46 589 Avis BD |20 211 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 5 : Scotch Malaria
 

421, tome 5 : Scotch Malaria

 
 

Résumé

421, tome 5 : Scotch MalariaAfin d'acceder au résumé de 421, tome 5 : Scotch Malaria, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de 421, tome 5 : Scotch MalariaUn scénario bien ficelé, qui reprend les ingrédients habituels de la série: 421 est beau, fort, sûr de lui, et ne manque pas de subtilité.

L'humour ne manque pas dans ce récit plein de surprises et de rebondissements. Le dessin devient plus réaliste que dans les épisodes précédents.
La qualité de ce tome tient du fait que tout au long du livre, les auteurs nous font croire à une traditionelle histoire d'espionage à la James Bond, mais dans les toutes dernières pages, la situation se retourne complètement et le héros perd soudain tout ce qu'il avait acquis dans les 45 pages précédentes !

Et on se retrouve avec un second tome à lire... qui ne sera pas sans surprises...


Chronique rédigée par larose le 10/04/2005
 
 
Statistiques posteur :
  • 3 (100,00 %)
  • Total : 3 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 7,10 7,10 7,10
Acheter d'occasion : 13,96
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.50
Dépôt légal : Septembre 1987

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD 421, tome 5 : Scotch Malaria, lui attribuant une note moyenne de 4,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

Muffinman :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,50
Avatar de Reflet de l'avatar de
23 11 2010
   

L'aventure commence rapidement. On entre immédiatement dans le vif du sujet dont le début rappelle d'ailleurs plus JEUX DE GUERRE (notamment l'entraînement des terroristes en Libye) que JAMES BOND.
Le dessin est très bon ; Eric Maltaite a bien suivi les conseils de son talentueux papa qu'il a secondé sur certains TIF & TONDU scénarisés par Desberg (le monde est petit). J'en veux pour preuve les excellents décors parfaitement mis en valeur grâce à la mise en couleurs vraiment très réussie qui évoque celle des SPIROU & FANTASIO de le même époque par Tome & Janry.
Alors c'est une bonne BD, mais comme il ne s'agit que d'un morceau d'histoire, celle-ci ne s'achevant que dans l'album suivant (introuvable et ridiculement trop cher pour une série inconnue), on ne peut pas considérer - à ce stade du récit - que ça vaut mieux que 3/5.

Mais si on a également le tome 6, alors ça change tout.

LES ENFANTS DE LA PORTE est un très bon album. C'est une histoire très bien construite et surprenante par rapport à SCOTCH MALARIA qui relatait une histoire d'espionnage traditionnelle dans laquelle un commando doit libérer une archéologue (qui ressemble énormément à la Laureline de VALERIAN) prise en otage par des Cubains. LES ENFANTS DE LA PORTE prend directement le lecteur à contre-pied en le surprenant dès l'ouverture de l'album. Il ne s'agit plus là d'espionnage, ni d'action, mais de bien autre chose. L'aventure est omniprésente mais dans un contexte et un genre totalement différents. On se demande d'ailleurs, au fur et à mesure de la lecture, comment les auteurs vont parvenir à trouver une issue convenable aux péripéties vécues par les personnages. Et si la fin n'est pas exceptionnelle, elle est tout à fait valable (avec une petite touche d'humour bienvenue).
Les amateurs d'Histoire (grand H) seront ravis, ceux qui aiment l'aventure et l'originalité également et même les aficionados de la SF passeront un bon moment à la lecture des ENFANTS DE LA PORTE.

Dernière chose : Que ce livre coûte si cher me dépasse littéralement. J'ai eu le GROS coup de bol de le trouver à un prix plus raisonnable car sinon je ne l'aurais certainement pas acheté ! Autant je peux comprendre que de vieilles éditions de TINTIN, SPIROU et autres célèbres séries puissent valoir cher, autant j'ai beaucoup de mal à admettre qu'une série que "personne" ne connaît atteigne de tels tarifs (de 50 à 80 euros).
Pour moi la bédé est avant tout faite pour être lue, par pour être conservée sous cloche et n'oublions pas que cette série a été créée pour les mômes (plutôt ados) dans le Journal de Spirou et pas pour les riches collectionneurs de 50 ans et plus.