46 433 Avis BD |20 124 Albums BD | 7 880 séries BD
Accueil
Tome 16 : Le grand nettoyage
 

100 Bullets, tome 16 : Le grand nettoyage

 
 

Résumé

100 Bullets, tome 16 : Le grand nettoyageAfin d'acceder au résumé de 100 Bullets, tome 16 : Le grand nettoyage, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de 100 Bullets, tome 16 : Le grand nettoyageC'est sûr, une série qui compte 100 épisodes, ça peut refroidir plus d'un lecteur. Mais si on vous dit, en tant qu'amateur de Polar, que depuis "Sin City", on n'avait pas lu de récit aussi intense, ça devrait vous parler a minima...

Car la série d'Azzarello fera date, à n'en pas douter. Le travail de l'auteur s'avère très impressionnant, au fur et à mesure que l'histoire progresse. C'est une gigantesque toile qui a été tissée, au milieu de laquelle une bonne dizaine de personnages principaux s'agitent et/ou meurent inexorablement.
Ce qui est sans doute le plus remarquable, c'est qu'il n'y a jamais de baisse d'intensité, ce qui crée une véritable addiction à cette série : une fois qu'on y a goûté, on ne peut plus décrocher.
On approche donc doucement mais sûrement de la fin et on sait désormais que les Minutemen et le Trust ont entamé une guerre sans merci.

Des personnages charismatiques, qui entretiennent des relations complexes, des dialogues de première, le tout s'appuyant sur les planches impeccables de Risso, on le répète à l'envie : "100 Bullets", c'est le nec plus ultra !


Chronique rédigée par Hellspawn le 21/11/2012
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de HellspawnReflet de l'avatar de Hellspawn
Statistiques posteur :
  • 446 (38,99 %)
  • 689 (60,23 %)
  • 9 (0,79 %)
  • Total : 1144 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 23,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Juillet 2012

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics 100 Bullets, tome 16 : Le grand nettoyage, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

21 11 2012
   

Le seizième tome de cette série phare du catalogue Vertigo reprend les épisodes #84 à #88 de la saga US. Le quatrième de couverture de cet opus rappellera d’ailleurs aux lecteurs qu’il ne reste plus que deux tomes à sortir, ce polar étant prévu en 100 épisodes dès le départ.

Cette formidable aventure touche donc tout doucement à sa fin et si les différents protagonistes devaient encore choisir leur camp lors du tome précédent, l’heure est maintenant au grand nettoyage. Le titre de cet album annonce d’ailleurs immédiatement la couleur et c’est bel et bien le sang des membres du Trust qui risque de couler.

Alors qu’au fil de nombreuses machinations, magouilles, alliances et trahisons, Brian Azzarello s’était amusé à progressivement repositionner ses pions sur le gigantesque échiquier qu’il a mis en place depuis le début de cette saga, les événements semblent maintenant s’accélérer à l’approche de la conclusion de cette série. Les pontes du Trust sont dorénavant dans la ligne de mire des Minutemen et c’est l’homme d’affaires Sigmar Rhone qui est le premier à en faire les frais dans cet album.

Cette série approche donc de sa phase ultime, avec de nombreuses victimes et une montée de la violence, qui n’épargne même plus les plus petits. Si Brian Azzarello montre une grande maîtrise narrative, il est tout de même conseillé de relire les tomes précédents pour saisir tous les aboutissants de cette histoire complexe, portée par une avalanche de personnages extrêmement charismatiques qui se croisent avec maestria au fil des pages, dans un ballet de dialogues savoureux.

Visuellement, le travail de l’argentin Eduardo Risso (« Je suis un vampire ») demeure irréprochable, tout comme celui de Patricia Mulvihill à la colorisation, qui signe d’ailleurs l’introduction de cet album.

Il reste donc à attendre la sortie des deux derniers tomes pour comprendre à qui profite cette longue vendetta de 100 épisodes.