46 429 Avis BD |20 122 Albums BD | 7 880 séries BD
Accueil
Tome 5 : Neige écarlate
 

30 jours de nuit, tome 5 : Neige écarlate

 
 

Résumé

30 jours de nuit, tome 5 : Neige écarlateAfin d'acceder au résumé de 30 jours de nuit, tome 5 : Neige écarlate, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de 30 jours de nuit, tome 5 : Neige écarlateBen Templesmith est bien connu des amateurs de comics français. D’abord remarqué pour sa participation à "Hellspawn", sous la coupe d’Ashley Wood, il a su peaufiner son style et laisser libre cours à sa créativité (quelques couvertures spectaculaires, dont celles de "Voodoo child").
C’est à travers le sombre monde de "Fell", au scénario signé par Warren Ellis, que les amateurs de polar d’anticipation ont pu apprécier son dessin si particulier.
Il scénarise et dessine également la série "Wormwood".

Pour sonner suite à la présente série, co-crée avec Steve Niles, son complice de "Criminal Macabre", Templesmith avait imposé son souhait de pouvoir tout contrôler, dessin comme scénario. De l’aveu de l’australien, après trois premiers tomes réussis, le tome 4 virait en eau de boudin. Le scénariste, qui n'en était pas à sa première collaboration avec Templesmith (voir "Dark days", "Hellspawn",), spécialiste du genre (plutôt étiqueté gore : "Sang pour sang", "Simon Dark", "28 Jours plus tard", ), semblait malheureusement s’essouffler et délivrer un scénario plat, et Bill Sienkewicz, dessinateur pourtant chevronné ("Stray Toasters", "Elektra", "Daredevil – Guerre et amour" et encreur du "Superman - Jour de deuil"), n’arrivait pas non plus à convaincre.

En plantant le décor glacial du front de l’Est pendant la Seconde Guerre mondiale, l’auteur revient aux origines du mal. Une perspective en flashback pour un opus réussi.

L’art des portraits de soldats, la psychologie des personnages, au nombre assez réduit mais tous bien campés, les scènes où le huis clos alterne avec l’immensité du blizzard, et, bien sûr la traque, instaurent une tension immédiate et permanente...

Avec une trame simple et classique, qui laisse la part belle aux ambiances effrayantes, Templesmith s’offre ainsi un théâtre dans lequel sa mise en image colle parfaitement avec le genre : de l’épouvante comme on n’en fait plus trop. On aurait pu craindre une surenchère graphique, avec moult effets sanguins, un peu comme dans le premier tome, ou même à la "Criminal Macabre", mais il n’en n’est rien.
Mises à par quelques vignettes mettant en scène déchiquetages de corps et passages au lance-flammes, la très grande majorité des dessins se caractérise au contraire par son esthétique sobre.
L'atmosphère est lourde, le visuel sombre mais parfaitement visible.

C’est donc un récit bien ficelé, même s’il n’est pas révolutionnaire, et assez distrayant. Un tome qui devrait amplement satisfaire les amateurs du genre.


Chronique rédigée par Hellspawn le 25/11/2010
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de HellspawnReflet de l'avatar de Hellspawn
Statistiques posteur :
  • 446 (38,99 %)
  • 689 (60,23 %)
  • 9 (0,79 %)
  • Total : 1144 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 32,35
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Septembre 2010