46 589 Avis BD |20 211 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 10 : le seuil de Karlov
 

421, tome 10 : le seuil de Karlov

 
 

Résumé

421, tome 10 : le seuil de KarlovAfin d'acceder au résumé de 421, tome 10 : le seuil de Karlov, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de 421, tome 10 : le seuil de KarlovAprès être parti sur une série humour qui a mis du temps à trouver son rythme, Desberg et Maltaite ont trouvé enfin le rythme d'une histoire qui est de moins en moins humour et de plus en plus "aventure-action". Les précédents, et excellents, tomes de 421 ont montré une maturation du personnage et de la série qui arrive ici à son paroxysme.

l'évolution de 421 est absolument époustouflante et le personnage de Morgan Angel, qu'on avait pu apprécier lors des deux précédents album ("les années de brouillard" et "morgane angel") vient apporter un contrepoint intéressant à l'ancien séducteur de ces dames.

Hélas, Dupuis a choisi d'arrêter une série qui avait mis trop d'album pour décoler, ce qui a fait les belles heures des collectionneurs (l'album "les enfants de la porte" atteint une jolie cote).

C'est dommage. D'autant que les auteurs se sont relancé dans un succédanné de leur personnage, avec la série Zambada, chez Glénat.


Chronique rédigée par wanax le 17/04/2005
 
 
Statistiques posteur :
  • 6 (100,00 %)
  • Total : 6 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,10 7,10 7,10
Acheter d'occasion : 24,31
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.25
Dépôt légal : Novembre 1992

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD 421, tome 10 : le seuil de Karlov, lui attribuant une note moyenne de 4,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

Muffinman :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Avatar de Reflet de l'avatar de
23 11 2010
   

Dernier album d'une série trop courte. Mais finalement ce n'est pas si grave ; combien de fois se prend-on à pester devant des tas de séries fleuves qui ont perdu leur âme le long de la route.
Ce qui est surprenant avec 421, c'est qu'elle a changé de genre en 3 albums et son style graphique a autant progressé en 11 albums que certaines séries en 40 !! D'un dessin similaire à celui de Will (TIF & TONDU, ISABELLE) on est passé à un style très proche de celui de Mézières (VALERIAN & LAURELINE). Comparez la tête de 421 sur la couverture de SUICIDES (et encore, il avait déjà pas mal évolué à cette époque) et sur la couverture du SEUIL DE KARLOV par exemple. On pourrait difficilement croire que c'est le même personnage (par le même dessinateur). On se dit que les anti-MACHINE QUI REVE (SPIROU & FANTASIO) seraient consternés, voire choqués d'une telle évolution.

Le scénario de Desberg pour cette ultime aventure est très valable, notamment dans la confrontation entre James Plant (le vrai nom de 421) et Morgane Angel qu'il contraint à travailler avec lui pour capturer et exécuter un ancien proche de Saddam Hussein. Ce n'est pas vraiment une suite directe de MORGANE ANGEL, mais il vaut mieux l'avoir lu tout de même (ainsi que LES ANNEES DE BROUILLARD) pour mieux cerner la relation entre Plant et Angel.
L'aventure est au rendez-vous, les péripéties également mais la fin est quand même décevante. Il manque quelque chose, comme si les auteurs n'avaient pas réussi à faire un choix clair concernant la relation entre les deux personnages principaux. Et c'est dommage car ça affadit un peu l'impression d'ensemble. On aurait souhaité une fin plus franche pour conclure la série. Mais je suppose qu'à l'époque les auteurs ne savaient pas qu'il s'agissait de leur dernier album et peut-être pensaient-ils pouvoir creuser un filon dans de futurs tomes.