46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
 

20th Century Boys, tome 5

 
 

Résumé

20th Century Boys, tome 5Afin d'acceder au résumé de 20th Century Boys, tome 5, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de 20th Century Boys, tome 5Mais cette série est fantastique... mais cette série est géniale... inventive... originale.... et c'est surement pas le cinquième tome de 20th Century Boys qui me fera mentir !

A l'inverse des tomes précédents, l'auteur a ici cindé l'histoire en deux parties distinctes : l'une se situant lors du réveillon du 31 décembre 2000, peu de temps avant la fin du monde annoncée, et la seconde en 2014.

On voit les personnages principaux évoluer et nous dévoiler petit à petit leur vraie personnalité (le changement psychologique des deux jumeaux est plutôt suprenant !), on découvre encore de nouveaux personnages secondaires, et l'on oublie l'espace d'un instant la bande de Kenji pour suivre la vie de Kanna... en 2014 !

Une fois de plus, tout est remis en cause, et Urusawa s'amuse avec un naturel déconcertant à nous remettre en question, nous faire réfléchir sur l'univers de ce manga qui n'est pas si simple qu'il ne parait.

Le dessin, si particulier de l'auteur, alterne les genres pour devenir dynamique lors des scènes d'actions, plus posé le reste du temps... son trait est variable, ce qui donne à l'ensemble un style vraiment net et propre.

20Th Century Boys entre pour moi dans le panthéon très fermé à mes yeux des mangas cultes par le biais de cet album... à lire !


Chronique rédigée par Piehr le 05/07/2003
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 8,54 8,54 8,54
Acheter d'occasion : 1,38
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.17
Dépôt légal : Janvier 2003

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga 20th Century Boys, tome 5, lui attribuant une note moyenne de 4,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

22 5 2016
   

Ce tome est encore meilleur que le précédent, car il se permet d’être encore plus original. Avec cette histoire d’une secte qui va détruire le monde lors du passage du 20ème au 21ème siècle, en suivant le scénario inventé 30 ans plus tôt par une bande de gamins, laquelle essayant de contrer la secte en étant adulte ; il y avait de quoi faire 20 tomes. Et c’est presque un peu surpris que l’on arrive au milieu de ce 5ème tome à la catastrophe annoncée… Le tout pour nous emmener la page suivante 14 ans plus tard, en compagnie de la jeune Kanna, la nièce de Kenji, et également le Chono, le petit fils de l’inspecteur Cho, l’une des premières victimes japonaises d’AMI. Avec cette rupture, non seulement l’auteur surprend le lecteur, mais entretient également ses interrogations quant à ce qui s’est vraiment passé ce 31 décembre. L’intérêt est complet, le rythme est entrainant, les personnages, malgré leurs nombres et leur poids respectif en fonction des époques, restent maîtrisables, et l’ensemble reste fort compréhensible malgré la juxtaposition des époques et le mystère ambiant. Cette série m'apparaît meilleure que "Monster" et "Billy Bat" du même auteur : excusez du peu !

16 12 2009
   

Comme l'ont bien écrit mes petits camarades avant moi, ce cinquième épisode est un tome de transition, de changement du cours du récit, mené par Urasawa avec le brio qu'on lui connaît.

On a beau éprouver une certaine frustration à un moment fatidique qui va rester en suspens (la fameuse échéance en 2000), on se laisse très vite porter et séduire par le changement d'époque. Le saut dans le temps permet de retrouver la nièce de Kenji, Kanna, devenue une belle adolescente. On comprend assez vite qu'elle va devenir un personnage central dans cette période 2014 et qu'on ne découvrira que plus tard ce qui a bien pu arriver à tous ceux que l'on suivait depuis le numéro 1. Cela ne fait qu'accroître l'envie de dévorer la suite !

Le scénario est très bien fichu, comme d'habitude, et le dessin reste plaisant. Urasawa est un sacré conteur et c'est tout bonnement l'un des mangaka les plus doués du moment. Alors poursuivez la lecture !

16 12 2006
   

Un tome au rythme plus lent mais l'auteur s'amuse de nouveau à brouiller les pistes en faisant passer son lecteur d'une époque à l'autre.
La nouveauté, ici, c'est que nous sommes projetés dans une nouvelle époque-référence : 2014, "après que l'Humanité ait été sauvée". On découvre alors de nouveaux personnages, dont la petite Kana, devenue adolescente et un poil rebelle.
Le final de l'album est assez attendu mais a le mérite de relancer l'histoire (mais en a-t-elle besoin ?). De nouvelles questions nous assaillent et finalement, on s'aperçoit qu'on suit sans difficulté les événements de cette histoire, sans en savoir grand-chose... ce qui est assez paradoxal mais qui fait aussi tout le charme de la série.

19 12 2005
   

Ce cinquième tome est un tome de transition entre deux périodes. La première partie du tome qui se situe en décembre 2000, juste avant la fin du monde, est assez lente et sert à regrouper les neuf, comme l’on pouvait s’y attendre suite au message d’AMI à la fin du tome précédent.

Urasawa nous amène lentement vers cette date fatidique du 31 décembre 2000, on va enfin savoir comment ils ont sauvé l’humanité … et c’est là qu’en repassant par le début du tome un, il nous propulse en 2014 pour concentrer la deuxième partie de son récit sur Kanna.

Un rebondissement surprenant et une fin de tome prodigieuse pour un tome de transition un peu plus lent que les précédents (surtout la première partie).

4 3 2005
   

5ème volume de cette superbe saga, nous voici de retour en compagnie de Kenji, Kanna…

Ce tome est divisé en deux parties. D’une part, Kenji qui va essayer de regrouper ses neufs amis dont il est question dans le message d’Ami et d’une autre part, Kanna, après le grand bain de sang. La première partie est la suite logique des épisodes précédents avec quelques alternances entre la jeunesse de la bande à Kenji et l’an 2000. On est pris par le récit qui est encore une fois très bien construit, avec ses enchaînements qui se font tous seuls et le suspens qui est toujours au rendez vous pour nous donner l’envie de continuer cette histoire. Les éléments de l’histoire sont distillés petit à petit ce qui peut être assez frustrant puisqu’au final, on jongle sur 3 époques sans vraiment savoir ce qu’il s’y est passé.

La deuxième partie du récit, en plus de ces qualités narratives, surprend assez puisqu’elle se situe 14 ans après l’an 2000. A travers les différentes informations que l’on a, on souhaite savoir ce qu’il s’est passé à l’époque précédente mais Urasawa garde beaucoup de ses cartes en main et ne dévoile pas tout d’un coup. Donc, on assiste à la vie de Kanna, ce qu’elle est devenue, son quotidien… C’est vraiment très intéressant mais en même temps frustrant car on aura voulu avoir le fin mot de l’histoire d’avant. En tout cas, cette époque, bien que nouvelle, est très intéressante également.

Je ne voudrais pas trop en dévoiler donc, je dirais juste que c’est captivant et à lire !