46 614 Avis BD |20 223 Albums BD | 7 891 séries BD
 

21st Century Boys, tome 1

 
 

Résumé

21st Century Boys, tome 1Afin d'acceder au résumé de 21st Century Boys, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de 21st Century Boys, tome 1Voici la VERITABLE conclusion de la série "20th Century Boys" (Prix de la meilleure série au festival d'Angoulême en 2004), qui nous avait tenus en haleine pendant 22 tomes. Une conclusion sous forme de diptyque sensée livrer les réponses manquantes et rebaptisée "21st Century Boys" car les personnages y entrent dans une nouvelle ère : une ère sans AMI !

L’histoire reprend là où le vingt-deuxième tome de "20th Century Boys" nous avait abandonné : la guerre est terminée, AMI et ses fidèles sont vaincus, la paix règne à nouveau sur Tokyo et Kenji retrouve tous ses amis.

Si c’est principalement afin de découvrir l’identité d’AMI que le lecteur entame cet arc final, c’est évidemment bien mal connaître Naoki Urasawa, qui nous réserve un nouveau rebondissement. Mais que peut bien signifier cette dernière page du nouveau cahier de prédictions ? Cette menace est-elle réelle ? Une ultime menace va donc venir faire douter la bande à Kenji et une nouvelle fois tenir le lecteur en haleine. Un lecteur qui, pris par le nouveau coup de théâtre d’un Urasawa au talent narratif indemne, en viendrait presque à oublier que c’est pour découvrir l’identité d’AMI qu’il avait commencé à tourner les pages de cet album. Quel talent !

Si la majorité du récit se déroule 3 ans après AMI, le voyage de Kenji dans le simulateur d’AMI-Land nous ramène là où tout avait débuté : au milieu d’enfants qui construisent une base secrète pendant les vacances et laissent libre cours à leur imagination. Ce faux flashback va faire revivre au lecteur beaucoup d’anciennes scènes. Sous cet air de déjà-vu qui donne l’impression de lire un récit moins dense que d’habitude, Urasawa va cependant également apporter son lot de révélations. Mais, si l’on découvre par exemple l’identité du fantôme qui faisait peur aux enfants, l’identité d’AMI reste par contre un mystère.

Vivement le tome suivant !


Chronique rédigée par yvan le 13/08/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 8,54 8,54 8,54
Acheter d'occasion : 18,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.25
Dépôt légal : Mai 2008

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga 21st Century Boys, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 4,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

15 7 2016
   

J’étais un peu surpris et un peu méfiant à l’idée que la conclusion de "20 century boys" soit présentée dans une nouvelle série. En effet, lorsque l’on parle d’une nouvelle série, on peut anticiper une certaine rupture. Et c’est la première bonne surprise de cet album : on se retrouve dans une continuité presque parfaite avec le dernier tome de "20th Century Boys". Même si on peut se demander en conséquence l’intérêt d’un nouveau nom et d’une nouvelle série, il est quand même super-agréable de retrouver la ligne du scénario de la première série. D’autant que l’auteur décide d’aller plus vite : on le sent bien, il précise les événements autour de ce deuxième personnage qui portait un masque dans son enfance, et surtout, il conduit le lecteur à préciser sa connaissance du Kenji enfant… Bref, on se retrouve avec le même talent narratif, avec cette même faculté d’entretenir le suspense (car la disparition d’AMI ne semble pas avoir mis fin à la menace sur la terre), avec cette même capacité à se balader entre différentes époques et différents personnages. On retrouve toutes les qualités de la première série et ca fait du bien.

Bon, j’ai quand même toujours du mal avec ce procédé de réalité virtuelle : le scénariste doit pouvoir choisir. Si grâce à la machine, on est capable de revoir le passé, on est bel et bien dans de la simple virtualité (même si la technologie employée doit être particulièrement puissante). En revanche, rien ne dit que l’on est dans une machine à voyager dans le temps : cet outil ne doit donc pas permettre d’intervenir sur la réalité passée, ce qui semble être le cas avec cette histoire de « fantôme »… A mon sens, il y a quand même là-dedans un truc qui ne me semble pas cohérent.

Mais finalement, on ne s’y attache pas vraiment, trop content de voir qu’Uraswa entreprend de dévoiler les différents mystères de son histoire. Et pur ce faire, il ajoute des éléments supplémentaires qui sont autant de points de tension ou de suspense qui ravissent l’intérêt du lecteur que je suis.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
21st Century Boys, tome 1 2 4.25
21st Century Boys, tome 2 2 4.00