46 372 Avis BD |20 096 Albums BD | 7 870 séries BD
 

20th Century Boys, tome 4

 
 

Résumé

20th Century Boys, tome 4Afin d'acceder au résumé de 20th Century Boys, tome 4, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de 20th Century Boys, tome 4Encore une fois le changement de volume s’accompagne d’un changement de personnage principal. Il s’agit ici, vous l’aurez compris, du shôgun, qui se retrouve presque par hasard impliqué dans une affaire avec la secte d’Ami.

Et oserais-je l’avouer, j’adore ce personnage ! La parfaite gueule du justicier, un caractère taciturne et bourru à souhait, un maître moine qui lui a fait subir un entraînement plus qu’éprouvant, costaud, hargneux et droit.

La caricature du justicier, mais avec une belle envergure, une histoire intéressante, un côté psychologique assez développé… La lecture de ce tome a été tout simplement jouissive. Urasawa montre qu’il sait utiliser un cadre ultra classique pour en faire une réussite.On retrouvera aussi d’autres personnages des tomes précédents, donnant ainsi l’impression que les différents fils commencent à se rassembler (bave, bave !), et on constatera que les personnages ne sont absolument pas figés, mais évoluent de façon intéressante.

Une particularité des mangas en général est un rythme assez lent, des scènes plus fournies en nombre d’images. Si Urasawa maîtrise fort bien cet aspect, on ne pourra qu’admirer les ellipses dont il parsème 20th Century Boys : sauts dans le futur, retours dans le passé, le tout sans perdre le lecteur et en intensifiant l’intérêt, voilà de quoi changer d’une narration plus classique.


Chronique rédigée par CoeurDePat le 20/02/2003
 
 
Statistiques posteur :
  • 257 (75,15 %)
  • 18 (5,26 %)
  • 67 (19,59 %)
  • Total : 342 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 8,54 8,54 8,54
Acheter d'occasion : 7,90
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.25
Dépôt légal : Septembre 2002

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga 20th Century Boys, tome 4, lui attribuant une note moyenne de 4,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

15 5 2016
   

Pendant une bonne part de l’album, j’ai eu peur d’être perdu. En effet, en s’intéressant à ce personnage de Shogun, qui n’est autre que Otcho, on quitte le Japon pour passer un bon moment en Thaïalnde. Par ailleurs, dès la page de présentation des personnages, on se doute, en voyant Kanna, que quelques années ont passé (deux ans se sont écoulés entre la fin du tome précédent et le début de celui-ci). Ainsi cet album propose une rupture dans l’espace et le temps, ce qui est toujours dangereux dans ce type de série, qui mélange déjà allégrement les époques. Mais grâce au talent d’Urasawa, on n’est en rien perdu et après s’être attaché à Kenji pendant trois tome, cet album permet de faire émerger une nouvelle personnalité , Otcho. La rencontre entre ces deux personnages en fin d’ouvrage permet de combler les deux années qui se sont passées, et de placer au centre du récit un tandem fort : ils ne seront pas trop de deux pour contrer AMI, dont l’influence s’est grandement élargie pendant ces deux dernières années, et dont le projet de destruction du monde, basé sur l’imagination de Kenji enfant, commence à trouver une certaine réalité. On s’éloigne un temps de la trame principale, mais pour y revenir avec plus de force, plus de maturité, et surtout avec un nouveau personnage que l’on maîtrise désormais. Encore une fois, Urasawa nous fait la démonstration de sa maîtrise.

13 12 2009
   

Le temps a passé, suffisamment pour que j'aie (déjà) envie de relire "20th Century Boys". J'en profite donc pour laisser un cinquième avis sur ce quatrième épisode, même si c'est pour aller dans le même sens que les petits camarades qui ont eu le courage de poster avant moi ! ;)

C'est un tournant dans la série car un personnage destiné à occuper beaucoup de place dans le récit apparaît dans ce volume. Le mystérieux Shogun devrait séduire pas mal de lecteurs, dans le genre justicier taciturne qui défend ses idéaux sous de faux airs impassibles. Naoki Urasawa a le chic pour créer des personnages mémorables : ceux qui ont lu "Monster" voient parfaitement ce que je veux dire ! Et l'auteur offre ici un spécimen assez révélateur de son talent : Shogun (appelons-le encore comme cela pour ne rien dévoiler de l'intrigue...) pourrait bien devenir le personnage favori de certains mordus de la série !

En s'attachant à suivre Shogun, Urasawa fait un peu moins progresser l'histoire que dans les trois premiers épisodes, mais on referme tout de même cette livraison en ayant eu son lot de révélations. C'est rythmé, prenant, bref c'est du bon "20th Century Boys" !

Si vous ne connaissez pas cette série, il faut d'urgence combler cette lacune car c'est l'un des mangas les plus réussis disponibles sur le marché.

13 12 2006
   

Encore un tome très réussi.

Les différentes histoires qui ne semblaient pas avoir de lien entre elles se recoupent petit à petit, dans un rythme lent qui permet à l'auteur de distiller les rebondissements et de faire évoluer ses personnages de manière intéressante.
Les passages d'une époque à l'autre se font aisément, sans jamais nuire à la compréhension.
Ces "flashbacks" renforcent l'impression d'angoisse qu'on ressent face à Ami et les vues du futur nous laissent apercevoir toute sa montée en puissance politique, sa folie qui ne le lâche plus et son macchiavélisme.
Ami joue avec les protagonistes, et c'est lui qui mène la danse.

Vraiment une série à part. A lire impérativement !

18 12 2005
   

On avait quitté un personnage mystérieux et charismatique nommé Shogun en fin de troisième tome et c’est dès la couverture de se quatrième tome que l’on va continuer à suivre Shogun dans ce nouveau tome.

On se retrouve en l’an 2000, l’année où le monde devrait disparaître. Urasawa va développer avec maestro le personnage et la psychologie de Shogun, justicier sans peur qui va croiser la route de l’AMI. Un AMI de plus en plus puissant qui détient déjà une grande partie du pouvoir au Japon.

Le compte à rebours a commencé !

25 2 2005
   

Kenji, enfant, voulait sauver la terre. Devenu adulte, il se rend compte qu’un de ses anciens camarades de classe utilise son cahier de prédictions et s’apprête à détruire le monde.

Dans ce quatrième tome, nous retrouvons tout d’abord Shogun. Ce personnage mystérieux a sûrement un lien avec cet histoire, mais lequel ? Il parait n’avoir peur de rien et est très énigmatique. Un peu genre le mec très fort qui ne dit rien mais qui agit. Il va se retrouver sur le chemin d’AMI et c’est ainsi qu’il se retrouve à les combattre. Les trois quart de ce tome sont centrées sur ce Shogun ce qui laisse présager que c’est un personnage important dans cet histoire même si on ne le relie pas vraiment au reste.

Dans la deuxième partie de ce tome, Kenji a finalement réussi à joindre Otcho et lui demande de venir l’aider. Beaucoup de temps a passé et la situation dans laquelle se trouve Kenji et sa « bande » est assez surprenante. On ne s’attendait pas vraiment à ça. On est à l’aube du 21ème siècle et AMI a pris beaucoup d’importance au Japon.

Ce tome est très intéressant car il présente le Shogun. On en apprend plus sur sa vie antérieure avant Bankok et on voit sa façon d’agir. Le tout est rythmé et superbement narré par Urasawa ce qui fait qu’on ne s’ennuie vraiment pas. Mais ce tome montre aussi l’évolution de la situation au Japon et promet une suite très intéressante.

Bref, encore un vrai régal. J’ai hâte de relire la suite.