46 372 Avis BD |20 096 Albums BD | 7 870 séries BD
 

20th Century Boys, tome 6

 
 

Résumé

20th Century Boys, tome 6Afin d'acceder au résumé de 20th Century Boys, tome 6, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de 20th Century Boys, tome 6On retrouve ici Kanna, en 2014, serveuse dans un restaurant du quartier mal famé.

Pratiquement tout ce tome se déroule en 2014 avec comme "personnage principal", un jeune auteur de manga envoyé à la luciole des mers, une prison. Quant à la petite Kanna, c’est une belle jeune fille, avec un caractère et une volonté forte. On sent le poids de son passé la pousse dans ses choix et ses actions. Et la nostalgie qui l’accompagne tout le temps est très touchante.

L’avantage de cette nouvelle époque est qu’elle donne une nouvelle histoire, une nouvelle intrigue tout en laissant un côté obscur sur le bain de sang de l’an 2000. Donc, tout en nous intriguant avec les indices sur le bain de sang que l’on a par ci, par là, on a une nouvelle histoire qui est mise en route avec son côté captivant, ses rebondissements et son intérêt propre. Et puis, ce tome révèle une surprise plus ou moins inattendue mais qui fait bien plaisir.

Encore un très bon album !


Chronique rédigée par Cha le 04/03/2005
 
 
Statistiques posteur :
  • 236 (19,92 %)
  • 18 (1,52 %)
  • 931 (78,57 %)
  • Total : 1185 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 8,54 8,54 8,54
Acheter d'occasion : 7,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.50
Dépôt légal : Mars 2003

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga 20th Century Boys, tome 6, lui attribuant une note moyenne de 4,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

22 5 2016
   

Urasawa n’en finit plus de surprendre, d’être original, et de ravir. Il devient complexe de préciser quel élément a été le plus marquant ou le plus réussi, car tout se répond, s’entrecroise, se complète alors que l’auteur s’amuse à passer d’un personnage à un autre, et d’une époque à une autre. Depuis cette enquête de Chonno, aidé par à son insu par Kanna qui va mener sur la piste d’un nouvel attentat perpétré en 2014, jusqu’à cette Alcatraz à la japonaise qui nous renvoie vers toutes les périodes décrites, tout est minutieusement découpé, avancé, agencé. Le grand atout d’Urasawa, c’est de créer ces mélanges avec une facilité déconcertante, pour les délivre au lecteur de telle sorte que ce dernier ne soit pas perdu, ne perde pas la trame. On est happé par l’action, on est prisonnier de ces personnages attachants, alors que le mystère entourant ce qui s’est réellement passé lors du réveillon du millénaire reste parfaitement entier. Cette série est superbement construite, et bénéficie d’une qualité de narration rare, tout en proposant une intrigue intelligente, terriblement rythmée, et parfaitement prenante.

Si on voulait pinailler, on pourrait dire que l’histoire de Kanna est quand même bien facilement reliée à celle de son oncle Kenji et de ses amis…

Après avoir lu "Billy Bat", c’est avec un sourire amusé que je retrouve également ici un mangaka au cœur de l’action. Comme si, pour Urasawza, le mangake n’était pas qu’un conteur, mais un acteur. Et c’est peut-être cette implication qui explique au final une telle qualité.

16 12 2009
   

Si vous ne l'aviez pas encore remarqué, ce sixième tome va vous le prouver : "20th Century Boys"est une très bonne série, qui ne s'essouffle pas et qui livre même là un épisode peut-être encore plus prenant que ses prédécesseurs !

Quand la BD s'intéresse à l'univers carcéral, ça peut donner du très bon. Je pense notamment à "Toutes les larmes de l'enfer", un des meilleurs albums de "XIII", mais c'est plutôt le cinéma qu'il faudrait solliciter puisque Urasawa fait référence à "La grande évasion" par la bouche de ses personnages. J'ai aussi songé aux "Évadés", vous comprendrez aisément pourquoi en lisant l'album.

Urasawa mène deux récits en parallèle, l'un se passant donc dans une prison où sont enfermés les opposants au régime, l'autre suivant Kanna qui va se retrouver en position délicate et dont l'attitude va rejoindre celle de son oncle Kenji : on est résistant dans la famille ! Les scènes alternent et l'on suit avec un même bonheur les deux intrigues, qui vont très vite se rejoindre sans doute dans un prochain album.

C'est haletant, c'est prenant, c'est à lire !

16 12 2006
   

Pffiiooouuuu !!! quel tome !
Entièrement centré (ou presque) sur l'année 2014, cet opus se lit avec anxiété du début à la fin. On retrouve certains personnages qu'on connaissait déjà, et d'autres dont on ne devine pas forcément l'identité (même s'il est certain qu'on les a déjà croisés).
C'est vraiment du grand art : le mystère est toujours total concernant le 31 décembre 2000 et l'auteur nous emmène dans un monde de plus en plus noir et brutal.
La majeure partie du tome se déroule dans un univers carcéral angoissant. Tout est fait pour nous montrer la toute-puissance d'Ami (qui n'est plus présent physiquement depuis quelques tomes, mas dont l'infuence est palpable) sur la société japonaise.
La psychologie des personnages s'affine et on s'attache vraiment aux héros.

J'y retourne !

20 12 2005
   

Après un cinquième tome de transition, Urasawa renouvelle son intrigue en situant ce sixième tome dans le futur, 14 ans après les évènements.

En sautant d’une période à l’autre (1967, 1997/2000, 2014) Urasawa joue avec le lecteur et en situant ce sixième tome en 2014, il bascule l’intrigue vers Kanna (la nièce de Kenji) sans pour autant dévoiler ce qu’il s’est produit à l’aube de l’an 2001 et tout en gardant le même ennemi (l’AMI) afin de garantir la continuité de l’histoire.

Si ce sixième tome est toujours d’une qualité narrative et graphique exemplaire, il est en plus doté de quelques excellentes touches d’humour et de références amusantes (cinématographiques et aux mangakas). En plus on retrouve un des personnages les plus charismatiques de cette série au milieu d’un univers carcéral lugubre et violent.

Un des meilleurs tomes jusqu’à présent !