46 503 Avis BD |20 164 Albums BD | 7 885 séries BD
 

20th Century Boys, tome 3

 
 

Résumé

20th Century Boys, tome 3Afin d'acceder au résumé de 20th Century Boys, tome 3, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de 20th Century Boys, tome 3Changement de ton prononcé par rapport au tome 2 : l’histoire se recentre ici autour de Kenji pendant la quasi-totalité du volume. Le scénario me semble quelque peu hésitant, où plus précisément flou.

*** Attention spoiler *** Urasawa confronte Kenji et Ami sans que l’on sache de qui il s’agit, *** Fin spoiler *** puis s’amuse à nous livre de nouvelles fausses pistes, à élargir le champ de ce que l’on connaissait tout en multipliant les possibilités. Tous ces personnages secondaires permettent de donner une ampleur appréciable à l’intrigue, et étoffent et crédibilisent cet univers assez glauque.

Ce tome est malgré tout – à mon avis – plus faible que les précédents : on atteint en effet une certaine saturation en rebondissement et mystère. En particulier, j’ai été moins intrigué que durant la lecture du tome 2.
Le dessin est comme toujours très bon, même si certains visages se ressemblent.

La fin du tome nous montre le shôgun, personnage mystérieux situé à Bangkok, qui n’a pour l’instant rien à voir avec le reste de l’histoire. Manière de tenir encore plus le lecteur en haleine, si besoin était. :)


Chronique rédigée par CoeurDePat le 20/02/2003
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de CoeurDePatReflet de l'avatar de CoeurDePat
Statistiques posteur :
  • 257 (75,15 %)
  • 18 (5,26 %)
  • 67 (19,59 %)
  • Total : 342 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 8,54 8,54 8,54
Acheter d'occasion : 1,25
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.92
Dépôt légal : Aout 2002

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga 20th Century Boys, tome 3, lui attribuant une note moyenne de 3,92/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

15 5 2016
   

J’aime beaucoup la construction de ce troisième album qui vient, dans sa première partie enfoncer le clou sur ce que l’on a déjà compris : Kenji, lorsqu’il était enfant, avait inventé un scénario catastrophe, qui se réalise alors qu’il est adulte. Kenji, qui avait tout oublié de ces jeunes années, comprends qu’il détient les clés pour déjouer les futurs attentats, commis par AMI, le gourou de la secte du même nom. Ami, qui ne peut être qu’un des enfants avec lesquels Kenji jouait à se faire peur et à s’inventer un destin de super-héros, dans sa jeunesse. Le scénario est ainsi redoutable d’efficacité, permettant également de développer fort opportunément le personnage de Kenji, simple commerçant comme les autres dans les premiers tomes, qui se retrouve au centre d’une machination internationale. Cette idée selon laquelle le scénario inventé prend réalité, c’est également celle qui est développée dans « Billy Bat », du même auteur. Mais je trouve qu’ici, elle est présentée bien plus clairement que dans l’œuvre précitée.

Par ailleurs, on se rend compte ici à quel point Urasawa est un maître du suspense : il fait monter gentiment la pression, et en plusieurs points du récit, nous fait croire que Kenji va déterminer lequel de ses anciens camarades est aujourd’hui AMI, tout cela pour éviter finalement le sujet de façon assez intelligente. Il y a également des révélation sur les relations entre AMI et Kanaa, qui est également le prélude d’une scène toute en tension. Certes, il y a des petits détails ici ou là qui sont plus difficile à accepter, comme le fait que Kenji se conduit en parfait amnésique, ayant oublié quand même un grand nombre de faits marquants de son enfants, comme le fait qu’un gamin porte en permanence un masque (même en classe ?) ; comme le fait que AMI semble inconnue au commun des mortels alors qu’en fait, elle a déjà infiltré tous les hauts niveaux du pouvoirs policier…. Voilà des éléments qui restent certainement à explorer.

Mais malgré ces petites incohérences et incertitudes, l’histoire reste pleinement prenante, grâce à un scénario intelligent et parfaitement monté, qui en plus se permet d’introduire quelques éléments plus fantastiques (lévitation, télékinésie, ou arts divinatoires…).

9 12 2006
   

Urasawa s'amuse à brouiller les pistes : ce qui nous semblait acquis reste du domaine du possible mais d'autres hypothèses voient le jour. C'est assez habile.
Pour autant, ce tome (plus centré sur le personnage principal) m'a semblé moins intéressant que le précédent. Certains rebondissements sont assez téléphonés (par exemple le lien entre Ami et Kanna) et d'autres ne sont pas assez importants selon moi.
Cependant, la lecture reste toujours très plaisante et on arrive à la fin en se disant "Déjà ?", ce qui est très bon signe.
Pas de changement au niveau graphique.
A noter l'apparition d'un nouveau personnage, Shogun, qui ne semble pour le moment n'avoir aucun lien avec l'histoire principale... mais il n'en est certainement rien !

Evidemment, je continue !

17 12 2005
   

Urasawa continue a nous mener par le bout du nez en développant de nouveaux personnages secondaires comme Dieu et Shogun. Le mystère s’étoffe et les rebondissements s’enchaînent.

L’énigme devient plus complexe qu’elle ne laissait présager, nos certitudes fondent comme neige au soleil et comme dans l'autre série haletante d’Urasawa "Monster" on devient prisonnier du talent de narrateur d’Urasawa.

On est assurément pas encore au bout de nos surprises.

25 2 2005
   

Ce nouveau tome est riche en surprises et révélations. Lorsqu’il était jeune, Kenji voulait sauver la terre. Il en a maintenant l’occasion, mais en sera-t-il capable ?

On voit ici les doutes de Kenji, ses relations avec ses copains d’enfance. Il est très intéressant sur ce point là puisque l’on voit les difficultés de Kenji à demander de l’aide. Et puis, il y a une grande révélation sur AMI qui complexifie l’histoire et qui est vraiment surprenante, en plus de son pouvoir sur ses adeptes qui est assez terrifiant.

Dans les personnages secondaire, il y en a un qui prend de l’importance et qui m’intrigue particulièrement : celui que l’on appelle Dieu. Il a un don de voir dans ses rêves / cauchemars l’avenir. Il sait ce que lui réserve l’avenir, il a vu les plans d’AMI se dérouler et la fin du monde. C’est un personnage assez intéressant.

Et pour finir, Shogun… qui est-ce ? Sans réel rapport avec le reste de l’histoire, Urasawa nous transporte à Bankok en Thaïlande pour découvrir un nouveau personnage assez énigmatique. Qui est-il et quel est son rôle dans cette histoire ?

Voilà, de nouvelles informations ont été données, de nouvelles pistes sont ouvertes pour la suite de l’histoire et on n’a alors qu’une hâte : ouvrir et dévorer le tome suivant ! Urasawa maîtrise son récit qui est dynamique, fluide et bien construit.

22 9 2004
   

C'est une fois de plus un volume réussi.

On en apprend davantage sur Ami et sur la détermination de ses adeptes, histoire de vérifier les prédictions de Dieu (celui de la série, pas l'Autre...). Urasawa étoffe encore sa galerie de personnages secondaires, avec Shogun qui apparaît en fin de tome et dont le rôle reste encore tout à fait mystérieux. La psychologie des héros est un des points forts du mangaka.

L'intrigue progresse bien et se révèle aussi passionnante que dans les deux précédents épisodes. Il faut dire que l'auteur nippon possède un étonnant sens de la narration, comme "Monster" l'avait démontré. On reste pantois car avoir un récit aussi efficace malgré le nombre énorme de planches n'est pas une affaire simple. Le suspense est savamment dosé et on dévore les 200 pages en se disant que c'est trop court !

Il faut que vous lisiez "20th Century Boys". Pour rassurer les frileux peu attirés par le manga, sachez que cette série est à mille lieues des dessins animés asiatiques diffusés à la télévision. Il y a de tout dans le manga, y compris d'excellentes choses. Il serait dommage de tout rejeter en bloc, en ayant une attitude de mépris que tout bédéphile a forcément déjà subie en croisant des incultes du neuvième art. A vous de jouer, donc !