plus et l’album craquait.
Les couleurs des Color Twins que je n’ai jamais trop aimées passent bien, pour une fois, ils évitent les couleurs trop criardes.

9 3 2003
   

Etrangement, tout démarre assez lentement pour ce premier tome. En effet, les 20 premières planches, sans être inutiles (loin de là !) n'offrent pas un rythme effrené, ni le sens de la mise en scène auquel Morvan nous à habitué.

Toutefois, tout décolle vers la moitié de l'album, où nos repaires sont maintenant clairement établis : qui fait quoi, pour qui, comment, tout le squelette de l'intrigue de 7 secondes se met en place. Et à partir de là, que du bonheur !
On découvre des personnages à la personnalité forgée, à la psychologie développée, ce qui permet au scénariste des rebondissements vraiment sympas. Petit à petit, on comprend le pourquoi de l'histoire (même si les révelations du fin mot de l'histoire ne commenceront à apparaitre que lors de la lecture du tome 2), et la fin de l'album risque d'en dérouter plus d'un !

Parel, quant à lui, a un trait encore un peu hésitant, qui évoluera vite dès le second tome. Sont style orienté comics donne un coté très actif à l'ensemble, et la mise en couleur des Color Twins, même si elle est d'une qualité inférieure à celle qu'ils nous proposent pour le second tome, est tout à fait correcte.
Pourtant, force est de constater qu'a l'instar de Varanda, le dessin de Parel se prette beaucoup mieux au noir et blanc qu'a la couleur. En effet, son encrage parfois conséquent, et surtout de grande qualité, ne laisse de toute façon que peut de place à la couleur pour s'exprimer : jetez un oeil aux flaques de sang du début du premier tome et vous comprendrez ; le sang est noir (encrage oblige !), parsemé de taches rouges. Donc, oui, le résultat couleur est sympa, mais les planches originales en noir et blanc doivent être splendides !

Un premier tome sympathique, mais bien inférieur au second tome qui lui est excellent :)

24 2 2003
   

Voici le 1er tome de cette superbe série...
Il pose bien l'histoire, enfin quand je dis que ce tome pose l'histoire, il donne quelques éléments et met en haleine le lecteur ! Morvan donne avec parcimonie des éléments de l'histoire...
Ensuite le dessin, il est vraiment réussit ! J'adore le style de Parel ! Par contre, les couleurs... elles sont sympa certes mais pas forcement adaptées... Les Color Twin se débrouillent mieux sur Sillage ! :p
En Bref, un bon 1er tome !! :)