45 063 Avis BD |19 420 Albums BD | 7 701 séries BD
Accueil
3 minutes
 

3 minutes

 
 

Résumé

3 minutesAfin d'acceder au résumé de 3 minutes, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de 3 minutesOn retrouve de nouveau Max, le personnage de "Litost" dans lequel Domas se transpose. Dans le tome précédent, Max était perdu et un peu seul. Cela se ressentait dans la construction de la BD. Cette fois-ci, on le voit entouré de ses copains et surtout il rencontre Coquillage, celle qui changera sa vie.

Le récit est basé sur cette rencontre. Max et Coquillage font connaissance et de fil en aiguille, une histoire va naître mais avant qu'elle ne commence réellement, beaucoup de questions continuent à trotter dans la tête du jeune homme. La question est "Que faire?" mais surtout "Dois-je le faire?". Après les déceptions, est-ce qu'il faut vraiment s'engager à nouveau? Cela vaut peut-être la peine mais comment faire, car il faut tout recommencer.

Domas conte ici très bien la rencontre entre deux personnes, toute la phase de séduction puis de découverte, qui représentent des moments souvent inoubliables. Dans Litost on sentait vraiment le côté "journal intime" où les pensées, les réflexions et les métaphores s'enchaînaient, avec un fil conducteur certes, mais sans un scénario approfondit. Ceci était dû à l'origine de cette BD qui était effectivement une sorte de journal montrant l'état d'esprit de l'auteur. A présent, dans cette suite, le scénario est construit, on voit vivre le personnage dans son environnement et surtout avec ses proches qui sont très présents et qui auront un rôle déterminant dans sa rencontre avec Coquillage. A côté de ça, comme dans "Litost", les scènes sont ponctuées ça et là par des représentations des sentiments du personnage comme le fait si bien Domas.

Le dessin est toujours aussi fin et léger. Même s'il y a moins de pleines pages, Domas se lâche toujours avec des illustrations très poétiques. Il fait aussi bouger l'environnement avec son personnage avec notamment l'utilisation de rouge, juste quand il faut, afin de faire ressortir une expression ou un moment fort.

Bref, si "Litost" était une grande poésie, "3 minutes" n'en est pas moins une à cela près que le scénario est bien déroulé cette fois sur l'intégralité du récit.

J'ai donc passé encore un bon moment, et je peux dire que Domas a définitivement un style graphique bien à lui qui me plaît vraiment beaucoup et qui s'accorde parfaitement avec ce genre de récit.


Chronique rédigée par Fa le 30/06/2009
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de FaReflet de l'avatar de Fa
Statistiques posteur :
  • 65 (36,72 %)
  • 96 (54,24 %)
  • 16 (9,04 %)
  • Total : 177 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 14,25 14,25 14,25
Acheter d'occasion : 3,15
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Juin 2009

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD 3 minutes, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

30 6 2009
   

Je n'avais pas aimé le mélange gnangnan et angoissé de "Litost". Je ne me reconnaissais vraiment pas dans le personnage, ses peurs, la forme de son amour et ses soucis affectifs. J'ai craint revenir dans ce même domaine en entamant 3 minutes puis j'ai fini par nettement plus apprécier ma lecture.

Je n'accroche toujours pas au dessin de Domas. Je n'aime pas sa ligne épurée, stylisée, pas plus que son encrage trop indécis, comme s'il avait peur d'achever franchement ses formes.
J'ai une fois de plus trouvé doucereux les passages métaphoriques "mignons" avec le personnage sur sa lune, qui se jette, qui se rattrape, qui n'ose pas, etc. Poésie peu subtile à mon goût.
Et j'ai un peu été rebuté aussi par la narration à la troisième personne d'un récit qu'on sent vraiment davantage à la première personne du singulier. Ca me donne l'impression que l'auteur veut parler de lui, de son état d'esprit, mais qu'il n'ose pas le faire franchement et tourne autour du pot en disant "il pense ainsi" comme quelqu'un s'excuserait en disant "non mais c'est pas pour moi, c'est pour un ami que je fais ça, en fait".

Néanmoins, j'ai peu à peu été touché par ce récit sympathique et empli d'une douce émotion sur la fin. J'ai été heureux pour le personnage de voir son horizon s'éclaircir, de voir l'histoire d'amour aller dans le bon sens.
J'ai également bien aimé les quelques touches d'humour, notamment sur les dernières planches.
Bref, malgré une entame un peu maussade, j'ai fini par bien apprécier ma lecture et en sortir sur un sentiment d'agréable bien-être.