46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
 

20th Century Boys, tome 19

 
 

Résumé

20th Century Boys, tome 19Afin d'acceder au résumé de 20th Century Boys, tome 19, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de 20th Century Boys, tome 19Derrière le résumé énigmatique de ce 19ème tome se cache le grand retour "officiel" d'un personnage phare de la série. Rien que pour cela, cet opus mérite amplement d'être lu !

Mais c'est surtout pour sa découverte de l'"après fin du monde" que ce tome est indispensable. En effet, malgré le petit nombre de tomes qui nous séparent déjà de cet évènement, tout reste encore à découvrir pour le lecteur qui évolue dans un univers complètement inconnu.
Urasawa prépare au fil des tomes une fin très travaillée, alors que, malgré toute attente, le mystère autour d'Ami ne cesse de s'épaissir.

Pourtant, ne croyez pas à une série sans fin ! En effet, alors que le tome 20 est sorti au japon, la preview de fin d'album laisserait penser au combat final opposant nos héros à Ami... dans quelques tomes, nous connaitrons donc le dénouement de tout cela !

En attendant, on aime toujours autant se laisser guider par cet auteur au talant narratif et graphique évident. La forteresse qui protège Tokyo est digne d'un Miyazaki, complètement incongrue et visuellement très attirante.

Le monde de 20th century boys ne manque pas de ressources, et la lecture des tomes qui compose cette série incroyable est toujours aussi agréable... vivement la suite !


Chronique rédigée par Piehr le 14/02/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 8,54 8,54 8,54
Acheter d'occasion : 35,90
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.50
Dépôt légal : Février 2006

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga 20th Century Boys, tome 19, lui attribuant une note moyenne de 4,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

15 7 2016
   

Ce tome est magistral : non seulement, on poursuit toute cette intrigue absolument folle autour de cette fin du monde organisée par un AMI que l’on pensait connaître, mais en plus, il se dégage une atmosphère toute particulière de cet album. Sur l’intrigue en elle-même, pourtant, on ne fait pas avancer l’histoire de façon spectaculaire : on nous révèle l’identité de Joe Kabuchi, mais ce n’est pas vraiment une surprise, et celle d’AMI reste plus floue que jamais. Sur ce point, Urusawa fait une nouvelle fois tout voler en éclat, et en particulier les certitudes du lecteur. Par ailleurs, on comprend mieux ce qui se passe derrière le mur de Tokyo et par les différents témoignages, on reconstitue gentiment ce qui a pu se passer pendant les 3 dernières années.

Mais en plus de continuer à enrichir son intrigue, l’auteur a réussi a créer ici une atmosphère particulière. En nous présentant ce personnage de Joe Kabuchi, l’auteur entretient tout au long de l’ouvrage un suspense insoutenable : quand va-t-il révéler l’identité que tout le monde soupçonne ? Et ce marche parfaitement bien ! Par ailleurs, en faisant revenir l’un des deux mangakas croisés plus tôt sur le devant de la scène, et en faisant remonter ce souvenir du fiancé de Kiriko, la sœur de Kenji, il fait le lien avec des événements que l’on aurait presque oublié, soulignant ainsi la grande cohérence de l’ensemble. Et s’il nous déstabilise avec de nouveaux personnages, tel que le Mal ou ce Spade, on se plaît à découvrir ces personnages qui viennent aussi apporter leur originalité.

Le coup de l’amnésie reste à creuser, les nouveaux personnages restent à fouiller davantage mais dans l’ensemble, on est une nouvelle fois surpris : et être toujours surpris au 19ème tome, ca relève bel et bien d’une performance.

17 1 2007
   

Tome centré sur un personnage qu'on ne voyait plus depuis longtemps et qui me manquait terriblement !
C'est fou ce que Urusawa réussit à accomplir !!!! on s'attache à tous ses personnages comme s'ils étaient nos amis. Bref, un retour attendu et quelques révélations sur le pourquoi de sa disparition ... c'est là que je trouve ça un peu léger ... mais bon, l'inspiration peut pas être au top tout le temps. Et c'est tellement négligeable face à l'ensemble de la série.
On semble s'approcher de la conclusion, mais tant de questions sont encore en suspens ... j'ai peur qu'on ait pas forcément les réponses ...
La fin du tome est moins accrocheuse que d'habitude ... plus conventionnelle. Mais c'est efficace quand même !

27 2 2006
   

Urusawa est vraiment un type horrible, le genre de gars qui joue avec vos pieds pendant des dizaines de tomes. Mais le pire c’est que son talent narratif est tellement immense que vous devenez dépendant de ses histoires et après chaque tome vous en redemandez.

C’est donc encore accroché en ‘cliffhanger’ à la fin du tome précédent (ignoble individu cet Urusawa) que je me suis lancé dans ce dix-neuvième tome. Etant en manque de lignes de Naoki, je dévore littéralement les premières pages du récit.

Aaaaaaahhh, ça fait du bien ! Urusawa me tient de nouveau par le bout du nez : il me fait suivre Joe Yabuki, l'homme à la guitare, qui va essayer de franchir le mur d'enceinte de la ville, afin de pénétrer dans Tokyo. Il faudra cependant faire face au mystérieux maître du château.

Quelques bonds dans le temps, de petites révélations, l’histoire avance, on se doute depuis un petit temps que quelque-chose va arriver et puis là : PAN, Urusawa nous le met noir sur blanc : LA REVELATION.

Et puis Urusawa me laisse avec cette révélation et un mystère qui entoure AMI encore plus épais qu’avant. ‘Plus que’ trois mois à tenir pour la suite, à moins que j’apprenne vite le japonais pour lire le tome 20 en japonais ! Y a-t-il un japonais dans la salle s.v.pl ?

Alors, un conseille : ne devenez pas accro, laissez Urusawa là où il est, ne lisez pas "20th Century Boys", ne lisez pas "Monster", passez votre chemin car c’est vraiment trop HORRRIIIIIIIIBLE !